« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Reunis par la solitude [PV Blacky que ze nem]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Nuage d'Ouragan
Apprenti du Clan du Tigre



Masculin
● Nombre de messages : 287
● Je suis arrivé(e) ici le : 22/06/2012
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : Aucun

MessageSujet: Reunis par la solitude [PV Blacky que ze nem]   Ven 25 Jan - 19:36

Des flocons blancs tombaient du ciel, doucement, couvrant le sol d'une fine couche de neige immaculee. Quleques nuages couvraient le soleil qui irradiait tout de meme de sa lumiere la terre. Pres d'un buisson, quelques chatons jouaient a se rouler joyeusement dans la matiere froide et blanche sous le regard brillant de leurs meres. Ils parraissaient si minuscules, recouverts par ces flocons geles qui se posaient doucement sur leur pelage, les tachant de blanc tandis qu'ils s'ebattaient gaiement. Un peu plus loin, une ancienne grognait et lancait des injures au froid, pestant contre la neige qui s'ajoutait aux problemes assez nombreux selon elle. A cote d'elle, un vieux male souriait de la voir de mauvaise humeur devant le bonheur des petits. A l'autre bout de la clairiere, deux apprentis sortaient de leur taniere. Tandis que le premier ouvrait des yeux emerveilles, le second faisait sa toilette tout en s'etirant secouant son pelage pour en faire tomber les taches blanches. Au centre de cette petite plaine, deux guerriers mangeaient une proie tout en discutant du temps qu'il faisait, selon s'il etait avantageux pour la chasse ou pas.

Nuage d'Ouragan soupira en se levant. Comme d'habitude, il s'etait leve de bonne heure et s'etait poste au centre du camp pour observer le cortege de felins. A force de le faire, il connaissait les habitudes et les humeurs de chacun. Mais aujourd'hui, malgre la neige qui rechauffait les esprits et rendaient heureux certains chats, il etait preoccuppe. Il ne savait pas ce qui se passait dans sa tete mais il etait perdu. Le jeune chat decida d'aller chasser. Il se dirigea vers l'entree du camp et salua le guerrier qui en surveillait l'acces. Maintenant qu'il etait apprenti, plus besoin de filer en douce par une trouee dans un buisson. Il n'avait qu'a dire qu'il allait chasser. D'ailleurs, c'etait ce qu'il allait fire. depuis son bapteme, la veille, son mentor ne l'avait pas prevenu d'un eventuel entrainement et il en etait soulage. Cela lui laissait un peu de temps pour reflechir et mediter tout en s'habituant a sa nouvelle vie. Etant ne solitaire et ayant appris les rudiments de la chasse des son plus jeune age, il avait l'avantage par rapport aux autres apprentis qui n'etaient capable que d'attraper un scarabee avant leur premier entrainement. Mais il aurait prefere avoir des amis dans la clan plutot que d'avoir des connaissances et des aptitudes en restant terre dans la solitude.

Le matou gris marchait au hasard dans la foret qui entourait la Clairiere Oubliee. Il ne savait plus ou il en etait. Les arbres autour de lui se faisaient de plus en plus menacants au fur et a mesure de son avancee et il aurait jure qu'ils murmuraient des reproches et semblaient lui en vouloir. Le jeune felin frissonna. Depuis la mort de son pere, il s'en voulait terriblement et ce souvenir affreux, cette scene sanglante hantaient ses reves, ou plutot ses cauchemars. Il revivait la scene qui l'avait tant traumatise lors de son voyage vers sa nouvelle vie. Comment avait-il pu laisser une stupide souris le deconcentrer ? Meme si la mort de son paternel laissait une marque indelebile et douloureuse dans son esprit, il etait encore plus inquiet a cause de la disparition soudaine de sa soeur et sa mere. Il savait qu'il s'eloignaity d'elles en vivant au sein du clan mais de la a ne plus les retrouver dans leur abri... Etaient-elles mortes ? Le male gris n'osait pas imaginer cette possibilite. Avaient-elles fui ? Et si c'etait le cas, pourquoi ? Tant de questions le taraudaient et tant de doutes l'assaillaient qu'il n'en dormait presque plus. D'autre part, il s'inquietait pour son clan et pour sa place. Presque aucun felin ne le saluait ou ne lui temoignait un peu de gentillesse. Il avait l'impression d'etre exclu et ignore par le clan. Quant a son mentor, c'est a peine s'il lui avait accorde un regard ou un sourire depuis son bapteme. C'etait comme s'il etait invisible. Pas un seul apprenti ne l'avait accueilli en lui montrant sa nouvelle taniere et il mangeait tout seul, isole des autres. Il avait du s'installer au fond du petit buisson qui servait d'abri aux novices. Mais plus encore, meme s'il n'etait pas accepte par les autres, il etait angoisse par les problemes du Clan du Tigre. Depuis que la tribu avait du quitter ses terres a cause des Bipedes qui avaient envahis et detruit la partie de la foret dans laquelle ils vivaient, les problemes ne cessaient d'affluer autour d'eux et la saison froide ne les aidait pas. Le manque de proies et les maladies liees au froid risquaient d'affaiblir encore plus le groupe de felins.

Parfois, le jeune male se demandait si le Clan des Etoiles existait reellement et, si c'etait le cas, alors, pourquoi cette indifference. L'apprenti-guerrier leva la tete vers le ciel vers les etoiles qui disparaissaient avec l'arrivee de l'astre du jour. Depuis son enfance, son pere n'avait cese de lui raconter les histoires de ces defunts qui veillaient sur les felins des clans en lui montrant la Toison Argentee qui brillait au dessus de leurs tetes. Il avait foi en ces croyances mais se demandait tout de meme si les guerriers etoiles faisaient vraiment attention a eux. Ne pouvaient-ils pas leur envoyer un petit signe leur indiquant ce qu'ils devaient faire ou qu'une ere joyeuse et paisible les attendrait ? Etaient-ils tous destines a mourir ? Papa, silteplait, si tu m'entends, envoie moi un signe, je ne sais pas, mais dis moi que tu es la, murmura le petit chat gris comme pour lui-meme. Que se passait-il ? Devait-il perdre tous ces proches et ceux qu'il aimait ? Etait-ce son destin de vivre seul ? Bien sur, il etait ne solitaire, mais meme entoure de ses semblables, il se sentait isole dans ses idees, ses pensees, son passe. Il ignorait ce qu'avaient vecu ses camarades de clan mais doutait que nombreux etaient ceux qui avaient perdu en quelques jours seulement toute leur famille. Le novice secoua sa tete et decida d'arreter de se lamenter sur son sort. Cela ne servait a rien et n'arrangerait certainement pas ses problemes actuels ni a ceux du clan.

Un mouvement attira soudain son attention. Une souris grignotait une graine tout pres d'un chene. Elle n'etait pas tres grosse mais cela suffirait a nourrir une reine ou un ancien. De toute maniere, il devait s'en contenter s'il voulait etre utile au clan et faire bonne impression devant ses camarades. Le robuste chat tachete couleur cendre banda ses muscles et se prepara a bondir sur le rongeur en avancant a pas feutres. Il n'etait qu'a une longueur de queue de renard de sa cible quand un doute l'assaillit. Il dressa les oreilles ne voulant pas etre surprit par une bete aussi sauvage que celle avec des grandes dents qui avait emporte la vie de son pere entre ses crocs terrifiants. Si seulement Griffe d'Orage avait pu avoir le meme reflexe, la meme prudence en observant celui dont il etait fier, son fils. Le chasseur tenait le gibier qui ne se souciait de rien et ne se doutait pas qu'elle etait traquee. Ses mouvements etaient legers et prudents malgre sa robustesse et sa taille et ses muscles tendus. Dans ses yeux verts, se lisait une lueur de concentration et de determination. Il voulait a tout prix prouver a son clan qu'il avait sa place parmi eux et aider la tribu qui l'avait accueillie. Soudain, une branche qu'il n'avait pas vu sous la neige craqua sous le poids de sa patte arriere. Un bruit leger, presque silencieux qui ne fut entendu que par Nuage d'Ouragan et la proie qu'il visait qui en profita pour detaler, tel un lievre poursuivi par un renard. Le felin donna un coup de patte rageur dans la brindille qui avait prive son clan d'un repas suffisant a une personne. Il envoya ainsi valser la neige qui la recouvrait et qui retomba dans une pluie blanche. Comment avait-il pu rater ce coup ? Tout ca a cause de cette fichue neige !

