« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Nénuphar Solitaire
Ancien membre



● Nombre de messages : 206
● Je suis arrivé(e) ici le : 09/05/2010

MessageSujet: Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]   Sam 5 Mai - 14:54

Ne te retourne pas. SURTOUT ne te retourne pas. Cours. Cours plus vite que tu n'as jamais couru. La douleur, tu ne la sens pas. Tu ne la sens plus. Il faut courir. COURS !
Le beuglement rageur des chiens à ses trousses raisonnaient dans la tête de Nénuphar Solitaire. Il entendait leurs dérapages dans les cailloux, le bruissement des dernières feuilles mortes qui tapissaient encore l'orée de la forêt sous leurs pattes de molosse. Le souffle manquait au guerrier. Le peu d'air qui passait dans ses poumons avait l'effet d'une bombe qui explosait et le brûlait à chaque foulée qu'il faisait. Les chiens seront beaucoup plus endurants qui lui, il le savait très bien. Voila des mois qu'il ne mangeait pratiquement pas, refusant encore et encore la nourriture immonde que lui proposaient les deux Bipèdes qui l'avait sauvagement enlevé. Heureusement, ces Bipèdes possédaient un sous-sol qui attirait quelques maigres souris et qu'il pouvait manger dès qu'il échappait à la surveillance de ses bourreaux. Oh, ils n'étaient pas méchants avec lui, ils ne le torturaient pas, mais ils n'avaient jamais compris que ça place ne serait JAMAIS dans une maison. Surtout avec des chiens. Car oui, ces Bipèdes possédaient aussi deux gros molosses qui prenaient un malin plaisir à le prendre en chasse dès qu'il réussissait à sortir de leur maison. Nénuphar Solitaire avait vite compris qu'il ne serait en sécurité qu'à l’intérieur, là où les chiens n'avaient pas accès. Alors il tournait en rond, encore et encore, en cherchant désespérément un plan pour s'échapper de cette prison.
Le voila maintenant près de la forêt. Il avait réussi à sortir par une fenêtre laissée ouverte par mégarde. Les chiens l'avait tout de suite sentit, mais étant à l'arrière de la maison, le félin pensait qu'il serait déjà loin quand ces stupides bêtes comprendront qu'il est parti. Visiblement, il les avait sous estimé. En quelques minutes, les voila à sa poursuite, aboyant comme des demeurés, la bave aux babines et la queue qui fouettait l'air. L'énergie de Nénuphar Solitaire déclinait de plus en plus. Il trébucha par deux fois sur les branches qui dépassaient, laissant ainsi moins de distance entre ses poursuivants et lui. Petit à petit, il sentait dans son dos le souffle chaud des deux furies. Il sentait sa mort approcher. Si l'un des deux arrivait à l'attraper, il ne serait pas tendre avec lui. Il fallait qu'il monte dans un arbre, le plus vite possible. Il n'en eut pas le temps. Les crocs d'un des chiens qui se plantèrent dans son épaule lui arrachèrent un cri de douleur. Dans un feulement, il se retourna et tenta de griffer son agresseur. Il se débattit comme un beau diable, frappant le poitrail de l'animal de ses pattes arrières si bien qu'il finit par lâcher prise. Dans un espoir de survie, Nénuphar Solitaire détala et grimpa dans l'arbre le plus proche. Gémissant de douleur, il s'accrocha avec peine aux branches, pour monter le plus haut possible. Arrivé sur une branche assez solide, il s’arrêta pour regarder ses blessures. Son flanc était profondément entaillé et du sang s'en écoulait. L'une de ses oreilles était déchirée, et la morsure du chien dans son épaule semblait profonde. Au pied de l'arbre, les chiens grognaient et tournaient sur eux même en espérant cueillir le chat s'il tombait.

Quelques temps plus tard, Nénuphar était en chemin pour le Clan du Léopard, son Clan natal. Les chiens avaient perdu patience et étaient partis, le félin avait eu des difficultés pour descendre mais il y était arrivé. Il boitait et ses blessures le faisaient souffrir. Il longeait le Chemin du Tonnerre aussi lentement qu'un escargot. Au bout d'un moment, à bout de forces, il s'effondra dans l'herbe. Sa vue se troubla, et il plongea dans un sommeil profond.

__________________________________


Merci Shayah <3

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Douce Plume
Guerrière du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 2042
● Je suis arrivé(e) ici le : 18/11/2009
● Age : 20
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]   Lun 7 Mai - 20:53

La nuit avait été réparatrice et c’était un plaisir de se lever en pleine forme même en cette journée grise.

Je m’étire, les pattes encore toutes engourdis. Le silence règne dans le tanière des guerriers, la plus part somnolent et ne veulent pas se lever à cause du temps mitigé. Je souris, quelle bande de flemmards. Pour une fois, j’avais pensé à organiser la patrouille de l’aube la vieille pour éviter de devoir me lever trop tôt et pour profiter de ma nuit. Le clan se porte bien, même si Fumée n’est pas au meilleur de sa forme. Je décide d’aller faire un tour en forêt pour trouver du gibier. Mes nouvelles responsabilités me forcent, finalement, à rester beaucoup au camp, surtout qu’Étoile de Fumée ne fait pas grand chose … Sortir d’ici me ferra le plus grand bien !

