« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Écho Céleste
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 648
● Je suis arrivé(e) ici le : 05/04/2011
● Age : 20
● Mentor/Apprenti(e) : Mentor : Feuille de Lierre (DEAD) || Apprenti : Balafre du Destin (ex-Nuage Balafré )

MessageSujet: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Ven 8 Fév - 23:41

P A T R O U I LL E x T E RR I T O I R E (TIGRE)
-Les Rochers aux Serpents est le territoire le plus proche des frontières, à côté de la rivière. Look la carte aux territoires dans la catégorie Contexte du fow'|| Aussi, je me suis rendue compte trop tard qu'Etoile du Tyran a organisé les patrouilles juste après la cérémonie de baptême dont tous deux êtes concernés. Nous n'avons qu'à dire qu'Etoile du Tyran avait fait la cérémonie extrêmement tôt et qu'ensuite tout le monde s'est recouché 8D Et qu'entre-temps Echo avait rejoint Tyran pour son rapport...--


Écho Céleste sortit précipitamment de la tanière d'Étoile du Tyran. A peine avait-elle traversé le rideau de lichen qui cachait l'entrée de la cavité qu'elle balayait son regard aux yeux couleur de glace autour d'elle à la recherche de son apprenti.

« Où s'est-il fourré celui-là ?» marmonna-t-elle durement dans ses moustaches.

En effet, depuis certains jours Nuage Balafré ne faisait que disparaître à travers toute la forêt laissant son mentor sans aucune idée du lieu où il pouvait bien se trouver. La guerrière poussa un léger soupir. Après tout, son apprenti n'était plus le frêle chaton qu'elle avait rencontré pendant la cérémonie de baptême, mais un jeune chat plein de fougue de plus en plus à la recherche d'indépendance. D'ici moins d'une lune Nuage Balafré serait fait guerrier et Echo Celeste lui aura alors transmis tout son savoir et prodigué un entraînement plus que complet et digne de le placer parmi les plus grands guerriers du clan.

« Guerrier mon oeil. S'il continue à me filer entre les pattes je peux jurer sur mes ancêtres qu'il dormira dans l'antre des novices jusqu'à ce que ses crocs d'ancien lui tombent » cracha Echo.

Sur ce, elle décida d'oublier l'apprenti afin de se concentrer sur son devoir de lieutenant. L'aube était encore très basse et la guerrière venait de terminer son rapport à Étoile du Tyran. Elle avait beaucoup d'estime pour ce félin, il l'apaisait sans qu'elle ne puisse savoir précisément en quoi. Il avait un regard qu'on ne pouvait pas oublier, qui donnait l'impression d'entrevoir le reflet de notre propre âme. De plus la lieutenante trouvait sincèrement qu'il était fait pour assumer le rôle de meneur de clan. Bien mieux qu’Étoile du Temps c'était le cas de le dire. Il y avait entre eux un véritable lien et pas seulement celui de simple chef et lieutenant, mais un lien qui laissait transparaître une profonde confiance. Écho Céleste serait toujours présente pour Étoile du Tyran.
La tête encore dans les étoiles qu'elle entraperçu la fourrure rousse de Plume Rousse. La lieutenante oublia son chef et interpela le guerrier :

« Plume Rousse ! Tu feras partie de la patrouille de l'aube. On doit vérifier les frontières côté Tigre.
Prends vite un morceau et on se rejoint à l'entrée du tunnel de ronces.
 »

Écho Céleste appréciait le guerrier. Il avait un esprit vif, réfléchissait posément avant d'agir et ne se battait jamais sans raison. Quelques-uns parlaient de lâcheté mais Écho Céleste prenait surtout ça pour du bon sens. Elle était certaine que d'ici quelques saisons beaucoup d'apprentis viendraient le voir pour ses conseils de vétéran. […]

La lieutenante se dirigea vers la tanière des guerriers. Les rayons du soleil étaient encore timides et la fine gelée qui recouvrait l'herbe du camps trempait les pattes et la fourrure, très épaisse en hiver. Les apprentis, surtout les plus jeunes, éprouvaient beaucoup de mal à sortir le museau dehors. D'ordinaire elle les aurait tous foutus dehors, froid ou pas froid mais cette-fois la guerrière avait autre chose en tête.
Une fois la partie de clairière atteinte Écho s'engouffra silencieusement mais sûrement dans l'obscurité de la tanière afin de ne pas réveiller ses camarades encore endormis. Son regard s'arrêta rapidement sur l'une des rares couchettes vides. Elle reconnut très bien à qui elle appartenait, éloignée des autres de cette manière... Cela ne pouvait être que Serre du Corbeau.
Son pelage noir de jais passant inaperçu dans l'obscurité matinale il allait être difficile de le trouver. Écho préféra le pister à l'odeur. Ses yeux rencontrèrent très vite ceux du grand guerrier. Ils étaient froids et distants.

« Je te cherchais. » annonça-t-elle, sèchement. « J'organise une patrouille en direction des frontières du côté du soleil levant et vérifier si le clan du Tigre n'a commis aucune bavure. Dépêche-toi de rejoindre Plume Rousse à l'entrée du camps. »
Serre du Corbeau était l'exact opposé de Plume Rousse, tout les séparait. Serre du Corbeau était une brute à qui il suffisait d'une étincelle pour allumer un brasier. Il réagissait au quart de tour et prenait un malin plaisir à faire souffrir ses ennemis. C'était contre le code du guerrier. Un sombre passé le poursuivait, mais mieux valait ne pas y toucher. En tout cas pas en face de lui.
Cependant, pour être camarades de clan on est pas obligé de se comprendre sur tout. Il suffit d'être là quand les autres en ont besoin, et Serre du Corbeau avait peut être la cervelle d'un moineau sur les bords il se battait au nom de son clan et ce de l'avis d’Écho Céleste.

«  Je te suis, je dois faire quelque chose avant... » Sur ce elle tourna des pattes.
 … le temps que je mette la patte sur mon apprenti. » grogna-t-elle pour elle même.

Tout à coup, comme sorti de nulle part, Nuage Balafré apparu devant son mentor. Désormais il était aussi grand qu'elle et il n'avait plus à lever des yeux pour pouvoir lui parler. Écho Céleste lui donna un petit coup de griffe sur le museau, irritée.
« Où étais-tu passé ? … Laisse, je ne veux pas le savoir, suis-moi, tu participes à la patrouille de l'aube on part en direction du clan du Tigre. » miaula le mentor.

Cette-dernière fila vers l'entrée du camps où l'attendait Serre du Corbeau et Plume Rousse. Elle ne s'arrêta pas et passa devant eux avec un geste du bout de la queue, signal qu'il fallait partir. Direction les frontières.

__________________________________



✨ Vote ou j'te bouffe.



