« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Accablant soleil de mon Coeur |» PV Etoile de Fumée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Rozenwyn
Chat Solitaire



Féminin
● Nombre de messages : 2465
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/04/2009
● Age : 21
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: L'Accablant soleil de mon Coeur |» PV Etoile de Fumée   Mer 24 Aoû - 20:27

L'accablant soleil de mon coeur.
Privé à Etoile de Fumée.

La chaleur étouffait la forêt. Les arbres sont muets de soif et la terre se craque sous le manque d'eau. La moindre goutte d'eau avait déserté les territoires, fuyant la sécheresse. L'été, maintenant, paressait un peu plus normal, néanmoins, la forêt avait passé d'un extrême à l'autre avec une telle rapidité ! Qu'allait-il se passait par la suite ?
Ambre ne souffrait pas de ses grands changement,. Du moins, elle ne les ressentait point. Elle avait d'ailleurs la terrible sensation de ne rien pouvoir éprouver en ce moment. Tout aussi inquiétant que cela pourrait être, elle l'ignorait complètement. C'était comme être en état de choc : aucun sentiment ne vous traversez, aucune blessure ne peut vous atteindre. Vous êtes déjà dépassé par les évènements. Ambre n'en avait pas conscience, mais c'était exactement ça : elle avait été choqué. Sauf que son esprit s'était brisé à jamais. Rien ni personne ne pourrait rien y changer.

L'ancienne chef du clan du Tigre courrait un peu partout. Son corps avait retrouver toute sa beauté. Les proies étaient de mises dans la forêt, surtout quand il n'y a pas de limites. Elle trouvait de l'eau un peu partout, saisissant encore opportunité de sa nouvelle liberté de pouvoir faire de long parcours sans avoir à se soucier de quoi que ce soit d'autre que de son objectif. Son beau pelage scintillait sous le soleil agressif de cette saison. Ses yeux luisaient, étant bien plus humide que le moindre centimètre des alentours. La course avait fortifié un corps ramolli par l'accablement. Ainsi, elle était au meilleure de sa splendeur.
Elle se dirigeait vers la Ferme de Gerboise. Elle en avait fait sa demeure depuis son départ. Elle s'était résolu à changer régulièrement, quitte à partir de sa terre natale. Plus rien ne la retenait maintenant. Il eut un temps où beaucoup de chose l'aurait incitait à rester. Déjà, l'amour de sa vie : Étoile de Fumée. Il l'avait trahi, et elle s'était sentit humilié par les choix qu'il faisait, sachant qu'elle ne comptait pas parmi eux. Elle l'aimait encore, certes, mais avait enfoui ce sentiment tout au fond d'elle-même, espérant qu'un jour, il disparaîtrait. Pourtant, il n'arrêtait pas de guetter la surface. Elle était persuadée qu'il avait causé sa perte mais n'arrivait pas, d'une certaine façon à lui en vouloir. Constellation d'Hiver aussi, son chère enfant. Il était resté auprès d'elle, dans le clan du Tigre quand sa sœur, Flamme Tigrée, était parti, l'abandonnant elle aussi.
Et de toute façon, ils seraient bien mieux sans elle non ? Elle est s'en fichait. Elle s'en fichait et ne voulait plus y penser.

La féline entra dans la ferme, observant les murs de pierres à moitié effondrés et le toit d'où perçaient de part et d'autre, le ciel clair. Tout était calme, comme à son habitude. Le petit rassemblement de pailles, au fond de la ruine n'avait pas bougé et l'attendrait encore ce soir. Pourquoi était-elle revenu ici en fait ? Elle ne le savait plus. Ce n'était pas à cause de la beauté des lieu en tout cas. Elle les détestait. Cela ressemblait trop à son état. Tout était délabrer, tout comme elle. Un surplus de colère émergea et elle cracha vers le centre de la Ferme. Montrant les dents à un ennemi imaginaire, elle tourna le dos à la pièce sombre et accourut vers la sortit. La violente lumière l'éblouie quelque peu avant qu'elle n'ait pu voir en face d'elle. Elle aurait préféré d'ailleurs rester aveugle. Elle ne voulait pas voir ce qui ce tenait là, devant elle. Étoile de Fumée. Il n'avait pas changer, restant toujours fidèle à lui-même. Toujours le même corps, toujours le même visage, la même expression. C'était trop, beaucoup trop. Elle s'était empressée de faire un pas de retraite, mais il était trop tard. Il avait du surement la voir avant même qu'elle ne sente sa présence.
Il ne savait surement rien des derniers évènements : elle était devenu solitaire suite à la bataille contre Pelage d’Épines. C'était-elle le chef du clan du Tigre maintenant.
Ambre était résolu à ne pas briser le silence qui s'était installé entre eux : il se fixait. Elle avait le regard braqué sur ses yeux, des yeux jaunes, bien trop jaunes, bien trop lumineux. Il avait la couleur du soleil, éblouissant tout deux. Un temps fut-il ou il était son soleil, mais maintenant ?

