« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ennui. Total. [Fumée.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Ennui. Total. [Fumée.]   Sam 12 Nov - 14:48






Je n'ai pas eu de passé et ça ne m'empêche pas de vivre ma vie à fond. Je la vis d'ailleurs mieux que la plupart des gens. Je ne vois pas ce qu'il y a de mal à naître à 2 lunes, fils de personne. Je suis peut-être le fils d'un dieu. Les domestiques disent que les dieux ne reconnaissent pas leurs enfants parce qu'ils n'ont pas le droit d'en faire avec des mortels. Ça serait cool. Je serais donc un demi-dieu. Bizarre ces trucs d'humains. Ils se bourrent la tête avec des conn ... bêtises et sont fiers de décrocher leurs deux clones avec ça. Ou deux plones. Ou deux plomes. Oh, clones, plones, plomes, c'est la même chose ! J'pourrais aussi être dans un rêve hyper long du genre un coma. Ah oui ! Je sais : je suis le chat d'une personne qui a traversé sans regarder, et on s'est fait renversé et on est tombé dans le coma. Chez nous, les chats, ça existent pas les voitures. Pourtant, c'est vachement pratique, mais vachement dangereux. Parce que y'a pas la MAAF chez les chats. Elle est pas là pour vous tirer d'affaire. Ici, c'est les guérisseurs et hop ! Toi, c'est sûr, t'es bien huilé, réparé, repeint et tout, mais qu'est ce qu'il en est de la voiture ? Elle est toujours abîmée. Voilà pourquoi il y a les hommes, et les animaux. Les animaux respectent la nature, et les hommes sont là pour gueu ... crier quand tout va mal. Mais sans assurance, où va le monde ?

* Vol du Corbeau ... * Soupir. Je me demande si un jour j'arrêterais de déblatérer des âneries à longueur de journée. J'étais navrant. Je faisais pitié, allongé sur une pierre, toujours la même, regardant comme un vieux le temps qui tourne. Je ne fais qu'une seule pause dans la journée. De l'aube au crépuscule. Le reste du temps, je dors. assez épuisant non ?

Et je recommençais. Je me navrais moi-même, je me fatiguais. Je me donnais envie de m'éloigner de moi-même, et le pire dans tout ça, c'est que c'était impossible de fuir soi-même. Je me levais et sentis mes membres craquer. C'était vraiment désagréable et j'en grimaçais. Je sautais légèrement de la pierre ou je me trouvais et traversais le camp. Les chatons me regardaient bizarrement, ils ne m'avaient jamais vu autrement que sur cette pierre là-haut. Je les regardais, un sourire brilla dans mes yeux puis il disparut et je tournais la tête pour l'élancer vers la sortie du camp. Je courus assez longtemps, mais je savourais cette sensation.

Sentir sous ses pattes les petits cailloux qui s'enfoncent adorablement dans mes coussinets. Sentir les brindilles qui jonchent le sol me faire mal. Glisser sur les feuilles, puis se rattraper en faisant voler la terre. Sentir le vent traverser mon pelage. Toutes ces sensations qui me manquaient, les voilà enfin, je les ai retrouvée. Le sourire aux lèvres, j'accélérais encore l'allure. Déjà tout petit, j'allais plus vite que les autres. Devenu apprenti, j'ai travaillé ma vitesse, et j'ai persévéré. Je suis devenu encore plus, encore plus rapide. Toujours plus vite, toujours plus loin.

Je traversais les 4 chênes. J'étais au bord de la route, au bord du Chemin du Tonnerre, au bord du danger, au bord de la frontière, au bord l'interdiction. Un pas de plus, et j'étais en faute.

Je fis non seulement un pas, mais plusieurs, beaucoup, un nombre incalculable car je parcourus le territoire librement, amoureux de la sensation d'interdit. Une sensation grisante, comme celle du vent qiu me fouette le visage. Je parcours librement les territoires du clan du Léopard, moi, du Clan du Lion. Le Clan du Lion est le plus fort avouez le ? Rien que parce que je suis dedans.