« Mon existence n'a rien d'extraordinaire et ma mort ne changera pas la face du monde... »
AC3

« On dit que sans lumière, l'ombre n'existe pas. »
Does


Dernière édition par Écho Céleste le Mer 20 Mar - 10:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Ven 15 Fév - 18:07

Lové entre plusieurs fourrures de guerrier, Plume Rousse venait à peine de se réveiller. Il faisait bon dans la tanière, les souffles réguliers des guerriers endormis réchauffaient l'atmosphère. Pour sa part, le guerrier roux avait une fourrure épaisse qui le protégeait assez bien des grands froids. Il prit le temps de se faire une longue et minutieuse toilette, sa langue rêche claqua sur sa peau. Puis, il se leva doucement, bâilla et s'étira en veillant de ne pas déranger les guerriers encore profondément endormis.
Lorsqu'il mit ne serait-ce qu'une seule patte dehors, le froid ambiant l'accueillit d'une manière brutale et tenta de se frayer un passage entre ses longs poils roux ; sans succès. Plume Rousse aperçut Echo Céleste sortir de la tanière d'Etoile du Tyran. Elle semblait chercher quelque chose, ses pupilles bleu glacé s'étaient étréci et son regard balayait le camp du regard. Quand il se braqua sur lui, la lieutenante lui dit :

« Plume Rousse ! Tu feras partie de la patrouille de l'aube. On doit vérifier les frontières côté Tigre.
Prends vite un morceau et on se rejoint à l'entrée du tunnel de ronces. »

Sur ce, elle s'éloigna. Un peu pris au dépourvu, le guerrier roux hocha lentement la tête et se prit un pigeon sur le tas de gibier. Le soleil n'était presque pas levé. Les dernières étoiles s'éteignaient au fur et à mesure que le ciel s’éclaircissait. Le croissant de lune disparut derrière un banc de nuages blancs. Plume Rousse termina rapidement son repas, rassasié pour l'instant, et se dirigea vers le tunnel de ronces. Autrefois, quand il n'était encore qu'un apprenti, il n'avait vraiment pas envie de sortir pour sentir l'herbe glaciale sous ses coussinets : maintenant, cela ne le gênait plus du tout, il sentait même à peine le contact humide s'engouffrer dans sa peau. Il était fier d'avoir trouvé un apprenti qui ne se jetait pas à ses pattes pour le supplier de l'accompagner dans telle ou telle patrouille : Nuage d'Orage, anciennement Patte d'Orage. Ce jeune chat avait beaucoup d'imagination, de talent aussi, et de motivation. Plume Rousse était comme lui, lorsqu'il était apprenti. Même s'il avait éprouvé des sentiments pour la jolie Ombre de Noël, et qu'elle avait fini par le rejeter, il savait tourner la page. Maintenant, il étaient juste amis. Ce qui n'était pas fatal.

A cette heure, il doit dormir avec les autres apprentis songea-t-il.

Plume Rousse appréciait Nuage d'Orage. S'il l'avait choisi, c'était pour une bonne raison - et pas seulement parce qu'il lui ressemblait. Sa façon de réfléchir, de raisonner...Nuage d'Orage savait de mieux en mieux utiliser sa tête et non ses griffes pour combattre. Il devenait honnête, même s'il devait encore beaucoup progresser. Son apprentissage avait débuté depuis très peu de temps.
Arrivé au tunnel de ronces, Plume Rousse s'assit, la queue enroulée autour des pattes.
Puis Echo Céleste vint les rejoindre avec son apprenti, Nuage Balafré. Elle fit comme s'ils n'étaient pas là mais indiqua, d'un mouvement de queue, qu'ils devaient la suivre. Plume Rousse se leva et la suivit. Il n'avait pas vu Serre du Corbeau mais se disait qu'il ne devait pas être bien loin.









Dernière édition par Plume Rousse le Mer 20 Mar - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Lun 25 Fév - 20:50

Nuage Balafré courait a travers la sombre forêt, la nuit, la lune, les ombres, la fraicheur et la liberté, enfin, la solitude et le calme. En ce moment l'apprenti n'arrivait pas a dormir, toujours le même cauchemar venait le hanter, lui mangé l'esprit, lui faire peur, tellement que le jeune félin ne tenait plus dans sa tanière, il en pouvait plus et se réveillait en pleine nuit, regardant autour de lui s'il était toujours dans la tanière des apprentis. Cela lui blessait le mental tel une lame qu'on enfonce, de toute façon lui il voulait être guerrier, mais s'il continuait a faire des nuits blanches bientôt il ne pourrait plus tenir sur ses quatre pattes. Maintenant le chat du clan du lion n'était plus un chaton, il pouvait se débrouiller tout seul sans allé chercher sa mère pour dormir. "J'ai peur, pourquoi? Pourquoi que des cauchemars, je n'y suis pour rien, je n'est rien fait, je ne veut plus d'esprits impuissants me hantant la nuit, j'ai besoin de mon sommeil, je veux passer une nuit tranquille, sans rien, juste une nuit, s'il vous plait!" Les deux yeux ambrés du félin tigré était écarquillés et celui ne voulait pas s'arrêter, il couvrirait toute la nuit si il le voulait, Nuage Balafrée leva ses yeux vers la lune, celle-ci semblait veillé sur lui, cela le rassurait, la lune impuissante, le calmait, elle l'observait de là-haut, l'astre fantomatique et blanc, qui dominait le ciel avec le soleil. La nuit quel beau moment, ou les étoiles semblent vous appeler, cela vous oblige a sortir et a aller les regarder, les suivrais et les écouter, vous êtes faibles comparé a elles. L'apprenti s'arrêta près d'un ruisseau, l'éclat de la lune faisait des reflet rouge sang sur ce cour d'eau, qui serpentait a travers les arbres, le félin y plongea sa langue râpeuse et sentit la pureté et la fraicheur et l'eau. Dans cette eau aux reflets rouges, on y voyait aussi les étoiles et la lune, puis l'ombre des grands sapins et autres types d'arbres, tout était au complet. Le matou tigré aux pelage brun tigré de noir, lapa quelques gorgées de ce liquide de vie, puis se releva et marcha lentement sur l'herbe mouillée, en direction d'une grosse pierre ou tombait les rayons de l'astre de la nuit. Le jeune chat mâle s'y coucha, il sentit la froideur de la pierre lui glacer le sang, mais celle-ci fit bien vite remplacer par la chaleur de sa température corporelle, c'est sous les étoiles et le ciel de la nuit, sombre, que Nuage Balafré s'endormit, cette fois espérant ne faire aucun rêve, ni cauchemar, juste passé une nuit en paix pour récupéré des soirs précédents.

Quelque chose de chaud réveilla l'apprenti, celui-ci sursauta et leva la tête, le soleil, déjà? Ouf au moins il n'avait pas fait de cauchemar, il se sentait en pleine forme. Le ruisseau avait retrouvé sa couleur bleu pur, les rayons du soleil réchauffait la pierre grise, si bien que Nuage Balafré fut obligé de descendre. L'herbe mouillée l'était toujours, mais cette fois la rosée l'inondait, l'aube venait de se lever, il devait rentré, c'était finit la belle nuit, maintenant qu'il avait récupéré il devait partir, courir jusqu'au camp, sinon quelqu'un se douterait de quelque chose et il ne voulait pas que ça se transforme en énorme histoire, pour attiré l'attention, non merci vous être bien gentil...Le matou tigré se releva et fonça a travers les grands conifères, qui semblait l'accueillir, mais que dirait Écho Céleste? Il ne préférait pas y pensait, surement il se ferait gronder, et ben tant pis pour lui, surement son mentor ne lui demanderait pas d'explications, mais il devait se dépêcher, elle était sévère, mais c'était surement pour son bien et c'était la nouvelle lieutenante, cela réchauffait le petit coeur de félin aux yeux ambrés, car il adorait son mentor. Les chefs changeaient beaucoup dans ce clan, mais qu'importe, en quoi ce serait utile cette stupide remarque. Nuage Balafré, traversa un buisson, et tomba la tête la première, et fit quelques pirouettes avant de se retrouvé allongé sur le ventre par terre, comme c'était la grosse honte parce qu'il était dans le camp du lion de nouveau, l'apprenti se releva rapidement et prit de grands airs supérieurs. Personne ne l'avait vu heureusement, franchement on se serait moqué de lui, et ça c'était ce qu'il aimait le moins. Il aimait se moqué mais pas être la cibles des moqueries, de toute façon, on se moquait pas trop de lui a part sa soeur, Nuage de Sang, mais a part elle, pas beaucoup de monde l'embêtait. Le jeune matou tomba sur son mentor qui paraissait assez énervé:

« Où étais-tu passé ? … Laisse, je ne veux pas le savoir, suis-moi, tu participes à la patrouille de l'aube on part en direction du clan du Tigre.

