« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Élixir d'Absinthe
Guerrier du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 266
● Je suis arrivé(e) ici le : 02/07/2012
● Age : 21
● Mentor/Apprenti(e) : Larme de Cristal (mentor ♥)

MessageSujet: Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]   Sam 11 Aoû - 1:44

- Tu ne me déranges pas du tout, voyons. Allez viens !

Les oreilles de la féline étaient restées bien dressées sur sa tête lorsqu'elle avait parlé. Un signe de surprise que le jeune matou ne pouvait ignorer. Ben quoi ? Qu'est-ce qu'il avait encore dit de se étrange ? Il détestait s'imposer alors pour lui ce n'étaient que des questions de routines. Il haussa une épaule avant de se mettre en route à sa suite. Il fit bien attention sur tout le chemin de ne pas se prendre les pattes dans quoi que ce soit. Cela lui demandait une certaine dose d'attention aussi ne parla-t-il pas. Cela lui aurait fait perdre sa précieuse concentration. Concentration qui manqua bien de lui filer entre les pattes tous les dix pas tant il passait son temps à vouloir regarder à droite et à gauche. Le pire fut lorsque les papillons vinrent voleter juste sous son nez. Leurs couleurs étaient si belles ! Et leurs ailes si fines. Il aurait bien aimé s'arrêter pour pouvoir les contempler tranquillement. Mais Nuage de Forêt ne ralentissait pas l'allure. Il était obligé de continuer de la suivre s'il ne voulait pas la perdre de vue. En plus qu'il se doutait qu'il aurait du mal à retrouver son chemin sans elle. Mais il ne voulait pas qu'elle le sache. Il s'efforça donc aussi de retenir le chemin qui l'avait mené jusque là. S'il ne se mettait pas à pleuvoir il devrait-être capable de retrouver seul sa route. Enfin, pour aujourd'hui. Il avait une certaine tendance à oublier les choses d'une journée sur l'autre.

Nuage d'Absinthe sentait qu'ils approchaient des Chutes. On sentait une odeur d'humidité. Cette même humidité qui rendait l'air plus lourd. Presque poisseux. Il n'aimait pas tellement l'eau et s'approcher autant des Chutes ne lui plaisait guère. Mais il n'y avait plus pensée en partant. Et puis, Nuage de Forêt était déjà assez gentille de partir avec lui. Il n'allait pas lui dire que ça ne lui convenait pas. Et puis, il s’accommoderait bien de cette situation comme il s'était toujours accommodé de tout. Ils parvinrent quelques minutes après aux Chutes même. Et, là, le jeune matou ouvrit de grands yeux. En fait c'était joli les Chutes ! Bon, toujours aussi humide, mais joli tout de même. De nombreuses gouttes sautaient de toute part. Les rayons du soleil se reflétaient dedans, lançant de nombreuses lueurs en arc-en-ciel sur certaines pierres. Ces petits éclats qui disparaissaient presque instantanément. Tout à sa contemplation il ne se rendit pas compte que sa compagne du jour reculait dangereusement dans sa direction après l'apparition d'un poisson. Poisson que Nuage d'Absinthe contemplait. Il ne prit donc conscience de ce qu'il se passait que lorsque Nuage de Forêt buta dans ses pattes. L'une de ses pattes avant était levée, il était sur le point de faire un pas lorsque le poisson avait surgi. Sa seconde patte glissa sur le sol humide. Ses crocs claquèrent douloureusement les uns contre les autres lorsque sa gueule se ferma violemment. L'air fut chassé de ses poumons lorsque la féline s'abattit sur son flanc. Ouille ouille ouille ! Il grimaça mais ne put dire quoi que ce soit. De plus, la chatte rousse se releva prestement, le débarrassant rapidement de son poids. Il resta étalé sur le flanc, tentant de reprendre son souffle.

- Pardon. Je.. J'ai été surpris et je ne t'avais pas vu. Tu ne m'en veux pas ?

Il leva légèrement une patte, lui demandant par ce geste quelques secondes. Il aspira avidement quelques goulées d'air. Il reprit enfin contenance et accepta l'aide la Nuage de Forêt pour se relever. Alors qu'il se remettait bien d'aplomb sur ses quatre pattes il lui lança un sourire lumineux. Il aimait bien sourire. Ca rendait les gens heureux et ça les rassuraient quant à leurs actions. Aussi Nuage d'Absinthe souriait-il même s'il avait un peu mal aux côtes.

- Bien sûr que non ! Ca arrive de s'emmêler un peu les pattes. J'ai juste eu le souffle coupé sur le coup mais, maintenant, ça va parfaitement bien.

Bon, le "parfaitement" était peut-être un peu de trop mais bon. Nuage de Forêt avait l'air vraiment inquiète de lui avoir fait mal. Donc il était de son devoir de la rassurer. Il se tourna et partit en trottinant doucement vers un coin sec. Il s'assit sur cette pierre plate et tendit son museau vers le ciel. Il se mit à sourire malgré lui en sentant les rayons du soleil le réchauffer peu à peu. De temps à autre, une goutte d'eau venue de la cascade tombait sur son petit museau. Mais il ne songeait pas à les chasser. La douce chaleur du soleil le faisait pour lui. Il resta une bonne minute dans cette position avant de se rendre compte qu'un tel silence dérangeait peut-être sa vis à vis. Il ouvrit une paupière, puis l'autre. Cette décomposition du mouvement lui donnait l'air un peu stupide mais il s'en fichait comme de l'an quarante. Il sourit encore une fois. Un sourire sincère, tout à fait différent de cette esquisse de joie qu'il avait eu auparavant.