Je hume l’air, l’odeur est fraîche, la saison des feuilles nouvelles m’apporte une multitude d’odeurs familières de souris, de mulot et même de lapin ! Le goût savoureux de la viande fraîche se répand dans ma bouche. Je n’ai qu’une envie, partir à la recherche de gibier. Le Clan est encore endormit quand je me faufile à travers les arbres pour partir à la chasse. Que c’est bon de se retrouver enfin seule avec un peu de tranquillité, qu’elle joie de pouvoir parcourir nos territoire comme j’ai pu le faire étant apprentie. Je profite de l’herbe rase sous mes pattes pour les dégourdir. Sans vraiment y réfléchir, je prend la direction du chemin du tonnerre, certainement le meilleur endroit pour débusquer un lapin !

En chemin je retrouve le plaisir de se balader sans aucun but précis sauf, peut-être, celui de trouver un peu de nourriture. Toutes les responsabilités qui sont dorénavant sur mes épaules s’envolent et je me sent aussi légère qu’une plume, comme si je pouvais m’envoler à tout moment ! Quel délice ! Je ferme un instant les yeux, humant l’air du matin. Le bruissement des bourgeons, l’odeur de l’herbe fraîche et une odeur toute autre, beaucoup plus alarmante. Elle m’arrache de mes pensées. J’ouvre les yeux, le cris d’un corbeau résonne dans mes oreilles. Celles-ci dressés, je scrute les alentours. Finalement, l’odeur du chemin du tonnerre m’envahit la bouche. Puis, l’odeur du sang. Mes yeux s’écarquillent. J’essaie de remonter la trace, ce qui est difficile, la bête blessée ne vient pas du Clan du Léopard. Des milliers de scénarios défilent sous mes yeux. Un renard ? Un blaireaux ? Des chats ennemis ? Des chats errants ? Je me stop net, dois-je retourner au camp, chercher de l’aide ? Si c’est une bête dangereuse, même blessée, surtout blessée en fait, je ne ferrais pas le poids.

Je m’apprête à retourner en arrière, quand, un petit quelque chose dans cette odeur envahit de sang me retient. Non, c’est bien un chat. J’en suis sûre. D’un coup, je me met à courir de toutes pattes. Cette odeur, je ne la connaît que trop bien. Mes yeux se brouillent sous l’effet de l’émotion et de la vitesse à laquelle je cours. Jamais plus je ne m’étais autorisée à penser à lui. Jamais plus, j’avais essayer de l’oublier. Malgré tout, il est resté encré en moi. Des lunes et des lunes sont passées. Aujourd’hui, il est en danger. Je dois tout faire pour le protéger, au péril de ma vie ! S’il est rentré, je ne veux pas le perdre à nouveau, non, jamais ! Plus jamais !
C’est en larme que j’arrive tout près du chemin du tonnerre, malgré la forte odeur des monstres métalliques, j’arrive à retrouver sa trace.

Mon cœur fait un bond dans ma poitrine. Oui, il est bien là, étendu, devant moi, inerte. Mes yeux s’embrument et mon cœur tape de plus en plus vite, de plus en plus fort. Je m’approche de lui. Lui renifle le museau en lui léchant le front. Un ronron m’échappe quand je me rend compte qu’il est bien vivant ! Vivant, mais en piteux état. Il a l’air de dormir. Je ne sais plus que faire, je suis toute excitée à l’idée de le voir là, toute émue. Cela fait tellement longtemps que je ne l’ai pas vu … c’est juste incroyable ! Je me penche près de lui pour renifler ses plaies. Elles n’ont pas l’air d’être infectées. Je m’applique alors à lui lécher le plus délicatement possible pour ne pas le réveiller.

__________________________________


-

Merci Nocty et Tuba ♥
Spoiler:
 


Spoiler:
 

Les Roses me vont droit au , merci. Elles sont au nombre de Dix.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Nénuphar Solitaire
Ancien membre



● Nombre de messages : 206
● Je suis arrivé(e) ici le : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]   Jeu 10 Mai - 18:50

Ces aboiements, toujours ces aboiement. Il les entendait. Ils résonnaient dans sa tête et lui faisait l'effet d'un rocher qui l'étouffait. Il était pourtant persuadé de les avoir semé. Peut être se trouvait-il au paradis et entendre ces beuglements fous était le châtiment que lui réservait le Clan des Etoiles pour toutes les erreurs qu'il avait commis avant de l'accepter dans leurs rangs. A moins qu'il ne soit pas d'accord pour lui permettre de rejoindre les étoiles...

