« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]   Jeu 23 Juin - 17:20


    Les feuilles, de même que les pensées de Nuage de Coquelicot, virevoltaient dans un exquis ballet aérien. La jeune apprentie s'arrêta, indécise. Elle aurait tant aimé un ou une amie à qui confier ses doutes. Que ce soit à propos de Reflet Obscur ou de son importance au sein du Clan du Lion. Elle avait eu comme mentor Larme Idyllique, qu'on lui avait aussitôt soutiré pour offrir l'entraînement du grand guerrier à un apprenti plus prometteur, disait-on. Elle ne leur avait jamais pardonné, ni à l'un ni à l'autre. Des feuilles aux couleurs fraîches du printemps effleuraient ça et là son pelage bicolore, où l'écru et le jais se disputaient la soyeuse fourrure angora. Nuage de Coquelicot envoyé mollement se patte en l'air, essayant d'attraper une feuille sans vraiment le vouloir. Éprise de liberté, elle rêvait plus que jamais d'évasion. Son regard se porta loin, très loin, sur les hautes montagnes aux reflets bleutés. La journée était déjà bien avancée; les oiseaux chantaient. Mélopée lancinante. Autrefois, elle aimait à les écouter. Hélas, tout change et se désagrège un jour...


      Les chansons d'amour ou de tout autre sentiment enjôleur naissent pour un jour s'éteindre. Les lèvres murmurant cette passion secrète, inévitablement, pâlissent et meurent. Alors, devrions-nous arrêter d'aimer ? Non, non, au contraire. Profitons de cette vie qui nous est offerte, cadeau des étoiles, pour aimer.

      Cette litanie lui était un jour passée par la tête, écorchée par des trous de mémoire. Peut-être sa défunte mère lui la chantait-elle petite ? Ces si belles phrases incomplètes, elle avait voulu les faire rimer à quelque chose. Plus précisément à sa situation. Et elle y était parvenue.

      Un craquement de brindilles et d'herbes sèches interrompit le flot tumultueux de sa pensée. Nuage de Coquelicot réprima un frisson. Un chaton farceur n'aurait pas tenu aussi longtemps sans signaler sa présence par de petits rires. Et d'ailleurs, pourquoi se cacherait-on d'elle ? Bah ! Ce n'était peut-être qu'un banal rat. Un gros rat. Oui, vraiment très gros pour faire un boucan pareil.

      - Euh qui est là ? bredouilla Nuage de Coquelicot, peu assurée.


Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Feu Follet
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 346
● Je suis arrivé(e) ici le : 24/10/2010
● Age : 19
● Mentor/Apprenti(e) : /

MessageSujet: Re: Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]   Dim 26 Juin - 11:36

    Feu Follet donna un coup de patte rageur dans une feuille morte. Une feuille morte ? Son regard incrédule s'y porta. Oui, roussie, brunie par le temps, c'était bien une feuille morte, seule sur la terre sèche. Il observa les arbres feuillus, qui se balançaient doucement au gré du vent. Puis la feuille. Puis les arbres verts. Il finit par déchiqueter la feuille, énervé de ce monde incompréhensible et illogique.
    Puis il reprit sa route, une voie sans but et sans espoir. Où allait-il ? Lui même l'ignorait. Il était de mauvaise humeur, bien plus encore que d'habitude -ce qui était à considérer comme un exploit. Il s'ennuyait. L'univers entier était d'un ennui fastidieux, insupportable ennui. Tout allait bien et cela le désolait. Penser que tout allait bien le désolait. Il avait tout ce qu'il souhaitait. La liberté. Que souhaitait-il d'autre ? La saison des Feuilles Vertes était là, signe de vie et de proies à foison. La forêt était giboyeuse. Ces imbéciles de clans ne remarquaient pas ses intrusions dans leurs terres. A vrai dire, ils les remarquaient sûrement, mais ces lâches devaient être doit faibles pour s'y opposer. Dommage. Cela aurait mis du piment à sa vie.
    Il se demandait s'il ne pouvait pas rebrousser chemin pour aller vois Sources des Neiges. L'idée lui parut bonne. Cela faisait bien une lune qu'il n'avait pas vu la jolie chatte blanche de ses rêves. Depuis qu'il était parti visiter les montagnes, en fait. il y avait trouvé des rapaces désagréables, des fourmis carnivores, des grenouilles empoisonnées, mais pas de chats sauvages couverts de boue. Dépité, il était revenu.
    Il fit donc demi-tour lorsqu'il repéra une odeur qu'il reconnaîtrait entre mille. Celle du clan du Lion. Et avec elle une bouffée de haine incontrôlable envers son clan natal. Bande de lâches, persifla-t-il entre ses crocs. Il se cacha derrière un épais buisson de fougères. Une jeune apprentie noire et blanche tournait la tête pour découvrir qui avait marché sur une brindille. Zut... C'était lui.