Je m'arrêtais net et dérapais sur les feuilles mortes. J'avais vu quelqu'un, et ce quelqu'un m'avait vu. C'était un mâle au poil gris. De loin, il paraissait robuste et fort. Mais sa démarche était lourde et fatiguée. Il était noble mais lassé de la vie. Les feuilles tournaient autour de lui, on aurait dit un chef. Il était imposant et son regard doré me transperçait. Il était majestueux, tout comme cette aura étrange qui se dégageait de lui. Il me dévisagea, me regarda et me sonda. Je le regardais videment, cherchant ce qu'il voulait savoir. Mais son regard ne me disait rien, et il continuait de m'observer. Alors je lâchais. Désagréable. Désintéressé. Désinvolte. Une question sans en être vraiment une.

      «Ben quoi ?»


Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Etoile de Fumée
Chef du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 2700
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/05/2009
● Age : 22
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: Ennui. Total. [Fumée.]   Sam 12 Nov - 15:28

Etoile de Fumée venait de se réveiller. Le jour était déjà bien entamé, mais il n'en avait rien à faire. Il se leva, et regarda la tanière qui était la sienne depuis plus de trente lunes. Elle était aussi vide que la première nuit où il avait dormi dedans. C'était ça être Chef. Être seul, tout le temps, prendre des décisions... Pourtant malgré tout le temps qui s'était écoulé il avait encore l'impression de sentir l'odeur d'Etoile de Glace. Le meneur au pelage immaculé lui manquait horriblement. Et pourtant cela faisait longtemps qu'il avait repris les commandes du Clan. Peut-être était-ce la vieillesse qui le rendait à ce point nostalgique... Peut-être. Il se demandait si c'était l'une des raisons pour laquelle Rozenwyn était partie. Même s'il savait qu'il était la principal cause de ce départ, parce qu'il n'avait pas fait les bons choix, il ne pouvait s'empêcher de se questionner. Il se demandait aussi si, en étant Chef, il allait assister au départ de tous ses amis. Déjà il y avait eu Petite Feuille, et ensuite Souffle d'un instant. Ces deux chats, si chers à son coeur, ses meilleurs amis, s'en étaient allés.

Le meneur tigré poussa un soupir las avant de sortir de son refuge. Il se sentait si fatigué... À son âge nombre de félins auraient déjà rejoint le Clan des Etoiles, mais lui demeurait ici bas, comme figé par le temps. Tout bougeait si vite. Il se demandait aussi qui serait le nouveau Lieutenant du Clan du Tigre. Il ne pouvait demander à personne car cette information n'aurait jamais dû lui parvenir. Mais ayant vu Rozenwyn, il ne pouvait que déduire cela. Sa fille aussi lui manquait. Elle était très occupée, et cela faisait très longtemps, trop longtemps qu'ils ne s'étaient pas parlés. Les yeux noisettes de Flamme Tigrée lui rappelaient douloureusement ceux de sa mère. Son fils, quand à lui, il ne l'avait pas revu depuis cette bataille au Camp du Clan du Lion. Lui en voulait-il toujours? Il ne savait pas, mais il avait peur de le revoir car si Flamme Tigrée avait hérité de son pelage, Constellation d'Hiver avait repris la fourrure immaculée de sa compagne. Il ne savait pas s'il lui ressemblait ou pas. Le voir aurait été repenser à cette période si courte qu'avait été son bonheur. Le bonheur auprès de sa compagne, avec leurs deux enfants. Un bonheur hélas éphémère.

Etoile de Fumée regarda la place déserte du Camp, en se demandant qui était parti chasser ou patrouiller. Ces derniers temps, il lui semblait qu'il n'était qu'un fantôme au milieu des chats, juste capable de marcher, sans s'arrêter. Soupirant une nouvelle fois, il se décida à faire une promenade dans la Forêt. C'était la Saison des Feuilles Mortes, et en passant sous les Arbres, il reçut de ces derniers une pluie de feuilles aux couleurs chaudes. On aurait pu penser qu'il traversait cette forêt sans qu'aucune feuille ne le touche, comme si la scène se passait au ralentit. Comme si le temps se figeait de nouveau.

