« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un écho au fin fond d'un cauchemar ▬ PV : Echo Céleste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Un écho au fin fond d'un cauchemar ▬ PV : Echo Céleste   Ven 29 Avr - 9:25

L'écho est une force qui se propage, une réponse.
Un peu comme l'amour.


    Ma nuit avait été agitée. Je le sais bien, car à mon réveil, j'étais en nage. La sueur me collait les poils au corps. Sensation désagréable. Je me souviens vaguement d'une sensation d'opression, comme si j'avais été emprisonnée quelque part. Je savais très bien que ce n'était pas un message du Clan des Etoiles, mais bel et bien des cauchemars qui revenaient me hanter. Plus je voulais savoir ce qui s'était passé et ce dont j'avais rêvé, plus les détails fuyaient. Et c'était justement ça que je ciblais : les détails. J'avais horreur de ne pas savoir. De plus que mon coeur battait encore vite. J'ai respiré à fond et essayé de me calmer. Au bout d'un certain temps, j'ai essayé de me coucher à nouveau sur mon tapis de mousse pour me rendormir, mais je ne trouvais pas le sommeil. La brume des rêves s'était déjà évaporée, et comme la rosée, elle ne revient pas tant que la nuit n'est pas à nouveau tombée. Je suis donc sortie de la tanière, puisque je n'avais que ça à faire. L'aube allait bientôt pointer, et le ciel se teintait doucement de rose pâle. J'ai commencé à me toiletter. Au bout d'un certain temps, la chef est sortie de son antre. Elle m'a fait signe de venir dans son sanctuaire, alors j'ai obéi. Une fois face à face, elle m'a demandé de prévenir Echo Céleste que j'irais avec elle en patrouille ce matin. J'ai acquiescé et je suis sortie, souriante. Cela allait me permettre de mieux la connaître, car je ne savais d'elle que très peu de choses. Elle était arrivée au Clan toute petite, et elle ne savait pas d'où elle venait. J'ai attendu que le soleil soit complètement levé pour aller réveiller doucement la guerrière. Par complètement, j'entends que l'astre faisait un disque complet, bien qu'il rasait l’horizon. Une fois la guerrière éveillée, j'ai mangé un morceau en même temps qu'elle et nous sommes parties.
    Mes paupières couvraient machinalement mes yeux, et je faisais tout pour les garder ouverts, mais ma nuit avait été mauvaise. Je baillai à m'en décrocher la mâchoire et m'excusai auprès d'Echo Céleste.

      J'ai fait des cauchemars cette nuit. Je crois que c'était mes parents qui voulaient me tuer. N'empêche, ça m'étonnerait pas d'eux.

    J'ai rigolé doucement. Elle pouvait bien me prendre pour une folle, mais tant qu'on ne sait pas comment j'ai été élevée, je n'accepte aucun jugement concernant la haine que j'éprouvais envers eux. Ils m'avaient toujours rabaissée. Ils n'avaient jamais cru en moi. Durant toutes les lunes que j'avais passées auprès d'eux, aucune n'avait semblé pleinement heureuse. Je haïssais ma famille depuis toute petite. Aucun être de mon sang n'était cher à mon coeur. Et une personne qui n'a pas vécu l'Enfer que j'ai vécu ne peut comprendre cette haine pure envers ceux qui ont été là depuis ma première seconde dans ce monde.
    Je ne savais pas pourquoi j'avais dit ça à la guerrière. Sûrement parce que je voulais qu'elle réagisse vis-à-vis de ses parents, pour en connaître un peu plus sur elle. Ou bien qu'elle relève la dureté de mes mots, pour voir si elle pouvait comprendre les souffrances qu'ont pu infliger une famille ingrate. J'attendais simplement une réponse de sa part, quelle qu'elle fût.
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Écho Céleste
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 648
● Je suis arrivé(e) ici le : 05/04/2011
● Age : 20
● Mentor/Apprenti(e) : Mentor : Feuille de Lierre (DEAD) || Apprenti : Balafre du Destin (ex-Nuage Balafré )

MessageSujet: Re: Un écho au fin fond d'un cauchemar ▬ PV : Echo Céleste   Ven 29 Avr - 11:44


    La nuit avait été paisible pour moi. Je me délectais d'une brise qui gonflait doucement mon pelage, rafraichissant ma chair. Allongée sur ma litière de mousse, dans le gîte des guerriers, je ne dormais plus mais je gardais mes paupières closes. Tendant l'oreille, je put entendre les sourds ronflements de mes coéquipiers, qui eux somnolaient encore. Un gémissement craintif me tira de ma torpeur tout à coup. J'ouvris les yeux et regarda à mon coté, d'où provenait ce cri. J' aperçut dans les méandres de la nuit une silhouette féline, couchée près de moi, au pelage très sombre qui ne cessait d'être prise de soubresauts. Inquiète, mon museau s'approcha du chat pour le réveiller mais ce-dernier se releva d'un bond, trempé de sueur. L'aube pointait enfin et je reconnut le félin. C'était Doux Cauchemar. Un frisson parcouru mes chairs un instant, surement le froid matinal. Doux Cauchemar était ma sœur adoptive mais je ne la connaissais pas vraiment. Elle était plutôt solitaire, comme moi, mais ses yeux brillaient d'une solitude triste parfois. Pourtant, la chatte au pelage bleutée paraissait sympathique. Une chatte loyale et prête à tout pour son Clan, je l'avais remarqué cette qualité lors de la bataille qui avait éclaté au sein du Clan.