__________________________________


TELL me not, Sweet,
I am unkind,That from the nunnery
Of thy chaste breast and quiet mind
To war and arms I fly.
TRUE, a new mistress now I chase,
The first foe in the field;
And with a stronger faith embrace
A sword, a horse, a shield.
YET this inconstancy is such
As thou too shalt adore;
I could not love thee, Dear, so much,
Loved I not Honour more.

✪ Clic !

Merci Mon Pillon ! <3:
 

Mon amour ! <3 Je t'aime ! Mon Pillon aussi !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-guerredesclans.forum-actif.net

Mon identité.
Relationship :
Etoile de Fumée
Chef du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 2700
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/05/2009
● Age : 22
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: L'Accablant soleil de mon Coeur |» PV Etoile de Fumée   Jeu 25 Aoû - 10:31

Qu'est ce qu'il faisait chaud! La température de ces derniers temps étaient pourtant à l'opposé de cela. La Forêt avait eu le droit à du vent, de la Pluie, de la Grêle, et désormais elle étouffait sous cette chaleur écrasante. Tout le Clan en souffrait, mais le Meneur savait qu'il devait se préoccuper d'abord des Anciens et des résidents de la Pouponnière. Et ce qu'il devait trouver en priorité était de l'eau. En effet qui dit chaleur dit manque d'eau. Le Chef tigré forma donc deux patrouilles supplémentaires pour partir en quête de ce liquide précieux. Il n'y avait pas de temps à perdre. De son côté, il partit à la chasse, après s'être assuré que tous avaient quelque chose à faire avec l'aide de sa fidèle Lieutenante, Papillon Cendré. Les proies, sous le terrible soleil, cherchaient la fraîcheur, et donc en trouver à la surface était un miracle en soi. Sur le territoire le plus giboyeux de leurs terres, il ne trouva que deux souris qu'il ajouta au tas pour repartir. Travailler aussi intensément, même dans ces conditions, ne lui faisait pas grand chose, et d'ailleurs cela avait le mérite de lui occuper l'esprit. S'il se laissait aller, son esprit voguer vers ses chers meilleurs amis, Petite Feuille et Souffle d'un Instant. Ils l'avaient tous les deux laisser sur le sol des vivants. Et encore plus loin, son coeur partait vers une chatte immaculée aux yeux de la même couleur que cette pierre dont elle portait si magnifiquement le nom. Etoile de Fumée gémit soudain. Et voilà qu'il repensait à Elle, mais de toute façon, comment ne pas penser à Elle?

Sans s'en rendre compte, ses pattes le portèrent vers un endroit bien connu, la limite du Clan du Léopard. Une queue de renard plus loin, c'était le chemin du Tonnerre, et de l'autre côté les Terres du Clan du Tigre et l'Elue de son coeur, l'objet de ses pensées, Elle. Il hésita. Pouvait-il se permettre de traverser, d'être égoïste, de tourner un peu le dos à son Clan l'espace d'un instant? Et puis pourquoi pas, personne n'en saurait rien. De plus il n'avait qu'une infime chance de voir l'être le plus cher à son coeur, alors il la saisirait. Prudemment, il s'avança vers le dangereux chemin du Tonnerre. En tant que Chef du Clan depuis de nombreuses Lunes, il avait maintes et maintes fois traversé en cet endroit, mais la prudence devait être sa devise. Il regarda chaque côté de la surface ténébreuse et malodorante avant de poser une patte dessus. Il grimaça aussitôt en sentant le contact avec cette matière si blessante envers ses fragiles coussinets. C'est pourquoi, une fois arrivé de l'autre côté, il ne put que soupirer de soulagement. Il regarda où il était et sut que pour l'instant, il n'avait en aucun cas enfreint le Code du Guerrier, car il n'était pas encore dans le territoire du Clan du Tigre, mais dans une Terre libre. Il était d'ailleurs proche de la Ferme de Gerboise. Peut-être y trouverait-il de l'eau ou des proies. Aussi, il décida de s'en approcher un peu.

