« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand tu m'abandonnes ~ { Ombre Flamboyante ♥ }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Caresse de Lune ♥
Lieutenante du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 6667
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/12/2011
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : /

MessageSujet: Quand tu m'abandonnes ~ { Ombre Flamboyante ♥ }   Dim 2 Sep - 14:26

Quand tu m'abandonnes ~
{ Ombre Flamboyante & Nuage de Lune }

Seule. Comme souvent. Ce sentiment d'abandon me serre le coeur, sans jamais desserrer son étreinte. La lune brille dans le ciel, nimbant la forêt des son éclat argenté. Je lève le regard et la contemple. Est-elle seule elle aussi, perdue au milieu de toutes ces étoiles ? Je continue ma progression dans les taillis. En ce moment, je ne parviens plus à me réjouir de quoi de ce soit. J'ai parfois, pu trouver un peu de réconfort auprès de mes amis, mais la plupart du temps je rumine seule dans mon coin, le plus souvent la nuit. Je grimpe sur la pierre plate où je m'installe chaque soir et contemple la toison argentée. Je me demande s'Il les a rejoint. Que puis-je faire d'autre qu'espérer ? Je me couche, laissant la froideur de la pierre se répandre dans tout mon corps. De fatigue, mes paupière se ferme toute seule et je sombre dans un sommeil léger.

~~


J'ouvre lentement les yeux. La lune entame sa descente dans le ciel. Je me lève, étire mes muscles douloureux, et descends du rocher. Le sol amortit le bruit de ma chute. L'air nocturne est chargé des senteurs de la forêt. Un grattement sous les feuilles indique la présence d'un mulot. Pourtant je lui laisse la vie sauve, mon estomac est bien trop noué pour que je puisse avalé la moindre pièce de viande. Je remonte un sentier de terre, je sais où il mène. Il m'emmène aux chutes. Je me mets à courir, comme portée par le souffle du vent.

Je les entends gronder. Elles sont là toutes proches. Je quitte le couvert des arbres et m'approche du bassin. Je regarde mon propre reflet dans l'eau. Comme j'ai changé. Je n'ai plus rien de la petite chatonne qui a quitté sa maison de bipède. J'ai grandis. Mes muscles se sont développés et mes pattes sont devenues plus puissantes. Mais mon corps est resté fin et svelte. J'admire un instant mon pelage argenté. J'ai du mal à croire que c'est vraiment moi. Pourtant je suis toujours la même, même si mon caractère aussi à évolué. J'ai quitté l'insouciance du chaton. Je suis devenue plus adulte. Chose que je détestai à l'époque. Je secoue la tête mi-amusé, mi-triste et me lève. Je suis la rivière dans le sens du courant. Je regarde les paysages changer autour de moi. Le dépasse le champs de fleurs et arrive au pont de bois. Là je me rappelle de ma rencontre avec Nuage de Duvet. Cela remonte il y a longtemps. Je ne l'ai jamais revue depuis. Suis-je donc condamnée à ne plus revoir ceux que j'aime ?

__________________________________

« Because, you see, the more things change, the more they stay the same. »

Merci ma Splendide pour ce si beau cadeau. ♥








Je n'oublierai jamais tout ce que vous avez fait pour moi. ♥


Dernière édition par Caresse de Lune ♥ le Mar 23 Oct - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand tu m'abandonnes ~ { Ombre Flamboyante ♥ }   Dim 2 Sep - 19:20

J'avais oublié la texture de la terre... L'odeur de l'herbe... La vision des arbres... Le goûts de l'hermine... Le bruit de la forêt. Mon pelage avait changer de teint, prenant ma couleur adulte, facilitant mes déplacement à travers ces épais manteaux neigeux. J'avais cesser de grandir depuis quelques lunes déjà. Mon regard c'était affiné, et mes moustaches allongées. Chaque seconde me paressaient minute, chaque heure me paressaient jours. Chaque mètre me paressaient kilomètre. Seul me réconfortant, les quelques souvenirs me restant, ayant survécus à l'épreuve du temps. Dévalant tranquillement le flan de la montagne en diagonale, ces pensées joyeuse me trottaient dans la tête.