- Dis, tu viens souvent ici ? Parce que c'est rudement joli. Je vais t'avouer que j'aime pas tellement tellement l'eau mais c'est joli. Alors on s'en fiche qu'il y ait de l'eau, si c'est joli.

Ces paroles avaient été prononcées ingénument. Absy était la naïveté même. Trop naïf et trop rêveur on ne savait trop que faire de lui. Mais il était attendrissant avec ses manières aussi le laissait-on plus ou moins faire. Pour l'instant, ses yeux émeraude étaient braqués sur sa compagne du jour. Il était vraiment content de l'avoir suivie. Sa queue battant l'air derrière lui en témoignait. Il ronronna même un petit peu. Détente, soleil et quelqu'un à qui causer. Que demande le peuple ?

- D'ailleurs, t'es pas obligée de répondre à mes questions quand elles t'embêtent tu sais.

On lui répétait si souvent qu'il était trop bavard. Maintenant il préférait prendre les devants avant de vexer qui que ce soit par une parole mal placée. Sa langue marchait bien souvent plus vite que son cerveau.

__________________________________


Merci beaucoup Lulu pour cette magnifique création ♥

Spoiler:
 


Fiche d'Absy

Je vous assomme de questions en DarkGrey

Rimes et inspiration:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragon-sanctuary.forumgratuit.fr/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]   Mer 15 Aoû - 14:50

Mais que je suis bête. Tomber pour un poisson. Franchement... Je m'en voulais tellement. Je voulais changer les idées de Nuage d'Absinthe et au lieu de ça, je lui tombe dessus et l'écrase. Je pense qu'il doit être très fâché contre moi, mais je me trompe certainement. Il me lance un sourire radieux. Pourtant, je suis sûr qu'il a mal. C'est impossible qu'il ne ressente aucune douleur. Je devrais faire plus attention à l'avenir. J'entends sa voie résonné et se mélanger avec le fracas de l'eau qui s'écrase sur les rochers des Chutes.

- Bien sûr que non ! Ca arrive de s'emmêler un peu les pattes. J'ai juste eu le souffle coupé sur le coup mais, maintenant, ça va parfaitement bien.

Parfaitement ? Il voulais me rassurer. Mais je pense que ça n'allait pas comme il le laissait croire. Je le vis trottiner. Il se dirigeait vers une pierre plate. Cet endroit avait l'air frai. Je regarda l'eau qui coulait dans la rivière. Elle était si hypnotisant. On aurait dit qu'elle nous appelait. Mais si nous sautions dedans, nous coulerons et mourrons immédiatement. Peut de chats savent nager. Et certain entretienne même une grande peur envers ce liquide limpide. Ce n'est pas mon cas. J'aimerais bien pouvoir me laisser porter au gré du courant. Je suis sûr que ce serait très amusant.

- Dis, tu viens souvent ici ? Parce que c'est rudement joli. Je vais t'avouer que j'aime pas tellement tellement l'eau mais c'est joli. Alors on s'en fiche qu'il y ait de l'eau, si c'est joli.

Je me retourna vivement et regarda le jeune apprenti gris aux yeux émeraudes. Si je venais souvent ici ? Oui, pour boire un peux. Pas souvent mais quelques fois. Quand j'avais le temps et le courage de marcher jusqu'ici. Il n'aimait pas beaucoup l'eau apparemment. J'aurais peut-être mieux fait de l'emmener quelque part d'autre. Mais sa avait tout de même l'air de beaucoup lui plaire.

- D'ailleurs, t'es pas obligée de répondre à mes questions quand elles t'embêtent tu sais.

Ces questions ne m'embêtent pas du tout. Nuage d'Absinthe s'occupe beaucoup des autres on dirait. Il est très préoccupé. C'était très gentil de sa part, serte. Mais, il devrait faire attention, je connais beaucoup de gens qui n'aime pas qu'on soit gentil avec eux. Ce n'est pas mon cas. Je n'aime pas les brutes qui ne pense qu'à eux. Je lui sourit gentiment avant de lui miauler :

- Tes questions ne m'embêtent absolument pas. Et pour répondre à celle que tu m'as posé, oui, je viens de temps en temps ici. Je suis contente que cet endroit te plaise.

Je repart dans ma contemplation des Chutes. Et là, quelque chose de très étrange se déroule sous nos yeux ébahit. Une énorme masse d'eau tombe de la cascade. Elle entraîne avec elle des troncs d'arbres et toutes sortes de déchets et autres composants. Elle s'écrase dans la rivière et fracasse les énorme pierre qui se trouve au bas de la cascade se qui créer comme un petit tsunami. Une grosse vague se met à rouler sur l'eau de la rivière. J'essaye de m'enfuir mais un tronc d'arbre tombe à mes pattes. Je saute en arrière et tombe dans l'eau. Je reste un moment au fond avant de remonter à la surface. L'apprenti qui m'accompagne n'est plus sur son rocher. Est-il tombé à l'eau lui aussi. Je n'ai pas le temps de vérifier. Je sombre une nouvelle fois dans l'eau. Mes pattes battent frénétiquement. Je suis trempé jusqu'aux os et j'ai peur, très peur. Je ne veux pas mourir. Pas maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Élixir d'Absinthe
Guerrier du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 266
● Je suis arrivé(e) ici le : 02/07/2012
● Age : 21
● Mentor/Apprenti(e) : Larme de Cristal (mentor ♥)

MessageSujet: Re: Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]   Dim 19 Aoû - 13:07

- Tes questions ne m'embêtent absolument pas. Et pour répondre à celle que tu m'as posé, oui, je viens de temps en temps ici.

Nuage d'Absinthe se serait bien demandé ce que c'était que "de temps en temps" mais il se tut. Ce n'était pas parce qu'il trouvait cette expression un peu bête qu'il devait le faire remarquer comme ça. Surtout à une féline aussi gentille. Elle n'était pas obligée de l'amener ici après tout.