Le petit male au poil gris et constelle de taches grises et noires se resaisit. Il ne devait pas faiblir pour le bien de son clan. Un rouge-gorge chanta sur une branche plus haut. Le matou leva les yeux et fut encore plus ebahie par le paysage qui l'entourait que par la presence du volatile colore en cette saison. Tout autour d'elle, les alentours etaient recouverts de neige brillante et immaculee. Les arbres, le sol, les rochers... tout etait blanc et froid. Alors que d'ordinaire, les terres etaient vertes, brunes, grises, remplies de couleurs, elles etaient vides et parraissaient immenses. Le soleil, se refletant sur la surface couleur glace, donnait un eclat magique a ce lieu eclaire d'une lumiere vive grace a la couche blanche qui envahissait tout. Le ciel d'azur etait parseme de quelques nuages et de petits flocons tombaient encore. La-haut, de gigantesques coniferes ployaient sous le poids de la neige qui pesait sur leurs branches. C'etait vraiment magnifique. Attends une minute, fit une voix dans la tete du novice cendre, des coniferes ? A sa connaissance, aucun conifere ne poussait dans les terres du Clan du Tigre que, pourtant, il connaissait depuis longtemps. Se serait-il egare dans un territoire neutre qu'il n'avait jamais visite ? Derriere lui, au loin, les pins qu'il avait traverse en venant ici se hissaient, droits et fiers. Soudain, il sentit l'odeur. Concentre sur ses pensees, il n'avait pas remarque qu'il avait depasse la frontiere.

__________________________________





Merci Dodo, ma n'apprentie-grapheuse preferee <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendair-alysia-rpg.lebonforum.com/

Mon identité.
Relationship :
Flèche d'Argent
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 984
● Je suis arrivé(e) ici le : 20/03/2012
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : Anciennes mentors : Ombre de Noel & Fleur de Cristal

MessageSujet: Re: Reunis par la solitude [PV Blacky que ze nem]   Jeu 7 Mar - 11:53

Upinou ?

__________________________________

Patte d'Argent - Nuage d'Argent - Flèche d'Argent - Etoile Argentee


Merci ma blacky que j'aime



Merci Lweg ♥ Ce cadeau date... je viens seulement de le découvrir et je vais bientôt devoir le remplacer...

Cadeaux:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: Re: Reunis par la solitude [PV Blacky que ze nem]   Lun 18 Mar - 22:09


Réunis par la solitude
__________________________


Cette nuit-là, la neige était tombée en trombe. Les nuages avaient lâchés des flocons d’une taille plus où moins impressionnante. Une fine couche blanche fuguasse recouvrait dorénavant le sol terreux de la forêt du CerfBlanc. La forêt était plongée dans un brouillard épais et opaque. Le soleil montait peu à peu dans le ciel, coloré par les magnifiques teintes orangées de l’astre brulant. Sa lumière filtrait avec peine entre les arbres de la forêt blanchie. Deux chatons traversaient le Camp du Clan du Lion, tout en chahutant violemment et en poussant des cris guerriers. Leurs pelages de ton différent s’entremêlaient. Leurs yeux dégageaient une lueur de rivalité, comme celle qui animait les yeux des guerriers lors d’une bataille les opposants aux membres d’un Clan ennemi. Ces chatons pouvaient jouer, tant qu’ils ne quittaient pas le Camp. Hors du Camp, le danger était partout. Sans faire attention, ils pourraient facilement ce faire attraper par un bipède, faucher par un monstre ou encore devoir se battre jusqu’au bout contre un prédateur tel qu’un renard, un blaireau, un chien ou encore un autre chat. Une paire de guerrier trônait au centre du Camp, puis comme s’ils n’étaient qu’un. Ils grognèrent sévèrement lorsque l’une des deux boules de poils s’écrasa sur eux. Le chaton se releva immédiatement confus. Il se mit à trembler comme une feuille de la Saison des Feuilles Mortes. Il se plaqua au sol, en signe de soumission et s’excusa d’un petit geste de la tête. Puis il retourna en courant dans la pouponnière, accompagné de son acolyte. Les deux matous se mirent à ricaner en jetant un regard en direction de la pouponnière.