Soudain un bruit de course fit se figer le Chef des Léopards. Il vit alors une boule de poils noirs s'arrêter en dérapant sur les feuilles au sol. À l'odeur ce n'était pas l'un de ses Guerriers. Aussi s'avança-t il pour le voir de plus près. L'odeur du Clan du Lion ne faisait aucun doute sur l'origine du félin, mais le but n'était qu'obscurité et ténèbres. Le matou arborait un pelage aussi sombre que Pelage de Givre, la compagne de son fils, mais une pointe blanche nuançait le tout sur son museau. Sans celle-ci, il aurait pu penser à un sosie de Pelage de Givre, avec des poils quand même un peu plus longs. En effet, à l'instar de la Guerrière, le chat possédait des yeux d'un bleu remarquable. Visiblement, il avait dévisager longuement l'intrus puisque ce dernier lui demanda "ben quoi?" d'un ton désinvolte, désintéressé, comme s'il ne savait pas qu'il venait de franchir la frontière ennemie. Le meneur s'avança encore et prit la parole d'une voix douce, qui laissait paraître sa lassitude profonde, sans pour autant masquer son autorité. Si le mâle noir n'était pas là sans bonne raison, il ne laisserait pas passer cela.


" Qui es-tu donc chat du Clan du Lion? Et que fais-tu sur les Terres du Clan du Léopard?"

__________________________________


Amour d'un Jour, Amour de Toujours
SupraPast!que:
 


Merci mon coeur, je t'aime <3
Music. With you, I think that it's the most beautiful thing in this world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ennui. Total. [Fumée.]   Lun 14 Nov - 19:02

Curiosité. Ennui. Pas forcément deux choses très compatibles. Pourtant l'une sans l'autre , elles ne m'auraient pas fait avancer vers ce personnage. Il m'intriguait , avec son regard fort , mais vague . Avec son pelage gris comme de la fumée . Un gris qui me rappelait quelque chose . Un gris qui me prit à la gorge . J'en eus envie de tousser , mais ça ne me grattait que dans ma tête . Une sensation d'horreur m'envahit , et sans que j'y comprenne quelque chose . Mon corps se révoltait contre cette couleur grise fumée . Un frisson me parcourut .

« Qui es-tu donc chat du Clan du Lion? Et que
fais-tu sur les Terres du Clan du Léopard? »

Sa voix était suave , étrange . Cette voix m'intriguait . Cette couleur m'intriguait . Son caractère, son regard m'intriguait. Ce personnage en lui - même m'intriguait, sa force de vivre et pourtant une lassitude éternelle dans son regard. Cette autorité incontestable qui me donnait envie d'être insolent, encore plus que je ne l'étais par habitude. Réfléchir mon insolence est un de mes passe-temps favori. Penser les répliques, imaginer les histoires. Mes histoires. Les histoires de la vie.

Je m'allonge sur le sol et regarde le paysage. Je profite du moment pendant lequel le matou m'observe de haut. Je lui montre en m'allongeant que je n'ai vraiment pas peur de lui. Et à la rigueur que je me fiches de lui ! Je me moque de sa vie, de sa famille, de son clan ! Je me moque d'être sur les Terres du Clan du Léopard ! Je m'en moque éperdument ! Comme si appartenir à un clan revient à classé dans une case. Et apparemment, c'était la case des perdants. Il était temps d'inverser les rôles.

«Je m'ennuie.»

Pas de et toi. Parce que je me fiche de lui. Je me relevais et plongeais mon regard dans le sien, un regard doré. Je m'approchais de lui à nous frôler le museau. Mes oreilles bondirent en avant et je guettais la moindre réaction offensive envers moi. Un guêt plutôt excité qu'anxieux. J'avais envie qu'il me provoque. J'en avais besoin.