    - Euh qui est là ?

    L'envie prit au jeune chat gris de continuer son chemin comme si de rien n'était, ou de sauter hors du buisson en criant : un fantôme ! et de la voir détaler à toutes pattes. Mais il décida de se montrer et sortit du buisson.

    - Moi. Je m'appelle Feu Follet. Et toi ?

    En attendant la réponse de l''apprentie, il entreprit de lécher sa patte endolorie, égratignée par les ronces.

__________________________________




Cliquez sur la clef ♪

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]   Lun 27 Juin - 20:37


    Les fourrés bruissèrent, révélant une silhouette agile. Le chat avait une fourrure gris perle très épaisse et de profonds yeux noisette. Nuage de Coquelicot ne se rappelait pas de l'avoir déjà vu quelque part.

    - Moi. Je m'appelle Feu Follet. Et toi ?

    Bien qu'elle s'attendait à recevoir une réponse, la chatte bicolore, plongée dans ses pensées, sursauta. Elle prit son temps pour lui répondre. Pourquoi se répendre en politesses devant un parfait étranger ? Nuage de Coquelicot huma l'air. Précisément l'odeur du nouveau venu. C'était un mélange douceâtre d'herbes diverses. Solitaire peut-être ? Feu Follet, ce n'était pas un nom d'ici.

    - Nuage de Coquelicot, du Clan du Lion, miaula l'apprentie d'un ton conciliant, comme pour excuser sa rêverie. Tu es solitaire ?

    Oui, bien sûr qu'il est solitaire. Sinon, il aurait l'odeur caractéristique de l'un des quatres Clans ainsi qu'un nom autre que celui-ci. Mais bon, mieux vaut être trop sûre que pas assez. Nuage de Coquelicot leva les yeux vers le ciel. La douce lueur de ce matin d'été trouait la voûte céleste, les irradiant de ses rayons tièdes. Les autres apprentis allaient s'apercevoir qu'elle était partie en vadrouille. Encore. Bah. Depuis quand est-ce un crime d'affronter ses peurs ? Car Nuage de Coquelicot avait peur de l'obscurité. Une véritable phobie. Sortir de nuit, entourée de crauqements, bruissements et hululements de toutes sortes était pour elle un véritable défi. C'était sa fierté. Sa revanche sur la vie.
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Feu Follet
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 346
● Je suis arrivé(e) ici le : 24/10/2010
● Age : 19
● Mentor/Apprenti(e) : /

MessageSujet: Re: Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]   Mar 5 Juil - 13:05

[J'ai les yeux bleus ^^]


    - Nuage de Coquelicot, du Clan du Lion. Tu es solitaire ?

    Non ? Ça ne se voyait pas ? Qui d'autre aurait pénétré entre ces terres ? Et il avait l'odeur d'un clan ? C'était très vexant de la voir douter. Pourquoi ne pas répondre : non, je suis un chat domestique ? C'était une excellente idée. Mais non, il serait honnête.

    - A ton avis ? Oui. Mais autrefois, je faisais partie de ton clan. Mais je ne l'ai pas choisi, rajouta-t-il bien vite.

    Manquerait plus qu'elle croit que je me suis fait renvoyé ou que j'étais dans un clan de mon plein gré, songea-t-il. Aussi, comme elle ne répondait pas, trop occupée à contempler la banale lumière que filtraient les arbres, il continua :

    - On m'y a obligé à y rester pendant... quatre lunes, si ce n'est pas cinq. Ce fut un vrai supplice. Je ne conçois pas comment des chats acceptent de vivre dans un... dans un clan.