Du remous se fit entendre. Celui-ci provenait de la Tanière des Apprentis. Tous les jeunes félins qui recevaient des entrainements et avaient un guerrier comme mentor, dormaient dans cette tanière. Elle était assez large pour tous les accueillir. Heureusement car des vagues et des vagues de nouveaux apprentis arrivaient sans arrêt. Le Clan du Lion ne manquait pas d’apprentis, mais de guerriers. Pour répondre à ce manque de guerrier, certains était contraint à en entrainer plusieurs. C’était le cas de Serre du Corbeau, un beau guerrier au pelage noir, mais au caractère déroutant. Dans un nid au fond de l’antre. Une chatte au corps fin et élancé remuait dans sa litière de mousse. Elle possédait un magnifique pelage noir, à cause duquel elle tenait son nom : Nuage Noir. Elle était apprentie depuis peu. Mais elle n’était pas la dernière à avoir eut son baptême. M’enfin, ce qui comptait c’était de donner le meilleur de soi-même pendant l’entrainement, et c’est ce qu’elle faisait. Pour le moment, elle n’avait fait qu’un petit tour du territoire du Clan du Lion, pour prendre notamment conscience de ses limites, afin de ne pas faire une entorse au noble Code du Guerrier. Ses yeux s’ouvrirent et se posèrent sur une belle chatte à la fourrure rousse et blanche. Elle la connaissait que trop bien. Quoi de plus normal, elle avait grandie avec elle. La chatte se prénommait Nuage de Lueur et s’était la sœur ainée de Nuage Noir. Enfin, elles n’étaient pas des sœurs de sang. Mais elle était bien plus que ça, elles étaient sœurs de cœur. Nuage Noir se leva et donnant un coup de langue sur l’oreille de sa sœur, elle la délaissa à la compagnie des autres apprentis de la tanière. M’enfin, ce n’était pas comme si elle l’abandonnait, elle devait partir s’entrainer avec son mentor. Enfin, elle l’espérait. Parce qu’en ce moment, elle ne s’entrainait pas tous les jours. Il faut dire que son mentor, Mistral Glacé était très occupé. Entre les patrouilles de frontière, les patrouilles de chasse et les tours de gardes qu’il enchainait. Il n’avait pas beaucoup de temps à consacré à Nuage Noir. Pendant un cours instant, la chatte songea. Elle songeait à si elle avait été l’apprentie de son chef, Etoile du Tyran. Est-ce qu’il aurait été encore moins présent que Mistral Glacé ? Parce qu’avec toutes les responsabilités et les devoirs d’un chef en plus, ce ne devait pas être facile. Sortant de ses songes, elle coula un dernier regard en arrière et sortit de la Tanière des Apprentis. La lumière vive du soleil l’aveugla. Ses paupières l’a brulait. Elle fermait et rouvrait rapidement et machinalement ses yeux pour s’habituer à cette luminosité ardente. Nuage Noir se rapprocha à pas lents et machinaux du tas de gibier. Elle devait se nourrir, pour son bien et pour le bien du Clan. En effet, une apprentie mal nourrie et donc faible, n’était d’aucune utilité au Clan. Saisissant une petite musaraigne, Nuage Noir courut rejoindre les deux matous qui étaient au centre du Camp. La proie qu’elle tenait entre les mâchoires se baladait dans sa gueule mi-close. A chaque nouveau pas, la proie changeait de sens de mouvements. Après avoir salué les guerriers, Nuage Noir s’assit devant eux et dévora sa proie avec voracité. Elle n’avait pas mangé un repas digne de ce nom depuis quelques jours. En effet, même si la Saison des Neiges se terminait, les proies ne sortaient pas tous de leur terrier. Du moins, pas encore. Réprimant un bâillement, la chatte noire s’étira et commença une petite toilette afin de remettre son pelage en place. La langue râpeuse de Nuage Noir passait tout le long de son dos et de son échine. Aujourd’hui, Nuage Noir se sentait d’attaque pour un nouvel entrainement. Pourquoi pas un portant sur le combat ? Quand elle était petite, elle était un peu plus douée dans ce domaine que dans les autres. Mais elle pouvait tout autant s’adapter à une leçon de chasse. Fallait-il encore qu’elle aille s’entrainer. Parce que ce n’était pas gagné. Après avoir nettoyé ses pattes en profondeur, Nuage Noir se leva et se dirigea vers la Tanière des Guerriers. Elle voulait savoir où était son mentor et s’ils allaient pouvoir partir pour s’entrainer un peu. En passant sa tête dans la vaste tanière, Nuage Noir coula un regard curieux aux félins qui dormaient encore. A la surprise de Nuage Noir, la couchette de son mentor était vide. Il était peut-être simplement parti patrouiller. Et il allait surement revenir dans quelques instants et après quoi, peut-être ira-t-il entrainer son apprentie. Nuage Noir restait de bonne humeur, malgré que son mentor ne soit pas souvent là pour s’occuper d’elle. Nuage Noir s’ennuyait au centre du Camp, en compagnie des guerriers éveillés qui parlaient entres-eux et l’ignoraient. « Pourquoi n’est-il pas là ? Qu’est-ce qu’il fait ?  Mistral Glacé … » Les songes de Nuage Noir s’envolèrent quand un guerrier l’a bouscula. Elle roula légèrement sur le côté avant de se relever en attendant des excuses du coupable. Lui lançant un regard sordide, elle le reconnut. Ce n’était autre que Mistral Glacé. Son mentor. Il était accompagné de trois autres félins, deux guerriers et un apprenti. Nuage Noir grogna intérieurement. « Co… Comment peut-il emmener un autre apprenti en patrouille. Et moi alors ? Je ne compte pas à ses yeux ?! » Nuage Noir fut terriblement touché par ce qu’avait fait le guerrier. Même si ce n’était surement pas lui qui avait choisit la composition de la patrouille. Il aurait put se débrouiller pour emmener son apprentie avec lui. Mais il ne l’avait pas fait. La bonne humeur de Nuage Noir s’envola et laissa place à une profonde amertume qu’elle ne put contrôler comme elle le souhaitait. Sans demander son reste, elle se leva et d’un signe de tête. Elle fit comprendre à son mentor et les guerriers présents qu’elle allait chasser dans la forêt. Après ce petit signe insignifiant, elle courut aussi vite que ses pattes le purent jusqu’à la sortie. Un tunnel de ronce se tenait maintenant devant elle. Sa taille à elle ne la dérangerait pas pour le traverser, mais un guerrier lui avait plus de mal à passer. Et s’était bien le but premier de ces ronces. Elle servait avant tout à protéger le Camp et empêcher le plus possible que les guerriers ennemis pénètrent dans le Camp. Quoi de plus normal qu’un Clan veuille protéger ce qu’il a de plus cher ? Le Camp c’est tout pour un Clan. C’est le lieu où les guerriers vivent et passent la plupart de leur temps. C’est là que les anciens se reposent d’un sommeil bien mérité. C’est aussi là que les chatons naissent et grandissent en attendant de devenir des apprentis et de pouvoir quitter le Camp. Sans plus songer au tunnel de ronce bordant la totalité du Camp et qui formait un tunnel par lequel les félins y sortaient, Nuage Noir sortit, ventre à terre. « Qui pourra me comprendre ? Qui ?! Personne n’est donc capable de le faire ? » Nuage Noir baissa la tête. Elle avait bien sa sœur, mais elle n’était pas toujours à ses côtés. Elle aussi avait une vie, des problèmes et elle aussi devait trouver des solutions toute seule. Et puis que faisait-elle ici à rêvasser ? A être inutile à son Clan ? Qu’est-ce que son Clan en avait à faire de ses problèmes personnels ? De ses problèmes d’entrainement ? Et de sa « mauvaise humeur » ? « Qu’est-ce que je fais ici ? A rêvasser ?! Je devrais plus tôt aider mon Clan au lieu de me plaindre sur mon sort. » Nuage Noir décida de se rendre utile en chassant. Oui. Elle allait chasser pour son Clan. Et puis, c’était bien ce qu’elle avait dit aux membres de son Clan. Et à quoi bon mentir ? Mentir ne sert à rien, à part à s’attirer des ennuis. Ragaillardit, Nuage Noir prit la direction de la forêt des Sycomores. Les foulées de Nuage Noir se firent de plus en plus longues et rapides. Ses pattes effleurèrent à peine le sol de la forêt. Les sous-bois étant recouvert d’une fine couche de neige, Nuage Noir dut ralentir pour ne pas chuter le museau le premier. Elle trébucha de nombreuses fois sur les racines des arbres et sur les petites pierres avant d’arriver à destination. Pourquoi avait-elle choisit le Forêt des Sycomores pour chasser ? Ce n’était pas le meilleur endroit pour attraper du gibier. Mais son instinct l’avait poussé à se rendre là-bas. Suivant son destin comme elle remontait une piste de gibier, Nuage Noir avança silencieusement. Elle entrouvrit sa gueule pour mieux humer l’air, elle voulait dégoter une proie pour son Clan. Enfin, une ne serait pas assez, plutôt deux ou trois. Pas trop non plus, sinon elle ne pourrait pas toutes les ramenée au Camp. De plus, la Forêt des Sycomores n’était pas le territoire de chasse le plus proche du Camp, ni le meilleur par ailleurs. Ce concentrant, Nuage Noir remonta, attentive, le fumet laissé par une souris. Ouvrant grands les yeux, l’apprentie-guerrière observa le magnifique territoire qu’était la forêt des Sycomores. Les rares arbres espacés les uns des autres étaient totalement recouvert de neige. Le contraste entre les couleurs sombres des troncs et le blanc de la neige était magnifique. Nuage Noir s’extasia un instant devant ce spectacle, oubliant un peu sa proie et ce qu’elle était venue faire. Nuage Noir serait volontiers resté là longtemps, mais elle devait être utile pour son Clan. Elle y était née, y avait vécu jusqu’à maintenant et c’était toujours rendu utile lorsqu’elle le pouvait. Elle ne devait pas faiblir maintenant et tout abandonné. Elle devait être une apprentie modèle, la plus serviable et la plus courageuse. Le courage, elle l’avait déjà. C’était dans sa nature, elle n’avait peur de rien. De rien ni personne. Un léger craquement de branches l’a fit revenir dans le monde réel. Qui chassait ici ? Qui était le stupide chat qui faisait autant de bruit ? Il allait le regretter. Enfin si toutes les proies s’étaient cachées. L’apprentie du Clan du Lion rhuma l’air. Deux fumets parvinrent à ses narines. L’uns d’eux appartenait à une souris, l’autre à un matou. Un chat qui n’appartenait pas au Clan du Lion, mais au Clan du Tigre. Nuage Noir montra les crocs, retroussant ses babines. Désormais, elle ne se contenterait plus de chasser une simple souris. Elle chasserait un chat. Un chat ne respectant pas à l’évidence, le noble Code du Guerrier. Seuls les guerriers étoilés savaient à qu’elle point, elle croyait en eux. Nuage Noir allait lui faire regretter sa faute. Une faute qu’un guerrier ne devait pas commettre et qu’un apprenti devait éviter à tout prix. Quel genre de chat était-ce pour faire ce qu’il venait de faire ? Nuage Noir grogna et elle remonta, à pas silencieux, la piste de fumet laissé par le félin fautif. Après avoir trottiné sur quelques longueurs de queue de renard, Nuage Noir aperçu une extrémité de queue de félin. Celle-ci était d’une magnifique couleur gris cendré, se mariant parfaitement avec la neige blanchâtre recouvrant les arbres et le sol. Le contraste n’était que plus beau. « Qu’est-ce que ? Non ! Je ne dois pas me laisser distraire. Surtout pas pour une couleur de pelage. Qu’elle idiote. Je dois chasser cette stupide boule de poils des territoires du Clan du Lion. Et cela quoi qu’il arrive. » Sans penser plus, la féline noire banda ses muscles et s’approcha suffisamment pour pouvoir sauter et atterrir sur lui en un seul et unique bond. Le plan de Nuage Noir fonctionna à merveille, elle esquiva toutes les branches et brindilles éparpillés sur le sol tout en s’approchant du félin gris cendre. Une fois assez prêt, elle banda ses muscles, retroussa les babines, montra les crocs et sortit ses griffes tranchantes. Elle fléchit sur ses puissantes pattes arrière et sauta. Elle retomba sur le dos du félin gris qui semblait distrait. En le voyant, Nuage Noir fut soulager de ne pas sentir de larges épaules de félins. En effet, le chat cendré n’était guère plus grand qu’elle. C’était donc un apprenti. Qu’elle chance, que ce ne soit pas un guerrier. Elle se serait surement fait tailler en pièce avant de pouvoir lâcher un miaulement. Mais ce n’était pas le cas. Et elle ne devait plus penser à ça. Elle devait maintenant sur le combat qu’elle venait de déclencher. Un chat plus pacifiste du Clan du Lion comme Plume du Soleil aurait peut-être évité cet affrontement. Mais Nuage Noir n’était pas elle, encore heureux car elle ne l’a portait pas dans son cœur. Nuage Noir laboura, de coups de griffes, le dos de son adversaire d’un jour. L’apprentie-guerrière ne s’acharnait pas vraiment sur l’apprenti, mais elle le contraignait par la force à le faire tourner talons. Dans un grognement elle lâcha à l’intention de l’apprenti :