D'un seul coup, il se figea. Cette odeur dans l'air, cette odeur douce et si reconnaissable. Cette odeur qu'il avait souvent humé. Impossible! c'était impossible qu'Elle se trouve là. Comment pourrait-Elle être ici? Il était désormais devant l'entrée de la Ferme, et cette odeur devenait beaucoup plus forte, beaucoup plus présente et surtout elle indiquait que son porteur était passé il y avait très peu de temps. Il huma encore l'air quand une silhouette se dessina devant lui. C'était Elle. Elle était là, dans toute sa splendeur. Son doux et soyeux pelage immaculé semblait resplendir sous le soleil de la Saison des Feuilles Vertes, et ses yeux... Ses yeux brillaient et l'attirait tout simplement. Mais cette lueur à l'intérieur n'était pas de la joie de le voir, mais autre chose. Quelque chose de plus sombre. Néanmoins cette vision était tout simplement merveilleuse et le meneur se demanda un instant s'il n'était pas mort puisque cette vision était tout simplement trop merveilleuse pour lui. S'il n'était pas déjà amoureux de la belle Etoile d'Ambre, il en serait retombé amoureux à l'instant. À côté, il était tout simplement lamentable. Sa fourrure ne luisait plus et son corps montrait bien les difficultés du Clan. Il avait aussi bien maigri. Ses yeux dorés reflétaient sa trop grande surprise, puis ils fondirent devant cette sublime apparition. Il voulut prendre la parole, mais les mots ne sortirent pas, restant bloqués en lui. Alors, il murmura au vent, qu'il l'apporte à sa chère et tendre:


"Etoile d'Ambre."

Juste un nom. Juste son nom. le matou avait mis tout son amour, tout ce qu'il ressentait pour la trop belle féline dans ces quelques mots. Quand il prononçait son nom, il avait l'impression que le monde devenait simplement parfait. Ces mots amenaient la beauté. Il ne savait pas trop quoi dire, il avait peur de placer une parole là où il fallait le silence, il avait peur d'avancer vers son aimée, tant il avait peur qu'elle ne s'évanouisse comme la brume, qu'elle ne parte en courant loin de lui, loin de ses yeux, loin de son coeur. Par le Clan des Etoiles, qu'est ce qu'elle lui avait manqué! Chaque seconde qui les avait séparé lui semblait désormais une éternité, et le temps qu'il passait à la contempler ne passait que trop vite. Il serait bien resté là à l'admirer, mais il ne pouvait pas, car par son silence il pouvait aussi la faire fuir. Lui se sentait tellement coupable. Cette culpabilité le rongeait chaque jour, à chaque minute, sans qu'il ne dise un mot. Comment pouvait-il la regarder ainsi, elle si pure et si immaculée, lui qui était si sale? Ses regards ne pouvaient que l'entacher, si ce n'était pas déjà fait. Il fit un minuscule pas, gardant tout de même une distance raisonnable entre eux, pour elle. Pourtant son coeur et sa raison, sa conscience et son inconscience, son corps et son esprit, tout en lui le poussait à la rejoindre et à effleurer de son museau la douce toison blanche, à humer sa délicieuse odeur. Mais il se refusa à ça, même s'il en souffrait. Il n'imposerait pas sa présence à sa belle.

" Etoile d'Ambre. Je... Je ne sais comment t'approcher, moi si sale et si coupable. Je ne sais comment me faire pardonner l'impardonnable."

