« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une discussion pour vider son coeur... {PV Hiver et Fumée}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Etoile de Fumée
Chef du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 2700
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/05/2009
● Age : 22
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Une discussion pour vider son coeur... {PV Hiver et Fumée}   Dim 22 Jan - 21:49

Etoile de Fumée se sentait à l'étroit dans sa tanière, bien que la solitude n'y soit que trop pesante. Aujourd'hui, il avait l'impression d'être comprimé, oppressé. Pour échapper à cela, il sortit, presque en courant de son Antre, de son refuge. Même si cela faisait des lunes qu'il était Chef, il sentait encore l'odeur d'Etoile de Glace, son prédécesseur. Cette odeur le réconfortait souvent, mais là, elle n'était pas rassurante, au contraire. Elle lui rappelait de façon cruel qu'un Chef était attaché au Destin de son Clan jusqu'à la dernière de ses vies. Quand il les avait reçu, à la Pierre de Lune, il savait bien qu'il ne mourrait qu'à la fin de sa dernière, mais il ne pouvait pas s'imaginer que ce serait aussi long. Il sentait le poids des saisons le rattraper inexorablement, mais de sa condition de Chef, il possédait toujours la même force que lorsqu'il était entré, si inexpérimenté dans la Grotte de Vie. Hormis l'odeur d'Etoile de Glace, il sentait aussi celle de Silence des Nuits, la compagne de ce dernier. D'ordinaire, les Meneurs et les Meneuses étaient seuls dans l'Antre, mais il existait une exception, pour la compagne ou le compagnon. Lui n'avait jamais pu tester cela car la seule Reine qu'il avait aimé et qu'il aimerait un jour avait été d'un autre Clan mais aussi sa Meneuse. Pourtant, il n'en éprouvait rien de désagréable, malgré l'éloignement. Toujours son image l'accompagnait, le soutenait. Silence des Nuits, une magnifique Reine Sombre avait rejoint les Ancêtres bien trop tôt, avant le départ de son compagnon. Etant Apprenti, Etoile de Fumée se souvenait de l'avoir souvent admiré, presque idéalisé. Etoile de Glace s'en était-il rendu compte? Peut-être et même sûrement. Pourtant il n'avait rien dit, probablement car leur amour était tel qu'il ne pouvait pas être détruit par l'admiration d'un petit Apprenti. Pourtant ce dernier avait longtemps jalousé le couple, mais aujourd'hui, il se rendait compte que cela était vain et puéril. Jamais il n'aurait pu aimer la Reine comme elle devait l'être, comme Etoile de Glace l'avait aimée. Etait-ce sa disparition précoce qui avait poussé le meneur immaculé à disparaître? L'avait-il cherchée, niant sa mort, jusqu'à la rejoindre? Peut-être, peut-être pas, il n'avait jamais demandé et il était certain qu'il n'aurait pas obtenu de réponse, juste un regard malicieux.

Un flocon de Neige froid vint se poser sur le museau du meneur tigré, le sortant de ses souvenirs et de ses pensées. Combien de temps était-il resté ainsi, debout devant sa tanière, le regard perdu à un endroit que personne ne pouvait toucher? Assez longtemps, à en juger le soleil qui commençait à pointer ses timides rayons sur le camp encore endormi. Il ne pouvait rester là, comme chaque jour, à superviser son Clan sans vague, à surveiller les Apprentis qui grandissaient, à prendre des nouvelles des Anciens et des Reines. Non, pas aujourd'hui. Aujourd'hui serait un nouveau jour, un jour d'aventure. Il ne partirait pas loin,il n'abandonnerait pas son Clan, mais il voulait prendre, ne serait-ce qu'aujourd'hui une goulée d'air rien qu'à lui. Il voulait être égoïste. Aujourd'hui, il ferait ce qu'il n'avait pu achever le jour de la rencontre de Nuage de Myosotis. Cette jeune Novice lui rappelait douloureusement sa fille. Un pelage tigré, un instant qui soulève un flot de souvenirs. Ce même territoire où il avait sauvé son enfant des griffes d'un monstre, risquant sa vie, pour un chaton dont il ignorait encore l'identité. Néanmoins n'était-ce pas une qualité que lui avait accordé le Clan des Etoiles? Eprouver de la compassion et aider son prochain? Laisser un chaton sur le Chemin du Tonnerre, ne rien faire alors qu'un monstre fonçait sur lui, serait vraiment félin de faire ça? Non. La réponse était simple et ne demandait pas d'être répétées plusieurs fois. Il se souvenait parfaitement de la surprise qu'il avait eu en croisant les doux yeux d'Ambre sur un aussi jeune chaton. Un instant lui avait suffit pour comprendre qui il avait sauvé et en être doublement heureux. Il l'avait ramené au Camp, supportant le regard de ses membres, laissant échapper une infime partie de vérité, sur sa compagne, subissant les reproches et le jugement de ses deux amies. Mais cela en avait valu la peine. Avoir sa fille à ses côtés le faisait supporter le fait d'être loin de sa douce, de ne pas pouvoir frotter son museau contre son pelage autant de fois qu'il le voulait, de ne pas pouvoir hurler au monde qu'il l'aimait plus que tout. C'était injuste. Pourquoi n'avaient-ils pas ce droit, si simple de s'aimer et de le dire, de le montrer? Pourquoi? Comme il enviait ces couples qui se tournaient autour à la vue et au su de tous! Comme il enviait leur chance.