« Espèce de stupide boule de poils ! Qu’est-ce que tu fais sur le territoire du Clan du Lion ? Tu crois qu’ici c’est chez toi ? Sur tes terres ? Sur les misérables terres du Clan du Tigre ! Et bah non. Quel dommage pour toi ! »

Sans plus en dire, Nuage Noir s’acharna sur le dos du jeune félin. D’un coup de patte, puissant, dans les flancs, elle plaqua l’apprenti sur le sol. La neige vola et s’entremêla dans son pelage gris. Nuage Noir regarda le félin droit dans les yeux tout en crachant. La haine qui avait animé Nuage Noir pendant ce temps, la quitta. Elle se calma sans relâcher la pression sous ses pattes. Elle clouait toujours l’apprenti du Clan du Tigre au sol, elle attendait un geste, un signe ou encore une phrase de sa part. S’il ne tardait pas à répondre, il risquerait de s’attirer les foudres de Nuage Noir. Même si elle n’était qu’une apprentie, elle était prête à se sacrifier pour cette noble cause.

__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010


Dernière édition par Nuage Noir le Mar 19 Nov - 22:32, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Nuage d'Ouragan
Apprenti du Clan du Tigre



Masculin
● Nombre de messages : 287
● Je suis arrivé(e) ici le : 22/06/2012
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : Aucun

MessageSujet: Re: Reunis par la solitude [PV Blacky que ze nem]   Sam 25 Mai - 10:22


Nuage d'Ouragan regarda autour de lui. Il esperait qu'aucune patrouille ne l'avait surpris. Il tenta vainement de retrouver le fumet de son territoire mais les odeurs etaient trop nombreuses pour qu'il le remarque. Le novice tremblait malgre lui. Que se passerait-il si un guerrier du Clan du Lion le trouvait la ? Il n'osait pas y penser. Il sentit soudain une effluve ressemblant a celle des guerriers de ce clan. Il se retourna et eut juste le temps d'apercevoir des yeux jaunes etincelants avant qu'une boule de poils ne se jette sur lui.

La douleur fulgurante qui lui transperca le dos ne lui laissa aucun doute. Il s'etait bel et bien fait reperer. Le chat qui lui avait saute dessus s'acharnait sur lui en lui labourant le dos a coups de griffes. Ce mal physique lui rappela un instant l'horreur qu'il avait vecu en voyant la bete a grandes dents pousser son pere contre un arbre et le tuer. Ainsi, c'etait cela qu'il avait ressenti avant de rejoindre le Clan des Etoiles. Le matou se debattit. Je suis trop jeune pour mourir ! Une voix, sans doute celle de son assaillant, retentit dans son dos :

Espèce de stupide boule de poils ! Qu’est-ce que tu fais sur le territoire du Clan du Lion ?! Tu crois qu’ici c’est chez toi ? Sur tes terres ? Sur les misérables terres du Clan du Tigre ?! Et bah non. Quel dommage pour toi !

Cette fois-ci, c'en etait trop ! Tout d'abord, l'apprentie, car c'etait une femelle a en juger par sa voix, le couvrait de coups de griffes et a present elle se moquait de lui ! Pour seulement deux pas de l'autre cote de la frontiere, c'etait un peu exagere tout de meme ! Il sentit la colere monter en lui avec l'energie. Il se debattit de plus belle en se servant de sa force. S'il n'avait appris aucune technique de combat a cause du retard de son entrainement, il etait robuste, ce qui lui permit d'avoir le dessus. Il se leva d'un bond et son adversaire fut projete un peu plus loin. profitant qu'elle etait a terre, il bondit sur elle et la tint prisonniere au sol.

Voila, maintenant, on peut parler. Et tu vois il n'y a pas besoin de coups de griffes pour se faire comprendre, ironisa-t-il en la maintenant fermement au sol, Deja, quand on rencontre qulqu'un, la moindre des choses est de se presenter. Moi je m'appelle Nuage d'Ouragan. Ensuite, pour repondre a ta premiere question, je suivais une proie et je me suis egare a deux pas de la frontiere. Mais si le Clan du Lion renouvellait son marquage, ca ne serait sans doute pas arrive. Ensuite, non je ne me crois pas chez moi. Je ne suis chez moi nulle part en ce monde. Pas plus sur tes terres que sur les miserables territoires du Clan du Tigre. Et pour finir, je pense que certains apprentis du Clan du Lion devraient arreter de se prendre pour des guerriers pendant une bataille lors d'un simple accrochage a la frontiere, termina-t-il en la fusillant du regard.

Voila, c'etait dit, c'etait fait. Au fond de lui, il voulait s'excuser d'avoir franchi ce passage mais il ne pouvait pas. Il etait bien trop en colere contre elle pour ca. mais comment lui en vouloir ? Il gardait de douloureuses marques de cet affront alors qu'il ne lui avait rien fait. Ces manieres le degoutaient de plus en plus. Ainsi, ces chats etaient prets a tuer pour un simple bout de terre ? Il comprenait que sa soeur ait refuse de le suivre et regrettait d'avoir rejoint son pere. Comment pourrait-il s'habituer a devoir faire de meme pour son clan, lui qui ne combattait que quand il etait en colere ? Et pourquoi faire du mal a un inconnu qui ne lui avait rien fait parce qu'il avait ose desobeir au code du guerrier ? Pourtant, quelque chose lui disait qu'il etait tout de meme un peu fautif dans cet affaire. Cette jeune novice avait de toute evidence ete elevee dans un clan et habituee des le plus jeune age a ce genre de choses.

Alors qu'il la plaquait toujours au sol, sans la relacher, il put l'admirer a sa guise. Son pelage, d'un noir de jais, mettait en valeur ses magnifiques yeux d'ambre qui illuminaient son visage. Ses prunelles lancaient des eclairs, ce qui n'etait pas etonnant vu la situation, et la rendaient tres jolie. Ses longues pattes fines soutenaient un corps de taille moyenne mais assez robuste. Decidement, cette chatte etait vraiment tres jolie.



[Encore desolee pour le temps de reponse mais bon...]