- Je suis contente que cet endroit te plaise.

Le jeune Apprenti sourit et agita doucement la queue de droite à gauche. On le sentait détendu. Les cauchemars de la nuit n'étaient plus qu'un mauvais souvenir alors qu'il se trouvait là, au bord de l'eau, en si bonne compagnie. Il s'étira de tout son long. Faisant crisser ses griffes sur la pierre. Une grosse goutte vint s'abattre directement sur sa truffe, le faisant sursauter et agiter la tête pour la chasser. Il devait avoir l'air bien idiot d'en faire autant pour une pauvre goutte d'eau. Il fronça le museau et se retourna en souriant vers Nuage de Forêt. Il commença par hausser une épaule contrite avant de prendre la parole :

- Si tu es contente alors je suis content.

Il sourit de plus belle mais se rend compte que quelque chose cloche en voyant le regard parfaitement fixe de Nuage de Forêt. Il se retourna pour voir un tas de débris se précipiter au bas de la chute. Le reste se perd dans un maelström d'image et de son. Le fracas de l'eau heurtant les rochers. La grande vague qui se précipite en direction de la rive. Et Nuage de Forêt. Nuage de Forêt qui tente de s'éloigner. Nuage de Forêt qui ne parvient pas à se dégager et qui tombe à l'eau. Une fois la vague passée il saute à bas du rocher, glisse mais s'efforce de se reprendre. Il court sur la rive, tentant d'apercevoir la jeune féline. Il l'entraperçoit. Il tente de courir plus vite, ses pattes dérapant plus ou moins sur le sol humide. Il repère un tronc d'arbre qui s'est mis en travers de la la rivière et le petit corps de Nuage de Forêt qui se précipite dessus. Il accélère le mouvement et parvient à sauter sur le tronc. Il ne prend pas le temps de s'occuper de cet exploit. Il est prit d'un tel sentiment d'urgence que bien peu de choses sont importantes. Il descend le long du tronc en direction de l'eau, surmontant sa répulsion. Il dérapa et sa patte tapa durement contre un objet flottant. Il grogna de douleur mais prit bien garde à ne pas lâcher. S'ils se retrouvaient tous deux à l'eau il n'y aurait personne pour les rattraper. Il vit la féline passer à moins d'un mètre de lui et se bloquer dans une branche de l'arbre. Il devait la sortir de là avant que le courant ne le fasse. Il se dirigea lentement dans sa direction et l'attrapa par la peau du cou. A cet endroit le tronc n'était plus qu'un fût fin et il pouvait se tenir dessus tout en atteignait l'eau et donc Nuage de Forêt. Plantant profondément ses griffes dans l'écorce et arquant le dos il mit au supplice ses pauvres muscles atrophiés. Il prit note mentalement de se muscler un peu. Il finit pourtant pas réussir à hisser tant bien que mal Nuage de Forêt. Il la laissa simplement en travers du tronc et s'effondrer à ses côtés.
Il s'approcha d'elle en rampant, donnant des petits coups de museau dans son flanc. Il espérait qu'elle irait bien. Qu'il avait réussi à récupérer un corps vivant et non pas un cadavre. Il fut rassuré en voyant qu'elle ouvrait doucement des yeux un peu vitreux.

- Tu vas pas trop mal ?

Il ne savait que dire d'autre. Il savait bien qu'elle ne devait pas aller si bien que ça au vu de ce qu'il venait e lui arriver mais bon ...

__________________________________


Merci beaucoup Lulu pour cette magnifique création ♥

Spoiler:
 


Fiche d'Absy

Je vous assomme de questions en DarkGrey

Rimes et inspiration:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragon-sanctuary.forumgratuit.fr/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]   Sam 1 Sep - 18:51

[Désolé du retard, j'avais aucune inspiration]

Je continue de battre des pattes un moment. Je ne sais pas si sa sert à grand chose mais c'est au moins quelques secondes de gagnées. Pourquoi les chats ne savent pas nager ? Beaucoup d'animaux le peuvent alors pourquoi pas nous ? L'eau me semble de plus en plus froide. C'est certainement l'épuisement qui me donne cette impression. Je ne veux pas mourir. J'aimerais encore découvrir et voir tant de chose. Je ne veux pas quitté mes amis ni mon Clan. J'aurais tellement aimé devenir une très bonne guerrière qui servirait son Clan au péril de sa vie. Peut-être le Clan des Etoiles en a décidé autrement. C'est vraiment dommage. Je manque d'air, je suffoque, mes yeux se ferment pour ne plus se rouvrir. Je sens qu'on m'attrape par le cou. Puis une grande lumière m'envahit. Puis, j'arrive enfin à respirer l'air qui me parue alors si doux et précieux. Comment suis-je arrivé ici. Je suis couché en travers d'un tronc d'arbre. Je tremble. J'ai eu si peur. J'ai du mal à respirer. Je recrache l'eau qu'il restait dans ma bouche et respire profondément. Je me demande alors où est Nuage d'Absinthe, l'apprenti qui était avec moi avant que je sois emporté par la grosse vague descendue tout droit des Chutes d'Eau. J'aimerais regarder autour de moi mais j'ai trop peur de retomber.

- Tu vas pas trop mal ?

