« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une deuxieme chance, puis une deuxieme Nièce. PV NOIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Bleu-Bleuet
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 394
● Je suis arrivé(e) ici le : 07/02/2012
● Age : 16
● Mentor/Apprenti(e) : ///////

MessageSujet: Une deuxieme chance, puis une deuxieme Nièce. PV NOIRE   Lun 31 Déc - 13:03


-[color=white] Allez, deuxième essai !
Bleu-Bleuet se rappelait toujours de sa première escapade au Hautes Pierres. Ella avait vraiment flippé, bien qu'elle s'en soit sortie. Cette fois, elle compte bien aller de l'autre coté, et visiter tranquille ! Dabord confiante, elle s'aventura sur un rondin de bois qui trainait et faisait pont entre deux pierres. Elle s'arreta a son extremité. Arrivée, elle prit appui sur ses pattes arrières, banda ses muscles et sauta sur une pierre plus haute. Elle se récéptiona parfaitement, et dans un sursaut impécable accrocha la pierre.
*Je ne pourrait pas toujours m'en sortir si parfaitement,* Pensait-elle. Bloody continua sa route, plus lentement puis plus vite, plus haut puis plus bas. Elle perdit rapidement son assurance...
Au moment d'aterrir, elle glissa dans un crissement de griffe et tomba dix fois plus bas. Un gros frouch dans la neige puis le noir.
**********************************
Enfin révéillée, il faisait noir. Elle avait deja assez dormi nom d'un chien ! Bien contente de s'en tirer sans rien, elle leva la patte et courru chez elle.
*********************************
Bon. C'est le lendemain. Le jour, les oiseaux, tout ça. Elle n'allait pas recommencer son escapade, Bleuet partit d'un bon pas pres des plaines rocheuses.
Bien qu'elle soit solitaire elle ne supportait pas d'être sur un autre territoire plus ou moin "ennemi". Elle même ne savait pas si elle avait le droit. Bref, enfin arrivée, elle mourrait déja de froid. La fourrure gonflée, elle entendait presque de tres lointains cris d'apprenti a l'entrainement. Bleu-Bleuet trouva un buisson toujours vert et s'y fourra. Pile a la limite du Lion, on n'allait pas lui en vouloir quand meme ! Alors qu'elle commecait a se rouler en boule, un truc gris foncat entre ses pattes, suivit directement d'un plus gros truc noir et doux. La fourrure dun chat. Le chat percuta bleuet de plein fouet, bleuet qui tomba par terre en hurlant :

- HEY !! Menfin, les apprentis ne respectent plus rien ?! Fait plus attention voyons !!

__________________________________

Ici, tout à changé. Les gens, le design. Plus la même odeur flottant dans l'air pendant que je regarde les signatures. Plus la même ambiance sur la CB. Plus RIEN n'est pareil... Mais je vous doit tellement. C'est pour ça que je rste, et même si j'me barre, je reviendrais toujours.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumactiflgdc.lebonforum.com

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: Re: Une deuxieme chance, puis une deuxieme Nièce. PV NOIRE   Jeu 24 Jan - 23:22


Intervention n°1
Nuage Noir, une des nombreuses nouvelles apprenties du Clan du Lion, entrouvrit lentement les paupières, blottit dans sa litière de mousse. Depuis la veille, elle avait déménagée de la pouponnière pour rejoindre la vaste tanière des apprentis, dans laquelle, elle s’était installée aux côtés de sa sœur d’adoption : Nuage de Lueur. Entrent-elles, un lien très fort s’était tissés depuis qu’elles étaient dans la pouponnière. Nuage Noir, Patte Noire à l’époque avait beaucoup souffert quand Nuage de Lueur était partit pour rejoindre la tanière des apprentis, mais elle était plus grande et il était normal qu’elle devienne apprentie. Elle n’allait pas rester chaton pour rester dans la pouponnière avec sa sœur. Cela, Nuage Noir l’avait bien compris et elle avait laissé partir sa sœur sans broncher, mais chaque nuit, elle avait froid, elle était seule dans la pouponnière avec sa mère, seule dans son cœur. Et le jour le plus formidable de son vécu, était arrivé, la veille, elle avait été faite apprentie, enfin ! Elle avait enfin pus rejoindre sa sœur dans la tanière des novices. Etoile du Tyran avait choisit, Mistral Glacé comme mentor à Nuage Noir, ce guerrier était en vérité le vrai père de Nuage de Lueur. Elle avait un peu peur de le décevoir et qu’il aille parler sur son dos à sa sœur d’adoption qu’elle adorait tant. Nuage Noir distingua les petites silhouettes des félins endormis autour d’elle, parmi ses ombres, il y avait celle de Nuage de Lueur, celle de sa sœur. L’apprentie referma lentement ses paupières et reposa sa tête sur ses pattes, elle retomba dans le sommeil profond, rêvant de sa sœur et d’elle faisant une petite partie de chasse improvisée.

