« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Destin a fait que nous nous sommes rencontrés... [ PV Tendre Deuil ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Douce Plume
Guerrière du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 2042
● Je suis arrivé(e) ici le : 18/11/2009
● Age : 20
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Le Destin a fait que nous nous sommes rencontrés... [ PV Tendre Deuil ]   Lun 4 Avr - 17:51

Le Destin à fait que nous nous sommes Rencontrés.
PV Tendre Deuil.


    J'ouvre un œil. Puis l'autre, et je me rend compte que la matinée est déjà bien avancée. Depuis le retour de Nénuphar, je dors enfin sur mes deux oreilles, et ... j'ai tendance à un peu trop en profiter. Cela me donne donc moins de temps avec mon apprenti et encore moins avec Nénuphar, se qui devient plutôt irritant. A cause de ces quelques imprévues, je suis souvent sur les nerfs, quelque chose qui ne me ressemble pas du tout.
    Allez, bougeons-nous ! En quelques minutes je suis prête pour une belle journée. Au moment même ou j'allais proposer une petite chasse à Nuage d'Océan, je me rappel qu'aujourd'hui il devait travailler ses déplacements avec un autre chasseur... Tant pis. Automatiquement je renifle pour débusquer l'odeur de Nénuphar Solitaire qui reste si douce... Mais ... impossible de mettre la patte dessus non plus. D'ailleurs, le Clan a l'air bien vide. Puis-ce que personne est là, je vais bouger aussi. Mais si personne n'est là, c'est que tout le monde chasse ou patrouille, alors encore du gibier ne mènerai à rien. Je vais donc rendre une petite visite à mes amis les chats domestiques.
    C'est avec cette pensée que je sors du Clan et traverse la frontière. Le Clan ennemis n'est pas loin. Restons sur nos gardes. Personne en vu, un, deux, trois quatre, je fonce ! Haaa, marché dans l'herbe qui verdit, sentir l'odeur des feuilles nouvelles qui approchent, quel bonheur, je me sent tout de suite revigorée !
    C'est en trottinant le long de la frontière que j'aperçois une silhouette qu'il me semble avoir déjà croisée. L'odeur m'indique que c'est un chat du Lion.. mas qui est-ce ? Je n'arrive pas à mettre la patte sur son nom. Bientôt, le bruit des Chutes ce fait de plus en plus fort, comment peut-il rester là...
    Roh ! Je vais le rejoindre et lui demander comment il s'appelle, les chats Domestiques attendrons bien ! Ça me titille de ne pas savoir ! D'un bond je m'assois à côté de lui, attendant une quelconque réaction. Un attitude assez étrange envers un chat qui n'appartient pas au Clan...





__________________________________


-

Merci Nocty et Tuba ♥
Spoiler:
 


Spoiler:
 

Les Roses me vont droit au , merci. Elles sont au nombre de Dix.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le Destin a fait que nous nous sommes rencontrés... [ PV Tendre Deuil ]   Mer 20 Avr - 18:54


Mistral Gagnant - Lara Fabian par Azerty113

à lire en musque de préférence


  • Le Monde peut paraître bien sombre. Le Monde peut paraître bien idiot. Le Monde peut nous rendre fou, nous mettre hors de nous. Nous être compatissant, impitoyable avec lui. Le Monde est imprévisible. Aujourd’hui, le Monde est frêle et immature pour Tendre Deuil, et il l’estomaque. Comment la vie peut elle être aussi … bête ?! Il en a marre. De tout, de tout le monde et à tous les temps. Mais ce n’est qu’aujourd’hui. Demain, il sera apaisé, notre matou, et le Monde reprendras sa place méritée dans son cœur. Mais ce matin, il le hait, se Monde. Alors il s’enfuit. Il s’est levé tôt. Plus tôt encore que d’habitude. Le soleil est loin d’être levé, lui. Il veut échapper à son clan. Il ne veut pas les voir, pas aujourd’hui. Ce n’est pas la peine de le mettre davantage en rogne. Lui qui est si calme, impassible et indifférent d’ordinaire. Mais là il n’a pas envie. Pas envie de paraître heureux, pas envie de faire des efforts pour supporter la présence d’autrui. Et il court, il court pour échapper à la foule avant qu’elle ne s’éveille. Il a l’air perdu … Les oiseaux observent sa course. Ils se disent qu’il a l’air d’un enfant qui court après sa mère. Ses yeux qui pleurent à moitié, de rage comme de souffrance, ils cherchent le salut. Ses pattes semblent s’entremêler. Son souffle résonne, ou tout du moins résonnerait s’il n’était pas dans la forêt. Il entend le bruit des Chutes qui se rapproche. Ce son est merveilleux. Il englobe tout ce qui l’entoure, il masque le chant des oiseaux. Il ne reste plus qu’à fermer les yeux et se laisser emporter par le tourbillon du courant. Il s’arrête au pied du lac dans laquelle se jette la plus grande cascade. Il respire l’air doux des embruns qui pénètre au plus profond de ses poumons. Il lui semble qu’il ne vis plus que pour ça, respirer… Il observe le ciel. Les nuages jouent avec la lune. Ils tourbillonnent, dansent, se cachent … Et la lune reste là, immobile, à nuancer les couleurs du ciel et est spectatrice du spectacle offert par ses partenaires de jeu. Il sent qu’il va s’endormir, alors que le soleil commence à s’extirper de son sommeil. Mais il ne veut pas. C’est comme un petit défi personnel qu’il se lance, de résister à la fatigue. Il s’avance vers l’eau calme des rebords du lac. Il y pose le bout d’une patte. L’eau est froide. Il y enfonce sa patte. Puis la deuxième. Lentement. Il tente de ne pas froisser la surface lisse. A côté du tumulte des chutes, les berges sont bien calmes. Il frisonne sous la basse température. Il finit par s’y plonger complètement. Il marche toujours aussi lentement. Ses coussinets s’enfoncent légèrement dans la vase. La sensation n’est pas déplaisante. C’est doux. Bientôt, il est trop petit pour respirer en touchant le sol. Il commence à nager. Ses mouvements forment des cercles sur l’eau, mais sans bruit. Il avance vers le milieu. Et il pense. Il prend conscience de son corps. Il sent chacun de ses mouvements et chaque mouvement que l’eau effectue autour de lui. C’est magique. Et si ‘était comme ça … lorsqu’il marchait à l’air libre ? Que lorsqu’il est dans l’herbe, l’air effectue les mêmes mouvements autour de lui que l’eau lorsqu’il nage, mais que l’air est trop léger pour se faire ressentir … alors que dans l’eau il sent tous ces mouvements de particules. C’est merveilleux. Et le plus beau c’est qu’il en prend conscience. Il évolue ainsi dans l’eau jusqu’à ce que le soleil se lève. Puis, il ressort, fier de lui et enfin calme. Il s’éloigne un peu des chutes, à la recherche d’un peu de silence. Puis il s’ébroue, et s’assoit au pied d’un rayon de soleil.

    Son corps est enfin sec. Le bruit de pas lui parvient. Son oreille frémit. Ça se rapproche. Il tourna la tête. L’odeur du Léopard. Elle est là, et elle vient vers lui …


Revenir en haut Aller en bas
 

Le Destin a fait que nous nous sommes rencontrés... [ PV Tendre Deuil ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Terres Libres & Etoiles-