Je lève la tête et je l'aperçois. Il est trempé jusqu'aux os mais vivant. J'en conclu que c'est lui qui m'a sauvé la vie. Je ne sens plus mes pattes. J'ai mal au articulations et j'ai froid. Pourtant, nous sommes en été. Il fait beau, le soleil brille, les oiseaux chantent et nous sommes là, couché sur un tronc à la dérive. J'ai frôlé la mort et le jeune mâle m'a secouru. Je lui dois la vie. J'aurais toujours une dette envers lui, à partir de cet instant. Il y a une secousse. Notre radeau de fortune viens de se coincer entre deux rochers. La distance qui sépart la rive du tronc est minime. Nous pouvons sauter. Cette occasion ne nous sera pas donné deux fois. Nous devons y aller tout de suit, sans réfléchir.

- Sa pourrait allé mieux mais ça va. Merci. Mais nous devons vite retourner sur terre.

Je me lève péniblement et rampe doucement et avec précaution jusqu'au bout du tronc. Je saute et retombe sur mes pattes, à quelques centimètres du cours d'eau. Nuage d'Absinthe me suit et quand nous sommes tous deux sur la terre ferme, je lui souris et m'ébroue. Mon pelage séchera vite avec ce magnifique temps qui s'offre à nous. J'ai moins froid, maintenant. Je regarde le tronc qui finis par se disloquer formant deux parties qui repartent dans la rivière, au gré du courant.

- Merci infiniment. Tu m'as sauvé la vie, je t'ne serais toujours reconnaissante. Comment pourrais-je te remercier ?
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Élixir d'Absinthe
Guerrier du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 266
● Je suis arrivé(e) ici le : 02/07/2012
● Age : 21
● Mentor/Apprenti(e) : Larme de Cristal (mentor ♥)

MessageSujet: Re: Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]   Lun 10 Sep - 3:04

Nuage d'Absinthe ne bougeait pas. Il restait couché en travers du tronc, pantelant. Pour une fois qu'il avait réussi à faire quelque chose de ses pattes ! Comme quoi, l'adrénaline c'est rudement efficace. Dommage que ça ne se contrôle pas sinon il s'en serait servi pour être moins mauvais lors de ses entraînements. Mais bref, il sentit une secousse. La bout de bois qui leur avait sauvé la mise commençait à bouger dangereusement. Il était encore coincé entre ses deux pierres mais qui savait pour combien de temps. Il allait falloir qu'ils s'en aille sinon ils finiraient par retourner à l'eau tous les deux. Et là il n'y aurait personne pour venir les repêcher. Ou alors seulement pour récupérer leurs cadavres ... Cette pensée macabre fit monter un frisson le long de l'échine du jeune matou. Il est paralysé par la peur. Il avait agit dans le feu de l'action mais, maintenant qu'il avait le temps d'y réfléchir un peu, il se dit qu'il était vraiment bête. Il s'était fourré dans un beau pétrin. Mais, en même temps, il ne pouvait pas laisser Nuage de Forêt se noyer. Peut-être pas si bête que ça finalement ... C'est justement la voix de cette dernière qui le tira de ses réflexions. Réflexions dont il aurait mieux fait de se passer ceci dit.

- Ça pourrait allez mieux mais ça va. Merci. Mais nous devons vite retourner sur terre.

Nuage d'Absinthe hocha la tête comme un automate. Il ne pouvait pas bouger. Jamais il n'en aurait le courage. Il n'était rien qu'un froussard après tout. Un froussard qui venait d'avoir un éclair de courage mais un froussard tout de même. Il vit la féline s'avancer tout doucement le long du tronc. Il l'admirait. Comment faisait-elle pour rester aussi sereine ? Peut-être que ce n'était qu'un calme de façade mais cela n'importait pas. Cela suivit à remettre un peu de baume au coeur du jeune Absy. Il devait se montrer à la hauteur d'une telle fille. C'était à cause de ce cauchemar débile qu'elle l'avait accompagné ici. Sans lui elle aurait été ailleurs et n'aurait donc pas frôlé la noyade. C'était tout. Il rampa donc à sa suite. Il ne voyait pas que faire d'autre de toute manière. La peur mordait cruellement son coeur et serrait son estomac dans un douloureux étau. Elle bondit et se réceptionna lestement. Il admira sa dextérité. Il ne pouvait que suivre son exemple. Le regard de Nuage de Forêt était posé sur lui, comme pour l'encourager. Il sauta et raterrrit sur la terre ferme. Ils étaient enfin sauvés ! Trempés comme des soupes mais sains et saufs et c'était ça qui importait réellement.

- Merci infiniment. Tu m'as sauvée la vie, je t'en serais toujours reconnaissante. Comment pourrais-je te remercier ?

Les pattes du pauvre chat tremblaient comme des feuilles. Il se laissa lourdement choir. Il n'avait pas l'habitude de faire tout ce qu'il venait d'accomplir. Personne n'avait l'habitude d'ailleurs mais lui encore moins que les autres. Lui ne savait même pas courir cinq cents mètres sans tomber habituellement. Alors effectuer de tels exploits ? C'était impensable. Personne ne les croirait lorsqu'ils raconteraient leurs mésaventures au Camp. Il lança un petit sourire à Nuage de Forêt. Il ne voulait pas l'inquiéter. Il était juste un peu sous le choc. Ca allait passer. Mais il avait froid. Son pelage était imbibée d'eau glacée et il n'arrivait pas à se réchauffer malgré les rayons que le soleil dardait sur eux. En plus qu'il s'était couché en plein dans un flaque. Il eut alors un rare mouvement de mauvaise humeur. Il grommela des imprécations visant sa bonne étoile constamment en grève, ses parents qui l'avaient fait aussi empoté et après sa malchance naturelle. Il se releva avec raideur et, reprenant conscience de la présence de sa compagne du jour, il rougit comme une pivoine avant de bafouiller :

- Ah euhh ... désolé. Je suis pas d'aussi mauvaise humeur d'habitude. Mais euh ... enfin ... C'est pas toujours facile quoi.