Était-ce dut à l'adrénaline qui me remplissait, à la vue de cette forêt qui m'avait tant manquer, ou ce splendide coucher de soleil au loin, teintant le ciel et les nuages d'une couleur rosée immaculé. Un spectacle flamboyant sur le quel je ne pouvait m'attarder. Mes coussinets étaient devenues résistant au froid ou avaient perdus toute sensibilité. Au début, chaque pas étaient un supplice, une note de douleur dans un orchestre de terreur. Puis il commencèrent à ressentir la saveur, la texture du froid, sans le craindre. Plus les jours passaient, moins cela me faisait mal. Jusqu'à il y a quelques semaines, ou lune je ne sais plus... Ou je finis définitivement de ressentir ce sol froid et glacé que je foulais sans cesse, a la recherche d'un abris, ou d'une mince proie potentiel.

Me voici désormais en bas de cette falaise aspic qui fut si difficile à monter, mais pourtant si facile à descendre. Était-ce du à ma chance, ou à mon sens de l'escalade, qui lui aussi, c'est améliorer, développer. Mes pattes touchaient enfin quelque chose de différent... Un sol moïte, légèrement mouiller, jonchait d'insectes grouillants et rampants. Je fis un pas, puis deux, puis trois... Avant de me mettre à gambader dans cette vaste prairie, comme un chaton à qui on aurais accorder le droit de sortir. Ma truffe me titilla alors... Une proie se terrais non loin... Un Écureuil... Mon odorat c'était-il lui aussi affiner ? Impossible de le déterminer... Mais mes pattes se mirent en mouvement instinctivement, suivant cette odeur...

La lune est maintenant bien haut dans le ciel, je pense qu'elle à atteint son Zénith au moment ou je m'apprête à pénétrer dans la forêt. Déposant délicatement ce qui reste de mon Écureuil contre un arbre, le laissant à qui en auras besoin, je poursuis mon excursion... Ou plutôt, je la termine, et j'entame le voyage de retour... Mon arbre-maison se trouve par là, mais cette douce senteur jovial me titille la truffe, et m’émoustille chaque membre de mon corps ce trouve par là. Désormais, j'ai tout le temps qu'il me faut, je prend alors la direction qui me semble la plus logique et intéressante... Cette odeur me rappelle quelque chose, quelqu'un... Mais j'ai oublier, il faut que je sache...

Un pont ? Était-ce cela ? Cette odeur provient d'un pont ? Non... Me dis-je, me trouvant à l'extrémité gauche de ce pont. Tournant ma tête, abaissant mon regard en contre bas, je fus d'abord éblouie par les reflets de la lune sur l'eau plate et calme, coulant tranquillement, dévalant la montagne... Mais, ce n’étais pas cela qui m’éblouissait, mais plutôt cette chatte qui resplendissait au loin. D'ancienne émotions, que j'avais oublier alors ressurgirent du plus profond du tombeau glacer où elles s'étaient cachées. Revenant sur mes pas, descendant habilement en contre bas, restant cacher, dans les arbres et les feuillages, je la vis. Je le savais, cette odeur ne venait pas de ce pont. Nuage de Lune... Elle avait bien grandit depuis, changer aussi. M'approchant lentement... Furtivement...




*Krc*


Mes coussinets sont bels et bien devenus insensible...
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Caresse de Lune ♥
Lieutenante du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 6667
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/12/2011
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : /

MessageSujet: Re: Quand tu m'abandonnes ~ { Ombre Flamboyante ♥ }   Dim 2 Sep - 20:59

Le voeux et l'étoile ~
{ Ombre Flamboyante & Nuage de Lune }


Je reste là, je perds la notion du temps. Je contemple l'eau qui passe devant moi sans s'arrêter pour poursuivre son long chemin dans la rivière. Elle continue, sans jamais se poser de questions, comme si elle a une confiance aveugle dans les destin. Peut être cela est peut être une leçon à retenir. Mais jusqu'où irions nous en fonçant constamment tête baissée, sans réfléchir aux conséquences parfois dramatiques de nos actes ? Nul part sas doute. Où alors pas très loin. Je me demande où je serais moi ? Sans doute morte sous un monstre du chemin du tonnerre ou loin, à chercher celui qui est partit. Je frissonne à cette idée. Suis-je prête à faire un tel sacrifice pour lui ? Partagée, je suis incapable de répondre. Une étoile filante déchira le ciel en deux. Je le suivis du regard. Les anciens disaient qu'il faut faire un vœux quand l'esprit de l'un de nos ancêtre change sa place dans le ciel. Je ferme doucement les yeux et pense au plus profond de moi même :