    A cette pensée, je me rappelai que je n'avais découvert que depuis peu de temps que je n'étais pas née au sein du Clan. Cela m'importait peu du lieu où ma vie avait débuté seulement, tout était chamboulé. Qu'étaient devenu mes parents biologiques? Pourquoi m'avait-on abandonnée?

    Doux Cauchemar avait quitté le refuge. Je décidais de la laisser tranquille et je me rendormir. Mes paupières recommençaient à devenir lourdes et le sommeil m'enveloppa telle une caresse, pour enfin me laisser sombrer.

    ~ ~ ~

    Quelques secondes parurent s'écouler tandis que je sentis un chat me donner de petits coups de museau. Ma tête se leva vers le félin. La lumière du Soleil inondait désormais la tanière et je me retrouvais seule, enfin pas vraiment j'avais Doux Cauchemar en face de moi... Doux Cauchemar ? Que voulait-elle ?

    Elle m'apprit que nous devions patrouiller ensemble, ce qui me plut beaucoup d'y aller avec elle. Nous étions allongées toutes les deux, une proie entre nos pattes. J'avalais un morceau de la pie quand la guerrière me lança sur un ton amusé :

      J'ai fait des cauchemars cette nuit. Je crois que c'était mes parents qui voulaient me tuer. N'empêche, ça m'étonnerait pas d'eux.


    Elle rigola de bon cœur, mais moi j'étais attristée de ce que je venais d'entendre. Peut être ce n'était qu'une plaisanterie ? D'ailleurs, qui étaient ses parents ? Et qu'avaient-ils bien pu lui faire pour qu'elle puisse dire une chose pareille ? Je lui souris tendrement avant de me lever, enfin prête pour la patrouille. Toutes deux sortîmes du camps, fonçant vers les frontières de notre territoire. Nous galopions depuis un bon moment quand nous dûmes s'arrêter pour souffler un peu. Les arbres, immenses et âgés, nous dominaient. Le doux parfum de l'humus prit mon museau et mes coussinets appréciaient le contact de la terre fraiche. La vie sauvage était merveilleuse... mais dangereuse aussi. Haletante, je me tournais vers Doux Cauchemar et repensa à ce qu'elle m'avait dit au camps. Sans réfléchir je lui demanda :

      Doux Cauchemar, tes parents voudraient réellement te tuer ? Pourquoi penserais-tu ça ?

__________________________________



✨ Vote ou j'te bouffe.



« Mon existence n'a rien d'extraordinaire et ma mort ne changera pas la face du monde... »
AC3

« On dit que sans lumière, l'ombre n'existe pas. »
Does
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un écho au fin fond d'un cauchemar ▬ PV : Echo Céleste   Mar 3 Mai - 21:41

    L'herbe filait sous notre corps. Nous courions, nous marchions, nous volions. On avançait tranquillement, dans la chaleur de ce magnifique printemps. La douceur du tapis vert géant qui se tenait sous nous m'empêchait de souffrir de la vitesse à laquelle nous allions pour faire notre patrouille. Nous n'allions pas trop vite, mais nous ne traînions pas non plus. Les odeurs de la nature assaillaient mon museau, et la douceur de leur senteur apaisait mon esprit. Nous nous sommes arrêtées, Echo Céleste et moi, histoire de reprendre notre souffle avant de repartir pour une nouvelle cavalcade. Le souffle court, le coeur battant et le corps en feu, j'entendis la guerrière me parler :

      Doux Cauchemar, tes parents voudraient réellement te tuer ? Pourquoi penserais-tu ça ?

    Je fus étonnée de ses questions, mais je comprenais pourquoi elle me les posait. Je m'en doutais : elle n'avait pas compris ce qu'ils étaient, dans quelle pierre froide et rêche ils avaient été taillés. Je ne voulais pas lui faire peur, et encore moins passer pour une victime. Mais je voulais lui dire pourquoi, pour ne pas qu'elle me prenne pour un monstre. Après tout, c'étaient eux qui m'avaient donné la vie. C'était grâce à eux que j'existais. Mais c'était à cause d'eux que j'étais insensible à certaines choses autour de moi. Et c'était à cause d'eux que j'avais tant de haine en moi. Une haine qui pouvait ressortir à n'importe quel moment, contre n'importe qui, n'importe où. Je ne voulais pas qu'on me plaigne. Au contraire : c'était en abandonnant mon passé que j'étais devenue heureuse. Et j'étais très bien comme ça : sans passé ni parents, sans l'amour de la famille.

      Ben ... Disons que même si j'étais leur fille, ils me portaient pas dans leur coeur. Avec eux, c'était obéis ou crève. On m'a même raconté qu'à ma naissance, ma mère a abandonné un chaton. Je sais plus si c'était un frère ou une soeur, mais ils ont abandonné quelqu'un de mon sang. De leur sang. Juste parce qu'on était déjà six, que ma mère avait six tétines, et que le chaton était le plus maigre de nous tous. Ils ne m'ont jamais soutenue. Ils ne m'ont jamais aimée en fait. Mais c'est grâce à ce manque d'amour que j'aime beaucoup de monde autour de moi et que j'ai envie d'en donner tellement.

    Après avoir prononcé mes derniers mots, j'ai souri à la femelle. Un sourire sincère et doux, qui signifiait que si j'avais souffert dans le passé, les plaies avaient cicatrisé. Je m'étais soignée, et le temps m'avait aidé.
Revenir en haut Aller en bas
 

Un écho au fin fond d'un cauchemar ▬ PV : Echo Céleste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Clan du Lion-