Ses propos étaient à moitié incohérents et il s'en rendait bien compte. Aussi ferma-t-il la bouche. Il savait aussi qu'il n'avait pas répondu à la question qu'elle lui avait posé. Mais, en même temps, ce n'était pas comme s'il avait réellement envie d'y répondre. Il avait fait ce qu'il avait à faire. Point. Il n'y avait rien à redire là dessus. Pas besoin de sa reconnaissance ni de quoi que ce soit d'autre. Il n'avait que besoin d'un peu de repos. Il bailla à s'en décrocher la mâchoire. Maintenant que l'émotion redescendait il se rendait compte qu'il avait mal aux pattes d'avoir couru si vite sans échauffement. Il se rendait aussi compte que toutes ces acrobaties l'avaient fatigué. Il adressa un doux sourire à Nuage de Forêt. il ne pouvait faire mieux actuellement. Son sourire plein de bonne humeur reviendrait après une bonne sieste ! Ou son retour au Camp. Au choix. Tout dépendrait de ce que voudrait faire celle qui l'accompagnait. Désignant un bosquet d'arbres un peu plus éloignés de la rivière d'un coup de tête il fit une proposition à la chatte rousse :

- Ca te dit qu'on aille se reposer un peu là bas avant de chercher à rentrer ? Tout ça m'a bien fatigué ! Et je pense qu'il doit en être de même pour toi. C'est pas moi qui ai fait trempette après tout.

Il eut un petit sourire espiègle. Finalement sa bonne humeur ne s'en était pas allée bien longtemps. Il avança à pas prudents en direction des arbres qu'il avait désigné quelques secondes plus tôt. Il ne doutait pas que Nuage de Forêt allait lui emboîter le pas sans tarder. Elle aussi devait avoir besoin de sécher et de se reposer. Nuage d'Absinthe se demanda si elle allait remettre sur le tapis cette question de dette d'honneur ou il ne savait quoi. Il avait parfaitement éludé sans question. Enfin, si ne pas répondre pouvait être considéré ainsi.

Spoiler:
 

__________________________________


Merci beaucoup Lulu pour cette magnifique création ♥

Spoiler:
 


Fiche d'Absy

Je vous assomme de questions en DarkGrey

Rimes et inspiration:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragon-sanctuary.forumgratuit.fr/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]   Ven 14 Sep - 18:40

Le jeune apprenti s'écroula au sol. Je le regardai un moment, soucieuse de son état. J'étais moi-même très fatigué et mon pelage séchait lentement au rayon du soleil, mais lui, devait être encore plus exténué que je l'étais. Il m'avait tiré jusqu'au tronc d'arbre, ce n'était pas rien. J'avais encore du mal à me rendre compte que j'avais frôler la mort, que si Nuage d'Absinthe n'avait pas été là, j'aurais put me noyer et que personne n'aurait jamais connus l'origine de ma disparition. J'en frissonne rien que d'y pensé. Je regardai le ciel un moment. Il était bleu, moucheté de nuage blanc. Bien^to, il ne serait plus qu'une étendue grise. Et le mauvais temps ainsi que la fraîcheur reviendraient en force. Je n'avais que très peut connus la Saison des Neiges car j'étais encore toute jeune. Je m'étais souvent amuser avec ma mère adoptive dans la forêt. Nous nous roulions dans la neige printanière. Mais nous nous étions séparées bien trop tôt pour profiter ensemble de la douce chaleur de l'été. Je soupire en repensant à la jeune solitaire qui m'avait recueillit et élevée comme une vraie mère. Je me demande bien pourquoi elle m'avait laissé au Clan du Léopard. Elle disait qu'on courait un danger. Mais je n'ai jamais sut de quoi il s'agissait. Je fut tiré de mes pensées par un râle incompréhensible du chat gris. C'est là que je remarquai qu'il était couché dans une flaque d'eau. Il se releva et me quand son regard me croisa, il eu l'air gêné.

- Ah euhh ... désolé. Je suis pas d'aussi mauvaise humeur d'habitude. Mais euh ... enfin ... C'est pas toujours facile quoi.

Je ne comprenais pas vraiment de quoi il voulait parlé. Tout ce que je savais, c'est que ce n'étais pas la réponse à la question que je lui avais posé précédemment. Peut-être n'avait-il aucune réponse à me donner ? Cela ne m'étonnerais guère de l'apprenti. Bien que je ne lui ai jamais vraiment parlé, je ne l'ai jamais vu réclamer un service à quiconque. Il bailla longuement. Puis il me lança un doux sourire. Il me montra un bosquet d'arbres à quelques mètres de la rivière, puis il me demanda :

- Ca te dit qu'on aille se reposer un peu là bas avant de chercher à rentrer ? Tout ça m'a bien fatigué ! Et je pense qu'il doit en être de même pour toi. C'est pas moi qui ai fait trempette après tout.

Il me lance ensuit un regard espiègle. Il n'y avait aucune méchanceté dans ses paroles. Et puis, il avait raison, après tout. Il n'y était pour rien, c'était moi qui n'avait pas été assez rapide pour éviter la grosse vague. Il se dirige sans un mot vers le bosquet, je le suis. C'est vrai que je suis moi aussi épuisé et j'aimerais vite rentrer au Camp. Je me couche contre un arbre. Il fait meilleur ici, à l'abris des arbres. On entend toujours la rivière mais ce n'est plus un fracas incessant désormais. J'aimerais qu'on pense à autre chose maintenant. C'est pour cela, pour changer de sujet, que je demande à mon compagnon d'aujourd'hui :

- Dis-moi, comment se passe ton entraînement ?