Un énième flocon tomba sur son museau, le faisant sursauter. Il s'était encore une fois perdu dans ses souvenirs, il fallait dire qu'il en avait beaucoup, qu'il ne pourrait sans doute jamais partager. Ses pattes commencèrent à avancer, et oubliant la petite douleur désagréable, qui provenait du fait d'être resté aussi longtemps immobile, il se dirigea vers la sortie du Camp, et vérifiant que personne ne l'avait vu, partit vers une destination que lui-même ne connaissait pas encore. Ou de moins dans son intégralité. Le début était le même qu'il avait fait quelques jours avant, avant de croiser Nuage de Myosotis. Jusqu'au Chemin du Tonnerre, il ne s'arrêta pas un seul instant. Une fois arrivé à destination, il se rendit compte que ses pattes protestaient, et pourtant il ne s'arrêta pas. Il s'avança doucement vers cette étendue noirâtre et puante. Craintivement, il regarda de chaque côté, huma l'air et tendit les oreilles avant de traverser en courant. Au beau milieu de sa course, le sol vrombit, et une vague de peur le submergea, et il tenta tant bien que mal d'accélérer. Quand il arriva de l'autre côté, il sentit le monstre le frôler avant de continuer sa course. Tremblant, il s'efforça de faire retrouver à son coeur un rythme normal. Ses pattes le démangeaient horriblement et tendrement, il les lécha précautionneusement, pour soulager leur douleur. Après avoir pris quelques instants de repos, il repartit et sans s'en rendre vraiment compte, il parvint à la Ferme de Gerboise. En voyant la bâtisse, il eut un haut le coeur, en songeant que c'était le dernier lieu où il avait vu sa douce amie, son amour d'un jour et de toujours. Son odeur était-elle toujours là? En humant l'air, il en sentit une qui s'en rapprochait fortement. Ecarquillant les yeux il s'avança et vit un bref éclair blanc, comme le pelage de son aimée. Alors, il prit la parole, prononçant son nom:


" Rozenwyn?"

__________________________________


Amour d'un Jour, Amour de Toujours
SupraPast!que:
 


Merci mon coeur, je t'aime <3
Music. With you, I think that it's the most beautiful thing in this world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Constellation d'Hiver
Guerrier du Clan du Tigre



Masculin
● Nombre de messages : 327
● Je suis arrivé(e) ici le : 25/08/2009
● Age : 22
● Mentor/Apprenti(e) : Etoile d'Ambre (Rozenwyn)/ Nuage de Silex

MessageSujet: Re: Une discussion pour vider son coeur... {PV Hiver et Fumée}   Lun 23 Jan - 22:33