Nuage Balafré sourit, une patrouille enfin, par contre l'apprenti avait très faim, en vitesse sans que son mentor le voit, il attrapa un pièce de viande et la mangea rapidement, celle-ci faillit rester coincé dans l'oesophage de se dernier. Après ce festival d'idioties, le jeune mâle suivit son mentor, près pour une nouvelle journée, il voulait prouvé sa valeur, il voulait a tout prix passé guerrier, et il ferait de son mieux pour prouver sa valeur. Il repéra Plume Rousse et comprit qu'il viendrait avec eux, ainsi que Serre du Corbeau, bon il ne leur parlait pas trop, mais ne les détestait pas, bon il était sur que tout allait bien se passer, surtout qu'a présent il était rechargé totalement, la forme débordait en lui et il avait besoins e se dépenser, mais il ne fallait pas faire n'importe quoi. Quand même du sérieux, il en aurait besoin, ne pas décevoir Écho Céleste, ne pas se ridiculisé devant les deux autres guerriers, il devait se montré valeureux, comme toujours (nan il ne se vente pas!) Nuage Balafré jeta un dernier coup d'oeil a clan débordant d'activité et aux va et vient des chats de son clan, puis sauta a la suite de son mentor pour patrouillé sur les frontières du tigres.
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Lun 18 Mar - 23:06

[Je sais que je suis longue à répondre. Et tout ce que vous voulez. Mais je viens de remarquer que je ne pouvais pas "jouer" mon personnage comme je le voulais. Car premièrement, Echo dit que je dois être dans la tanière des guerriers, à l'écart des autres. Mais cela encore, ce n'est pas le plus embêtant. Le pire c'est dans la réponse de Plume Rousse. Je cite : "Il vit Serre du Corbeau sortir en grognant du gîte des guerriers. Sa fourrure noir d'encre luisait aux faibles rayons du soleil. Il avait les oreilles rabattues en arrière, la fourrure hérissée. Le guerrier roux le salua d'un hochement de tête, mais son camarade l'ignora complètement. Sa queue balayait le sol par gestes saccadés, preuve de son agressivité." Donc bon. Si je pouvais jouer un peu mon personnage comme je le voulais ce serait bien. Sinon merci et désolé pour le retard et en plus, cette réponse où je ne réponds pas au RP.]

__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Écho Céleste
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 648
● Je suis arrivé(e) ici le : 05/04/2011
● Age : 20
● Mentor/Apprenti(e) : Mentor : Feuille de Lierre (DEAD) || Apprenti : Balafre du Destin (ex-Nuage Balafré )

MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Mar 19 Mar - 19:12

[Je n'ai pas dis que tu étais à l'écart des autres dans la tanière des guerriers, j'ai juste écris que ta couchette était vide donc dehors (très large) et je ne décris pas où je te trouve. C'est très vague en somme et je l'ai fais exprès. Si je dois changer quoique ce soit dis-moi je le ferai sans aucun souci ]

__________________________________



✨ Vote ou j'te bouffe.



« Mon existence n'a rien d'extraordinaire et ma mort ne changera pas la face du monde... »
AC3

« On dit que sans lumière, l'ombre n'existe pas. »
Does
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Étoile du Corbeau
Chef du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 414
● Je suis arrivé(e) ici le : 06/01/2013
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Nuage de Lumière & Nuage Sanglant

MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Lun 1 Avr - 21:12



Intervention n°1

Des baptêmes venaient d’être annoncés par notre cher chef, Etoile du Tyran, nommé depuis peu. Etoile du Tyran semblait prendre à cœur son rôle et ses responsabilités, il les exécutait tout deux avec une habilité, une adresse et une facilité étonnante, comme s’il avait du sang de chef dans les veines. Tout ça, ne m’empêchait pas d’avoir une rancœur contre lui. Pourquoi ? Tout simplement parce que lui ne m’avait pas cru, il ne m’avait pas cru quand j’avais besoin de quelqu’un pour me défendre. Et la seule personne m’ayant fait confiance et m’ayant donné une chance de prouver que je n’étais pas le responsable de ce qui c’était passé. Le seul et l’unique Etoile du Temps. L’irremplaçable, celui que personne n’égalera. Et surtout pas ce petit prétentieux d’Etoile du Tyran. « Chef de pacotille ! Ce vantard va se prendre pour le roi du monde avec ses nouvelles responsabilités. Il l’était déjà chaton. » grognai-je. Feulant intérieurement, je décidai d’aller manger un morceau de viande fraiche. J’en avais besoin et mon ventre commanda plus que mes pensées et ma tête. Je ne pouvais pas résister à cette bonne odeur qui s’échappait lentement du tas de gibier et venait chatouiller mes narines. Mes yeux se mirent à briller en apercevant les proies entassés sur le tas de gibier. C’était tout à fait naturel de manger, tout le monde en avait besoin. Même ce stupide chat qui nous servait de chef. « Dommage qu’il ne se nourris pas avec sa vantardise et son air supérieur, on n’aurait pas à assumer ses besoins. » Je n’étais qu’un très jeune guerrier. Je venais de finir mon apprentissage depuis une lune environ, et voilà que maintenant j’étais mentor, j’avais un apprenti. Je montais en grade plus vite que je ne le pensais. Si je ne connaissais pas mon stupide chef, j’aurais volontiers dit que celui-ci m’appréciait. Mais même si c’était le cas, je ne lui rendrais jamais la pareille. « Plutôt mourir ! » Et puis qu’est-ce que je pouvais faire d’une petite apprentie fébrile ? Hein ? Qu’est-ce que je pouvais bien en faire. Un mauvais souvenir traversa ma pensée. C’était le souvenir de ma chère sœur que je détestais plus que tout le monde. Même plus que cet assassin de blaireau. Cette traitresse s’était enfuit lâchement, laissant son frère et sa mère mourante au fin fond de la forêt. « Jamais je ne serais comme ça ! Jamais ! » Je comptais bien entrainer cette petite. Et même plus qu’une. Je ferais un bon mentor comme j’ai été un chaton exemplaire et un apprenti modèle. Je continuerais ma quête, mon ascension dans ce qu’on pourrait appeler le parfait ou l’idéalisme. Tout dépend des points de vue de chacun. Comment s’appelait-elle déjà ? Nuage de … Nuage de Lumière. Bon, je connaissais au moins son nom, mais je ne la connaissais pas personnellement. Pourquoi ? Parce que premièrement, je ne perds pas mon temps avec des stupides et fragiles petites boules de poils. Deuxièmement, ma réputation fait que personne ne m’adresse la parole, encore moins les chatons. Certaines reines utilisent même mon nom pour faire peur à leurs chatons agités et désobéissants. Mais bon, que voulez-vous je m’y fais et je vis avec. Sans plus songé au passé ou même à ma réputation, je me penchai sur le tas de proie dégageant une odeur familièrement boisé et agréable. Je scrutai quelques instants les proies, faisant un inventaire et un tri à la fois. Je finis par déloger une petite souris qui me paraissait succulente et fraiche. Je la fis rouler sur le côté grâce à ma patte et la saisit entre mes puissantes mâchoires armés de dents tranchants. Je vins à m’assoir dans un coin du Camp, tout seul comme d’habitude. La solitude ne me faisait plus mal, j’étais bien tout seul. Je m’y étais habituer et pour moi s’était quotidien. A quoi bon s’accrocher à des rêves ? Des illusions ? Des choses irréelles et impossibles ? Je soupirai. Je n’aimais pas vraiment ce mode de vie, mais il en allait ainsi depuis ma malencontreuse histoire. Celle qui persistait malgré le faite que j’ai ramené le corps de ma mère et que les guerriers chargés de m’accompagner, ont trouvez la scène comme je l’avais décrite, le corps massif et sombre d’un blaireau étendu sur le sol. Je soupirai de nouveau. J’entamai alors ma proie qui était pour le moins savoureuse. Ce repas, je le méritais. Je passais toutes mes journées à chasser, patrouiller, aider les anciens comme la guérisseuse en passant par notre cher chef. Malgré mon mauvais caractère, je me conduisais comme un véritable guerrier digne de confiance. Peu de félins me l’accordaient néanmoins. Après avoir débarrassé la souris et ses ossements de sa chair plaisante, je commençai un brin de toilette. Histoire de me débarrassé des touffes de mousses qu’avait recueilli mon pelage la nuit. Ma langue râpeuse passait tout le long de mon échine, lissant mon pelage noir. Je me rappelai soudain qu’Etoile du Tyran avait annoncé lors de l’assemblée que des patrouilles seraient dépêchées. Seulement, on ne pouvait pas choisir d’y aller ou non. On devait se contenter d’attendre un geste, un signe ou un mot de notre cher chef. Du temps d’Etoile du Temps, tout guerriers étaient libres de se proposer pour faire partit de l’assemblé. Mais ce temps était révolu. Ce temps me parut bien loin du moment présent. Si loin qu’il me paraissait être dans une autre vie. Une vie antérieure à la misérable qui avait débuté il y a plus ou moins treize lunes. J’entendis bientôt les pas lourds et agacés d’un chasseur aguerri tambourinant sur le sol. Le guerrier n’avait pas l’air de bonne humeur à en juger par ses pas. Je pouvais reconnaitre certaine humeur et même certains félins justes à l’ouïe. Mais je préférais du moins  utilisé mon flair, et c’est ce que je fis. Je compris donc que le félin agacé était nul autre que notre cher lieutenant, Echo Céleste. Je n’espérai qu’une chose. Que ce stupide félin ne passe pas sa colère sur moi, sinon quoi il le regretterait amèrement. Il semblait chercher quelque chose, ou quelqu’un. « Mais quoi ? Qui ? » Voilà que je commençai à faire ce que je n’aimais pas que les autres fassent, me mêler des affaires des autres qui ne me regarde strictement pas. Il semblait avoir quelque chose à me dire. « Qu’elle crache le morceau ! » me répétai-je avec impatience. Il miaula froidement :

« Je te cherchais. J’organise une patrouille en direction des frontières du côté du soleil levant et vérifier si le Clan du Tigre n’a commis aucune bavure. Dépêche-toi de rejoindre Plume Rousse à l’entrée du Camp. »

« Quoi ?! Mais elle à un problème aujourd’hui ?! » Comment pouvait-elle s’imaginer que je la laisserais me traiter comme un chaton tout juste sortit de la pouponnière. Pourtant ma réputation en disait long sur mes réactions. Et le Clan des Etoiles sait que tout le monde la connaissait et savait qu’il ne fallait pas me parler sur ce ton. J’étais l’opposé du guerrier modèle. J’étais impulsif, je réagissais au quart de tour et je n’aimais pas que l’on me donne d’ordres. Je n’étais pas du genre à me laisser marcher sur les pattes. Je n’étais pas comme ses autres guerriers qui se plient à la volonté de leurs supérieurs hiérarchiques sans même broncher. Je me mis à réfléchir, certes c’est rare que je le fasse. Mais je ne voulais pas avoir d’ennui avec mon Clan. Je voulais à la fois lui faire comprendre que je n’étais faible et ne pas me fâcher avec lui ni le Clan. J’allais le faire comme à la routine. J’allais grogner un bon coup et sortir une phrase bien vexante, quand Echo Céleste repris la parole. Me coupant de peu, et dissipant les nuages qui allaient devenir orage :  

« Je te suis, je dois faire quelque chose avant… »

Qu’elle attitude de lâche. Pourquoi fuir devenant l’adversité ? Avait-elle peur que je lui saute dessus et la mette en pièces ? Je ne l’aurais jamais fais. Même pour devenir chef des trois Clans. Jamais je ne tuerais un chat innocent. Même s’il me critique et me juge sans me connaître. Ceux qui ne regardent pas derrières eux et se contentent d’avancer vont plus loin dans la vie que ceux qui restent à ressasser le passé. J’avais décidé une chose. Je deviendrais plus gentil et plus sage avec le temps. Celui-ci m’aiderait à oublier. A oublier qui je suis, à oublier qui j’étais. Mais ce n’était pas pour aujourd’hui, ni demain. Sans plus parler ou penser, je me levai péniblement. Je jetai un dernier regard à Echo Céleste avant de partir comme une flèche à l’entrée du Camp comme elle me l’avait ordonné précédemment. Elle n’avait pas été gentille avec moi, et elle allait le regretter. Je me promis de lui faire regretter à un moment où un autre. Elle m’avait mis de mauvaise humeur alors que j’étais heureux aujourd’hui. Ce qui changeait de l’habitude. Comme tous les jours, il suffisait d’un signe, d’un geste ou même d’un mot pour me faire changer d’humeur. Je me baissai lorsque j’atteignis le tunnel d’ajonc bordant notre Camp. Je me fis le plus petit possible pour passer entre les ronces qui se mêlaient à mon pelage et l’emmêlait. Une fois à l’extérieur du Camp, j’aperçus Plume Rousse, un félin sage et sérieux. Il avait une bien meilleure réputation que moi. Je laissai mes préjugés pour moi et me contenta d’attendre la chef de la patrouille, Echo Céleste. A son arrivé, elle était accompagné de son apprenti : Nuage Balafré. C’était un vieil apprenti qui n’allait pas tarder à être fait guerrier. Mais j’y pense, Echo Céleste allait surement profiter de cette patrouille pour tester son apprenti. Sans s’arrêter, la lieutenante du Clan du Lion fit un signe aux guerriers qui l’attendaient pour leur signaler le départ de la patrouille. Serre du Corbeau partit à toute allure, soutenant l’allure moyenne d’Echo Céleste.

__________________________________


Taa ♥

: . anciennement . :
 


Étoile du Corbeau grogne en #850606.