[Ok, pas de soucis, je comprend)
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Élixir d'Absinthe
Guerrier du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 266
● Je suis arrivé(e) ici le : 02/07/2012
● Age : 21
● Mentor/Apprenti(e) : Larme de Cristal (mentor ♥)

MessageSujet: Re: Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]   Mar 2 Oct - 18:11

Le bruit des chutes s'estompe à mesure que les matous s'en éloignent. Nuage d'Absinthe entend le pas léger de la féline dans son dos. Il esquisse un petit sourire pour lui même tandis qu'il s'étale de tout son long.
Nuage de Forêt ne tarda pas à le rejoindre, visiblement du même avis que lui : ils étaient nettement mieux un peu plus loin de l'eau bouillonnante qu'était devenue la rivière. Le chat bleuté était conscient de la chance qu'ils avaient eu d'en réchapper. Il ne savait pas qu'il pouvait faire ce genre de choses. Cela lui permettrait de faire encore davantage d'efforts lors des entraînements avec son mentor. Il savait qu'il était capable de faire de bonnes choses lorsque le besoin s'en faisait sentir. Il frissonna cependant au souvenir du corps roux de Nuage de Forêt sombrant dans l'eau, ne semblant jamais vouloir refaire surface. Il avait eu si peur qu'elle se noie. C'est justement la voix de la féline qui le sortit de ses sombres réflexions :

- Dis-moi, comment se passe ton entraînement ?

Absy lui était reconnaissant du changement de sujet. Il ne fallait pas qu'ils se laissent aller à penser sans cesse à la mort qu'il venait de frôler. Cependant, malgré la peur qui lui tordait toujours le ventre, il se sentait mieux que jamais. Jamais il ne s'était senti si vivant ! Lui déjà rêveur n'allait pas tarder à devenir simples sensations et émotions. Il se força malgré tout à se concentrer sur sa conversation avec Nuage de Forêt. Se concentrer alors qu'il sentait en centuple toutes les sensations pourtant habituelles : le contact des brins d'herbe sur sa fourrure, le vent qui hérissait ses poils, l'odeur du clan. Toutes ces choses qui prenaient tant d'importance lorsqu'on comprenait qu'elles étaient ce qui nous rattachait à la vie. Il sourit doucement à sa compagne du jour. Ce n'était pas ce sourire enfantin qu'il arborait si souvent, c'était un sourire plus doux, plus paisible. Ils avaient frôlés la mort mais ils étaient pourtant en vie. C'était grisant. Et ça remettait certaines choses en cause, plus qu'il ne l'aurait pensé. Son entraînement lui paraissait moins dur et moins terrifiant après ce qu'il venait de se passer. Pour une fois il put répondre à ce genre de question sans grimacer au préalable :

- Ben ça se passe. Je suis un peu lent, voir même très lent, mais avec de la persévérance on arrive à tout surmonter. D'autant plus que j'ai un bon mentor. Larme de Cristal est très patiente. Heureusement que je suis tombé sur elle. Je ne sais pas si un autre aurait le courage de supporter mes échecs successifs.

Pas de haine, pas de peine, pas de résignation. Il ne faisait qu'énoncer des faits. Ce qu'il disait n'était que la vérité. Il n'était ni bon combattant ni bon chasseur mais il faisait tout de même avec. Il apprenait lentement mais sûrement. Il finirait par réussir à faire quelque chose il en était certain. Il fallait seulement le temps qu'il parvienne à hauteur des autres. Il s'allongea sur le flanc, laissant le soleil qui filtrait à travers les feuilles le réchauffer doucement. Il était plutôt bien. Il s'étira jusqu'à la pointe des griffes, tout simplement heureux d'être là où il était.

- Et toi, comment est-ce que ça se passe ?

Le matou bleuté chercha dans sa mémoire avec quel guerrier il avait bien pu avoir aperçu la rousse mais ne trouva pas. Il avait beau se creuser la cervelle, rien ne lui venait. Il avait une voix un peu penaude lorsqu'il reprit la parole :

- En fait, excuse-moi pour mon inculture, mais je ne sais même pas qui est ton mentor ...

__________________________________


Merci beaucoup Lulu pour cette magnifique création ♥

Spoiler:
 


Fiche d'Absy

Je vous assomme de questions en DarkGrey

Rimes et inspiration:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragon-sanctuary.forumgratuit.fr/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]   Mar 23 Oct - 14:40

Je pense que j'avais bien fait de changer un peu de sujet. Car au bout d'un moment, nous nous rendions vraiment compte que nous avions frôler la mort. Hors, ce serait très dur d'oublier ce jour et je pense que nous préférions ne pas trop en parler. Nuage d'Absinthe semblait soulagé et me lançai un sourire. Je lui rendis aussitôt puis il commença à me raconter un peu son entraînement.

- Ben ça se passe. Je suis un peu lent, voir même très lent, mais avec de la persévérance on arrive à tout surmonter. D'autant plus que j'ai un bon mentor. Larme de Cristal est très patiente. Heureusement que je suis tombé sur elle. Je ne sais pas si un autre aurait le courage de supporter mes échecs successifs.

Lent, très lent ? Je ne pensais pas du tout ça ! En tout cas, il avait été très rapide dans la rivière. Et je ne pense pas que beaucoup d'apprentis auraient put accomplir ce qu'il avait fait aujourd'hui. En tout cas, c'est vrai que Larme de Cristal était certainement une bonne mentor. Je l'avais souvent vu, étant chaton. Elle était très patiente, ça, on ne pourrait jamais le nier. Par contre, pour la dernière phrase du jeune chat gris argenté, j'étais un peu moins crédule. Je ne pense pas qu'il était si mauvais qu'il le prétendait. Peut-être un peu en décalage comparé aux autres félins de son âge. Il se coucha sur le flanc et son pelage devint scintillant aux rayons du soleil qui arrivaient à se faufiller jusqu'à nous.