La suite, il la sentait venir. Mais comment pouvait-il se permettre de lui lancer sa vérité? Comment pouvait-il se permettre de la blesser encore et encore? Si elle lui pardonnait un jour, lui ne se pardonnerait jamais. Il ne le pourrait pas. Pas ça. Pas cette trahison. Néanmoins, ce qui devait sortir sortirait. Quoiqu'il fasse il fallait qu'il lui dise. Qu'il lui dise ce qu'il ressente. Il ferma les yeux un court, très court instant pour faire le point, mais pas trop longtemps, de peur qu'elle ne disparaisse. Quand il les rouvrit, il lança par les fenêtres de son âme tout son amour, inconditionnel et sans limite.

" Je t'aime Etoile D'ambre. Je t'aime encore et encore. Je t'aime et je t'aimerai toujours. Je t'aime plus qu'hier et moins que demain, chaque jour qui passe me font tomber plus amoureux de toi que jamais."

__________________________________


Amour d'un Jour, Amour de Toujours
SupraPast!que:
 


Merci mon coeur, je t'aime <3
Music. With you, I think that it's the most beautiful thing in this world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Rozenwyn
Chat Solitaire



Féminin
● Nombre de messages : 2465
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/04/2009
● Age : 21
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: L'Accablant soleil de mon Coeur |» PV Etoile de Fumée   Ven 26 Aoû - 14:34

Ils se regardèrent encore et encore, un temps qui parut une éternité à Ambre. Seulement quelques secondes s'étaient écoulé avant qu'il parle. Mais elle aurait préféré ne rien entendre. Elle aurait préféré s'être fait arracher les oreilles par Pelage d’Épines. Elle aurait préféré vivre mille morts que d'entendre ses mots. Tous lui avait labouré le cœur, mais deux seulement l'avait abattu.
Étoile d'Ambre. Jamais plus elle ne porterait se nom. Et qu'est ce qu'elle le détestait à présent ! Qu'il sorte de plus belle de la bouche de son chère et tendre meurtrier rendait ses deux petits mots encore plus cinglant. Au diable ce nom qui avait ruiné sa vie et tout ses espoirs, fragilisé sa vie et attenté à sa raison ! Étoile d'Ambre était tout d'abord son nom de chef, mais seul la première partie le prouver. La deuxième partie, elle, était d'une tout autre nature. C'était la preuve qu'elle avait fait partie d'un clan. Un clan monstrueux et vaniteux qui avait causé sa perte ! Elle n'avait jamais pensé jusque là au nouveau patronyme qui la qualifierai. Elle le devait maintenant. Si elle entendait encore une fois, ne serai-ce qu'une seule et unique fois ce nom, elle n'y survivrait pas.
Pourtant, son cher et tendre ne s'était pas contenter d'un fois. Cela aurait été bien trop beau ! Une dizaine de fois ! Rien que ça ! Elle sentit sa tête tourner sous s'était appellation qui lui correspondait plus. Qu'il lui arrache le cœur, cela aurait été mille fois moins douloureux !

Son esprit avait été vif face à ce coup. Son corps, lui, était bien plus long. Au bout de quelques secondes, elle sentit ses muscles se contracter sous la violence du choc. Sa fourrure se hérissa subitement, doublant de volume. Ses yeux devinrent plus brillant encore, révélant les larmes de douleur et de colère qui ne coulait pas encore. Elle voulait les retenir, sachant que si elle les laissait s'échapper, jamais elle ne pourrait les empêcher de se déverser ainsi, indéfiniment. Elle ne pourrait s’arrêter. Montrer ses faiblesses étaient bien la dernière chose qu'elle voulait !
Néanmoins, ce nom avait réveillé en elle toutes les émotions et les sensations qu'elle avait pris tant de soin à dissimuler. Elle n'y résisterait pas. Pas cette fois. Il fallait qu'elle dise quelque chose, qu'elle empêche son Tyran de la détruire plus qu'elle ne l'était déjà. Mais comment lui dire s'en tout lui révéler ? C'était simple, c'était impossible.