    « S'il vous plaît, si vous m'entendez faites qu'il revienne sain et sauf. »


Je m'attends presque à sentir sa présence à côté de moi, sentir sa chaleur contre mon corps, son pelage se mêlant au mien. Mais quand j'ouvre les yeux, la clairière est désespérément vide, comme si personne n'avait entendu ma prière. J'en ai déjà formulé tellement. Jusqu'à présent aucune n'a aboutie. Une de plus ou de moins, je n'en suis à ça près. Je me lève décidée à rentrer avant que mon absence en affole certains. Peu de gens s'inquièteraient pour une chatte qui n'est pas née au camp mai certains s'apeure pour un rien et je ne tiens pas à avoir d'ennui en plus. Je contemple une dernière fois l'eau avant de me détourner, prête à me fondre dans la nuit.

    *Krc*


Je sursaute. Ai-je rêvée ? Ce bruit est venu déchirer la nuit, aussi furtif que le vol d'un papillon. Tous les sens en alerte, l'oreille dressée, je me retourne lentement, l'échine légèrement hérissée. Je n'ai pas peur, une renard ou un blaireau aurait fait bien plus de tapage. Ce craquement en peux être causé que par une proie où... un chat. A pas de loup, je m'avance vers la provenance du bruit. Bien de l'herbe tendre, étouffe le bruit de mes pattes, je ne doute pas un seul instant que l'être caché m'a vu. Je discerne une ombre, un chat de taille adulte sans doute. Mais sa fragrance est particulière. Elle rappelle l'eau vive et la roche tout en ayant quelque chose de douloureusement familier. Mon coeur bat contre ma poitrine, si fort que j'ai peur qu'on ne l'entende dans le silence lugubre du soir. Là, caché dans les buissons, une ombre aux yeux rouges me dévisage avec ardeur. Le tête me tourne et je suis prise de vertige. Les larmes aux yeux, je peine à articuler :

    « C'est toi ? C'est vraiment toi ? »

__________________________________

« Because, you see, the more things change, the more they stay the same. »

Merci ma Splendide pour ce si beau cadeau. ♥








Je n'oublierai jamais tout ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand tu m'abandonnes ~ { Ombre Flamboyante ♥ }   Lun 3 Sep - 0:17




« C'est toi ? C'est vraiment toi ? »
Ses yeux rayonnait d'une profonde lueur bleutée, témoignant de tout les sentiments qui s'emparaient d'elle à ce moment là. Je ne pus tous les distinguer... Etait-ce de la joie ? Celle de me revoir après que tant de gouttes est couler dans la rivière de son désespoir ? Etait-ce de la Haine ? Celle qu'elle éprouvait envers moi, moi, qui l'avais abandonner sans prévenir, moi, qui m'étais éloigner jusqu'au confins de l'imagination d'un chat ordinaire, moi, qui des lunes durant, fut absent de son entourage ? Etait-ce des regrets ? Ceux de ne pas avoir pu m'accompagner jusqu'aux plus hautes cimes des monts brumeux, jusqu'aux plus bas fond des abysses noires sans fond ? Etait-ce du Désarroi ? Celui de ne pas savoir si c'était bel et bien moi en face d'elle, de savoir si je n'étais pas qu'une illusions, créer par son subconscient dans le seul et unique but de lui jouer un tour, de la tourmenter un peu ? Ou était-ce tout cela à la fois ?...

Son pelage gris immaculé, signe d'une vie passer dans le doute, rappelant les nuages qui peuplent le ciel. Tantôt blanc, pur et doux, aspirant à une paix sans fin, et une paisible vit à travers les vastes cieux de nos aïeuls, se laissant tourmenter et guider par les méandres et caprices du vent céleste. Tantôt gris, recouvrant le ciel, avant d'inonder le monde sous une pluie de larmes froides et plates, témoignant de la tristesse d'une personne ou d'un peuple, pleurant les morts de hier, d'aujourd'hui et de demain, faisant part de ses regrets à la terre, nous forçant à nous cacher et à prier. Tantôt noir, ne laissant passer le soleil à travers cet épais manteau nuageux, hurlant et pleurant de rage, fracassant les maison bipèdes, abattants les arbres centenaire, brûlant les forêts et pâturages millénaire.