Dernière édition par Serre du Corbeau le Mar 2 Juil - 17:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Écho Céleste
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 648
● Je suis arrivé(e) ici le : 05/04/2011
● Age : 20
● Mentor/Apprenti(e) : Mentor : Feuille de Lierre (DEAD) || Apprenti : Balafre du Destin (ex-Nuage Balafré )

MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Mer 3 Avr - 18:37

La patrouille de l'aube était enfin formée, elle se diviserait en deux groupes : Serre de Corbeau, Plume Rousse, Nuage Balafré et Écho Céleste elle-même qui supervise ce-premier, puis le deuxième groupe dirigé par Neige des Pics accompagnée d'Ombre du Noël et de Nuage d'Argent.
Le groupe de félins s'engouffra dans le tunnel de ronce dont l'entrée était gardée par Griffe du Félin. Cette-dernière venait de terminer son tour de garde et titubait jusqu'à la tanière des guerriers. La guerrière au poil sombre avait dû veiller toute la nuit, pas étonnant qu'elle tombe carrément de fatigue.
Une fois hors du camps Écho Céleste dirigea son groupe directement vers la frontière du clan du Tigre. Neige des Pics et elle se jetèrent un regard puis la guerrière blanche acquiesça d'un signe de la tête avant de diriger elle-même sa patrouille vers la frontière du clan du Léopard. Cela confirmait donc bien que la guerrière avait écouté Écho Céleste en ce qui concernait les intrus. La veille, les deux femelles s'étaient concertées. Écho Céleste lui avait répété et demandé d'exécuter ses ordres si elle trouvait un intrus sur leur territoire : aucune pitié ne sera faite, tout intrus trouvé sur leur territoire sera attaqué et fait prisonnier sans aucune condition. Il en était diffèrent du temps d'Étoile du Temps, on ne devait pas attaquer un intrus mais juste le chasser du territoire, pacifiquement et le meneur en aurait touché deux mots à l'Assemblée. Écho Céleste n'était pas contre le fait d'en discuter à l'Assemblée, au contraire, mais c'était la partie « pacifique » qui la dérangeait. Le clan des Etoiles avait attribué un territoire à chaque clan et par le code du guerrier chaque tribu était tenue de le protéger quoiqu'il lui en coûte. Une simple brimade n'était sûrement suffisante pour faire renoncer des guerriers rivaux, seule une démonstration de force et de bravoure les ferait réfléchir. Pour cela elle trouvait avoir fait le bon choix concernant les guerriers constituant sa patrouille. Nuage Balafré et Serre de Corbeau se jetteraient sur eux sans le moindre doute, le feu au ventre et Plume Rousse serait idéal s'il y avait des complications.
Désormais bien loin de leur camps les arbres se faisaient de plus en plus rares et laissaient place à la lande qui était traversée plus bas par la rivière, unique rempart entre le clan du Tigre et du Lion. Le groupe commença son inspection au plus amont de la frontière et ainsi ratisser la zone. Cependant, la lieutenante tenait à expliquer la situation aux guerriers, encore ignorants de ce qui se passait chez le clan du Tigre. Le femelle ralentit son allure pour faire comprendre à la patrouille de s'arrêter, puis s'approchant de Serre du Corbeau elle gratta un peu la terre avec ses griffes. Tous pointaient leur regard vers elle.

« Il faut que je vous mette au courant concernant certains évènements qui se sont produits récemment chez le clan du Tigre.

Écho plongea ses yeux graves dans ceux des félins qui se tenaient tous face à elle. Puis continua :

« Ce-dernier a été attaqué par des monstres, gigantesques, bien plus gros que ceux qui traversent la chemin du Tonnerre. Nuage Balafré et moi les avons vus au loin avancer vers la forêt qui abrite leur camp. Des volutes de fumée noire s'échappaient régulièrement des arbres et on pouvait les entendre tomber, arrachés par les monstres. Aujourd'hui ils ont disparus, tout comme la fumée et les bruits mais nous n'avons aucune certitude que le clan du Tigre ait survécu.

Son ton était calme. Écho Céleste n'avait jamais apprécié le clan du Tigre et s'en était fait plus qu'un ennemi mais il y avait toujours eu trois clan dans la forêt et il devait en être ainsi. Si elle le pouvait, elle offrirait son aide à ce clan mais elle ne pouvait rien sans le consentement d'Étoile du Tyran.

« J'en avais parlé à Étoile du Temps mais il ne m'avait accordé aucune réponse à ce sujet. Le lendemain il était déjà parti comme vous le savez tous. J'en ai donc discuté avec Étoile du Tyran dès sa nomination et il a décidé qu'il irait parler avec Étoile d'Épines, enfin si elle est toujours vivante.
Maintenant qu'il est revenu des Hautes-Pierres il devrait y aller aujourd'hui ou demain, c'est ce qu'il m'a dit. S'il n'en a rien dit au clan c'est qu'il voulait d'abord savoir précisément les circonstances et en savoir plus sur leur situation actuelle. Je ne pense pas qu'Étoile du Tyran ait pour projet que le clan du Lion les attaque mais si le clan du Léopard venait à connaître l'état désespéré du clan du Tigre, peut être n'auront-ils aucun scrupule à tenter de conquérir leur territoire et ce serait l'anarchie la plus totale au sein de la forêt ainsi la disparition assurée du clan du Tigre. Ou alors dans le pire des cas on devra recueillir les membres d'une tribu entière qu'il faudra nourrir.
 »

Et ça il en est hors de question !
Elle fouetta se queue de gauche à droite, connaissant le faible qu'éprouvait Étoile du Tyran pour Étoile d'Épines, ce-dernier n'hésiterait pas à se plier en quatre pour elle. Ses crocs grincèrent. La guerrière jeta un regard plus doux aux trois félins.

« Si je vous ai tout raconté c'est pour que vous ne vous alarmiez pas de sentir les effluves du Tigre très éventées ou quasi inexistantes et de ne surtout pas en dire un mot à qui que ce soit. »

__________________________________



✨ Vote ou j'te bouffe.



« Mon existence n'a rien d'extraordinaire et ma mort ne changera pas la face du monde... »
AC3

« On dit que sans lumière, l'ombre n'existe pas. »
Does
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Dim 7 Avr - 15:45

(c'est a Plume Rousse)
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Écho Céleste
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 648
● Je suis arrivé(e) ici le : 05/04/2011
● Age : 20
● Mentor/Apprenti(e) : Mentor : Feuille de Lierre (DEAD) || Apprenti : Balafre du Destin (ex-Nuage Balafré )

MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Dim 7 Avr - 17:40

[ Il n'y a pas forcément d'ordre. C'est à celui qui répond le plus vite.]

__________________________________



✨ Vote ou j'te bouffe.