[…]

Une brise d’air glacée pénétra dans le Camp du Clan du Lion, passant par la tanière des apprentis. Nuage Noir frissonna et ouvrit grand les yeux, il faisait jour et elle dormait encore. Elle commença paniquer, croyant qu’elle avait raté l’heure pour se lever et partir s’entrainer. La chatte resta figer un instant, couchée dans sa litière, elle cherchait une excuse pour si elle était en retard. Mais levant la tête pour réfléchir, elle remarqua qu’aucuns apprentis n’étaient réveillés et qu’aucun n’avait quitté son nid de mousse. Nuage Noir lâcha un long soupir, laissant sortir le stress et l’angoisse. La jeune chatte fut vraiment soulagée, elle ne pouvait pas se permettre d’être en retard pour son premier entrainement, ni pour aucun d’ailleurs, elle se devait d’être une apprentie irréprochable, pas parfaite dans tous les domaines, mais elle serait à fond pour y arriver du mieux qu’elle le peut. Nuage Noir finit par se lever doucement et sans un bruit pour ne pas réveiller les autres apprentis qui dormaient dans un sommeil très léger, elle prit tout de même le risque de réveiller, Nuage de Lueur en lui léchant le front lorsqu’elle passa à côté d’elle. Elle zigzagua entre les apprentis endormis pour sortir de la tanière, sur la pointe des pattes, ses coussinets effleurant à peine le sol pour ne faire aucun bruit. Une fois dehors, elle fut éblouit par les rayons du soleil levant, l’aube pointait déjà le bout de son nez et bientôt le Camp du Clan du Lion s’éveillerais et tous ses membres se mettraient à vaquer à leurs occupations respectives. Pour les chatons, jouer et dormir. Pour les reines, surveiller ses affreuses petites boules de poils, qui leur donnent du fil à retordre. Pour les vétérans, dormir et conter des histoires de leur temps. Pour les guerriers, chasser pour nourrir le Clan ou patrouiller aux frontières. Pour les mentors, entrainer leur apprenti et faire de sorte qu’il devienne apte au rang de guerrier. Pour les apprentis, s’entrainer en faisant tout ce que leur ordonne ou demande leur mentor et s’occuper des anciens durant leur temps libre. L’apprentie prit une grande bouffée d’air frais et lâcha de nouveau un soupir. Elle leva la tête vers le ciel, les dernières étoiles de la toison argentée venaient de disparaitre et elle lança une phrase pour elle-même. « Ça y est, je suis enfin une apprentie ». La chatte se leva puis s’étira de tout son long, elle finit par se remettre sur ses quatre pattes et se diriger rapidement vers le tas de gibier qui était plutôt garni pour une matinée de la Saison des Neiges. Et oui, la neige était là. Nuage Noir l’avait vu pour la première fois il y a quelques jours, et elle s’en lassait déjà. La neige n’avait rien d’extraordinaire, c’était une matière collante, froide et qui devient de l’eau visqueuse et sale lorsque l’on marche dessus. La féline saisit une petite musaraigne qui était tout en haut du tas, elle la ramena devant la tanière des apprentis et elle se mit à croquer dans la chair fraiche à pleine dent avec la voracité digne d’un chat clanique. En quelques bouchés, il ne resta que les minuscules os de la musaraigne. Nuage Noir commença une petite toilette, enlevant les bouts de chair fraiches sur ses babines et lissant son beau pelage noir aux magnifiques reflets. Quelques instants plus tard, elle était enfin prête pour aller s’entrainer, elle jeta un dernier regard dans la tanière des apprentis et elle se dirigea en trottinant vers la tanière des guerriers pour aller voir si son mentor dormait. Lorsqu’elle passa la tête dans la tanière, elle vit le nid de mousse de Mistral Glacé vide, elle lâcha un léger miaulement de désespoir. Elle qui voulait tant apprendre aujourd’hui, apparemment son mentor en avait décidé autrement. Nuage Noir ressortit sa tête de l’antre et repartie tête et queue basse vers l’entrée de la tanière des apprentis. Elle était très déçue que son mentor n’était pas présent pour elle, pour l’entrainer, pour lui apprendre ce que doit savoir un guerrier. Nuage Noir s’apprêta à entrer dans la tanière pour aller se recoucher quand elle s’arrêta net en entendant qu’on l’appelait, elle se retourna vivement et se trouva nez à nez avec Serre du Corbeau, un jeune guerrier au magnifique pelage noir tout comme elle. Celui-ci était réputé pour avoir un sale caractère. « Peut-être qu’il a un sale caractère, mais sa beauté est sans limite. » pensa Nuage Noir en regardant le grand guerrier. Celui-ci s’arrêta net devant elle et lui dit d’une voix sévère, tout en toisant l’apprentie :