Sa silhouette s'était affinée, plus délicate et féline, plus mature et robuste. Ses traits de visage, fin et harmonieux contrastant intimement avec sa silhouette musclée et élancée, témoignaient de sa féminité. Ce n'était plus un petit chaton tout juste apprenti, qui aspirait à une vie douce et tranquille, mais néanmoins farfelue et pleine d'aventure. Mais une chatte prêtre à monter un galons, et à devenir une guerrière forte et respectable, bien que ronger par le doute, et la solitude. Solitude provoquer par moi, être stupide et aveugle, emprisonner dans les méandres de son passé noir et froid, s'accordant avec ses yeux, rouge et noir.

Me redressant, m'approchant d'elle d'un pas sûr et droit, je me suis rendu compte, qu'une fois encore, les ancêtres avaient raison... On ne se rend compte de l'importance d'une chose qu'une fois qu'on la perd, et c'est cette leçon, qui m'as fait grandir, m'as permis de découvrir, ce qu'était cette boule, à la droite de mon cœur, qui grossissait lorsqu'elle était proche, qui me faisait mal lorsqu'elle était loin... Me voilà en face d'elle, Nuage de Lune... Mes coussinets sont froids et insensible, je ne peux la toucher. Ma tête bouge alors, presque instinctivement, avant de venir se frotter la sienne...





<< Je suis rentré... Nuage de Lune... >>
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Caresse de Lune ♥
Lieutenante du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 6667
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/12/2011
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : /

MessageSujet: Re: Quand tu m'abandonnes ~ { Ombre Flamboyante ♥ }   Lun 3 Sep - 21:25

Il reste là un long moment. La tête me tourne tant sa tendre odeur est entêtante. Il me dévisage, étudiant chaque recoin de mon corps. Ai-je tant changé que ça ? Mais est-ce vraiment lui ? J'en suis sûr. Personne d'autre n'est pareil, n'a cette odeur, ces yeux. J'ai envie de courir, de braver le peu d'espace qui nous sépare et de me frotter contre son doux pelage. Mais voilà bien des lunes qu'il est parti et je ne sais comment réagir. Le moment que j'attends depuis si longtemps est désormais arrivé. Pourtant, malgré toutes les fois où j'ai demandé à ce qu'il revienne, je n'ai jamais pensé à la manière dont je réagirai. J'ai peur que ma froideur le décourage et qu'il tourne les talons et disparaisse pour toujours.

Mais je n'ai pas à faire quoi que ce soit. Lentement, il quitte l'ombre des arbres pour s'approcher de moins. Je constate que je fais presque sa taille désormais, bien que lui aussi ai grandi. Son pelage est devenu celui d'un adulte. Son pas souple résonne dans la clairière. Aucun doute n'est possible à cet instant. C'est lui que j'ai attendu une saison entière. C'est pour son retour que j'ai prié. Dans son regard de braise, je vois une étrange tendresse qu'il n'avait jamais manifesté auparavant. C'était étrange de voir ce sentiment briller dans ses yeux pour la première fois. Auparavant, j'étais comme lui, seul de l'amitié brillait dans mon regard. Je le considérais comme un grand frère. Mais aujourd'hui j'ai changé. J'ai envie d'être plus qu'une simple amie. Je veux tenir une place particulière dans son coeur.

Il s'arrête devant moi. Il secoue doucement la tête avant de la frotter contre la mienne. Interdite un court instant, je lui rends sa caresse. Sa voix profonde résonne dans la nuit, aussi douce que le murmure du vent :

    « Je suis rentré... Nuage de Lune... »


L'entendre prononcer mon nom me fit frissonner. Je reculais de quelques pas pour lui lécher affectueusement le haut du crâne. Puis je recule de quelques pas pour le dévisager, comme si je voulais le regarder une dernière fois avant qu'il ne disparaisse en fumée. Une grande joie monte en moi. J'ai envie de crier, de courir dans toute la forêt pour annoncer son retour. Mais quelque chose m'en empêche. Tout en était joyeuse, un sentiment de tristesse m'envahit. Toute la solitude que j'ai éprouvé depuis si longtemps retombe d'un coup, me serrant la gorge. Le coeur serré par l'émotion je déclare d'une voix étranglée :

    « J'ai toujours su que tu reviendrais. »