{Pas super long, pardon /:}
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Etoile de Fumée
Chef du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 2700
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/05/2009
● Age : 22
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: Ennui. Total. [Fumée.]   Mar 15 Nov - 18:22

[Pas de soucis^^, je fais pas mieux ^^"]

Etoile de Fumée guetta la réaction du matou adverse. Mais lorsque le félin se décida à réagir, il surprit fortement le meneur. En effet, au lieu de répondre quelque chose, d'essayer de se justifier ou de se montrer arrogant, comme un chat voulant agrandir son territoire, non, pas du tout. Le chat, aussi sombre qu'une nuit sans lune, s'allongea à même le sol, laissant le Chef du Léopard le regarder de plus haut. Les yeux dorés du vieux meneur s'écarquillèrent alors, de surprise. Ce n'était pas vraiment quelque chose d'habituel de se mettre en position d'infériorité.

Trois petits mots suivirent: "je m'ennuie". Il fallut un instant au félin tigre pour comprendre ces trois simples mots. Sa surprise fut d'autant plus grande. Etait-ce là sa justification? Etait-ce pour cela qu'il avait enfreint le code du Guerrier? Juste par ennui? Etoile de Fumée ne put prononcer un mot, regardant en silence le chat du Lion plonger son regard bleuté dans le sien, avant de s'approcher de lui, presque museau contre museau. Le Chef remit mais ne recula pas, bien que cette proximité le mette mal à l'aise. Il n'avait jamais été très proche de quelqu'un au point de se retrouver dans cette situation et rares étaient les exceptions. Il frémit de nouveau, mais d'amusement cette fois. Dans le regard du Guerrier il lui semblait lire un besoin de provocation, comme quand lui-même était Apprenti et qu'il défiait son mentor. Quand lui-même était devenu mentor il avait mieux compris les sentiments que pouvaient ressentir son mentor. Depuis, de nombreuses lunes étaient passées, le rendant presque imperméable à cela. La seule exception, qui pouvait le sortir de cela, en dehors de ses amis et de se famille, avait été un solitaire noir, tellement agressif que le meneur l'avait tué pour ses menaces. Un doux ronronnement s'échappa de la gorge du mâle au pelage gris.


" Tu t'ennuies? C'est pour cela que tu franchis la frontière en violant le Code du Guerrier? C'est une bien mauvaise façon de s'occuper. Ton Clan n'a-t-il donc pas besoin de ta force en cette Saison?"

Il est vrai que La Saison des Feuilles Mortes laissait trop vite la place à celle des Neiges, à celle des Famines et des Maladies. Plus on prévoyait à l'avance, mieux cette dure saison se passerait. Et pour cela les patrouilles de chasses devaient être performantes. Mais il se pouvait bien que le Clan du Lion soit assez fort pour que certains s'ennuient. L'époque où Etoile d'Argent était venue lui demander de l'aide semblait bien loin à présent. D'ailleurs il n'avait plus vraiment de nouvelles de la chatte au pelage argent, depuis la dernière Pleine Lune, ce qui lui semblait normale.

" Comment se porte Etoile d'Argent?"

__________________________________


Amour d'un Jour, Amour de Toujours
SupraPast!que:
 


Merci mon coeur, je t'aime <3
Music. With you, I think that it's the most beautiful thing in this world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ennui. Total. [Fumée.]   Mar 22 Nov - 19:08



[J'me suis fait attendre pardon, collège /o Mais ... Je suis satisfaite. J'te donne du bon boulot, enfin je trouve /o]

Une légère brise ponctua mes mots. Ils étaient lourds de sens et pourtant tellement inappropriés à la situation. Moi et lui. Lui et moi. Lui, gêné par cette proximité, pelage gris terni par l'âge. Chaque instant de la vie est un pas vers la mort. Avait-il peur de la mort ? Moi, l'air amusé mais pourtant étant tout le contraire, un être noir qui soupire. Ceux qui soupirent vieillissent en un jour. Le vent souffla encore. Le silence était doux. Nous ne nous regardions plus. Nous regardions le paysage. Ces grands arbres, ce vide autour d'eux, ces tas de feuilles dorées mortes et ces bouts de ciel bleu. On aurait dit une photo artificielle. Une de ces photos retouchées. C'est ça. Une photo. Et moi. Moi, une tâche dans le paysage parfait. Un être qui vit à la charge des autres. Un être incapable de s'occuper. Un foutu mortel qui prend le temps de ne rien faire. Mais ce qu'il n'a pas compris, ce foutu mortel, c'est le temps. Il ne se rend pas compte que le temps est la seule richesse qui lui reste. * C'est vrai. Je n'ai aucune famille. Juste des amis de clan. Et pas de souvenirs.
Vraiment aucun. *