Un coeur est fait en tout état de cause pour aimer, pour se sentir bien, mais malheureusement il est aussi là pour la douleur, le désespoir. Ces sentiments étaient ceux de Constellation d'Hiver en ce moment. Comment pourrait-il en être autrement, quand sa famille est soit morte, soit disparue, sois traîtresse? Un bon dilemme que se posait chaque soir le jeune Guerrier. Dilemme d'autant plus grand que, sentant l'hostilité de certains, il avait beaucoup de peines à s'endormir. Chaque soir, sa ressemblance avec l'ancienne meneuse, celle qui avait tenter de tuer Etoile d'Epines, l'obligeait à se tenir loin des autres. Pourquoi, me direz vous. Et bien, sa ressemblance était telle, que lorsqu'il paraissait, tout en lui, sa silhouette, son pelage, son odeur, faisait reflet à Etoile d'Ambre. De plus, étant accablé par sa disparition, il avait voulu conserver son souvenir en tentant tant bien que mal de reprendre sa voix, la calquant sur les maigres souvenirs qu'il avait d'elle. Mais apparemment, ce qu'il prenait pour un échec était plutôt une réussite, quand il voyait tous les membres de son Clan sursauter quand il parlait. Enfin, presque tous les membres, il y avait bien quelques exceptions, mais elles étaient rares. Beaucoup lui en voulaient pour cette manière qu'il avait eu de ne pas oublier sa mère, de laisser persister son souvenir. Mais lui, il n'était qu'un fils qui avait perdu son seul point d'attache dans ce Clan. Comment pouvait-on lui demander de l'oublier, de laisser partir ses ancrages? C'était comme lui demandait, accroché de toutes ses forces à une branche au-dessus d'un torrent déchaîné, de tout lâcher. Il trouvait cela insurmontable. Mais ce n'était peut-être pas le pire. Certains de ses camarades l'ignoraient, certes, mais d'autres, plus virulents l'insultaient de temps en temps, lui demandant pourquoi il n'était pas parti avec sa mère, pourquoi il était encore là, et la phrase la plus détestable était sortie de a bouche d'une personne qu'il avait considéré comme un allié. Ce chat lui avait soufflé à l'oreille, bien audible de sa petite bande, quand il allait à son tour se jeter sur leur Meneuse, pour tenter de la tuer, pour suivre les traces de sa meurtrières de mère. Ce jour-là, il ne savait pas vraiment ce qui l'avait le plus choqué, le plus marqué, ce qui avait été le plus douloureux. Etait-ce le fait que cela venait d'une personne qui n'était pas un ennemi? Ou qu'on le considère comme un traître, prêt à frapper à n'importe quel moment? Ou encore que l'on traite sa mère de meurtrière? Peut-être était-ce l'aveuglement d'un enfant, mais il ne pouvait dire que sa mère était ainsi. Chaque jour il subissait les regards, qui en disaient autant que les mots, et il se demandait alors pourquoi, en voyant sa mère partir, il n'avait pas réagit. Pourquoi il ne l'avait pas suivie. Il n'en avait aucune idée et cette interrogation le rongeait. S'il l'avait fait, il n'aurait pas eu à subir ça, ne se serait pas autant inquiété pour sa mère, puisqu'il aurait été avec elle, et surtout serait avec une personne qu'il était sûr d'aimer et dont il savait être aimé. Une chose extrêmement précieuse dans ces durs moments de solitude.