__________________________________





Merci Dodo, ma n'apprentie-grapheuse preferee <3


Dernière édition par Nuage d'Ouragan le Mer 25 Sep - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendair-alysia-rpg.lebonforum.com/

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: Re: Reunis par la solitude [PV Blacky que ze nem]   Ven 31 Mai - 20:13


Réunis par la solitude
__________________________


Nuage Noir tenait fermement l’apprenti du Clan du Tigre au sol. Elle avait sentit l’odeur significative de ce Clan, dont tout le monde était sans nouvelle depuis quelques temps déjà. Elle était énervée, d’abord son mentor puis ce stupide chat ayant franchi la frontière comme un chaton naïf. Il paraissait pourtant plus âgé que la femelle, alors pourquoi ne connaissait-il pas les limites des territoires ? Nuage Noir elle connaissait déjà les frontières de son territoire. Elle savait qu’il ne fallait pas devancer les Grands Pins pour ne pas se rendre sur le territoire du Clan du Tigre. Le pire, c’est que le novice était loin des frontières, ce n’était pas comme Nuage sans Couleur qui avait fait seulement quelques pas sur les Terres du Clan du Lion. Non, l’apprenti borné venait de parcourir une bonne partie du territoire pour se retrouver à la Forêt des Sycomores. La novice du Clan du Lion s’était un peu apaisée, elle était toujours prête à en découdre, mais elle n’allait pas faire payer les écarts de son mentor à ce novice exécrable qui ne valait guère mieux. Elle le fixait, elle le regardait droit dans les yeux, essayant de déchiffrer quelques sentiments mal cachés. Elle vit dans ses yeux la colère du mâle et son agacement pour la femelle. Ce novice dégoutait Nuage Noir, qu’est-ce qu’il avait contre une chatte qui défendait son territoire ? C’était le code du guerrier et sans lui, les Clans n’existeraient plus. Il commença à se débattre, Nuage Noir dut redoubler d’efforts pour maintenir la bête au sol. Il s’agitait comme une proie essayant de s’échapper alors qu’elle est dans les griffes d’un félin. Nuage Noir en avait assez de ses situations, elle eut alors la vilaine impression que ce genre de rencontre ne lui arrivait qu’à elle. Jamais elle ne rencontrait un chat dans de bonne condition, c'est-à-dire, chacun son coin, chacun son territoire. Ou encore en territoire libre. Un moment d’inattention laissa une faille au novice qui sut immédiatement comment faire pour se relever tout en éloignant légèrement la jeune novice. La novice se retrouva sur ses pattes, elle venait de glisser sur une petite distance, environ une queue et demie de renard. Le novice semblait soudain plus robuste et plus musclés aux yeux de l’apprentie. Seulement, la colère ne faisait que grandir et la haine contre celui-ci grandissait à chaque secondes. Nuage Noir réprima un grognement quand le novice du Clan du Tigre vint à la plaquer sur le sol. Il semblait ne pas trop connaitre les techniques de combat, car il ne maintenait pas Nuage Noir par la ruse, non, il utilisait juste sa force. Quel brute cette stupide boule de poils. Il ne connait pas d’autre moyen pour gagner un combat ? C’est vraiment lamentable… Les yeux de Nuage Noir commencèrent à briller de fougue. Elle vit la faille dans la pseudo technique du mâle, elle s’apprêta à le renverser d’un coup de hanche quand celui-ci pris la parole. Elle prit alors la sage décision de l’écouter parler et après elle passerait à l’acte :

« Voilà, maintenant, on peut parler. Et tu vois il n’y a pas besoin de coups de griffes pour se faire comprendre. Déjà quand on rencontre quelqu’un, la moindre des choses est de se présenter. Moi je m’appelle Nuage d’Ouragan. Ensuite pour répondre à ta première question, je suivais une proie et je me suis égaré à deux pas de la frontière. Mais le Clan du Lion renouvelait son marquage, ça ne serait sans doute pas arrivé. Ensuite, non je ne me crois pas chez moi. Je ne suis chez moi nulle part en ce monde. Pas plus sur tes terres que sur les misérables territoires du Clan du Tigre. Et pour finir, je pense que certains apprentis du Clan du Lion devraient arrêter de se prendre pour des guerriers pendant une bataille lors d’un simple accrochage à la frontière. »

Nuage Noir feula intérieurement. Comment pouvait-il oser lui parler comme ça ? Elle ne pouvait pas supporter un pareil comportement, elle devait chasser ce gêneur du territoire du Clan du Lion et rendre compte de cet accrochage comme il l’avait dit avec ce novice. Elle connaissait maintenant son identité. Il s’appelait donc Nuage d’Ouragan. Ce n’était pas un nom super, Nuage Noir préféra amplement le sien. Plusieurs choses l’étonnaient dans les paroles du novice. Pourquoi était-il nécessaire de se présenter à un fautif ? A quoi cela sert-il ? A quoi bon perdre du temps à parler au lieu d’agir ? Nuage Noir soupira. Elle n’était pas aussi stupide que lui pour lui dire son nom. Surtout dans la situation dans laquelle il était, il aurait dut fermer sa petite bouche arrogante pour cacher son identité. Ainsi, il aurait évité de se faire l’arriser durant la prochaine assemblée. Mais non, il voulait apparemment vanter ses exploits. Ensuite la cohérence avec la proie était vraiment étonnante. Comment pouvait-il traverser de grandes longueurs en poursuivant une proie ? Soit-il était mauvais chasseur ou alors il était stupide ou même trop lent pour l’attraper. Un lapin ne pouvait pas égaler la vitesse d’un chat, du moins, Nuage Noir arrivait sans peine à les rattraper. Encore une fois, il aurait mieux fait de ce taire. Ensuite qu’est-ce que les marquages venaient faire dans cette histoire ? Ils étaient régulièrement renouvelés par le Clan du Lion. Alors s’il ne l’avait pas sentit, c’est qu’il avait attrapé un vilain rhume ou que son odorat ne valait rien. Quoi qu’il en soit, ce novice était à court d’arguments. Tous ceux qu’il avait cités précédemment, étaient infondés et faux. Nuage Noir se sentit soudain pris d'un pincement, elle y avait été un peu fort avec son "misérables terres", elle n'aurait jamais dût insulter ainsi le territoire du Clan du Tigre. Cela ne servait à rien et en plus, c'était un territoire comme un autre, il fallait juste s'adapter à celui-ci. Nuage Noir se demandait vraiment comment un apprenti pouvait être aussi exécrable que négatif, froid et agressif. L’apprentie se dit alors qu’elle venait de se faire un nouvel ennemi. Un de plus, un de moins, Nuage Noir ne les contaient pas. De toute manière, en temps de guerre, si jamais l’on avait des amis dans des Clans adverses, on se retrouverait face à face dans un ultime combat. Et personne ne veux s’attaquer à son ami, mais personne ne veux être déloyal. A choisir, il vaut mieux ne pas se faire d’amis. Le novice semblait avoir dit tout ce qu’il avait sur le cœur. Il n’empêche que Nuage Noir ne le comprenait pas, si jamais elle faisait l’erreur de franchir la limite de ses terres, elle s’excuserait et ne broncherais pas et ne se ferais toute petite pendant une lune au moins. Nuage Noir restait sur le dos, elle attendait son petit moment, le petit déclic,  pour pouvoir retourner l’apprenti et le chasser du territoire du Clan du Lion. Pourquoi il me regarde comme ça cette abrutit, il n’a jamais vu une chatte ? Nuage Noir vit une faille, le moment qu’elle attendait se présentait à elle. Elle le regarda comme si elle voulait l’attendrir. Elle relâcha la pression qui lui permettait de lutter pour se remettre sur patte. Mais dans cette situation, la force et la brutalité ne servirait à rien. La chatte au pelage noir réussi son coup, elle était prête. Elle décompta dans sa tête. 3… 2… 1… Nuage Noir donna un coup de patte violent dans le flanc du mâle et le poussa de toutes ses forces. L’apprentie put se dégager et elle se releva. Elle secoua son pelage emplit de neige. Elle commençait à avoir froid, quoi de plus normal quand on est contraint de rester coucher dans la neige. Elle grogna de mépris pour le novice, mais elle ne fit pas la même erreur que lui, elle ne le plaquerait pas de nouveau au sol. A quoi cela pouvait-il servir ? Comment l’on pouvait faire sortir un félin d’un territoire si on le maintenait au sol ? Nuage Noir se remis son pelage en place. Quelques secondes plus tard, elle dit au mâle :