J'espère que mes yeux suffisent à exprimer mes émotions. J'en ressens tellement que je ne parviens pas à mettre de nom sur certaines. Incapable de me retenir, je me rapproche à nouveau de lui et enfonce mon museau dans son épaisse toison. Sa chaleur me réconforte. Pourtant les larmes me montent aux yeux et je n'arrive pas à les retenir. Je les laisse descendre le long de mon visage, tomber sur mes moustaches pour ensuite ruisseler sur ma bouche en répandant leur gout amer et salé. La voix emplir de sanglot je murmure d'une voix à peine audible :

    « Tu m'as tellement manqué Ombre Flamboyante. »


Prononcé ce nom me paraît étrange. Je ne lai jamais formulé durant toute la durée de son absence, m'interdisant de le faire. Pouvoir le dire à nouveau provoque en moi une onde de chaleur qui tarie le flot de mes larmes. Si seulement ce moment pouvait durer à tout jamais.

__________________________________

« Because, you see, the more things change, the more they stay the same. »

Merci ma Splendide pour ce si beau cadeau. ♥








Je n'oublierai jamais tout ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand tu m'abandonnes ~ { Ombre Flamboyante ♥ }   Jeu 18 Oct - 14:55

Une myriade d'étoile en alerte, observant, contemplant, loin derrière l'astre lunaire le spectacle qui avait lieu. Comme si le monde tourner autours de nous, pleurait, versant les sanglots qui pourrait raviver la terre desséché que j'avais laissais derrière moi en la laissant seule, souriant, leur éclatant rire représentant la joie qui ensevelissait la tristesse qui avait gouverner nos sentiments jusqu'à cette ultime rencontre, effaçant les cauchemars, ne laissant plus que songes et rêves mélancolique, ceux de pouvoir passer notre vie, unie. A travers une étreinte unique, un océan d'émotions vint m'ensevelir une fois de plus. J'ai du mal à y croire, mais je l'accepte avec joie. La ciel pourrait me tomber sur la tête, la terre s'ouvrir sous mes pieds, je n'en serais pas moins heureux, heureux d'avoir pu vivre jusqu'à cette instant. Heureux de pouvoir imaginer le reste de ma vie passer à ses côtés. Inconsciemment, nous avons accepter et braver le pire, pour obtenir le meilleur.




« J'ai toujours su que tu reviendrais. »

Sa voix tremblante et étouffé vint me torde le cœur, mon absence si longue, mon retour si brusque, voilà sans doute ce qui avait causer tout cela... Mais ces mots si délicat, doux et chaleureux, vinrent, quant à eux, combler les étroite et profonde fissure qui avait entailler ma poitrine. Elle s'avance vers moi, je fait un pas, frotte mon visage contre le siens, son odeur m'envahit, son pelage me réchauffe.



« Tu m'as tellement manqué Ombre Flamboyante. »


A ces mots, je ressentis alors, un flots d'envie que je n'avais jamais connus jusqu'à maintenant. Celle de la protéger, comme ma fille, mon sang, ma chair, de la garder de tout les problèmes et difficultés de la vie. Être son bouclier, son armure, la fortification qui la séparera, elle, de Douleur, Souffrance et Chagrin. Celle de l'aimer, comme ma Compagne, de rester avec elle, dans la Peine comme dans la Joie, à travers la Haine et le Désarroi.
Mais plus que tout, une incommensurable envie de la respecter, comme je respecte ma Mère. Et respect qui m'obligera à ne plus lui faire subir ce que je lui ai déjà infliger. Un respect qui m'engagera, dans la vie et l’au-delà, à rester avec elle, en tant que Chat, en tant que Guerrier, en tant que Compagnon. Si mon cœur pouvait pleurer, ce serait des larmes de sentiments, douce et chaude qui l'ensevelirait en ce moment...