Nénu se mit à paniquer. Si il n'était pas dans le Clan des Etoiles, quelle était cette étendue noire ?
Il essaya d'ouvrir les yeux mais n'y parvint pas, comme si quelqu'un lui avait soudé. Ses pattes ne voulaient pas bouger non plus. En fait, la totalité de son corps était immobile dans un état de léthargie le plus total. Sa peur amplifia quand il entendit des bruits. Il n'arriva pas à distinguer de quel bruit il s'agissait mais il entendait. Il n'était donc pas mort ! Il essaya d'ouvrir les yeux à nouveau. Il y arriva ! La première chose qu'il vit le combla de joie. Il s'agissait de Douce Plume, sa compagne, qui, penchée sur lui, nettoyait ses blessures. Il voulu lui parler. Mais aucun son ne sortit de sa bouche. Sa bouche même ne pouvait pas s'ouvrir. Les seules parties de son corps qui se mouvaient encore étaient ses oreilles qui frémissaient sous les coups de langues de la chatte et ses yeux qui observaient tout ce qui se passait autour de lui. Il aurait voulu dire à la femelle bicolore d'aller chercher du secours, qu'il ne pouvait pas bouger mais il en était incapable. Il lui lança un regard désespéré, seul moyen de communication et espéra qu'elle comprenne.

[Si tu trouves que ma catalepsie est un peu dure à rp (parce que faudra surement une intervention du guérisseur et tout :/ ), dis le moi, et je change ^^]

__________________________________


Merci Shayah <3

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Douce Plume
Guerrière du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 2042
● Je suis arrivé(e) ici le : 18/11/2009
● Age : 20
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]   Ven 29 Juin - 10:50

[ Oui je veux bien que ce soit un peu moins grave, parce que le Guérisseur du Léo n’étant plus actif, ça va être complexe =o ]

Je suis là, au près de lui, cela fait tellement longtemps. Sa présence me comble de joie mais ses blessures me font peur. Maintenant qu’il est au près de moi il n’a pas le droit de rejoindre le Clan des Étoiles. Non ! Je ne l’accepterais pas.
Je continue de lécher ses blessures. La plupart ont l’air superficielles, des égratignures, des coupures sous les coussinets et quelques éraflures, des ronces, sûrement. Celle qui m’inquiète le plus c’est la morsure, celle d’un chien probablement, elle est profonde et n’a pas l’air de vouloir s’arrêter. Quant à Nénuphar il n’a pas l’air d’avoir la force d’ouvrir les yeux. Je commence à paniquer, non, il ne faut pas que je panique, il ne s’en sortira pas sinon.
Pourquoi ne bouge-t-il pas ? Il a l’air extrêmement fatigué, là est peut-être la raison. En même temps, s’il revient du territoire des Bipèdes avec deux molosses à ses trousses, il doit juste être hors d’haleine.

Je vois qu’il s’agite, je m’arrête de lécher et il finit par ouvrir les yeux. Ses si beaux yeux, cet océan, ces deux saphirs d’un bleu sans pareil, ses yeux que j’aime tant. Mais son regard n’est pas habituel, je vois dans ses yeux toute sa souffrance, il essaye de me dire quelque chose. Son regard me dit d’aller chercher de l’aide. Non ! Jamais je ne l’abandonnerai plus ! Je l’ai fait une fois, il en a profité pour ce faire enlever par les Bipèdes. Non, je ne recommencerais pas ! Je tiens bien trop à lui pour ça …


« Non, mon amour, je ne te quitte plus maintenant que nous nous sommes retrouvés. Tes plaies ne sont que superficielles. Tu as juste besoin de te reposer. Dors tout ton soûl, je monte la garde. »

Le soleil filtrait à travers les nuages. Une température idéale pour faire une sieste !


« Dors, mon ange, dors. Je veille sur toi »


[RP de merrrrde, BONJOUR ! ...... Désolée X_______x ]

__________________________________


-

Merci Nocty et Tuba ♥
Spoiler:
 


Spoiler:
 

Les Roses me vont droit au , merci. Elles sont au nombre de Dix.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Nénuphar Solitaire
Ancien membre



● Nombre de messages : 206
● Je suis arrivé(e) ici le : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]   Ven 29 Juin - 14:13

Le félin blessé sentait sur son pelage les coups de langue réguliers de sa compagne qui le berçaient doucement. Il avait envie de s'abandonner à cette torpeur agréable mais ses blessures le faisaient trop souffrir. Douce Plume lui promettait qu'elle ne bougerait pas, qu'il pouvait dormir. Mais la douleur était trop insoutenable pour qu'il puisse s'endormir. Prenant le peu de forces qu'il lui restait il murmura :

Va prévenir... ils vont revenir...