« Excuse-moi de défendre mon territoire. Selon ce que m’a enseigné mon mentor, le code du guerrier doit être respecté. Et dans ce code, il est proscrit de violer les limites des territoires des Clans adverses. Hors il se trouve que tu viens du Clan du Tigre et que tu te trouves sur les terres du Clan du Lion, les terres de mon Clan. Et comme j’adhère à ce noble code, je me dois de te faire sortir du territoire du Clan du Lion. De plus, ce n’était pas comme si tu avais fait trois pas dans notre territoire et que tu étais revenu en arrière. Non, tu t’es obstiné et perdu ici. Avoue-le. Je te proposerais qu’une seule fois de te remmener à la frontière, après je serais obligé d’utiliser les grands moyens. Ah oui et je m’excuse pour tout de suite, mon erreur était si stupide. Réfléchis vite parce que je ne suis pas une chatte patiente. »

La jeune chatte plongea son regard dans celui du mâle, essayant de deviner les sentiments qu’il éprouvait. Nuage Noir s’assit et balança sa queue impatiemment de gauche à droite. Elle n’attendrait pas trop longtemps comme ça, ses nerfs avait déjà pris un coup lorsque le novice avait eut le culot de le défier. Il n’était pas au bout de ses peines s’il croyait pouvoir l’emporter facilement lors d’un combat. Nuage Noir n’était pas du genre à se laisser faire sans rien dire. Elle n’était pas une chatte qui se plaignait et laissait au mâle le fardeau du combat. Elle tressaillit quand son regard croisa le sien. Elle ne broncha pas et attendit.

__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010


Dernière édition par Nuage Noir le Mar 19 Nov - 22:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Nuage d'Ouragan
Apprenti du Clan du Tigre



Masculin
● Nombre de messages : 287
● Je suis arrivé(e) ici le : 22/06/2012
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : Aucun

MessageSujet: Re: Reunis par la solitude [PV Blacky que ze nem]   Mer 25 Sep - 17:43

Excuse-moi de défendre mon territoire. Selon ce que m’a enseigné mon mentor, le code du guerrier doit être respecté. Et dans ce code, il est proscrit de violer les limites des territoires des Clans adverses. Hors il se trouve que tu viens du Clan du Tigre et que tu te trouves sur les terres du Clan du Lion, les terres de mon Clan. Et comme j’adhère à ce noble code, je me dois de te faire sortir du territoire du Clan du Lion. De plus, ce n’était pas comme si tu avais fait trois pas dans notre territoire et que tu étais revenu en arrière. Non, tu t’es obstiné et perdu ici. Avoue-le. Je te proposerais qu’une seule fois de te remmener à la frontière, après je serais obligé d’utiliser les grands moyens. Ah oui et je m’excuse pour tout de suite, mon erreur était si stupide. Réfléchis vite parce que je ne suis pas une chatte patiente.

Nuage d'Ouragan s'ebroua. La chatte ennemie venait de le pousser d'un coup de pattes avec force pour l'eloigner d'elle. Ou bien se liberer. Ou encore les deux. Peu importait. Elle se defendait bien d'ailleurs. Elle avait profite d'un moment de faiblesse de la part du matou gris pour lancer son attaque avec precision. Elle avait surement suivi un entrainement de combat avec son mentor. Avoir un mentor, Nuage d'Ouragan ne connaissait pas ca. Il n'avait jamais appris a se battre, seulement a chasser. D'ailleurs il etait plutot pacifique a l'image du solitaire qu'il etait. Dans son monde d'origine, pas de frontieres, pas de code. Au fond de lui-meme, il etait blesse par les paroles de la jeune femelle ebene. Elle lui reprochait en somme de ne pas connaitre ce qu'elle appelait le noble code du guerrier. Mais qui aurait pu lui apprendre ? Son mentor ? Il ne donnait aucun signe de vie depuis le bapteme. Son pere ? Bien sur qu'il l'avait fait. Il avait raconte des histoires sur ces regles edifiees par les tout premiers chefs de clans. Mais pour l'apprenti, cela ne servait a rien. Pour lui, ces lois n'avaient aucune utilite a part celle de creer des tensions entre les chats. Et apparemment, elles etaient inscrites dans l'esprit de certains chats a tel point qu'on se demandait s'ils ne suivaient pas aveuglement ces principes. Il se demanda si la novice qu'il venait de rencontrer serait prete a tuer de sang-froid un chat s'il venait a ne pas respecter ce code. Peut-etre... Mais si la reponse s'averait etre positive, cela desolerait beaucoup le matou. Comment etre a ce point devouee a son clan pour defendre une loi au point de tuer quelqu'un ? Le jeune felin aux yeux verts se ressaisit bien vite. Il repensa aux paroles de son adversaire... Elle lui reprochait de s'etre enfonce dans ses terres.
C'est faux !
Il n'avait fait que quelques pas avant de se faire attaquer. Ensuite, ils avaient roule plus loin et elle l'accusait sournoisement. Le matou sentit monter en lui l'energie malefique, le courant noir se repandait dans ses muscles et il ne pensait plus qu'a une chose : la rage. Il fit tout son possible pour lutter contre cette puissante colere et s'empecher de causer un massacre. Il savait a quel point il pouvait etre incontrolable. Il detestait etre accuse a tort et il avait horreur de ceux qui se croyaient plus fort que lui. En meme temps, il etait arrogant et irritable. Peut-etre etait-ce pour cela qu'il n'avait pas beaucoup d'amis. Pourtant, il ne comptait pas sortir d'ici tout de site. Son adversaire avait parle de grands moyens et il se demandait ce que c'etait.

Quel genre de grands moyens ? la questionna-t-il calmement

[Encore desolee d'avoir mis autant de temps pour ecrire si peu mais je n'etais vraiment pas inspiree]

__________________________________





Merci Dodo, ma n'apprentie-grapheuse preferee <3


Dernière édition par Nuage d'Ouragan le Dim 3 Nov - 15:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendair-alysia-rpg.lebonforum.com/

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: Re: Reunis par la solitude [PV Blacky que ze nem]   Mar 19 Nov - 23:50


Réunis par la solitude
__________________________


Nuage Noir fixai toujours le matou cendré avec intensité. Elle ne voyait en lui aucune émotion, du moins s’il en éprouvait, elle ne parvenait à rien déceler dans son regard. D’habitude, on pouvait presque tout savoir en regardant les yeux d’un matou ou plus généralement son attitude ou son allure. Aucune émotion n’émanait de son corps et il n’avait aucune attitude ou tic particulier permettant de déceler son humeur actuelle. Nuage Noir se retint de cracher sur le petit chat, elle n’appréciait vraiment pas les chats à la langue trop pendu. Elle préférait les beaux-parleurs plutôt que les langues de vipères. En même temps, la comparaison n’était pas possible. Pour elle un beau parleur était un matou qui disait et agissait bien, une langue de vipère, un matou arrogant et ne faisant sortir de sa bouche que des méchancetés gratuites faisant part de sa mauvaise humeur ou faisant tout simplement ressortir sa vraie nature, si je puis dire, faisant tomber le masque sous lequel il était caché. Une lueur dans ses yeux apparut. Une lueur à la fois bizarre et connue de la novice au pelage ébène. Elle avait déjà vu cette lueur dans les yeux d’un matou. Mais qui ? Et comment était-il à ce moment là ? C’était là le plus difficile du travail pour déchiffrer une émotion. Nuage Noir farfouilla dans son esprit sans pour autant se rappeler de qu’il s’agissait. Elle eu une illumination quand elle vit les poils du matou se hérisser et ses griffes labourer le sol. Cela se voyait comme le museau au milieu de la figure, le matou était en colère. Comment avait-elle être aussi bête ? Elle avait tant de fois des guerriers de son Clan prendre cette attitude exécrable, en autre son père ou encore Serre du Corbeau.  Il ne semblait pas souhaiter quitter le territoire du Clan du Lion. Celui qu’il avait foulé sans le moindre motif et sans le moindre scrupule pour les frontières et le Code du Guerrier. S’il était un chat clanique, il devait bien l’avoir appris ? Et il avait aussi dû promettre de l’apprendre mais aussi de l’appliquer. N’était pas le faux pas à ne pas faire ? Cette erreur de cervelle de souris était souvent faite par les chatons, mais à en juger par la taille du matou, il devait bien être Apprenti. Nuage Noir n’aimait pas juger sur l’apparence, mais tout de même, un âge pouvait être jugé sur la taille. Non ? Elle huma de nouveau l’air afin de s’assurer que le matou venait bien d’un Clan et qu’elle ne s’était pas trompée. L’odeur distinctive du Clan du Tigre était donc bien présente sur le poil du matou. Il ne pouvait donc que s’agir d’un félin de ce Clan à moins qu’ils aient accepté un félin solitaire qu’ils auraient ensuite chassé de leur Clan, mais ce serait beaucoup moins probable surtout qu’accepter une bouche de plus à nourrir est une chose que souvent les Guerriers et Guerrières ont du mal à acceptés. Nuage Noir remarqua avec un peu d’amusement que le novice essayait tant bien que mal de se retenir, de contrôler ce qui pouvait être de la colère. Il semblait prendre son mal en patience et arriver de mieux en mieux à son but. Si seulement il pouvait maîtriser ses dits autant que son corps, il ferait un bon Guerrier. Nuage Noir s’apprêta à renchérir puisque le novice semblait ne pas vouloir prendre la parole. Elle ouvrit la bouche pour le menacer de nouveau quand il ouvrit la sienne et fut plus rapide pour en faire sortir une tonalité :