« Tais-toi ! »
Les mots jaillirent avec rage et précipitation. Une once de souffrance adoucissait sa voix, devenu rauque. Elle s'était arrêté de respirer, juste quelques secondes, mais suffisamment pour rendre son souffle court. C'était bien trop brusque, bien qu'elle soit elle-même l'impétuosité en personne. Elle se rendit compte, suite à ça, qu'une seule personne pouvait maintenant la blesser, voir peut-être deux. Elle n'avait revu Constellation d'Hiver depuis sa fuite, sans oublier qu'elle l'avait évité lorsqu'elle était encore chef. Revoir ses yeux, son visage, lui rappelait bien trop de souvenir, des souvenirs trop heureux maintenant pour qu'elle puisse les considérer comme les siens.
Elle baissa la tête, par désarrois. Elle la secoua pour chasser toutes ses sombres pensées, des pensées qui ne devraient pas lui appartenir. Elle était une chatte pleine de haine et d'animosité maintenant. Elle ne pouvait pas se permettre ce genre de faiblesse.
Et pourtant, comment y remédier ?

« De grâce, tais-toi. Ne prononce plus ses mots. Je ne suis plus... celle de j'étais avant. »
Sa voix n'était plus aussi ferme et aussi imposante qu'avant. Elle s'était faite impérieuse, presque soumise. A ce moment, elle aurait bien pu se jeter aux pattes de son Éternelle pour qu'il se taise. Pour qu'il ne prononce plus ce nom maudit. Ce n'était plus le sien, et cela serait toujours ainsi désormais. Mais comment la nommerait-on maintenant ? Elle aurait pu accepter n'importe lequel à ce moment précis. Mais si elle devait le porter pour toujours, elle devait y réfléchir. Comme elle pouvait haïr ses parents de lui avoir donner ce nom ! N'importe quel nom qu'ils lui auraient donné ne lui aurait pas convenu.
Il lui fallut une seconde de plus pour se rendre compte que ce qu'elle avait dit pouvait être pris dans plusieurs sens. Dont un qui pourrait bien faire souffrir son compagnon si ces paroles étaient vraies. Elle ne souhaite pas qu'il est mal. Bien qu'il le méritait peut-être, elle ne le voulait pas. Ce n'était pourtant pas faute de s'être démener ! Elle aurait du le détester, lui faire subir mille morts pour qu'il comprenne combien elle avait souffert par sa faute. Mais elle n'y arrivait pas. C'était au dessus de ses forces. Elle se hâta de rectifier ses propos.

« Ce n'est pas que.. enfin, je ne suis plus... le chef du clan du Tigre. Je suis solitaire. Je ne serai plus jamais Étoile d'Ambre. C'est fini. Alors ne me rappelle plus qui j'étais. Je ne le suis plus. »
Elle avait encore la tête baissée. Elle ne le supportait plus. Elle espérait qu'il comprendrait, parce qu'elle ne pensait pas pouvoir expliquer plus clairement ses pensées. Elle ne voulait même pas entendre sa réponse. Elle était physiquement coincée : en face d'elle se trouvait Étoile de Fumée et derrière elle, la ferme de Gerboise. Elle ne pouvait rien faire. Elle ne savait pas ce qu'elle aurait fait si elle avait été libre de ses choix.

__________________________________


TELL me not, Sweet,
I am unkind,That from the nunnery
Of thy chaste breast and quiet mind
To war and arms I fly.
TRUE, a new mistress now I chase,
The first foe in the field;
And with a stronger faith embrace
A sword, a horse, a shield.
YET this inconstancy is such
As thou too shalt adore;
I could not love thee, Dear, so much,
Loved I not Honour more.

✪ Clic !

Merci Mon Pillon ! <3:
 

Mon amour ! <3 Je t'aime ! Mon Pillon aussi !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-guerredesclans.forum-actif.net

Mon identité.
Relationship :
Etoile de Fumée
Chef du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 2700
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/05/2009
● Age : 22
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: L'Accablant soleil de mon Coeur |» PV Etoile de Fumée   Ven 26 Aoû - 16:05