Ces paroles n'étaient pas claires, mais Douce Plume allait comprendre, c'était sur. Il la poussa légèrement de la patte en direction du camp du Clan du Léopard. Il fallait qu'elle rentre, qu'elle se mette à l'abri. Son entaille à l'épaule n'avait pas arrête de saigner et une marre s'était dessinée autour de Nénuphar Solitaire et lui collait les poils. La blessure allait s'infecter rapidement si on appliquait pas les remèdes miracles du Guérisseur. Mais ce n'était pas le plus important. Les molosses allaient revenir, il en était sur. Douce Plume ne serait pas de taille à lutter contre eux pour le protéger, surtout si ils viennent avec du renfort. Un spasme secoua le félin qui grogna. Il releva la tête pour regarder sa compagne, mais elle retomba aussitôt sur la terre humide.

Pars... pars... articula-t-il.

Il replongea dans le noir total. Il sentait le sang qui battait dans se veines et qui souillait le sol. Le soleil brillait avec intensité, mais heureusement, Nénuphar Solitaire avait pu s'allonger sous un buisson frais. En plein soleil, il aurait eu tôt fait d'attraper une insolation.

__________________________________


Merci Shayah <3

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Douce Plume
Guerrière du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 2042
● Je suis arrivé(e) ici le : 18/11/2009
● Age : 20
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]   Ven 17 Aoû - 12:32

La panique me gagne, même si j’essaie de le rassurer. Nénuphar est vraiment bien amoché. Je ne peux pas le laisser ici, seul et sans défense. Surtout qu’il soutient que les chiens vont revenir.
Je tourne en rond, je fais un pas vers le camp, puis me ravise. Si je dois mourir, ici et aujourd’hui ce sera en protégeant celui qui fait battre mon cœur et en protégeant mon Clan que je chéri tant.
Je m’allonge à son côté, ne cessant de lécher son épaule, cette blessure qui ne veut pas arrêter de lui faire perdre son sang. Il est faible. Les battements de son cœur se font de plus en plus indistinct.

Je prie le Clan des Étoiles.

Malgré l’odeur du chemin du Tonnerre au loin, je sent l’odeur du sang, de la vengeance. Il avait donc raison. Ils sont revenu. Revenu pour mettre fin à ses jours et les miens par la même occasion. Finalement, je suis assez sereine. C’est une mort en tout honneur. Une mort que chaque chat de cette forêt pourrait rêver d’avoir. Mourir pour son bien aimé en protégeant les siens.
Certains n’ont pas eu cette chance. Mourir à l’agonie d’une morsure de serpent, mourir de maladie ou même noyé en voulant enfreindre les règles.

Je repense à tout ce que j’ai vécu dans ce camp.
Ma mère que je n’ai jamais connu, un père caché mais qui était finalement mon mentor. L’amour pour mon second mentor après mystérieuse disparition de mon père. Tourbillon de Flamme, mon troisième Mentor qui m’a tant appris. Et enfin, mon quatrième et dernier Mentor que j’ai détesté, Œil de Lune. L’amitié avec un Solitaire, mon baptême de Guerrière en compagnie inoubliable de Tâches de Léopard, ma première véritable amie.
Ma rencontre avec Nuage de Nénuphar. Puis toutes ces complications. Il part pour être Solitaire. Ce n’est que lors de son départ que j’ai compris que ma vie sans lui serait impossible. Pourtant, pendant des lunes et des lunes je l’ai fait. Puis il est revenu. Pour m’avouer qu’il avait eu des enfants avec une chatte qui me ressemblait. Et que ces chatons sont ici, dans cette forêt. Petite Vanille, tu ne m’a certes, jamais aimé, pourtant, je te voyait comme un cadeau du ciel et je te considérais comme ma propre fille. Puis, cette nouvelle disparition, du jour au lendemain, impossible de te retrouver, Nénuphar Solitaire. Malgré ma tristesse, Étoile de Fumée m’accorde sa confiance et me nomme Lieutenante. Pour mon Clan, je me suis montrée forte et fidèle. Et voilà que je te retrouve, en piteux état …
Je ne peux me résoudre à t’abandonner, alors je veux mourir avec toi.
Quant au Clan, je vous surveillerais, de là-haut.

Le bruit des aboiements retentissent dans mes oreilles. Je secoue la tête. Il me reste encore beaucoup à faire avant de mourir. Les molosses sont au nombre de trois et … de bonne taille. Ils traversent le Chemin du Tonnerre et ne sont pas qu’à quelques longueurs de queue de moi. Je jette un ultime regard vers Nénuphar. Il me redonne du courage. A corps perdu je me jette dans la bataille. Il sont plus gros, plus fort, mais je pense être plus maligne !
Je mord à droite et à gauche. Je m’accroche au flanc du plus gros en enfonçant mes griffes le plus fort possible. Celui-ci jappe et s’effondre. Les deux autres se ruent sur moi. Avec chance, ils n’ont pas encore vu Nénuphar, caché sous un rosier.
Je zigzag entre leur patte et je mord le queue du second. L’autre arrivé par derrière me donne un violent coup de patte qui m’envoie valsé à quelques mètres. Je feule en retombant sur mes appuis. Je ne me suis pas fait mal, mais je vais devoir être plus attentive.