«  Quel genre de grands moyens ? »

Il avait posé sa question avec un ton calme qui étonna Nuage Noir. Comment pouvait-il parler calmement alors qu’à l’intérieur de lui, et cela crevaient les yeux, il était fou de rage à l’idée d’entendre les quatre vérités ? La novice resta bouche bée un moment avait de la refermer dans un bruit de crocs s’entrechoquant. La question du chat cendré était très intéressante. Nuage Noir avait parlé, une fois de plus et à son grand désarroi, sans réfléchir. Elle avait effectivement parlé de « grands moyens ». Bien sur, elle avait une idée vaste de ce qu’elle appelait les « grands moyens ». C’était pour elle le faite de devoir faire intervenir la force, le physique, la brutalité, alors qu’elle pour elle, elle n’était pas obligatoirement nécessaire dans ce cas. Elle préférait régler les problèmes calmement et ne pas s’emporter. Vous vous imaginez si tout le monde tuait pour un oui ou pour un non ? Pour un problème d’opinion ? Ou que sais-je encore ? La forêt serait remplit de cadavre et plus aucun chat ne serait en mesure de faire quoi que ce soit. A l’idée de cadavre, Nuage Noir déglutit. Elle n’aimait pas la vision du sang. Bien sur, si cela était nécessaire, elle n’hésiterait pas un instant à le verser, mais le faire inutilement, cela jamais. Est-ce que l’obstination d’un matou à rester sur un territoire ne lui appartenant pas en était une ? Est-ce que cela justifiait le faite de commettre un crime ? C’est vrai que si on y réfléchissait bien, ce matou pouvait causer de graves dégâts. Il pourrait par exemple chasser trop pour son propre compte, ne laissant pas assez de proies pour le Clan. Il pourrait aussi attaquer les Guerriers, les Reines, les Chatons… Ou faire tous autres choses nuisant à la vie du Clan en général. En l’occurrence, le Clan touché était celui de la novice. Et elle pouvait bien accepter des choses terribles, mais elle ne pouvait pas accepter que l’on touche à la sûreté de son Clan. Elle ne voulait le voir mourir pour rien au monde. Après ce long moment de réflexion, qui en réalité ne dura qu’une fraction de seconde, Nuage Noir fut contrainte de dire la vérité à ce matou :

« Et bien en réalité, ce que j’appelle les « grands moyens » et le faite d’utiliser mes crocs et mes griffes pour te chasser de mon territoire. Sache que je n’ai rien contre toi en particulier, mais que je déteste que l’on nuise à mon Clan. Si tu veux que tout se passe bien pour toi, tu devrais faire demi-tour, ne plus ouvrir ta bouche de vipère et quitter immédiatement le territoire du Clan du Lion. Faute de quoi, je serais contrainte d’employer ses « grands moyens » qui ont l’air de temps t’intéresser. »

Nuage Noir ne prit pas une posture menaçante. Elle resta calme, se redressa et s’assit, attendant une réaction de la part du novice. Elle laissa sa queue tomber dans la neige, ne l’enroulant pas autour de ses pattes au cas où elle devrait intervenir. Une fois de plus, elle ne serait que très peu patiente. Elle avait bien d’autres choses à faire que de rester là à papoter avec cet énergumène à la langue de vipère et à la cervelle de souris. Elle devait poursuivre son entrainement, que dis-je, elle devait commencer son entrainement. Elle avait déjà assez attendu lorsqu’elle était novice. Elle n’allait pas non plus attendre que ce novice daigne quitter son territoire de son gré. S’il comptait séjourner ici un bout de temps, son entrainement ne commencerait pas avant son départ et elle ne serait pas Guerrière à ses douze lunes comme les autres. Nuage  Noir secoua sa tête, préférant ne pas penser à cela.

HRPG:
 

__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Nuage d'Ouragan
Apprenti du Clan du Tigre



Masculin
● Nombre de messages : 287
● Je suis arrivé(e) ici le : 22/06/2012
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : Aucun

MessageSujet: Re: Reunis par la solitude [PV Blacky que ze nem]   Dim 22 Déc - 15:27

Et bien en réalité, ce que j’appelle les « grands moyens » et le faite d’utiliser mes crocs et mes griffes pour te chasser de mon territoire. Sache que je n’ai rien contre toi en particulier, mais que je déteste que l’on nuise à mon Clan. Si tu veux que tout se passe bien pour toi, tu devrais faire demi-tour, ne plus ouvrir ta bouche de vipère et quitter immédiatement le territoire du Clan du Lion. Faute de quoi, je serais contrainte d’employer ses « grands moyens » qui ont l’air de temps t’intéresser.

Et voila qu'elle remettait son Clan sur le tapis. Alors elle serait prete a le tuer pour eviter qu'il nuise a son clan ? Mais que faisait-il de mal ? Elle ne pouvait pas l'accuser d'aggraver la famine parce qu'il n'avait rien chasser. Ni de blesser les chats car il n'avait fait que se defendre. Sa seule erreur avait ete de penetrer sur un territoire qui ne lui appartenait pas. Mais pour lui, ces regles n'avaient aucun sens. Elles etaient la cause des nombreux affrontements inter-claniques. Et meme si elles devaient etre respectees, certains felins les suivaient a l'aveugle. C'etait surtout ce point la qui attristait profondement le novice au pelage tachete. L'apprentie aurait pu etre une chatte tres gentille si elle n'etait pas aussi respectueuse de ces lois. Nuage d'Ouragan etait sur qu'elle ne savait meme pas pourquoi elle le faisait. Si c'etait comme ca qu'etaient eduques les apprentis dans le Clan du Lion alors il etait content que son pere soit ne au sein du Clan du Tigre. Peut-etre etait-ce du a l'arrivee recente d'Etoile du Tyran au pouvoir... Le matou hesita longuement. Devait-il rester pour enfin esperer une reponse et verifier jusqu'ou irait l'aveuglement de la femelle d'obsidienne ? Ou bien s'en aller comme elle le lui conseillait ? La deuxieme solution lui parut plus sure. S'il detestait declarer forfait, il croyait trop en la stupidite de son adversaire pour pouvoir s'en sortir sans dommage. Il se demanda un moment quelle genre de guerriere elle ferait et frissona. Si elle parvenait au terme de son apprentissage, mieux vaudrait ne pas se trouver face a elle dans un combat. Cette conviction et ce devouement envers son clan ne laissaient pas de doute : elle serait certainement une machine a tuer pour servir son clan. Au fond de lui, Nuage d'Ouragan etait frustree. Peut-etre que si cette jeune chatte etait nee dans un autre clan, si elle avait appris differemment le role du code du guerrier, sans doute aurait-elle pu devenir une excellente guerriere. Elle aurait fait preuve d'autant de determination et de devouement mais aurait pu acquerir une intelligence qui lui permettrait de reconnaitre un bon et un mauvais ordre. Quel dommage... Il essaya de se convaincre qu'elle changerait peut-etre avec le temps. Apres tout, elle etait encore tres jeune et avait assez de temps pour se rendre compte de son erreur. Pour ne pas aggraver sa situation deja precaire, il choisit la prudence et prit sur lui pour ne pas perdre son sang-froid.