" Tu t'ennuies ? C'est pour cela que tu franchis la frontière en violant
le Code du Guerrier ? C'est une bien mauvaise façon de s'occuper.
Ton Clan n'a-t-il donc pas besoin de ta force en cette Saison ? "

Son doux ronronnement me surpris. Il coupa court à mes pensées et mes oreilles se penchèrent instinctivement en avant. Oh que oui, je m'ennuie. Et je sais aussi que je viole le code du guerrier. Et je sais aussi que j'ai franchis la frontière. J'ai bien appris que c'est une mauvaise façon de s'occuper. Et je suis au courant, merci, des activités de mon propre clan. Tu n'en fais pas partie, il me semble ? Tu ne me connais pas non ? Tu ne sais pas que je n'ai aucune famille, aucun ami, aucun souvenirs ?! Tu ne sais pas si j'ai de la force. Esprit ou mental, peu importe ! Tu ne sais pas si j'ai envie de servir mon clan. Tu ne sais pas si je franchis délibérément la frontière. Tu ne sais pas tout ça ! Tu ne sais rien de moi ! Tu ne me connais pas !

J'avais envie de lui crier ça à la figure. De lui cracher dessus. De l'insulter, l'énerver. De me dégoûter de lui pour fuir, fuir loin de lui. J'avais envie, et cette envie me dévorait de l'intérieur. Elle me rongea les os, avalait mes entrailles. Elle broyait mon mental, elle me faisait chavirer. Je n'arrive plus à suivre. J'ai tant, tant essayé de vivre. Vivre comme si rien ne c'était passé. Rien, rien n'était arrivé. Je sais qu'au fond de moi, je sais ce qu'il s'est passé. Mais je ne suis qu'un lâche. Un lâche qui ne s'accepte même pas. Un lâche qui a peur, peur de la vie. Peur de tout.
Peur de lui.

Je me reculais, les yeux noirs, la gorge en feu. J'avais envie de vider mon corps et mon esprit de ce flot de parole qui coulerait comme un fleuve, ou plutôt une coulée de lave. Je suis un volcan qui attend son heure, un volcan électrique qu'on ne touche pas sans s'y piquer. Je n'aime ni la vie, ni la mort. Je méprise la vie et la mort. Je suis lâche. Je ne suis même plus un être. Je ne mérite pas de vivre. Je ne me bats pas. Je n'ai aucune maladie, j'ai survécu, je suis un miracle, mais je ne fais rien. Même pas pour revoir la chatte qui m'a sauvée. Cette chatte, ce rêve. Je ne sais pas si elle existe. Dans mon délire, je confonds rêve et réalité. Je ne sais pas qui je suis. Si je ne sais pas, peut-il réellement savoir qui je suis ? Je ne suis rien.
Rien du tout.

'" Comment se porte Etoile d'Argent ? "

Pause. Etoile d'Argent ? Leur ancienne meneuse. Mais Etoile d'Argent n'était-elle pas décédée ? J'étais perdu. Tout comme à sa mort. Je ne la connaissais pas bien, seulement tout ce que je connaissais d'elle, c'était du bien. Sa mort avait fait grand bruit dans le camp, mais apparemment pas dans les autres. Une bonne chose, sans doute. Un clan avec un jeune meneur et sans doute plus vulnérable. Mais Etoile d'Ebène s'en sortait plutôt bien dans ce rôle. Elle était sérieuse et elle se montrait fidèle au camp. Mais revenons à Etoile d'Argent. Je n'ai jamais su de quoi est morte notre ancienne cheffe, mais j'en fus réellement déchiré. Je la connaissais car elle m'avait accepté dans le clan. Elle avait gardé le secret, avec le guérisseur, pour que je puisses enfin avoir une vie normale.
Que je gâche.
Pas d'issue, dans ce labyrinthe.
Aucune.