Je saute sur le dos de l’un qui se met à bouger en tout sens. La bataille continue. Je ne sais même pas combien de temps de vais pouvoir tenir, car, après tout, c’est perdu d’avance.
Je commence à fatiguer. Mais ce n’est pas le cas des trois molosses assoiffés de sang.
Je continue de leur faire face, toutes griffes dehors je me lance sur l’un mais d’un coup de patte il me fait mordre la poussière. La tête me tourne. Je n’ai pas le droit d’abandonner maintenant. Je puise au fond de moi, même sans force cette barrière mentale me fait bouger.

Je ne sais pas combien de temps je vais tenir...
J’adresse une nouvelle prière au Clan des Étoiles. En espérant qu’ils m’entendent, qu’ils entendent ma détresse …

__________________________________


-

Merci Nocty et Tuba ♥
Spoiler:
 


Spoiler:
 

Les Roses me vont droit au , merci. Elles sont au nombre de Dix.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]   Ven 17 Aoû - 23:11

Ce matin-là encore, Âme Enneigée se réveille sur un lit de feuilles. Ces dernières se sont éparpillées pendant la nuit, lorsqu'elle bougeait, et elle est engourdie d'avoir dormit sur un mince tapis d'herbe qui ne rend pas vraiment le sol plus moelleux. Elle soupire, pour une énième fois. La destruction du camp n'est donc pas un rêve. C'est un fol espoir qui se répète, chaque jour. Mais la réalité aussi, se répète, et elle se lève en même temps que le Soleil dans la Clairière Oubliée. Elle s'étire et baille. Elle va boire un peu dans le ruisseau qui les approvisionne inlassablement en eau, puis fais sa toilette en se laissant bercer par l'astre lumineux. Quand elle a terminé, elle va dire à son chef qu'elle fera la patrouille du matin, et on lui colle un guerrier inconnu. Elle marche, elle chasse et rapporte un peu de gibier au camp. Elle ne mange pas; elle a appris à ignorer la faim.

Ensuite, l'après-midi arrive et elle s'étend dans l'herbe, qu'elle avait quittée ce matin. Elle observe les nombreux félins qui travaillent, les chatons et certains apprentis qui jouent et s'amusent. Ils ont oubliés les monstres. Pas elle. Elle renifle avec dédain à son propre encontre; des gamins ont tournés la page et elle, courageuse guerrière, en est incapable. Ça viendra, se répète-t-elle. Elle en doute, mais elle espère. Elle finit par être dégoutée de son inactivité et retourne chasser. Elle s'enfonce plus profondément dans la forêt que jamais. Elle est trop agitée, elle ne réussit à atrapper aucune proies. Elle tente de se calmer, quand elle entend des aboiements. Elle se fige. Elle sait qu'elle est très loin du nouveau camp de son Clan, mais un pensée s'imprime dans sa tête : Et si les chiens venaient détruire également notre nouveau camp ?

Elle ne sait pas si son Clan s'en relèverait. Et c'est grâce à cette réflexion qu'elle sait quoi faire. Elle est une guerrière. Alors elle vaincra les chiens. Elle s'élence vers le bruit et voit une chatte qui se bat courageusement contre trois chien. Elle renifle et sent qu'elle est du Clan du Léopard en même temps de repérer un autre chat. Il est grièvement blessé. Un des trois chiens est déjà vaincu, ou il le semble. La chatte du Léopard est épuisée, elle ne tiendra plus longtemps. Le chien qu'elle comba lève alors une patte avant, semble vouloir la griffer, mais Âme Enneigée s'élance et mort sa patte. L'attention des chiens est détournée, et la guerrière du Tigre espère que la chatte de l'autre Clan en profitera pour se reposer. Elle arrête cependant d'y penser et se laisse porter par son instinc et son adrénaline qui monte.

Elle a déjà laché la patte et le chien a gémit. Elle a soudain une idée. Elle évite un coup et se glisse sous le chien. Elle mord sa patte de derrière droite le plus fort possible. Cependant, elle n'a pas prévu qu'il s'écroule immédiatement, et ses pattes arrières reste coincées sous le lourd animal. Elle tente vainement de se dégager que le deuxième chien tente de la griffer. Elle évite qu'il la défigure totalement par un coup de chance, mais il lui reste une égratignure sur la joue, qui saigne un peu et tache son pelage. Finalement, le premier chien se lève et elle se déplace en roulant sur le côté. Sa respiration est rapide. Elle n'a pas le temps de parer le coup qui arrive, et se retrouve à côté du chien que la chatte du Léopard semble avoir déjà vaincu. Il a les yeux ouverts, et il semble vivant, bien qu'extrêmement faible. Elle monte sur lui et le mord à la nuque, pour plus de suretée.