Un mouvement dans la Pouponnière le sortit de ses pensées mélancoliques. Le jour allait bientôt se lever. Il ne savait pas pourquoi, mais il n'avait aucune envie de rester au camp aujourd'hui. Il savait pourtant que son nouvel Apprenti comptait sur lui, qu'il ne pouvait et ne devait pas l'abandonner après la mort de son mentor. Parfois, il se demandait pourquoi Etoile d'Epines lui avait confié Nuage de Silex. Pas qu'il n'en veuille pas, ou qu'il ne l'apprécie pas, au contraire, mais il ne comprenait pas pourquoi. La meneuse lui faisait-elle donc confiance contrairement aux autres? Ou alors était-ce pour se moquer de lui, lui qui n'avait eu une Apprentie que dans un laps de temps inférieur à une Lune? Une Apprentie à qui il n'avait même pas pu faire faire le tour des territoires. Une petite voix dans sa tête lui disait que c'était sûrement parce qu'il savait mieux que la plupart des chats se que perdre un mentor, une personne en qui on avait totalement confiance, voulait dire. Bien sûr la sienne n'était plus vraiment le sienne, mais un mentor restait dans le coeur de son Apprenti, même lorsque celui-ci devenait Guerrier. Lorsqu'il avait vu le pelage blanc maculé de sang de sa mère, de son chef, de son mentor, se faufilait en dehors du camp, il ne savait pourquoi, mais il avait su tout de suite que ce serait irrémédiable, qu'elle ne reviendrait jamais. Cela lui avait percé le coeur aussi sûrement que ses crocs pénétreraient bientôt dans la chair d'une proie. Cette douleur ne s'oubliait jamais. Ce serait peut-être dur au début avec Nuage de Silex, lorsqu'on avait un mentor, dans notre esprit c'était définitif, pour nous, rien ne pourrait jamais changer à cela. Alors, devoir en changer comme ça, n'était pas une chose aisée. Enfin, bon. Il mènerait de son mieux la fin de l'apprentissage de Nuage de Silex, et ensuite, il verrait bien ce qu'on voudrait faire de lui. En effet, après le départ d'Etoile d'Ambre, une chose s'était cassé en lui. Aujourd'hui, il avait la vague impression de n'être qu'un pantin entre les pattes de son Clan, un corps vide sans âme, qui chassait, qui se battait, sans rien attendre vraiment en échange, hormis la loyauté de son Clan, son amitié, ce lien. C'était ces dernières choses qu'il avait perdues. Etait-ce dû au fait qu'il n'était qu'un Clan mêlé? Pourtant, tous ne le savait pas, il se doutait qu'Etoile d'Epines devait être au courant, mais qui d'autres? On ne l'avait pas encore insulté dessus, mais si ça se savait, il ne donnait pas cher de son moral déjà bien bas. Cela ajoutait une raison pour en vouloir à Etoile de Fumée.

Un petit bruit, peut-être un ronronnement, ou une patte cognant contre la paroi de la Tanière, le fit sursauter. Il se leva doucement, sans faire de bruit, et, de son coin éloigné de la tanière, il s'efforça de gagner la sortie, sans toucher un autre chat, ou en réveiller un. Il soupira de soulagement, en y arrivant. Une fois dehors, le froid glacial de ce Matin de la Saison des Neiges suffit à le réveiller complètement. Il frissonna, bénissant son pelage d'être assez épais pour lui éviter de geler sur place. Un flocon arriva dans son champ de vision, et revenant l'espace de quelques secondes à son enfance, il leva une patte pour l'attraper. Patte qui revint rapidement au sol, sa raison le reprenant, comme toujours. Il n'était plus un petit chaton, même s'il l'aurait voulu. Il ne prit pas de proies sur le tas. Avant de s'accaparer l'une d'entre elle, il chasserait. Ce qui restait sur le Tas ne lui revenait pas, il nourrirait les autres. Peut-être qu'en route, il pourrait attraper quelque chose. Soupirant de nouveau il avança dans ce décor surréaliste. Son pelage clair devenait presque invisible dans ce monde du silence. Lentement, il se dirigea vers la sortie, faisant en sorte qu'on ne le voie pas. Depuis tout petit, il faisait cela, et ce n'était pas aujourd'hui qu'il aurait un problème. Se laissant occuper entièrement par ses pensées, il laissa le soin à ses pattes de le guider, à travers les Terres du Clan du Tigre et au-delà, avec sûreté. Du haut de ses 20 Lunes, il pouvait dire que ces Terres et les alentours n'avait plus trop de secrets pour lui, même s'il savait que forcément il devait encore rester des mystères. Mais s'ils n'avaient pas existé, en quoi la vie vaudrait la peine d'être vécue? Il n'y aurait aucune raison à être ici bas, autant rejoindre tout de suite le Clan des Etoiles. Mais alors qu'il trottinait près de la Ferme de Gerboise, une odeur familière qui éveillait sa mélancolie le frappa. Cette odeur si particulière, il pourrait la reconnaître entre mille, même si la neige et les autres chats l'altéraient, ce qui semblait être le cas. L'odeur de sa mère était là! Ainsi, elle était venue ici. Etait-elle encore là? Se raccrochant à ce minuscule espoir vain, il s'approcha à toute vitesse du lieu, mais ne découvrit qu'un ensemble vide de toute présence. Il sentit une autre odeur à ce moment là, mais avant qu'il ne cherche à qui elle appartenait, une voix s'éleva, douce et calme:


"Rozenwyn?"