« Nuage Noir ! Il marqua une courte pause avant de reprendre. Mistral Glacé m’a demandé de te dire que tu devais aller chasser seule, jusqu’à ce qu’il revienne de la patrouille, après quoi il te rejoindrait et ferait le point sur les techniques de chasse. »

Serre de Corbeau avait parlé sur un ton peu sévère, mais pas très sympathique non plus. Il ne montrait aucune affection pour l’apprentie, mais il ne montrait pas non plus de signe d’adversité. Heureusement pour Nuage Noir parce que le guerrier qui se tenait en face d’elle avait aussi la réputation d’être coriace et féroce au combat. Elle ne voulait surtout pas se retrouver en face de ce guerrier musclés dans un combat à sang, donc elle choisit d’éviter les conflits et de répondre bien gentiment comme une apprentie modèle. Puis elle se rappela du contenu de ce qu’avait énoncé le matou noir, il avait dit que Mistral Glacé était parti patrouillé, ce qui expliquait que lorsque Nuage Noir était allée voir dans la tanière, il n’y soit pas. Puis le mentor avait décidé d’envoyer seule l’apprentie chasser seule et qu’il le rejoindrait après. Nuage Noir pris cela comme un signe de confiance de la part de son mentor, donc elle n’allait pas rechigner qu’elle était seule. Et puis, quand elle n’était encore qu’une chatonne, Plume de Faucon, Petit Elfe ainsi que Lueur d’Espoir lui avait appris quelques petites techniques pour traquer le gibier de la forêt. Seul un petit problème s’imposait, la jeune chatte ne connaissait pas les limites des territoires et donc elle pouvait s’aventurer en territoires libres. « Oh et puis, c’est n’est pas grave, les territoires libres sont neutres et protégé par la trêve sacré du Clan des Etoiles. ». La chatte au pelage noir n’eut plus de sombre machination, elle se contenta de miauler d’une voix gentille à Serre du Corbeau :

« Merci de m’avoir prévenu Serre de Corbeau. Je pars de ce pas chassé. »