Se taire? Etoile de Fumée regarda son aimée avec de grands yeux. Ainsi elle voulait qu'il se taise. Pourquoi? Pourquoi cela? Elle le détestait tellement que le fait qu'il lui adresse la parole l'énervait? Le meneur du Clan du Léopard regarda intensément sa Compagne. Il remarqua aussitôt qu'elle était tendue et que son poil était hérissé. Dans son esprit il recula d'un pas. Etait-elle si énervée qu'elle ne pouvait contrôler cela? Le chat tigré observa alors les yeux si magnifiques de la chatte blanche. Il y vit, choqué, des larmes qui ne tenaient qu'à couler, bien que leur propriétaire ne le veuille pas apparemment. C'était bien la première fois qu'il voyait Etoile d'Ambre dans cet état. Il se sentit encore plus coupable qu'il ne l'était. Désormais s'ajoutait à sa liste de crime, celui d'avoir réussi à blesser l'être le plus cher à son coeur et à son âme. Dans ces deux mots qu'elle lui avait lancé il lui avait semblé sentir une pointe de quelque chose dont il n'arrivait pas à dire le nom, mais qui lui donnait l'impression que son coeur se déchirait en deux. Soudainement, elle repris et continua sur sa pensée.

Quand elle eut prononcé cette phrase, les yeux dorés s'écarquillèrent et il fit physiquement un pas en arrière. Ces mots. Ses mots. La douleur qui pointait en son coeur le fit chanceler quand elle le submergea. C'était quelque chose à laquelle il ne s'était pas préparé. Ainsi, Elle le rejetait. Elle rejetait ses paroles, son Amour, ce qu'il ressentait pour elle. Elle ne voulait donc plus de lui? Comment ferait-il pour vivre désormais? Il ne pourrait jamais vivre sans elle, il ne pourrait que survivre, une enveloppe sans son âme. Il avait peur de la blesser encore plus, sa voix, si belle avait été si soumise, comme si elle le suppliait, comme on demandait à l'agonie à un autre de l'achever. C'était tout simplement insoutenable. Le chat tigré hésita. Cette phrase marquait elle la fin entre eux? Devait-il partir, la laissant derrière lui, en abandonnant son coeur et son âme à la fois? Il ne pouvait soutenir son regard. Pas encore. Plus maintenant. C'était trop douloureux et il le baissa donc pour admirer le sol craquelé. Il sentait les larmes lui venir aux yeux, bien qu'il essayait de les retenir. Des larmes ne pourraient qu'ennuyer la magnifique féline qu'Elle était. Alors non, il ne la ferait plus jamais souffrir. Il allait lui dire au revoir et partir quand Sa voix se fit entendre.

Ces nouvelles paroles le firent espérer. Espérer que tout ne soit pas fini. Mais ces phrases le laissèrent dans un questionnement sans fin. Elle avait quitté le Clan du Tigre? Pourtant elle en était le Chef, le Clan était sous sa responsabilité. Jusqu'à la fin. Mais elle l'avait laissé. Pourquoi? Il ne le saurait peut-être jamais, mais il se refusait à demander à sa belle. Elle semblait déjà souffrir, il ne voulait pas en rajouter. Ainsi il avait compris au moins une chose. Ce n'était pas lui qu'elle rejetait, mais son nom. Les yeux emplis de douceur et d'amour il s'approcha un peu de celle qu'il aimait, assez lentement pour qu'elle montre par un geste quelconque qu'elle ne voulait pas qu'il s'approche. Il lui demanda alors doucement:


"Très bien. Comment dois-je te nommer désormais? Qu'importe ton nom, quel qu'il soit je t'aime."

Il espérait qu'elle ne le comprenne pas dans le sens qu'il s'en fichait d'elle et de son nom, mais plutôt dans le sens qu'il l'aimerait quelque soient ses choix. Il la respectait trop pour lui imposer ses idées et ses envies. Il voulait simplement être à ses côtés, plonger son regard dans la sien, se perdre dans l'ambre liquide des perles de vie. Effleurer sa fourrure et pourquoi pas dormir un jour à ses côtés. Après tout... Il suivrait ce qu'elle voulait, il n'était plus Etoile de Fumée, le Chef du Clan du Léopard. Non. À ses côtés il était simplement lui et elle était elle, tout simplement.