Cette voix... Il la connaissait vraiment trop bien, même si cela faisait un bon moment qu'il ne l'avait pas entendu. Il sortit de la bâtisse et en faisant volte face, se retrouva plongé dans un regard doré, si semblable au sien, sauf que dans celui du félin brillait une sorte de supplication, une envie. Lueur qui sembla s'éteindre quelque peu en le voyant. Pourquoi donc? Avec qui pouvait-on le confondre, hormis sa mère. Un grondement sorti de sa gorge enflant de plus en plus. Il connaissait bien sûr ce chat, qui lui avait légué ses yeux dorés comme un soleil liquide. Il s'agissait d'Etoile de Fumée, son père haï. Que faisait-il là? Cherchait-il aussi sa mère? Etait-ce pour cela qu'il se trouvait à cet endroit qui renfermait un peu de son odeur? Ou alors... Revenait-il sur le lieu d'une rencontre? Etait-ce pour cela qu'il lui avait donné ce nom? Alors ce nom était celui de sa mère? Non. Pourquoi lui aurait-il eu le droit de la revoir? Pourquoi pas lui. Le grondement enfla encore plus devenant presque un feulement de rage. Il devait utiliser tout son self-contrôle pour ne pas sauter à la gorge du chat tigré, pour empêcher son poil de gonfler, sous l'effet de la colère. Les paroles qu'il lança à son père étaient étonnamment calmes, mais froides comme la glace, et tranchantes comme ses crocs:

" Qu'est-ce que tu fais là, toi?"

__________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Etoile de Fumée
Chef du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 2700
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/05/2009
● Age : 22
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: Une discussion pour vider son coeur... {PV Hiver et Fumée}   Mar 24 Jan - 16:52

Etoile de Fumée regarda la silhouette qu'il avait vu se figer. En la voyant ainsi, de dos, il fut certain que son amour était revenu sur ses pas. Ce pelage, ce ne pouvait être qu'elle. L'espoir creusa son tunnel le long de son esprit, s'emparant de son coeur, avec la force du courant qui emporte un petit loin de sa mère irrémédiablement. Pourtant, lorsque le félin se retourna, le meneur ne croisa pas les doux yeux ambres de sa compagne, mais un regard doré chargé de haine. Pendant un instant, il fit dans son esprit une longue supplication, celle de faire changer ses yeux, qu'il retrouve enfin celle qu'il aimait. Mais il devait se faire à l'idée que ce n'était pas sa douce amie, mais quelqu'un d'autre, qui lui ressemblait et qui portait presque la même odeur. Une vague irrépressible de déception l'envahit. Pourtant, quand il y repensait, il se dit que ce regard lui disait quelque chose, avant de comprendre que c'était comme s'il se voyait dans une flaque d'eau. En effet, les yeux qui l'observait avec tant de reproches n'étaient que le reflet des siens. Un nom germa dans son esprit et doucement il prit la parole, laissant ce nom sortir, en un murmure inaudible, pour quelqu'un d'autre que lui-même:

" Constellation d'Hiver."

Ce n'était pas une interrogation, ou quelque chose dans ce genre, non, juste une constatation. Il n'avait nul besoin de s'attarder trop longtemps pour reconnaître son fils, quand même. Pourtant, malgré sa joie de le revoir, depuis aussi longtemps, de pouvoir lui parler sans se cacher, il trouva quelque chose clochait. Du mâle blanc émanait comme une sorte d'aura haineuse, qui s'accordait à la sueur brillant dans ses yeux. Il y avait une chose qu'il ne comprenait pas. Pourquoi donc son enfant semblait le détester à ce point? Pourquoi ce grondement résonnait dans la terre calme qu'était la ferme de Gerboise? Il n'arrivait pas à comprendre. Il lui sembla deviner que le jeune Guerrier ne l'aimait pas, au contraire, mais la raison lui était obscure. Il allait demander à son Petit ce qui n'allait pas, quand sa voix sortit, le paralysant par sa froideur et son tranchant, surtout qu'il paraissait sur le point de lui sauter dessus, sans besoin de tendresse, il frissonna. Cette voix faisait remonter tant de souvenir en lui. Ce n'était pas cette voix qu'il avait avant. Cette voix, c'était celle de Rozenwyn, celle qui quand elle l'appelait le faisait trembler de tous ses membres, tant il l'appréciait. Ici, utilisée ainsi, elle lui faisait peur, surtout à cause de ces mots, violents. En entendant cette question, il sut qu'il était indésirable ici.