La chatte au pelage noir regarda le guerrier amicalement et passant à côté de lui, elle laissa sa queue effleurer le doux pelage du guerrier qui se tenait déjà debout, vraisemblablement prêt lui aussi à partir chasser. Il allait peut-être la suivre pendant sa première partie de chasse pour voir ce qu’elle savait faire. Nuage Noir se mordit les lèvres, car elle n’avait appris qu’a chasser qu’avec les guerriers restants au Camp et qui avait du temps libre pour elle. Donc pour tout dire, elle n’avait pas eu beaucoup de leçon de chasse. Mais bon, son instinct et ses quelques leçons devraient lui suffire jusqu’à ce que Mistral Glacé revienne. Elle partit à la suite de Serre de Corbeau, sans même dire où elle allait, tout le Clan pouvait s’inquiéter pour elle, ils ne sauraient pas où elle était. De toute façon, elle ne contait pas pénétrer sur un territoire ennemi, donc aucun problème de se coté. Elle traversa le tunnel d’ajonc, passant rapidement sans celui-ci, mais tout en faisant attention à ne pas s’érafler avec les épines contenu dans celui-ci. Une fois dehors, elle inspira une grande bouffée d’air, sentant la bonne odeur des parfums de la forêt et des proies qui n’hibernait pas, la chatte lança un ronronnement de bonheur. « Enfin je peux sortir seule du Camp, sans qu’on me punisse. » pensa fort Nuage Noir. Elle s’enfonça dans la forêt, toujours aux aguets, cherchant la moindre trace d’une proie à traquer. Sans le vouloir, elle se dirigeait vers les Hautes-Pierres. Nuage Noir huma l’air et sentit qu’une souris n’était pas très loin d’elle, peut-être à quelques longueurs de queues de renard. Elle s’abaissa du mieux qu’elle le put et marcha la plus silencieusement possible, mettant tout son poids sur son arrière train comme lui avait appris Lueur d’Espoir. La chatte voyait le rongeur, elle banda ses muscles, prête à bondir, encore quelques secondes et le rongeur se retrouva sans vie dans la gueule de la chatte. Elle creusa un trou et y déposa l’animal avant de le recouvrir comme le faisait les guerriers pour revenir la rechercher sur le chemin du retour. Elle repartit en trottinant silencieusement telle une vraie guerrière en pleine action. Quand elle huma l’air de nouveau, elle une odeur nauséabonde emplit son naseau, elle toussa et lâcha. « Mais c’est quoi cette odeur ! ». Après avoir râlé, elle s’en approcha et elle découvrit entre deux bouts de forêts, une épaisse trainée noir qui semblait solide et qui écœurait la féline. Elle s’en approcha pour mieux humer la substance étalée sur le sol quand un monstre déboula sur la route et manqua de peu la chatte. Elle retourna dans les bois en feulant sur la carcasse métallique. « Alors c’est ça les monstres, et ce truc noir doit être un chemin du tonnerre. ». La femelle songea un instant puis elle voulut traverser ce chemin pour voir comment c’était de l’autre côté de la forêt. Elle prit son élan et à un moment plutôt calme, elle s’élança à pleine vitesse sur le chemin du tonnerre et sans qu’un monstre déboule, elle rejoignit l’autre côté du bois. Elle pénétra dans ce petit bois qui se finit bientôt et la chatte débarqua dans un grand espace dépeuplé d’arbre, un endroit dangereux à traversé, mais qui intriguait tout de même la jeune féline. Elle se mit à courir à travers cet endroit dangereux, elle vit un petit bipède lui crier après et la suivre pour tenter de l’attraper, mais elle était beaucoup plus rapide que lui et en quelques minutes, en le sema et ne le revit plus. Elle se remit à humer l’air, cherchant une proie à traquer pour ramener à son Clan et ainsi nourrir ses membres, chatons comme vétérans en passant par les apprentis et les guerriers. Bientôt, elle détecta une musaraigne, elle se mit en position de chasse, le ventre à terre, les muscles bandés et elle avança à pas feutrés vers le buisson où se cachait le rongeur. Avançant aussi silencieusement qu’elle le put, elle huma l’air pour voir si le rongeur n’avait pas fuit, et elle détecta une autre odeur mêlée à celle du campagnol. C’était l’odeur d’un chat, mais pas un félin clanique, plutôt un solitaire ou une domestique, peu importe, elle n’avait pas peur d’un minet. Elle continua à chasser, l’odeur devint de plus en plus forte jusqu’à ce que Nuage Noir entre dans un buisson et percute quelque chose de doux et chaud. Elle lâcha un grognement d’agacement, pourquoi il y avait fallu que ce truc se trouve sur sa route ? Elle releva la tête et vit que le truc chauds était un chat adulte, enfin plutôt une chatte adulte et à en juger par son état, c’était une solitaire. Elle était maigre et avait de multiple cicatrises visibles. Son pelage était d’un magnifique gris perle, que Nuage Noir regardait avec animosité. L’apprentie se retint de rire, car la chatte frêle était tombé sous le choc de la rencontre pourtant pas très violent. Elle regarda la chatte dans les yeux et avant qu’elle n’ait pas lâché ce qu’elle avait sur le cœur et ce qu’elle voulait dire, l’inconnue hurla :

« Hey ! M’enfin, les apprentis ne respectent plus rien ?! Fait plus attention voyons ! »

Nuage Noir se mit à grogner, son corps et son âme s’emplit rapidement de colère qui monta tout le long de l’échine de la femelle. Elle chercha dans sa tête à comment dire à la chatte qu’en plus de l’avoir gêné en étant sur son passage, elle avait fait fuir la proie qui aurait pus nourrir son Clan. Elle se contenta de laisser éclater sa colère et elle lâcha sauvagement comme elle n’avait pas l’habitude de faire :

« Mais qui es-tu pour me donner des ordres ? Je serais toi, je me tairais, tu viens de me faire perdre une proie qui était destiné à nourrir mon Clan ! Alors avant de me donner des leçons de moral, regarde-toi solitaire ! »

La chatte ne regretta pas ses mots et son cœur s’allégea quand elle eut finit de tout dire. Elle se calma, inspirant et expirant calmement l’air frais de la forêt.

__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010


Dernière édition par Nuage Noir † le Dim 14 Avr - 20:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une deuxieme chance, puis une deuxieme Nièce. PV NOIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Clan du Lion-