    Il avait craché ce mot avec mépris. A présent, il s'était allongé sur un rocher légèrement surélevé. Cette apprentie n'était pas dangereuse, rien ne lui interdisait d'achever sa nuit en attendant sa réponse.

__________________________________




Cliquez sur la clef ♪

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]   Jeu 7 Juil - 11:09

- A ton avis ? Oui. Mais autrefois, je faisais partie de ton clan. Mais je ne l'ai pas choisi.

Comme elle ne répondit pas, il poursuivit.

- On m'y a obligé à y rester pendant... quatre lunes, si ce n'est pas cinq. Ce fut un vrai supplice. Je ne conçois pas comment des chats acceptent de vivre dans un... dans un clan.

Nuage de Coquelicot ne releva pas le mépris contenu dans le dernier mot, aimant trop son propre clan pour seulement se douter que certains le détestent. Néanmoins, le fait qu'on l'avait obligé à rester de force au clan du Lion pendant plus de quatre lunes l'intriguait. Elle le vrilla d'un regard interrogateur, se demandant quel pouvait bien être son passé. Et, une fois de plus, la curiosité fut la plus forte.

- Pourquoi est-ce qu'on t'a obligé à resté dans le clan du Lion ? Tu as fais une trahison, cherché à t'enfuir d'un combat ? s'enquit la novice bicolore.

Elle tenait seulement à le provoquer pour qu'il répondre à se question. Forcément, il aurait envie de démentir ses paroles en lui révélant la vérité. D'ailleurs, si c'était ça la vérité ? Avait-elle vraiment un traître en face d'elle ? Nuage de Coquelicot s'assit, enroulant la queue autour de ses pattes. Le chat qui lui faisant face avait l'air plutôt pacifique. Mais à la lueur qui brillait dans ses yeux lorsque qu'il parlait des Clans - et en particulier du clan du Lion - semblait prouver que les apparences sont parfois trompeuses. Il ne l'attaquait pas, c'était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Feu Follet
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 346
● Je suis arrivé(e) ici le : 24/10/2010
● Age : 19
● Mentor/Apprenti(e) : /

MessageSujet: Re: Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]   Lun 5 Sep - 11:56

    La petite apprentie bicolore ne parut pas s'énerver de ma critique, et me demanda avec curiosité :

    - Pourquoi est-ce qu'on t'a obligé à rester dans le clan du Lion ? Tu as fait une trahison, cherché à t'enfuir d'un combat ?

    Je faillis éclater de rire tant ces propositions étaient saugrenues. Je doutais qu'elle puisse comprendre que j'étais parti de mon plein grès, tout simplement. J'avais vite compris qu'un clan était un ramassis de chats trop faibles pour subvenir à leurs propres besoins, et qui se liguaient donc pour survivre. Des faibles. Et moi, j'étais fort. J'étais parti peu après la mort de mon père. Depuis, je vivais une vie qui me plaisait, du moins depuis que la Malédiction me laissait en paix. C'était très agréable de faire ce qu'on voilait, de ne pas obéir à des ordres stupides, aller où l'on voulait.

    - Non, non, rien de tout cela ! Je suis né dans ton clan, et je ne supportais pas cette vie de faibles. Je voulais être maître de mon destin. Je suis parti quand j'avais quatre lunes. Plus rien ne m'y retenait. J'avais juste une sœur. Nuage d'Ajoncs, tu la connais ? Je crois qu'elle est encore vivante, mais à vrai dire cela m'importe peu.

    C'était en partie faux. Je me moquais bien de savoir si ma sœur vivait, mais elle avait beaucoup compté pour moi. Elle avait choisi de rester au clan, je n'y pouvais rien. Sans doute avait-elle des plans en tête, parce que je la voyais mal se plier comme les autres à cette vie là... Elle avait toujours voulu être la meilleure. Mais la dernière fois que je l'avais vue, -c'était il y avait bien trois lunes-, elle était tellement atterrée par la mort de notre mère et de deux de ses amis que je pensais sincèrement qu'elle était devenue comme tous les autres.

__________________________________




Cliquez sur la clef ♪

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Clan du Lion-