« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une longue amitié [Feu de Cendres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Tempête de Feuilles
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 741
● Je suis arrivé(e) ici le : 25/07/2009
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Aucun

MessageSujet: Une longue amitié [Feu de Cendres]   Lun 13 Aoû - 21:23

Tempête de Feuilles rampait doucement dans l'herbe chaude, inondée par les rayons du soleil. Elle fixait de ses grands yeux verts un petit écureuil qui rongeait une noisette. Elle espéra silencieusement qu'elle ne la raterait pas, car elle venait de rater une souris quelques minutes plus tôt. La guerrière observa le paysage alentour : elle n'aperçut aucun arbre où le rongeur pourrait se réfugier, et donc elle pourrait le poursuivre en cas de problème sans avoir à grimper sur des troncs. La femelle blanche et brune se plaqua encore plus au sol, et avança à pas de loup vers sa proie. Elle marcha alors par inadvertance sur une brindille, qui céda sous son poids et se fendit dans un "crac" sonore. L'écureuil stoppa net son repas, et tourna la tête vers sa prédatrice. Quand il l'aperçut, il lâcha sa nourriture et se mit à courir à toute allure vers le bois au loin. Tempête de Feuilles se mit alors à courir, en rentrant et sortant ses griffes pour se donner plus d'élan. La course dura de longues minutes, et la guerrière finit par attraper le rongeur, et lui brisa la nuque d'un coup de crocs. Fière d'elle, elle entoura ses proies sous un vieux chêne qu'elle griffa pour y laisser ses odeurs. Elle n'était pas loin de la limite de son territoire, et la tentation de sortir un peu était grande. La femelle se laissa aller et quitta son territoire pour s'aventurer dans les terres libres. Elle marcha de longues minutes, les rayons du soleil tappant sur son doux pelage. Elle arriva alors au bord de l'eau, et plongea tout au fond. Elle avait appris à nager quand elle était jeune, et depuis, c'était devenu une grande passion pour elle. Elle sentit son pelage se rafraichir peu à peu, et ses membres s'engourdir à cause de l'eau. Elle remonta à la surface lorsqu'elle ne parvint plus à retenir sa respiration. Heureuse, elle inspira et plongea une seconde fois pour profiter à nouveau de ce magnifique spectacle. De nombreux poissons nageaient au fond de cette eau, et son instinct de chasseuse se réveilla. Elle battit des pattes pour avancer dans le liquide transparent, et elle donna un gros coup de patte dans un petit poisson lent. Elle l'attrapa dans ses griffes et remonta pour reprendre sa respiration. Elle remonta alors sur la rive et déposa le poisson au sol. Elle songea que par ce temps, le tas de gibier devait être plein, et qu'elle pouvait donc manger sans aucun soucis. Elle savait pourtant que lors d'une partie de chasse, toutes les proies revenaient au Clan, mais elle préféra ignorer cette règle, car la faim la tenaillait depuis l'aube. Elle commença alors un monologue, comme elle en avait l'habitude, pour essayer de se convaincre elle même :

-Le Clan a déjà tout ce qu'il faut en nourriture. Je lui suis loyale, et je le serai toujours, mais je mérite ce poisson. Certains guerriers ont déjà mange plusieurs fois aujourd'hui, et c'est ma première proie de la journée. J'ai bien le droit de me faire un peu plaisir de temps en temps !

Elle croqua dans la proie glissante, et la mangea avec appêtit. Elle se lécha les babines lorsque son repas fut fini, et elle enterra les restes de sa proie. Elle commença alors une toilette de son poil pour enlever toute l'eau de son pelage. Joyeusement, elle enleva la terre de ses coussinets et constata qu'une de ses pattes saignait. Elle lécha le sang, et observa son coussinet avec attention : il y avait une petite coupure, sûrement faite sur un rocher durant son périple. Elle chercha des plantes pour soulager sa plaie, sans succès. Si seulement elle pouvait grimper dans les arbres pour attraper une feuille là haut, et panser sa blessure ! Malheureusement, la douleur se fit plus vive, et elle ne put bientôt plus marcher sans boitiller. Elle soupira, et secoua la tête négativement.

-Décidément, je n'ai vraiment pas de chance aujourd'hui. Tout à l'heure, j'ai raté une proie, et maintenant, je me suis coupée i Je suis une vraie catastrophe ambulante ! Et je n'ai aucun moyen de me soigner, si seulement je pouvais grimper là haut ! Avec cette blessure, ça va être dur...

La patte de la femelle avait gonflé, et elle était devenue rouge vif à cause du sang qui suintait. Tempête de Feuilles continua à lécher la plaie, lorsqu'elle entendit un bruit, et sentit une odeur bien familière dans les environs.

-Feu de Cendres ? Est-ce que c'est toi ?

__________________________________


Tempête de Feuilles, guerrière du Tigre



Tous mes jolis cadeaux :


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://night-cats.forum-actif.net/
 

Une longue amitié [Feu de Cendres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Terres Libres & Etoiles-