« Pardonne-moi, je t'ai fais attendre bien trop longtemps, ça ne se repoduiras plus, je te le promet... »
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Caresse de Lune ♥
Lieutenante du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 6667
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/12/2011
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : /

MessageSujet: Re: Quand tu m'abandonnes ~ { Ombre Flamboyante ♥ }   Mar 23 Oct - 19:43

« Je t'aime, tout simplement »

    « - Pardonne-moi, je t'ai fais attendre bien trop longtemps, ça ne se repoduiras plus, je te le promet... »


Une nouvelle vague d'envie de me vint au coeur, aussi puissante qu'une bourrasque. Ce désir ardent de ne plus le quitter, de l’accompagner où qu'il aille. Cette envie d'être pour lui la plus précieuse des amies, de devenir la prunelle de ses yeux. Je voulais être sa raison d'être car il était la mienne. Je voulais qu'il tienne à moi autant que je tenais à lui. J'avais envie de lui manquer, qu'il se sente seul quand je n'étais pas à ses côtes. Plus que tout, je voulais lui être indispensable. Pour lui, j'étais prête à tout quitter, à tout abandonner sans aucun remord. S'il devait repartir, je voulais être à avec lui pour l'épauler et le soutenir en cas de coup dur, pour le blottir contre lui lors des nuits glaciales. J'étais prête à laisser derrière moi tout ce que je connaissais pour une terre inconnue, aussi hostile soit elle. Tant qu'il était près de moi, je n'aurais pas peur et aucun regret. Pour lui, j'étais capable de décrocher la lune et les étoiles, de prendre mon envol.

La promesse qu'il venait de me faire, il la tiendrait, j'en étais sûre. Je pouvais lire dans son regard qu'il était désolé, qu'il s'en voulait. Son absence m'avait permis de me rendre compte à quel point je tenais à lui. Combien de fois l'avais-je cru mort, sans que je puisse lui murmurer, ne serait-ce qu'un aurevoir ? Celui que je prenais pour mon meilleur ami, mon frère, se révélait être bien plus pour moi. Je savais quelle souffrance il avait enduré il ya des lunes de cela, et lui connaissait les miennes. Je ne serais jamais capable de lui cacher quoi que ce soit, et surtout pas les sentiments que j'éprouvais à cet instant. Je ressentais au plus profond de moi, la folle envie de tout lui avouer : tous les pleurs, tous les moments de doutes, toutes ces nuits seule à espérer. La tristesse se retira pour laisser place à un sentiment que je n'avais jamais éprouver auparavant. Une émotion éclatante, de pur bonheur, de chaleur et de joie. Un sentiment de délice, comme lorsque le soleil caresse notre fourrure lors de la saison des feuilles vertes. Un sentiment qui semblait rare un sentiment qu'on voulait partager avec quelqu'un, avec Une personne. Etait-ce ça l'Amour ? Ce sentiment que l'on décrit comme l'apothéose des émotions, le plus noble sentiment à éprouver ? Etait-il possible que moi, pauvre chatte ancienne domestique, ressente ce sentiment ?

Je le contemplai de tout mon soul, comme s'il n'était qu'une vision, une illusion créer par mon subconscient pour me torturer, me briser un peu plus. Mais il était bien là et cette rencontre miraculeuse avait quelque chose de providentielle. Mes yeux émerveillés brillaient de mille éclats reflétant les étoiles de la Toison Argentée. Derrière nous, le ruisseau continuait son éternel chemin en gazouillant gaiement. Je relevai la tête pour mieux le voir. Je ne savais que faire, que dire. J'avais peur de mal réagir et de le froisser. Je laissai mon instinct me guider, mais avant j'hochai la tête pour lui montrer que je le croyais, que je le pardonnais à défaut de pouvoir parler, la gorge trop serrée pour prononcer le moindre son. Mon coeur se mit à battre plus vite, cognant avec force contre ma poitrine. J'avais peur de ce que j'allais annoncer. La bouche sèche, je dégluttis péniblement. Je n'osais pas m'assoir, malgré les tiraillements que provoquaient mes pattes. Je pris une profonde inspiration, m'apprêtant à ouvrir mon sac, à déballer ce que j'avais sur le coeur, ce coeur enflammé par l'ardeur que provoquait mon Amour pour lui. D'une voix emplie d'émotions, le timbre transformé par ce que j'allais dire je murmurais un simple :

    « - Je t'aime. »


Je marquais une pause, guettant sa réaction.

    « - Si nous devions à nouveau être séparés je tenais à ce que tu le saches. »

__________________________________

« Because, you see, the more things change, the more they stay the same. »

Merci ma Splendide pour ce si beau cadeau. ♥








Je n'oublierai jamais tout ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
 

Quand tu m'abandonnes ~ { Ombre Flamboyante ♥ }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Terres Libres & Etoiles-