Elle descend et saute sur le chien aux pattes blessées. Elle s'accroche à lui par ses griffes enfoncées dans sa chair. C'est une sensation désagréable, mais elle s'en fiche. Il retombe, mais elle est sur lui cette fois. Elle profite qu'il est moins énergique et s'approche de son cou, sa nuque, le mord lui aussi. Elle espère qu'il y succombera. Elle se fait projeter plus loin par le troisième. Sa vision est flou. Sa respiration est sifflante. Il la mord au flanc, elle miaule, gémit de douleur, elle lui fait face. Et elle a désespérément besoin d'aide. Elle est trop faible. Elle s'écroule. Et elle attend. Elle évite une morsure en roulant sur le côté. Puis, elle prit le Clan des Étoiles. Le troisième chien semble presque plus féroce. Le Clan des Étoiles l'entend-t-il ? Elle l'espère.


Dernière édition par Âme Enneigée le Dim 19 Aoû - 5:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Caresse de Lune ♥
Lieutenante du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 6667
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/12/2011
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : /

MessageSujet: Re: Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]   Sam 18 Aoû - 19:11

Première Bataille ~
{ Douce Plume, Nénuphar Solitaire, Ame Enneigée et Tempête de Flamme }


Aujourd'hui était un jour comme un autre. Je sortis de la tanière apprentis de bonne heure. J'avais besoin d'être un peu seule. J'avais pourtant passée une bonne nuit qu'aucun cauchemar n'était venue troubler. Mais un sentiment d'opressement ne me quittait pas. J'ignorai la pile de gibier encore bien remplie. Pourtant avec le réveil des chats, elle serait sérieusement entamée et quelques prise ne lui feraient pas de mal. Je quittai la clairière ne prenant garde à ne pas faire de bruit. Prise d'une bouffée d'adrénaline, je m'élançais vers la forêt.