" Qu'est-ce que tu fais là, toi?"

Longtemps, il resta sans voix, à contempler son fils, sans trouver quoi répondre. Que pouvait-il d'ailleurs faire pour contrer cette violence ce dédain qui suait par tous les pores de la peau de son enfant. Constellation d'Hiver ne devait pas savoir qu'il avait rencontrer une nouvelle fois Rozenwyn, ou qu'elle portait ce nom désormais. Cela le glaça, avait-il fait une bourde? Rozenwyn voulait-elle garder son changement d'identité secret? Voulait-elle le gardait pour eux deux seulement? Pourtant en croyant la voir, il n'avait pu s'empêcher de l'appeler. Il l'aimait à en perdre la raison, et cela lui avait fait oublié que personne d'autre, sans doute ne savait ce qu'il s'était passé après sa disparition. Avait-elle d'ailleurs, rencontré un autre chat, après lui? Son coeur se serra à l'idée que son amour puisse trouver un autre compagnon, loin de lui, tout en l'oubliant, et malgré cela, il s'en voulait d'avoir ses pensées, si elle trouvait son bonheur loin de lui, alors il devait l'accepter, mais s'il devait en souffrir tout le reste de sa vie. Après tout, il était en grande partie responsable de ses problèmes.

Un amour interdit était déjà lourd à porter, mais en plus, elle avait dû supporter une naissance dont elle devait taire le père. Après cela, leur fille l'avait quitté pour le rejoindre. Dans un sens, il remerciait beaucoup Constellation d'Hiver d'être resté près d'elle, car lui n'aurait pas pu. Il ne pouvait abandonner son Clan pour vivre dans le sien et réciproquement. Les trois Clans les connaissaient, alors, ils n'auraient pu s'aimer nulle part à la vue et au su de tous. C'était impossible.
Soudain, Etoile de Fumée se rendit compte que c'était une question qu'on lui avait posé, et vu le regard de son fils il attendait depuis quelques temps. UNe vague de remords le prit et il répondit d'une voix douce, mais très hésitante. Il ne savait pas du coup sur quelle patte chasser.


"Je voulais juste un bol d'air, est-ce interdit? Et aussi, je. C'est ici le dernier endroit où j'ai vu Rozenwyn, alias Etoile d'Ambre."

Il ne savait pas comment le chasseur immaculé le prendrait. Serait-il intéressé, ou bien fâché et vexé? Comment pouvait-il prévoir cela? I avait beau être Chef, le Clan des Etoiles ne disait que le stricte minimum, et surtout pas comment agir avec son enfant. En lui il voyait sa mère, mais heureusement, il savait quand même, que ce n'était pas vraiment elle, malgré la ressemblance.

__________________________________


Amour d'un Jour, Amour de Toujours
SupraPast!que:
 


Merci mon coeur, je t'aime <3
Music. With you, I think that it's the most beautiful thing in this world:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Constellation d'Hiver
Guerrier du Clan du Tigre



Masculin
● Nombre de messages : 327
● Je suis arrivé(e) ici le : 25/08/2009
● Age : 22
● Mentor/Apprenti(e) : Etoile d'Ambre (Rozenwyn)/ Nuage de Silex

MessageSujet: Re: Une discussion pour vider son coeur... {PV Hiver et Fumée}   Mar 21 Fév - 18:02