__________________________________


Amour d'un Jour, Amour de Toujours
SupraPast!que:
 


Merci mon coeur, je t'aime <3
Music. With you, I think that it's the most beautiful thing in this world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Rozenwyn
Chat Solitaire



Féminin
● Nombre de messages : 2465
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/04/2009
● Age : 21
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: L'Accablant soleil de mon Coeur |» PV Etoile de Fumée   Mer 31 Aoû - 18:01

Quel nom ?
Elle n'en avait pas la moindre idée. Elle voulait un nom qui lui ferait oublier son désastreux passé. Un nom qui lui corresponde, ou du moins, un nom qui soit fidèle à l'image qu'elle veut donner au autre félin de la forêt. Mais lequel ? Les patronymes des clans étaient tous formés de la même manière : la première partie en fonction de leur rang et la deuxième était un élément de la forêt. Feuille, Ciel, Soleil... tout ces noms étaient des plus communs dans les clans. Elle voulait que le sien soit unique. Donc pas de naturel. Un charabia ne convenait pas non plus. Tout le monde devrait s'en rappeler et le prononcer avec terreur. Tous savait qu'elle avait sombré dans la folie, et même elle. Elle en était presque fière. Parce qu'elle, elle avait réussi à se détacher des liens qu'elle avait formé avec ces clans. Ils étaient tous aussi cruels les uns que les autres, ils l'avaient anéanti.
Elle se souvint alors d'une petite histoire que lui avait raconté un ancien quand elle était jeune. Ce vieux chat avait été attrapé par les bipèdes qui l'avait emmené dans leur caverne. Là-bas, il avait vu la fleur la plus belle qu'il n'avait jamais vu. Il l'avait décrite rouge avec des reflet plus foncé au milieu de chaque pétale, grosse en spirale. Les humains avait la nommé ʺRozenʺ. La jeune chatonne qu'elle était alors ne l'avait pas cru. Maintenant, elle y croyait. Ses yeux étant d'un ambre intense, cela lui correspondait assez. De plus, cette ʺRozenʺ était unique, l'ancien n'en avait vu qu'une.
C'était décidée. Elle s'appellerait Rozenwyn. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle avait rajouté ʺwynʺ à la fin de son nom, mais elle trouvait que cela sonnait bien, et ça lui suffisait.

« Rozenwyn. Je m'appellerai Rozenwyn. »
La tête étant toujours basse, elle la dirigea sans réfléchir vers son compagnon lorsqu'elle prononça ses paroles. Ses yeux étaient scintillants, bien plus qu'il ne devrait l'être. Elle se rendit compte que des petites larmes avaient fait surface, mais quelque chose les avait retenu. Elle ouvrit de grands yeux ronds, tout étonnée qu'elle était. Elle n'avait pas eu l'impression d'avoir fait ou dit une mauvaise chose. Elle savait que ces sautes d'humeurs pouvaient faire du mal, mais elle avait fait attention pourtant. Qu'avait-elle dit déjà ? Elle ne savait plus.
Ne sachant comment enlever définitivement cette petite trace de tristesses, elle hâta un pas vers lui. C'était instinctif. La seconde suivante fut amené avec le regret. Elle avait été trop prompt, elle n'aurait pas du avancer. Elle fit donc un pas en arrière. En l'espace d'une petite seconde, elle avait fait plus de gestes qu'ils n'en avaient fait tout deux depuis qu'ils étaient face à face. Elle ne savait plus quoi faire : elle voulait le rejoindre mais devait lui en vouloir. Comment agir ?

« Que se passe-t-il ? »

Demandant-elle avec une voie qu'elle espérait impassible. Ce fut le cas. Elle ne devait pensé à rien. Le trou noir. Elle ne l'aimait pas. Ne l'avait jamais aimé. N'avait pas pressé sa fourrure contre la sienne. N'avait pas fait parti d'un clan et ne le connaissait même pas. Elle ne se souvenait de rien. Elle le devait. C'était pourtant si difficile !

__________________________________


TELL me not, Sweet,
I am unkind,That from the nunnery
Of thy chaste breast and quiet mind
To war and arms I fly.
TRUE, a new mistress now I chase,
The first foe in the field;
And with a stronger faith embrace
A sword, a horse, a shield.
YET this inconstancy is such
As thou too shalt adore;
I could not love thee, Dear, so much,
Loved I not Honour more.

✪ Clic !