Tres bien, je l'admet, j'ai fait une erreur, annonca-t-il calmement, Je suis desole, ajouta-t-il abaissant sa queue pour calmer les tensions.

L'autre parut surprise. En effet, pendant leur echange, elle s'etait sans doute rendu compte de sa difficulte a reconnaitre ses erreurs. Lui-meme avait du mal a se contenir tant il revait d'avoir le dernier mot. Cependant, il ne pouvait pas s'en aller sans lui dire ce qu'il avait sur le coeur. Il miaula donc :

Je m'en vais mais souviens toi de ce que je vais te dire. Le code du guerrier n'est pas toujours la solution a tous les problemes. Parfois, la meilleure chose a faire est de ne pas le suivre. Sur ce, aurevoir.

Il lui tourna le dos pour partir. Il ne se retourna pas sur le chemin, il ne voulait plus revoir cette femelle. Lorsqu'il fut loin d'ele, hors de la portee de sa vue, il donna un coup de pied rageur dans la neige. Cette journee n'allait vraiment pas en s'arrangeant...

[Encore desolee pour le temps que j'ai mis a repondre mais je ne suis vraiment pas inspiree. je te propose d'arreter la. Si tu veux, tu peux repondre une derniere fois pour clore le rp]

__________________________________





Merci Dodo, ma n'apprentie-grapheuse preferee <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendair-alysia-rpg.lebonforum.com/

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: Re: Reunis par la solitude [PV Blacky que ze nem]   Dim 5 Jan - 15:29


Réunis par la solitude
__________________________


Nuage Noir commençait à perdre patience, elle n’allait tout de même pas attendre toute la journée ici, au côté d’un matou sans foi ni loi, ne respectant même pas le Code du Guerrier. Que faisait-il dans un Clan s’il ne respectait pas les règles ? Est-ce qu’il était sadomaso ? Est-ce qu’il aimait être puni ? Est-ce qu’il aime la tension ? Est-ce qu’il aime avoir peur d’être pris sur le fait ? Est-ce que cela l’excite ? Est-ce qu’il ressent de la joie, du bonheur, de la jouissance lorsqu’il fait ce qu’il fait ? Est-ce qu’il fait cela tous les jours ? Tant de question qu’elle n’oserait poser au matou. Elle voulait et ne voulait pas savoir ce que le matou ressentait en même temps. Quelle sensation étrange. Comment peut-on vouloir et ne pas vouloir savoir à la fois ? Encore une question, elle n’avait donc que cela dans la tête. Elle qui aimait plutôt agir que de réfléchir faisait le contraire lorsqu’elle était en compagnie de ce matou. Elle le fixa et nota rapidement ses détails. Une fourrure épaisse, longue et semblant toute douce ayant une très belle couleur. Elle était grise cendrée parsemée par si, par-là de taches blanches, noires et dans des teintes de gris plus ou moins claires. En remontant un peu, elle plongea son regard dans le sien. Il avait de beaux yeux verts, vert comme les feuilles des arbres de la forêt durant la Saison des Feuilles Vertes. En le regardant dans l’ensemble, il semblait assez costaud, mais au vu de sa précédente « attaque », il ne semblait pas très doué dans la discipline complexe qu’est le combat. Peut-être l’était-il plus à la chasse ? On ne peut pas avoir que des défauts tout de même. Elle avait perdu toutes traces de contentement. Elle ne l’était pas, du moins, elle ne l’était plus. En partant au début de la journée, elle espérait pouvoir se changer les idées en se baladant en solitaire dans la forêt. Au lieu de cela, elle était tombée sur un intrus, un chat ayant une langue de vipère mais ne sachant pas se battre, un chat ne respectant pas les règles imposées par leurs ancêtres. Qui est-ce qu’il était pour pouvoir défier ces règles ? Pour qui ce prenait-il ? Un élu descendu du ciel pour mener les Clans à leur perte ? Nuage Noir se retint de faire un non de la tête, elle se contenta de laisser ce mot se balader dans la tête. Elle fut quelque peu surprise lorsque Nuage d’Ouragan ouvrit la gueule pour lui parler :

« Très bien, je l'admet, j'ai fait une erreur. Je suis désolé. »

Nuage Noir fut surprise et satisfaite par le comportement de l’Apprenti. Lui qui semblait rebuter de la même manière que Nuage sans Couleur, un novice du Clan du Tigre qu’elle avait rencontrée lorsqu’elle était une chatonne se baladant sur son territoire également, la rencontre c’était alors mal passé et Patte Noire n’avait pas sut repousser le matou et le faire sortir du territoire du Clan du Lion. L’Apprenti avait plus ou moins la même personnalité que celui qui se trouvait aujourd’hui devant elle. Elle commençait un peu à se faire une idée sur le Clan du Tigre, elle avait rencontré seulement deux membres, deux novices, ce qui avait servit pour lui faire une idée sur ce Clan. Si elle suivait les deux spécimens qu’elle avait rencontrés, les membres du Clan du Tigre étaient des membres à la langue de vipère et qui, visiblement, ne respectait pas le Code du Guerrier, du moins sur le point des frontières. Elle était vraiment déçue de ce Clan. Il avait pourtant une Cheffe qui semblait digne et qui semblait avoir la tête sur les épaules. Mais ce ne devait-être qu’une apparence, un masque qu’elle portait devant les autres Clans et qu’elle enlevait lorsqu’elle n’était plus en leur compagnie. Ou peut-être était-ce juste Nuage Noir qui se faisait des idées sur le Clan en jugeant seulement deux Apprentis. Toujours est-il que cet Apprenti venait de la surprendre. Elle était heureuse qu’il se soit excusé. De plus, il n’avait pas de pointe d’humour, d’ironie ou je ne sais quoi dans la voix. Elle avait donc convaincu un Apprenti acerbe à s’excuser pour l’erreur qu’il venait de faire et il l’admettait en plus. Que demander de plus ? Peut-être qu’il quitte immédiatement les terres qui n’étaient pas les siennes ? Nuage Noir n’en serait que plus ravi et surtout contente du matou. Il avait déjà fait un grand pas qui le remontait dans son estime. Elle ne l’avait certes pas pardonné, mais elle appréciait son geste. Elle fut de nouveau sortit de ses songes par le matou qui intervint une nouvelle fois :

« Je m'en vais mais souviens toi de ce que je vais te dire. Le code du guerrier n'est pas toujours la solution à tous les problèmes. Parfois, la meilleure chose à faire est de ne pas le suivre. Sur ce, au revoir. »

Nuage Noir resta estomaquer. Ce qu’elle venait d’entendre la choqua quelque peu, enfin surtout suite à la déclaration qu’il avait fait précédemment. Il s’était excusé et maintenant, il en rajoutait une couche, une couche de stupidité pour Nuage Noir. Elle qui avait toujours cru en le Code du Guerrier venait de ce prendre ce qu’on pourrait appeler une claque. Cet Apprenti était vraiment incorrigible. Elle ne s’étonna pas et se promit de ne plus s’étonner des membres du Clan du Tigre. Elle savait maintenant à quoi s’attendre. Elle s’était faite sa propre idée et celle-ci ne changerait que si elle rencontrait un Guerrier ou un Novice du Clan du Tigre différent des deux qu’elle connait. Elle vit l’Apprenti lui tourner le dos et prendre le chemin par lequel il semblait être venu. Elle était aux anges. Le novice quittait le territoire qui n’était pas le sien et sans les « Grands moyens ». Elle sourit à la vie. Elle avait certes perdu un temps considérable aujourd’hui, mais elle avait au moins eut une satisfaction. Après avoir vérifié que le félin était réellement partit, elle retourna elle-même d’où elle venait.  

HRPG:
 

__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: Re: Reunis par la solitude [PV Blacky que ze nem]   Dim 5 Jan - 15:30


|| Message aux Administrateurs : Vous pouvez locker ce RP. Merci. ||

__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Reunis par la solitude [PV Blacky que ze nem]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Clan du Lion-