« Mon existence n'a rien d'extraordinaire et ma mort ne changera pas la face du monde... »
AC3

« On dit que sans lumière, l'ombre n'existe pas. »
Does
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Lun 8 Avr - 21:55

Nuage Balafré marchait depuis déjà un bon moment dans la forêt du territoire du clan du lion, les patrouilles c'était nouveau pour lui, mais bientôt il serait guerrier, il faudrait juste qu'il reste attentif, il fallait qu'il écoute bien les instructions d'Echo Céleste, après tout il n'avait jamais désobéit a sa lieutenante et il ne le ferait, il voulait devenir bon, malgré son humeur froide et distante, en ce moment l'apprenti ne se sentait plus très bien, il voulait être tranquille et commençait a devenir froid avec les autres membre du clan, il se mettait souvent a l'écart et ignorait ceux qui lui parlait, il se concentrait que sur son entrainement, car son envie de devenir guerrier surpassait tout en monde, malheureusement il en avait du mal a dormir et cela le fatiguait de plus en plus, il ne comprenait pas mais la nuit il avait peur et ne supportait plus de dormirent roulé en boule dans une tanière avec d'autre apprentis, alors le soir il sortait discrètement et dormait a dehors, là ou le vent lui faisait le plus grand bien, ébouriffant sa fourrure tigrée avec douceur, puis sa le rassurait d'être dehors, car il n'aimait pas être entouré de beaucoup de gens en ce moment, cela le stressait et ça finissait par le faire sortir et renoncer a dormir ou a resté avec eux, ce n'était pas sa faute, c'était comme ça, il n'y pouvait rien et souvent c'était plutôt gênant. Mais même dehors, accompagné de la lune et de l'herbe verte fraiche, il n'arrivait pas a trouvé le sommeil, il avait peur de quelque chose qu'il ignorait, mais cela le tracassait, trop même, car ça lui enlevait des périodes de sommeil et surtout cela lui enlevait l'énergie dont il avait besoin. Puis les entrainements en plus le fatiguait, il s'y était habitué mais cela n'empêchait pas que c'était dur, après tout il fallait que ce le soit, c'était normal, après tout il devait devenir un guerrier et au moins il ne s'était jamais plein, il avait toujours écouté et reproduit. Le félin regarda Serre du Corbeau un jeune guerrier, assez étrange, qui semblait bien aimer la solitude, car il restait souvent seul, il avait une apprentie, Nuage de Lumière, a qui le matou n'avait jamais vraiment adresser la parole, peut être que le guerrier n'était pas méchant, juste seul, Nuage Balafré ressentait une étrange compassion pour ce membre du clan du lion, en fait il l'aimait bien sans même lui avoir parlé, étrange hein? Mais c'était ainsi, oui l'apprenti était affectivement bizarre, même très bizarre, mais bon il était comme ça!

La forêt semblait comme menaçante, enfin il sentait que quelque chose les menaçait, il était déjà allé par ici avec son mentor quand elle lui avait montré le territoire, malheureusement il avait du rentré a cause des monstres qui avaient envahit le camp du tigre. Ils n'avaient vraiment pas de chance, le félin tigré de noir espérait qu'il ne soit rien arrivé aux membres du clan, qui personne n'était blesser, ou pire que personne n'est trouvé la mort. Heureusement le clan du léopard n'avait rien, et le chat qui bientôt passerait guerrier pensait a Nuage de Noisette, il aimait beaucoup cette femelle, pourtant leur amitié avait mal commencer, pourtant il avait joué, encore et encore, tellement bien qu'a la fin ils ne voulaient plus se quitter, il serait très triste si elle avait des problèmes et il voudrait bien sur l'aidé, malheureusement elle était dans un clan adverse, alors il préféra l'oublier pour l'instant, mais sans l'effacé de sa tête, la rangeant dans un coin de son cerveau, il penserait a elle plus tard, pour l'instant il était en patrouille et s'il rêvait trop il ne suivrait rien des explications d'Écho Céleste et adieu la terre, adieu les rêves d'être guerrier et il l'a décevrait. Nuage Balafré s'arrêta brusquement, il faillit se cogner contre Serre du Corbeau, tout le monde était arrêté, il était devant la frontière du clan du Tigre, mais l'odeur de ceux-ci était assez dissipé, on ne l'a sentait pas beaucoup, il avait beaucoup de problème, et ils auraient plus de proie pour se nourrir a cause de monstre et peut être que les monstres avaleur de bipèdes reviendraient, heureusement ce n'était pas le clan du Lion, mais qui dit que les monstres n'allaient pas progresser? Détruire tout le clan, le clan des étoiles ne le voudrait jamais, mais était-il impuissant? Pouvait-il faire quelque chose, il était difficile de s'imposé aux bipèdes, seule la nature et ses forces pouvaient les arrêtés, et encore ils inventaient des monstre bizarres et toujours plus gros et effrayants, aucun chat ne pouvait essayer d'en combattre un. La lieutenante du clan du Lion prit la parole, ce qui fit sursauté le félin au poitrail crème rayé de noir.

« Il faut que je vous mette au courant concernant certains évènements qui se sont produits récemment chez le clan du Tigre.

Elle s'avança vers Serre du Corbeau et Nuage Balafré ne comprit pas pourquoi elle s'avançait vers le jeune guerrier, il n'avait rien fait, mais son mentor enfonça son regard grave dans es yeux du chat noir, et reprit:

« Ce-dernier a été attaqué par des monstres, gigantesques, bien plus gros que ceux qui traversent la chemin du Tonnerre. Nuage Balafré et moi les avons vus au loin avancer vers la forêt qui abrite leur camp. Des volutes de fumée noire s'échappaient régulièrement des arbres et on pouvait les entendre tomber, arrachés par les monstres. Aujourd'hui ils ont disparus, tout comme la fumée et les bruits mais nous n'avons aucune certitude que le clan du Tigre ait survécu.

L'apprenti espérait que le clan est survécut, c'était des ennemis mais après tout, ils étaient tous de la même espèce, des félins, des chats sauvages, alors pourquoi se réjouir de la mort d'un membre de son espèce, cela n'avait pas de sens, certes ce serait déplaisant d'accueillir un clan entier dans leur camp, mais qui dit que cela allait arrivé? Et si le clan du Tigre vivait allait-ils les aidé? Comment vivrait ceux-ci? Leur proie s'était enfuit, ils n'avaient donc rien pour se nourrir, comment ils pourraient survivre? Echo Céleste reprit sans lui laisser trop le temps de pensé:

« J'en avais parlé à Étoile du Temps mais il ne m'avait accordé aucune réponse à ce sujet. Le lendemain il était déjà parti comme vous le savez tous. J'en ai donc discuté avec Étoile du Tyran dès sa nomination et il a décidé qu'il irait parler avec Étoile d'Épines, enfin si elle est toujours vivante.
Maintenant qu'il est revenu des Hautes-Pierres il devrait y aller aujourd'hui ou demain, c'est ce qu'il m'a dit. S'il n'en a rien dit au clan c'est qu'il voulait d'abord savoir précisément les circonstances et en savoir plus sur leur situation actuelle. Je ne pense pas qu'Étoile du Tyran ait pour projet que le clan du Lion les attaque mais si le clan du Léopard venait à connaître l'état désespéré du clan du Tigre, peut être n'auront-ils aucun scrupule à tenter de conquérir leur territoire et ce serait l'anarchie la plus totale au sein de la forêt ainsi la disparition assurée du clan du Tigre. Ou alors dans le pire des cas on devra recueillir les membres d'une tribu entière qu'il faudra nourrir. »


Son mentor eut les croc qui grincèrent et leur jeta un regard, Nuage Balafré inclina la tête sur le côté, il stockait toutes ces informations dans sa tête, il ne devait pas les oubliés.

« Si je vous ai tout raconté c'est pour que vous ne vous alarmiez pas de sentir les effluves du Tigre très éventées ou quasi inexistantes et de ne surtout pas en dire un mot à qui que ce soit. »

L'apprenti tigré hocha doucement la tête, regardant Écho Céleste, il avait tout comprit et retiendrait tout, il ne disait rien, car il ne voulait pas être mal poli, il préférait laisser parlé ses ainés, lui il écoutait, sauf si on lui posait une question, la bien sur il répondrait, mais pour l'instant il se servait de ses deux oreilles..


Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Étoile du Corbeau
Chef du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 414
● Je suis arrivé(e) ici le : 06/01/2013
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Nuage de Lumière & Nuage Sanglant

MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Sam 20 Avr - 16:20



Intervention n°2

Je trottinais toujours au côté de notre chère lieutenante. La terre défilait sous mes longues et puissantes pattes. Malgré tout mes malheurs, je devais être content de ne pas être mort ou blessé. Sinon quoi je n’aurais jamais put devenir guerrier. Où est-ce que je trouvais cette énergie ? Cette énergie pour lutter. Pour continuer à vivre. Peut-être parce que je me répète sans cesse que je ne suis pas le félin le plus malheureux de la forêt. Et ça loin de là. Je me mis à observer la forêt. Le calme y était plaisant. Seul le léger bruit des pattes des félins qui patrouillait venait rompre cette éternelle quiétude. J’entendais les pas de chacun. Je pouvais même les reconnaitre. En écoutant mieux, je distinguai quatre sortes de bruit de pas. Les légers pas d’Echo du Silence, les lourds pas de Plume Rousse et les pas plutôt régulier de Nuage Balafré, l’apprenti d’Echo du Silence, et bien sur les miens. Les arbres se faisaient de plus en plus rares au fur est à mesure que nous nous éloignions du Camp du Lion. Quoi de plus normal, car on se dirigeait vers les Rochers aux Serpents. Cet endroit était dépourvu d’arbre et de toutes végétations, seul de grands rochers grisâtres trônaient en ce lieu. C’était le territoire du Clan du Lion le plus proche du Clan du Tigre, c’était la frontière. Une frontière qu’il ne fallait pas violer sous peine de graves poursuites. En général, celui ou celle qui franchissait la frontière ne recommençait jamais. « Moi je n’avais jamais fait cette erreur. Et je ne le ferais jamais » murmurais-je pour moi-même. Et bien, nous y étions, et il n’y avait aucun signe du Clan du Tigre. Que demander de plus ? Tout était calme et serein, rien ne venait rompre le silence de mort qui régnait sur cette partie du territoire du Clan du Lion. « Pourquoi m’a-t-elle choisit en faite ? Pourquoi moi ? » Je me mis à réfléchir. Que devais-je penser de tout ça ? M’avait-elle choisit pour ma débrouillardise ? Pour mon goût au combat au cas où l’on trouverait des intrus sur notre territoire ? Pour moi ? Ou juste parce que je ne faisais rien de concret ? Je grognais. Si seulement je pouvais savoir. J’étais déjà sur que ce n’était pas pour moi-même. Cela ce voyait comme le museau au milieu du visage, elle me détestait et c’était réciproque. Je ne l’aimais pas. Je n’aimais pas Etoile du Tyran. Tous les félins qui étaient au dessus de moi hiérarchiquement parlant ne m’aimaient pas et il en valait de même pour moi. Mes dents claquèrent sans même que ma mâchoire s’ouvre complètement. Lorsque nous étions arrivé à la frontière, nous nous étions immédiatement mis à la recherche de traces éventuels laissés par le Clan du Tigre sur notre côté du territoire. Personnes n’en trouva. Et forte heureusement pour le Clan du Tigre. « C’est une bonne journée finalement » dis-je pour moi-même en souriant. Mon visage s’assombrissait lorsqu’Echo Céleste, Plume Rousse et Nuage Balafré, qui formait le reste de la patrouille, vinrent vers moi. Une fois tout ensemble, Echo Céleste semblait nerveuse et soucieuse, ses griffes rentraient et sortaient, se plantant dans le sol. Elle prit finalement la parole, une fois que tous les regards se figèrent sur elle. Moi aussi, je la fixais, attendant qu’elle nous explique ce qu’elle avait à nous dire :

« Il faut que je vous mette au courant concernant certains évènements qui se sont produits récemment chez le Clan du Tigre. »

Quoi ? Qu’est-ce qu’elle racontait ? Qu’est-ce qui se passait chez le Clan du Tigre ? Et en quoi cela pouvait bien intéresser le Clan du Lion ? Après tout si le Clan du  Tigre avait des problèmes, c’était les siens et pas les miens, pas les nôtres. Une multitude de questions se bousculaient dans ma tête. Je ne pouvais pas imaginer que les problèmes du Clan du Tigre puissent nous intéressés. Mais bon qui sais, peut-être que ça intéressait les autres. Et oui, j’ai beau avoir une sale réputation, un sale caractère et tout ce qu’on peut dire d’autre sur moi. Je ne suis pas un égoïste. Je pense au bonheur du Clan tout entier avant le mien, et donc au bonheur des autres. Je sais, c’est dur à croire. Venant d’une personne comme moi, tout le monde pense que c’est impossible. Tout le monde croit que je suis une créature assoiffé de sang et d’ambition. Mais non, j’ai pour but, avant tout, de protéger mon Clan et de faire ce qui me semble juste. Même si quelques fois, ça dépasse mes pensées, je respecte cette règle que je me suis inventer et que je respecte depuis la mort de ma mère. Je fut bientôt interrompu dans mes pensées, Echo Céleste avait repris la parole et s’adressait de nouveau aux guerriers de la patrouille.

« Ce-dernier à été attaqué par des monstres, gigantesques, bien plus gros que ceux qui traversent le chemin du Tonnerre. Nuage Balafré et moi les avons vus au loin avancer vers la forêt qui abrite leur camp. Des volutes de fumée noire s’échappaient régulièrement des arbres et on pouvait les entendre tomber, arrachés par les monstres. Aujourd’hui ils ont disparus, tout comme la fumée et les bruits mais nous n’avons aucune certitude que le Clan du Tigre ait survécu. »

« Alors comme ça, le Clan du Tigre a des problèmes ? Qu’est-ce que ça peux me faire à moi ? Et a nous ? Le Clan du Lion ? » Je me  retins de sortir un commentaire négatif comme il l’aurait fait d’habitude. Echo Céleste semblait se soucier de l’avenir de ce clan. Mais pourquoi ? A quoi cela pouvait bien lui servir ? Elle devait avoir assez de responsabilité dans son propre clan pour ce soucié des autres. De plus tout le monde savait qu’il y avait toujours eut trois clans et qu’il en sera ainsi pour toujours. Et où qu’allaient les guerriers du Clan du Tigre, le Clan des Etoiles les protègeraient. Même contre les stupides bipèdes et leurs monstres titanesques qui fait fuir tout le gibier et n’épargne pas la vie de certains guerriers. Je savais que ce n’était pas pour une raison amicale qu’Echo Céleste semblait être proche du Clan du Tigre. Elle haïssait tous les autres clans et ne pensait qu’au bonheur du sien. Quoi de plus normal ? Je serais pareil à sa place. Mais malheureusement, je ne suis pas lieutenant et je n’ai guère une assez bonne réputation pour me permettre de me faire obéir par les autres. Et puis à quoi bon songer à ceci ? Je pouvais bien me contenter de servir mon clan jusqu’à ma mort. Et c’est ce que je ferais. Je regardai attentivement Echo Céleste, attendant la suite ou un signe de la jeune chatte pour poursuivre la patrouille. Elle finit par articuler d’un ton calme et plein d’assurance :