Merci Mon Pillon ! <3:
 

Mon amour ! <3 Je t'aime ! Mon Pillon aussi !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-guerredesclans.forum-actif.net

Mon identité.
Relationship :
Rozenwyn
Chat Solitaire



Féminin
● Nombre de messages : 2465
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/04/2009
● Age : 21
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: L'Accablant soleil de mon Coeur |» PV Etoile de Fumée   Dim 18 Sep - 12:49

[Mon coeur ?]

__________________________________


TELL me not, Sweet,
I am unkind,That from the nunnery
Of thy chaste breast and quiet mind
To war and arms I fly.
TRUE, a new mistress now I chase,
The first foe in the field;
And with a stronger faith embrace
A sword, a horse, a shield.
YET this inconstancy is such
As thou too shalt adore;
I could not love thee, Dear, so much,
Loved I not Honour more.

✪ Clic !

Merci Mon Pillon ! <3:
 

Mon amour ! <3 Je t'aime ! Mon Pillon aussi !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-guerredesclans.forum-actif.net

Mon identité.
Relationship :
Etoile de Fumée
Chef du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 2700
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/05/2009
● Age : 22
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: L'Accablant soleil de mon Coeur |» PV Etoile de Fumée   Sam 15 Oct - 10:37

[Sorry, avec le début des cours j'ai eu du mal à me remettre au rp... Mais c'est reparti.]

Etoile de Fumée observa la jolie chatte en face de lui. Elle semblait réfléchir à des choses dont le matou ignorait tout. Peut-être était-ce à ce nouveau nom, ou pas. Perdue dans ses pensées, elle lui paraissait encore plus éblouissante, encore plus belle que d'habitude, si cela était possible. Le meneur du Léopard ne pouvait quitter cette apparition si surnaturelle qu'il avait devant lui. C'était si merveilleux. Il avait l'impression que la terre allait s'ouvrir en deux et l'engloutir, loin de la douce présence de son aimée. Là où jamais plus il ne la verrait et où doucement il sombrerait. Mais voilà, rien de cela ne se passa, et ce fut simplement la voix douce et basse de l'ancienne meneuse qui se fit entendre dans le silence si fragile qui les entourait. Rozenwyn. Un nom magnifique qui lui correspondait à merveille. Un nom si étrange pour lui, un habitué aux noms des Clans. Alors qu'il réfléchissait, il vit la jeune chatte se rapprocher de lui. Il ouvrit les yeux en grands. Elle venait de s'avancer d'un pas vers lui. Même si elle avait aussitôt reculé, ce simple pas faisait battre son coeur plus vite. Il demeura un peu perplexe néanmoins quand elle lui demanda ce qu'il se passait. Ce ne fut qu'à ce moment qu'il se rendit compte que des perles de tristesse restaient accrochées à ses yeux comme une tique dans le pelage. Le matou secoua la tête, les chassant aussi sûrement que la bile de souris fait tomber les parasites. Il prit l'initiative d'engager un premier pas vers Rozenwyn. Ce pas était un peu hésitant. Il avait en effet très peur d'effrayer l'immaculée féline et de la voir disparaître à jamais. Il prit la parole d'une voix ronronnante.

" Rozenwyn. C'est magnifique, complètement, et c'est pour cela que ce nom te va si bien. Ne t'inquiète pas, il ne se passe rien de grave, j'ai simplement peur que tu ne partes loin de mes yeux. Rien que d'avoir cette pensée, mon coeur me fait souffrir. Dis moi, est-ce que cela se produira? Vas-tu prendre tes distances?"

Sa voix avait faibli dans les derniers instants. La peur qu'il ne ressentait que trop se montrait de ci de là, sans sa permission. Il ne voulait pas montrer cela à sa compagne, mais il ne pouvait revenir en arrière. Il ne pouvait que rester là, en la regardant droit dans les yeux, et attendre. Attendre le verdict de sa belle, qui le briserait ou ferait de lui le plus heureux chat de la Forêt.

__________________________________


Amour d'un Jour, Amour de Toujours
SupraPast!que:
 


Merci mon coeur, je t'aime <3
Music. With you, I think that it's the most beautiful thing in this world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'Accablant soleil de mon Coeur |» PV Etoile de Fumée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Terres Libres & Etoiles-