Pendant l'instant qui suivit cette question si agressive qu'il avait lancé sans aucune sorte de remords, le silence reprit tous ses droits sur la nature, laissant le vent glacial de la Saison des Neiges caresser sans aucune délicatesse le pelage si différents de ces deux chats pourtant de la même famille. Yeux dans les yeux, soleil contre or, rien ne les perturbait, aucun ne lâchait le regard de l'autre. Le mâle tigré semblait sans voix, comme si le félin blanc avait réussi à supprimer toutes manières de s'exprimer. D'ailleurs, Constellation d'Hiver en retirait une grande satisfaction de pouvoir, ainsi, figer son père, et que ce dernier n'arrive plus à ne serait-ce que laisser échapper un petit mot. Dans le regard lui faisant face, le Guerrier pouvait lire toutes sortes de sentiments. Il savait qu'en dehors, son géniteur semblait imperturbable, d'un calme légendaire, et possesseur d'un regard où l'on ne pouvait pas lire grand chose sans qu'il ne le veuille, dont la profondeur parvenait à en figer certains, car le Clan des Etoiles semblait avoir laissé une trace en lui. Pourtant, lui, il arrivait à voir très facilement ce qui traversait son paternel. Était-ce dû à leur lien? Il ne voulait y croire détestant trop le mâle tigré pour accepter un rapprochement. Pourtant, il lisait une grande tristesse, un choc, des remords. Pourquoi lui avait des remords? Non, impossible, il ne pouvait y croire. Jamais. Pourtant, quand une voix douce et hésitante coupa le calme silence du froid, il ne put que frissonner. Il aurait voulu se dire que ce n'était que le froid, mais il savait que ce n'était qu'un mensonge.

"Je voulais juste un bol d'air, est-ce interdit? Et aussi, je. C'est ici le dernier endroit où j'ai vu Rozenwyn, alias Etoile d'Ambre."

La première phrase lui fit hérisser le poil. Comment ça? Était-ce une provocation? Voulait-il lui montrer son plein droit d'être là, tout comme lui? Il n'aimait pas du tout cela. Certes, il n'avait en aucun cas le pouvoir de l'empêcher d'être ici, mais par sa conscience, le meneur aurait sûrement dû comprendre qu'il ne voulait pas de lui, qu'il le détestait plus que nul autre, qu'il ne l'acceptait pas, ni en tant que père, ni en tant que félin. Il aurait préféré ne pas le connaître. Au fond de lui, quelqu'un lui criait que c'était simplement dû au fait qu'il se sente seul et que son père soit sa dernière famille, avec Nuage d'Automne, sa fille, mais lui ne voulait pas l'écouter et cadenassait tout au fond de son âme cette pensée si dangereuse, qui pouvait le faire s'écrouler sous une trop dur réalité.
La deuxième phrase lui fit retomber le poil. Ce fut à son tour d'être sans voix. Qu'avait-il dit? Ce n'était pas le fait que sa mère se soit tenue ici, qui le choquait autant, mais c'était le fait que le félin aux yeux dorés, dont il avait hérité, venait d'affirmer qu'Etoile d'Ambre n'existait plus sous ce nom. Cela impliquait tellement de choses, comme la confirmation que son père avait eu le privilège de le revoir, alors que lui non, lui qui était resté près d'elle contrairement à Etoile de Fumée. Une autre était qu'elle avait abandonné son ancien nom. Lui ne pouvait que se questionner dessus. Etait-ce parce qu'elle reniait ce qu'il s'était passé avant? Était-ce parce qu'elle voulait juste changer? Comment le savoir? Voulait-elle l'oublier comme tout de sa vie passée? Rien que cette pensée lui broyait le coeur. Désespéré, il ne put que lancer un regard perdu à son père, abandonnant toute rage, toute haine. Il n'était plus qu'un chaton qui ne savait pas si sa mère l'aimait toujours, si son ultime repère était encore là pour lui. Il n'était qu'un félin qui coulait dans la rivière de la vie et qui cherchait à tout prix à trouver un garde-fou pour ne pas sombrer.
Le seul présent à cet endroit n'était qu'un félin tigré. Ne pouvant pas rester seul avec sa peine plus longtemps, il s'avança, tête baissée, courbée par la tristesse, vers l'autre chat, collant sa tête contre son poitrail, retenant au mieux ses larmes qui ne demandaient qu'à couler. Il était certain que son père devait être surpris au plus haut point, que lui soit si versatile, passant de la haine au besoin de réconfort. Mais qu'avait-il d'autre comme choix? D'une toute petite voix, qui ne lui ressemblait pas, mais qui conservait tout de même les traits de sa mère, il demanda, dans une supplique:


" M'a-t-elle oublié?"

__________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une discussion pour vider son coeur... {PV Hiver et Fumée}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Terres Libres & Etoiles-