C'était une matinée parfaite. Le vent caressait la cime des arbres et murmurait des paroles que je ne pouvais comprendre. Je ne mis pas longtemps à sentir le fumet d'un campagnol. Celui si dégustait une graine, tapit sous une feuilles mortes. A pas de loup, je m'approchai en me plaçant face au vent. Je m'aplatis de manière à ce que mon ventre frôle l'herbe rase. Le petit rongeur ne se doutait de rien. Il continuait de remuer les feuilles mortes à la recherche de la suite de son petit déjeuner. D'un bond, je m'élançai toute griffe dehors. Il n'eut le temps que de pousser une petite plainte, avant de perdre la vie. J'enterrais le petit corps avant de repartir en quête d'autre proies.

~~~~


Le soleil était assez haut dans le ciel quand j'arrivais au camp. J'avais trouvé en plus du campagnol, un jeune lapereau et une grive. Je les déposai sur le tas de gibier avant de prendre ma part et d'aller m'installer avec les autres apprentis. Je bavardais gaiement avec eux. Puis leur mentor les appelèrent un à un et je me retrouvais seule. J'avais vaguement aperçus Plume de Sureau sortir accompagné d'un guerrier qui se nommait Croc de Justice. Je décidai de trainer un peu au camp avant d'aller chercher de la mousse pour les anciens. Il faisait chaud et l'atmosphère était étouffante. Je me couchai à l'ombre et me mis à somnoler. Je laissais mes pensées dériver comme bon leur semblait. C’est un léger bruit de pas qui me tira de ma léthargie. Je reconnus Tempête de Flamme un guerrier que côtoyais peu. Il me proposa de partir en patrouille avec lui. Ravie de pouvoir bouger un peu, je me levais et nous détalâmes vers la sortie du camp.

Sous la voûte de la forêt, il faisait frais. C’était un bonheur de courir avec quelqu'un à mes côtés. Nous nous mirent à longer le chemin du tonnerre. L'odeur me donnait des haut le coeur et je dus me retenir de vomir. Un monstre passa en soulevant une bourrasque. Je me couchai au sol, le coeur battant très fort. Le danger écarté nous reprîmes notre route.

C'est un bruit de bataille qui m'alerta. on entendait des aboiements. Je consultai le guerrier d'un regard avant de m'élancer. Nous arrivâmes en plein milieu d'une bataille acharnée. Trois molosse étaient en train de sa battre, la bave aux lèvres et l'oeil fou. Je reconnus vaguement notre lieutenante Douce Plume, ainsi qu'une guerrière du clan du Tigre que je ne connaissais pas. Les chats étaient clairement désavantagés. La guerrière ennemi gisait au sol, un chien près à lui sauter à la gorge. Je poussais un énorme feulement avant de sauter sur le canidé. Je lui plantai les griffes dans les côtes en m'accrochant avec force. Celui-ci s'ébroua pour me faire lâcher prise. Déséquilibrée, je tombai à terre. Je me relevais tant bien que mal. Je vis avec horreur que la bête me faisait face, prête à attaquer. Saisissant l'occasion, je lui sautai sur la tête ne crachant et entreprit de lui déchiqueter l'oreille. Il poussa un aboiement rageur avant de me mordre l'épaule. J'hurlai de douleur. Un court instant ma vue se brouilla. Je fus prise de vertige et tout tourna autour de moi. Je fermai les yeux quelques instants. Je devais me reprendre. Il le fallait.

---

[ Désolé Tempête j'ai un peu contrôlé ton personnage mais sinon je m'en sortais pas. Si tu veux que je change dit le moi. ]

__________________________________

« Because, you see, the more things change, the more they stay the same. »

Merci ma Splendide pour ce si beau cadeau. ♥








Je n'oublierai jamais tout ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com

Mon identité.
Relationship :
Nénuphar Solitaire
Ancien membre



● Nombre de messages : 206
● Je suis arrivé(e) ici le : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]   Lun 27 Aoû - 11:55

    Douce Plume ne l'avait pas écouté. Son entêtement l'avait poussée à rester. Nénuphar Solitaire poussa un gémissement de tristesse et de douleur. Il ne fallait pas qu'elle meure. Elle devait s'en sortir ! Il suivit attentivement la bataille des yeux : sa compagne se débrouillait vraiment bien, mais ce n'était que le début et elle était seule contre trois chiens déments qui n'avaient pour seule obsession le meurtre de tous les chats qu'ils trouveraient sur leur passage. Quels imbéciles ! Une souris aurait eu plus d'intelligence qu'eux. Malheureusement, si leur cerveau leur faisait défaut, leur force physique était bien là ! Ils donnaient de plus en plus de fil à retordre à Douce Plume qui se battait comme un beau diable pour tenter d'échapper à leur morsure. Au fur et à mesure, elle réussi à mettre hors d'état de nuire l'un des molosses. Mais Nénuphar Solitaire doutait qu'il reste inactif bien longtemps. Le félin tigré s'enfonça un peu plus dans les hautes herbes pour se cacher ; son geste le dégoûta tant il était lâche. En temps normal, Nénuphar Solitaire aurait poussé un féroce feulement et se serait jeté corps et âme dans la bataille qui faisait rage. Mais le mâle blessé était lucide : il ne pouvait être d'aucune aide à sa compagne à cause de sa blessure à l'épaule qui continuait de saigner. Pire ! Il pouvait se faire tuer et faire tuer Douce Plume par la même occasion. Un chien regarda dans sa direction ; ses yeux rouges injectés de sang le firent tressaillir mais le canidé semblait ne pas l'avoir repéré.

    La tête lui tourna et sa vision se brouilla à nouveau.

    Il entendit des bruits au loin. Il lui fallu plusieurs secondes pour comprendre qu'il s'agissait d'un autre chat. Il tenta vainement de renifler l'air pour connaitre l'identité de ce félin. Celui-ci émergea de la forêt et scruta le combat, jaugeant surement ce qui serait le plus prudent de faire. Puis il s'élança dans la mêlée, juste à temps pour empêcher un chien de mordre sauvagement Douce Plume. Son arrivée permettrait à la compagne de Nénuphar Solitaire de se reposer. Mais ils n'étaient pas encore assez de deux pour repousser les envahisseurs.
    C'était un guerrier (ou peut-être une guerrière) du Clan du Tigre. Nénuphar Solitaire se promit de la remercier chaleureusement d'avoir aidé un autre Clan... si ils arrivaient à s'en sortir.