- Et toi, comment est-ce que ça se passe ?

Je n'eus pas le temps de répondre que déjà, il me demandait un peu penaud :

- En fait, excuse-moi pour mon inculture, mais je ne sais même pas qui est ton mentor ...

Je lui souris et lève la tête. Voyons voire. Je me remémore l'unique entraînement que j'ai fait avec ma mentor. Pour l'instant, ça se passe plutôt bien. Oui, même très bien. Enfin, si on peut appeler ça bien. Elle ne voulait pas que je mange pour attraper plus de proie, elle m'a levé tôt. En plus, depuis que j'ai Douce Plume comme mentor, Nuage de Lune m'en veut à mourir. Mais bon, du moment que je passe Guerrière à mes 12 lunes. C'est tout ce qui compte pour moi. Pouvoir défendre mon Clan et le nourir.

- Ma mentor est Douce Plume, notre Lieutenante. Mon entraînement ce passe plutôt bien avec elle. Serte, je n'ai pas fais grand chose, mais je pense que d'ici six lunes, je serais prête à passer Guerrière, enfin, je l'espère.

Je baisse ma tête et croise le regard de Nuage d'Absinthe. J'ai envie de rentrer. De retrouver le Camp. Surtout en sachant que j'aurais put ne jamais le revoir, si l'Apprenti n'avait pas été là. Raison de plus pour rentrer le plus vite possible. Ce n'est pas que je sois mal à l'aise ou que j'ai peur, mais je suis fatigué. En plus, la nuit tombe vite en Automne. Trop vite, à mon goût. J'espère que le félin gris aux yeux émeraudes sera d'accord avec moi.

- Ça te dérange si nous rentrons ? Enfin, si tu veux, tu peux rester ici... Mais j'aimerais bien rentrer. C'est toi qui voie !


Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Élixir d'Absinthe
Guerrier du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 266
● Je suis arrivé(e) ici le : 02/07/2012
● Age : 21
● Mentor/Apprenti(e) : Larme de Cristal (mentor ♥)

MessageSujet: Re: Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]   Mar 23 Oct - 15:32

- Ma mentor est Douce Plume, notre Lieutenante. Mon entraînement se passe plutôt bien avec elle. Certes, je n'ai pas fais grand chose, mais je pense que d'ici six lunes, je serais prête à passer Guerrière, enfin, je l'espère.

Nuage d'Absinthe avait senti que le sujet l'embêtait un peu en posant sa question. Il était presque étonné qu'elle y réponde. Il garda ces pensées pour lui. Il ne faisait pas bon dire absolument tout ce qui nous passait par la tête, il l'avait appris à ses dépends plus d'une fois. Maintenant il se méfiait plus ou moins. Il sourit à la mention du passage au rang de guerrier de Nuage de Forêt. Il ne savait pas si la féline pouvait le voir d'où elle se tenait mais cela lui importait peu. Un sourire n'avait pas besoin de se voir, il se ressentait. Comme s'il n'y avait nulle tension dans l'air, comme si un souffle d'air chaud passait. Absy fit taire ses pensées, il avait parfois des idées bizarres. Là encore il se tut. Peut-être qu'il montrerait ce côté totalement perdu de lui même à la féline rousse mais pas aujourd'hui, pas ici. Elle devait avoir d'autres choses en tête que de tenter de décrypter ce qu'il voulait dire.

- Ça te dérange si nous rentrons ? Enfin, si tu veux, tu peux rester ici... Mais j'aimerais bien rentrer. C'est toi qui vois !

Le matou bleuté s'étira pour toute réponse. Il n'avait nullement envie de bouger mais il n'allait pas rester ici tandis que Nuage de Forêt retournait au Camp. Il finirait bien de sécher en cours de route. Il fallait avouer qu'il y avait une petite trotte des chutes d'eau à chez eux. Et puis, c'était si gentiment demandé. Il se mit donc debout avec raideur. Il sentait déjà les courbatures qui ne manqueraient pas de le torturer le lendemain. Depuis quand est-ce qu'on avait autant de muscles que ça dans le corps ?! Il lança un coup d’œil en coin à sa compagne du jour. Il espérait qu'elle s'en sortirait mieux que lui. Au pire, si cela le faisait trop souffrir il irait voir le guérisseur du clan. Il devait bien avoir quelques herbes contre quelques muscles malmenés.

- Je suis ton chevalier servant pour aujourd'hui, je ne vais pas laisser la demoiselle que je protège rentrer seule.

Il lui envoya un petit clin d'oeil, veillant à ce qu'elle comprenne que ce n'était là qu'une plaisanterie. Certes il l'aimait bien et avait volé à son secours aujourd'hui mais ce n'était pas le but initial de la sortie. Il préférait en rire qu'en pleurer. Parce qu'il était d'un optimisme à toute épreuve. Parce qu'il était lui, tout simplement. Et qu'il avait envie de communiquer sa bonne humeur à tous ceux qui se trouvaient auprès de lui.

- Quand on racontera notre épique aventure personne n'en croira ses oreilles. Peut-être même qu'on aura droit à une double ration !

L'Apprenti laissa son rire s'envoler. Il pencha ensuite la tête sur le côté, attendant patiemment qu'elle le rejoigne. Dommage qu'ils aient du faire trempette sinon la journée aurait été parfaite. Il pouffa dans son esprit. S'il se mettait à faire des rimes maintenant ♪

__________________________________


Merci beaucoup Lulu pour cette magnifique création ♥

Spoiler:
 


Fiche d'Absy

Je vous assomme de questions en DarkGrey

Rimes et inspiration:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragon-sanctuary.forumgratuit.fr/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]   Ven 2 Nov - 12:35

Nuage d'Absinthe s'étira longuement. Sa fourrure grise argenté brillait sous les rayons du soleil. Il se leva et me jeta un coup d'oeil. Finalement, il finit par miauler :

- Je suis ton chevalier servant pour aujourd'hui, je ne vais pas laisser la demoiselle que je protège rentrer seule.