Je ne savais si je devais lui dire qu'elle était morte ou pas. Je sentais de l'affection dans sa voix, avais-je rêvé ? Je n'en savais rien. Mais je ne devais plus plaisanter. On ne plaisante pas avec les morts, et encore moins avec des morts aimés. Et aimés et toujours. Ma queue balaya avec gêne le sol. Je ne savais comment le dire. Je ne savais si c'était trop brusque de dire " Excuse moi ? Etoile d'Argent est morte. D'une maladie. Incurable, de surcroit ! " , ou plutôt, une sorte de rire pourrait être entendu. " Etoile d'Argent est morte d'une maladie. Je suis désolé. " Mais pourquoi être désolé si je ne sais même pas si il l'appréciait ? Je me perdais pour une phrase. J'avais envie de pouffer de rire. J'étais con.
Et pathétique.

" Etoile d'Argent est morte. "

Brusque mais vrai. Dur à encaisser. Pourtant les mots ont toute leur signification. Etoile d'Argent. Est. Morte. Etoile d'Argent, une meneuse au coeur d'or et à l'esprit ouvert à tous, son coeur aussi, et pourtant sage et réfléchie. Est, une réalité, une vérité, la vie, aussi dure et méchante, cruelle et horrible qu'elle soit. Morte, froide, livide, finie, partie. Tant de mots qui peuvent décrire la mort, mais aucun juste pour désigner la vie. Car toutes les vies sont différentes, et si Etoile d'Argent avait tracé toute sa route auprès de gens qu'elle a aimé et qui l'on aimée, ma famille n'a pas eu cette chance.

Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Etoile de Fumée
Chef du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 2700
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/05/2009
● Age : 22
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: Ennui. Total. [Fumée.]   Dim 11 Déc - 12:08

Juste quelques mots. Un immense froid. Comment? C'était impossible. Etoile d'Argent était jeune et vigoureuse. Elle venait à peine de prendre ses neuf vies. Comment? La tristesse du chat tigré se fit violent et il recula d'un pas. Ses yeux si pétillants, avaient perdu cet éclat pour faire place à une immense tristesse.

" Non. C'est impossible. Impossible. Comment elle aurait... Pourquoi?"

Une phrase sans cohérence, sûrement la seule chose qu'il pouvait encore faire. Etoile d'Ambre, Etoile d'Argent, demeurerait-il le Chef de la vieille période? Pourquoi elles? Elles étaient jeunes et pourtant soit la vie les avait lassées, soit la mort les avait cueillies. Infiniment triste, le meneur gratta un peu la terre, essayant de se décharger de sa tristesse, de sa douleur. Cette douleur qui pointait dans son coeur et qui le traversait aussi sûr que le cycle des Saisons s'enchaînent. Il secoua la tête, essayant de nier la dure réalité. Non, ce ne pouvait être vrai, n'est-ce pas? Elle ne pouvait pas être partie, non? Ce n'était qu'un cauchemar, pas vrai? IL allait certainement se réveillait. Et pourtant le temps défilait et il ne se réveillait pas. Il haleta quelques instants en se disant que ce devait être vrai. Il baissa la tête un instant avant de la relever et de demander d'une voix sans timbre:

" Qui est votre nouveau Chef?"

Etait-ce Coeur d'Ebène? Ou un autre Chat? Il ne savait pas. Il avait peur. Il voulait fuir. Loin très loin de ces morts. Peut-être que Rozenwyn avait raison. Peut-être. Devait-il partir avec elle, laissant tout derrière lui? Non, il ne pourrait s'y résoudre. Aussi infini soit son amour pour elle, il ne pourrait pas abandonner son Clan, quelques soient les difficultés. Etoile de Glace les lui avaient mises sur les épaules et trahir son Chef aurait été un blasphème, une honte. Il écouta la réponse du jeune chat. Puis il se dit qu'il ne connaissait pas le nom du matou noir. Il lui faudrait y remédier.

__________________________________


Amour d'un Jour, Amour de Toujours
SupraPast!que:
 


Merci mon coeur, je t'aime <3
Music. With you, I think that it's the most beautiful thing in this world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ennui. Total. [Fumée.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Clan du Léopard-