    Deux autres félins apparurent quelques temps plus tard : ceux-là appartenaient au Clan du Léopard et le félin tigré les connaissait. Il s'agissait de Nuage de Lune et de Tempête de Flammes. Eux aussi se jetèrent dans le combat. Nénuphar Solitaire reprenait espoir. Les chiens devenaient de plus en plus fous et les félins s'épuisaient bien qu'ils soient plus rusés et agiles que les canidés. L'un des envahisseurs s'en était pris à la guerrière du Clan du Tigre. et Nuage de Lune la défendit ardemment. Elle réussit à détourner l'attention du chien qui lui mordit sauvagement l'épaule. L'apprentie tomba au sol dans un bruit sourd et son agresseur s’apprêtait à lui donner un violent coup de pattes. Rassemblant le peu de forces qu'il lui restait, le félin se leva et agrippa la peau du cou de Nuage de Lune avec ses griffes pour la tirer du coup sec dans les buissons. Le chien frappa dans le vide et poussa un grognement rageur avant de regarder dans la direction des deux chats blessés. Nénuphar Solitaire refusa de laisser mourir une apprentie et se plaça devant la petite chatte malgré sa blessure.

    La guerrière du Clan du Tigre s'était relevée tant bien que mal et combattait toujours aux côtés de Douce Plume et Tempête de Flammes. Personne n'avait remarqué que le chien menaçait Nuage de Lune et Nénuphar Solitaire. Celui-ci ferma les yeux quelques secondes et pria le Clan des Etoiles d'être avec eux dans cette bataille, puis il poussa un feulement en faisant le gros dos dans l'espoir, mais sans grande conviction, de dissuader le chien de l'approcher. Dans le meilleur des cas, les autres félins remarqueront peut-être la fâcheuse posture dans laquelle se trouvaient les deux félins du Clan du Léopard.

__________________________________


Merci Shayah <3

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Tempête de Flamme
Guerrier du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 323
● Je suis arrivé(e) ici le : 08/07/2012
● Mentor/Apprenti(e) : Aucun

MessageSujet: Re: Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]   Lun 27 Aoû - 17:42

[Désolé pour le petit retard, et pour la très très petite taille du RP' mais j'avais pu d'idée ._.]

Tempête de Flamme courait aux côtés de Nuage de Lune. Ils étaient partis en patrouille, histoire de se dégourdir les pattes. Tout d'un coup, son sang se figea. Il entendit des aboiements, et plus ils se rapprochaient, plus il sentait l'odeur des molosses, ainsi que celle du sang. C'était terrifiant, rien qu'à penser à ces gros crocs de chien. Tempête de Flamme pressa le pas, et l'apprentie semblait avoir remarquer elle aussi.

Les chiens étaient trois, et l'un semblait presque achevé. Dire que, ces bêtes là, pourraient tués un chat ou même tous un clan. Il eu froid au dos. Les deux chats de lancèrent dans la bataille. Tempête de Flamme avait bondit sur gros chien, qui se battait contre la lieutenante. Il le griffa à la nuque, et s'accrocha à son dos. Le chien se secouait dans tous les sens, pour essayer de le faire tomber. En vain. Il s'avança un peu plus sur le dos de la bête et atteint sa nuque. Il y plongea ses crocs, espérant faire déguerpir le chien. Le molosse se tordit le cou, et attrapa le félin par la peau du coup. Tempête de Flamme émit un cri de surprise. À présent le chien le secouer sans finir, et fini par le relâcher, sans manquer de le faire valdinguer dans les buissons. Le matou articula faiblement :


" Il faut aller chercher des secours... Ils sont trop gros ! "

__________________________________

Patte de Flamme - Nuage de Flamme - Tempête de Flamme



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Caresse de Lune ♥
Lieutenante du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 6667
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/12/2011
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : /

MessageSujet: Re: Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]   Lun 8 Oct - 12:25

« Quand tu tiens à peine sur tes pattes »

Je sentis quelque chose s'enfoncer dans la peau de mon cou. On me traîna et se sentit les feuilles d'un buisson touffu sur ma fourrure. Je luttais pour ne pas pardre connaissance, ce qui était difficile. Je me sentais basculer dans le vide, lentement. Plongée dans cette léthargie, je n'entendais que vaguement les sons alentours. Mais quand un feulement retentit juste à côté de moi, je sursautai. J'ouvris les yeux, et aperçu un mal que je ne connaissais pas. Pourtant son odeur portait vaguement la fragrance des léopards. Un chien se tenait devant lui, et le guerrier n'était de toute évidence, pas en état de l'affronter. Les yeux fous de molosse passait de lui à moi. En tremblant, je me relevai puis après m'être stabilisée, m'avançait d'un pas rapide vers le chien. Son odeur m'agressa les narines. D'un bon, je lui sautai sur le dos, détournant son attention. Je lui griffai la colonne vertébrale avec violence, en crachant pour me donner de la force. Il se retourna vers moi, les mâchoirs claquantes, la gueule écumante de rage. Je me fis la plus petite possible pour qu'il ne puisse m'atteindre. Parmis les bruits de la bataille, j'entendis Tempête de Flamme crier :

    « Il faut aller chercher des secours... Ils sont trop gros ! »


C'était impossible et il devait le savoir aussi bien que moi. En fuyant, les chiens nous suivraient jusqu'au camp et ce serait la catastrophe. Les chatons et les anciens ne pourrait pas se défendre, et personne ne serait tranquille avant que les canidés ne soient tués. Sans réfléchir, je me jette sous la tête du chien et d'un coup de griffe, lui entaille la gorge en deux. Celui ci pousse un hurlement de douleur tandis qu'il est prit de soubresauts. Horrifiée, je le comtemple s'écrouler au sol en hoquetant. Son regard se voile et son sang crée une mare pourpre sous son énorme tête. Enfin, son regard se voile. Il pousse un dernier aboiement de fureur avant de s'éteindre. Je retourne vers mon sauveur tout en vérifiant la situation de la clairière. Il ne reste qu'un chien, et j'estime que les guerriers restant pourront le maîtriser sans torp de mal. Le chasseur à l'air bien mal en point. Je m'appuie contre son épaule avant qu'il ne s'écroule de fatigue. Je lui jette un regard reconnaissant et murmure un simple :

    « Merci. »

__________________________________

« Because, you see, the more things change, the more they stay the same. »

Merci ma Splendide pour ce si beau cadeau. ♥








Je n'oublierai jamais tout ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
 

Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Clan du Léopard-