Il me fit ensuit un clin d'oeil. Je lui était reconnaissante d'être de bonne humeur. Car je ne pense pas que beaucoup d'autres félins auraient put être de si bonne humeur après avoir frôler la mort. Mais justement, la vie recommençait. Et on se rendait compte à quel point elle est précieuse. Cette aventure restera à tout jamais gravée dans nos esprits, très certainement. Car ce n'est pas tous les jours qu'on tombe dans une rivière. Nuage d'Absinthe ajouta :

- Quand on racontera notre épique aventure personne n'en croira ses oreilles. Peut-être même qu'on aura droit à une double ration !

Ses rires enfantins s'envolèrent dans les airs. Je me mis à rire aussi. Je ne pense pas qu'on aurait une double-ration mais plutôt tous les chatons collés à nos pattes pour qu'on leur raconte encore une fois notre aventure. Bien sûr, pour mettre de l'ambiance, nous serions obligés d'exagérés un peu. L'histoire ne serait pas vraiment toujours la même. Et au bout d'un mois, peut-être, plus personne ne s'en souviendrai. J'imaginai plusieurs scénarios possibles. Puis, au bout d'un moment, je me mis debout et m'ébrouai. Ensuit, nous prîmes le chemin du retour. Nous marchâmes longtemps, en silence. Les quelques oiseaux qui n'avaient pas migré chantaient dans les arbres maintenant sans feuilles. Le soleil se couchait déjà à l'horizon. Nous accélérâmes le pas. Au bout d'environ 30 minutes de marche, nous arrivâmes au Camp. Devant la Tanière des Apprentis, je m'assis et dis à Nuage d'Absinthe :

"A part l'incident, j'ai passé une super journée. On pourrait se remettre ça un jour ? En tout cas, je tenais à te remercier encore une fois. Tu as fait preuve d'un grand courage, je trouve. Et quoique tu dises, rien n'y changera, je penserais toujours à toi comme un chat intelligent et courageux."

Je lui donnai un coup de langue sur la tête avant de m'engouffrer dans la Tanière des Apprentis. Je me couchai sur ma litière de mousse et me donna deux ou trois coups de langues. Puis, je sombrai dans le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Élixir d'Absinthe
Guerrier du Clan du Léopard



Masculin
● Nombre de messages : 266
● Je suis arrivé(e) ici le : 02/07/2012
● Age : 21
● Mentor/Apprenti(e) : Larme de Cristal (mentor ♥)

MessageSujet: Re: Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]   Mer 14 Nov - 9:45

Nuage d'Absinthe regarda l'Apprentie se perdre plus ou moins dans ses pensées. Lui ne bougea pas, attendant patiemment le signal du départ. Il n'avait pas vraiment envie de retourner au Camp mais bon. Il avait un peu peur de l'accueil qu'on pouvait lui réserver après les événements du jour. Oh il n'avait rien fait de mal mais peut-être que Larme de Cristal allait croire qu'il faisait exprès de louper les entraînements. Quoique, après réflexion, ça ne risquait pas. Ce n'était pas dans le caractère de la féline blanche et noire.
La chatte rousse avait fini par se déplier, s'ébrouant encore une fois avant de se mettre en marche. Le trajet jusqu'au Camp se fit dans le silence le plus complet. Absy l'aurait bien brisé par quelques pitreries mais il se retint. Si Nuage de Forêt ne parlait pas c'était qu'elle avait peut-être parce qu'elle avait envie de silence. De plus, ce n'était pas un de ces silences gêné et désagréable. C'était plus un silence partagé, comme s'il ne s'était établi que parce que les deux chats le voulaient bien. C'était bizarre comme sensation et le jeune matou ne savait pas trop comment l'exprimer. Lorsqu'ils parvinrent au Camp la nuit était presque tombée et tous les guerriers étaient rentrés de leur ronde ou chasse respective. Le tas de gibier était bien garni et les yeux de Nuage d'Absinthe se fixèrent immédiatement dessus. Cependant, il termina d'abord ce qu'il s'était promis de faire. Il raccompagna Nuage de Forêt jusqu'à la tanière des Apprentis.

"A part l'incident, j'ai passé une super journée. On pourrait se remettre ça un jour ? En tout cas, je tenais à te remercier encore une fois. Tu as fait preuve d'un grand courage, je trouve. Et quoique tu dises, rien n'y changera, je penserais toujours à toi comme un chat intelligent et courageux."

Absy lui adressa un sourire lumineux tout en hochant la tête. Lui aussi avait passé une bonne journée. Il serait ravi de sortir de nouveau avec l'Apprentie rousse. Enfin, s'il ne devait pas encore faire trempette !

- Moi aussi j'ai passé une excellente journée. On remet ça quand tu veux. Repose toi bien en attendant.

Alors qu'il terminait sa phrase sa compagne d'aventures pénétra dans la tanière, quêtant un repos bien mérité. Quant au matou bleuté, son ventre se mit à gargouiller bruyamment. Changeant de direction il partit se chercher une proie. On dort mieux le ventre plein.

[RP terminé]

__________________________________


Merci beaucoup Lulu pour cette magnifique création ♥

Spoiler:
 


Fiche d'Absy

Je vous assomme de questions en DarkGrey

Rimes et inspiration:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragon-sanctuary.forumgratuit.fr/
 

Quand on se rencontre (suite) [PV Nuage de Forêt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Terres Libres & Etoiles-