« J’en avais parlé à Etoile du Temps mais il ne m’avait accordé aucune réponse à ce sujet. Le lendemain il était déjà parti comme vous le savez tous. J’en ai donc discuté avec Etoile du Tyran dès sa nomination et il a décidé qu’il irait parler avec Etoile d’Epines, enfin si elle est toujours vivante. Maintenant qu’il est revenu des Hautes-Pierres, il devrait y aller aujourd’hui ou demain, c’est ce qu’il m’a dit. S’il n’en a rien dit au clan c’est qu’il voulait d’abord savoir précisément les circonstances et en savoir plus sur leur situation actuelle. Je ne pense pas qu’Etoile du Tyran ait pour projet que le Clan du Lion les attaque mais si le Clan du Léopard venait à connaitre l’état désespéré du Clan du Tigre, peut-être n’auront-ils aucun scrupule à tenter de conquérir leur territoire et ce serait l’anarchie la plus totale au sein de la forêt ainsi la disparation assurée du Clan du Tigre. Ou alors dans le pire des cas on devra recueillir les membres d’une tribu entière qu’il faudra nourrir. »

« Mais elle rêve debout elle » miaulais-je pour moi-même. Elle croyait vraiment qu’Etoile du Tyran accueillerait un clan entier ? Et elle croyait aussi que le Clan du Tigre se laisserait faire ? Connaissant quelques guerriers de ce Clan, je savais qu’ils se battraient jusqu’à leur dernier souffle pour leur Clan et leur territoire. Ils l’avaient tous promis le jour où ils étaient devenus des guerriers. Le code du guerrier l’exigeait. Et le Clan des Etoiles ne laisserait jamais un Clan tout entier disparaitre à cause des bipèdes ou même de l’ambition d’un autre. Je fixais toujours notre lieutenante et la voyant fouetter l’air avec sa queue, elle devait être gênée et énervé par quelque chose. Mais quoi ? Je ne pouvais pas le savoir. Je ne savais pas lire dans les pensées des autres chats et personne d’ailleurs. J’entendis ses crocs s’entrechoquer et grincer furieusement. Je ne posai pas de question. A quoi cela servirait-il ? J’étais déjà en froid avec notre lieutenante et lui poser des questions à ce sujet ne la rendrait que plus nerveuse et elle déchainerait surement ses foudres sur moi. « Comme ce matin… » fis-je remarquer à mon esprit. Elle nous regarda d’un air doux qui devait surement servir à nous dire que ce n’était pas grave, que cela n’adviendrait pas. Cela ne me faisait pas peur. J’étais prêt à tout affronter. A aider tout ceux qui en avait besoin sans jamais regarder son passé et ses origines… Ressortant de mes pensées, je lançai un regard plein de fourbe et de courage à ma lieutenante. Celle-ci reprit une dernière fois la parole :

« Si je vous ai tout raconté c’est pour que vous ne vous alarmiez pas de sentir les effluves du Tigre très éventées ou quasi inexistantes et de ne surtout pas en dire un mot à qui que ce soit. »

Moi ? M’alarmez ? Elle devait pourtant bien me connaitre. Je n’étais pas de ce genre ci. A m’alarmez pour un rien. Ce comportement était plus celui de Plume Rousse ou de tous autres guerriers normaux de mon clan. Mais tout le monde savait bien que j’étais différent. Que je n’éprouvais pas la même chose que les autres. Enfin ça c’est ce que tout le monde pensait. Mais il n’en savait rien. Je regardai l’apprenti d’Echo Céleste, Nuage Balafré, celui-ci n’avait rien dit, il s’était contenté d’hocher la tête. Pourquoi ne faisait-il pas part de ses opinions ? N’était-il pas assez courageux pour le faire ? Avait-il peur de ma réaction ? Je ne pourrais jamais savoir. A moins que je ne lui pose la question. Mais je ne le ferais pas pour la simple et bonne raison qu’il n’en résulterait rien d’important pour mon Clan. Regardant de nouveau notre chère lieutenante, je lâchai d’une voie plutôt calme et posée :

« Sans vouloir me mêler de ce qui ne me regarde pas, je pense que nous devrions poursuivre cette patrouille comme ci de rien n’était. Après tout, cela n’est pas notre problème si le Clan du Tigre souffre à cause des bipèdes. Et que pouvons nous y faire ? Je laissai ma question en suspense quelques secondes avant de reprendre. La réponse est simple. Rien. Après ce n’est que mon avis. Dans le pire des cas, on pourrait revoir la division des territoires pour permettre à chacun de pouvoir nourrir son Clan. »

Et voilà une bonne chose de faite. Je venais de dire ce que je pensais le plus juste pour chacun des Clans en faisant passer le mien en premier et les autres ensuite. Je voulais le meilleur pour mon Clan. Maintenant que cette discussion était « close ». Je voulais finir cette patrouille. Et puis j’aurais aussi voulut pouvoir en diriger une, mais voilà. Je n’étais qu’un jeune guerrier sans expérience et que tout le monde jugeait comme méchant, sadique et sanguinaire. Mais les rares guerriers qui étaient là lorsque je n’étais encore qu’un chaton ou un jeune apprenti me connaissait sous un autre angle. Dont personne ne parlait jamais…

__________________________________


Taa ♥

: . anciennement . :
 


Étoile du Corbeau grogne en #850606.


Dernière édition par Serre du Corbeau le Mar 2 Juil - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Écho Céleste
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 648
● Je suis arrivé(e) ici le : 05/04/2011
● Age : 20
● Mentor/Apprenti(e) : Mentor : Feuille de Lierre (DEAD) || Apprenti : Balafre du Destin (ex-Nuage Balafré )

MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Jeu 25 Avr - 12:25

L'intervention de Serre du Corbeau ne m'impressionna pas vraiment. Si Nuage Balafré s'était contenté d'un hochement de tête, je savais que c'était parce qu'il avait retenu une leçon importante : un apprenti doit apprendre à respecter le silence et à ne prendre la parole que si on l'autorisait. Au moment de l'apprentissage mieux valait observer et prendre le temps de se forger une opinion et ainsi de laisser les guerriers prendre les décisions. D'ici peu de temps, il aura le reste de sa vie pour approuver ou contredire, peut être même sera-t-il un jour lui-même un preneur de décision, un meneur. Tout ceci déprendra de lui-même et du clan des Étoiles.
Je détachai mes yeux de mon apprenti pour les poser sur le grand guerrier noir. Je ne savais pas si tout ceci lui passait par dessus la tête ou si ce n'était qu'une façade pour de ne pas laisser transparaître ses sentiments. J'hochais négativement la tête :

«  Mon intention n'a jamais été d'intervenir maintenant. Comme je viens de vous le dire Étoile du Tyran doit sûrement être en ce moment même en train de parler avec Étoile d'Épines. Et tu penses réellement que le clan du Léopard et les nôtres seront prêts à leur laisser une partie de leur gibier, surtout en ce moment où la saison des neiges vient tout juste de laisser place aux feuilles nouvelles ? Nous sommes à la limite de nos forces et maintenant que le gibier va peu à peu refaire surface on devrait en abandonner la moitié ? La forêt ne redeviendra abondante que dans une lune ou deux, pas avant. Ton idée est judicieuse mais cela ferait prendre un gros risque aux nôtres, et alors que nos reines vont mettre bas et que certains de nos anciens guérissent tout juste de leur mal, je ne suis pas sûre que le clan du Lion soit prêt à le prendre... »

J'avais parlé sans détour. De toute façon, mieux valait laisser le clan du Tigre nous demander de l'aide plutôt que de leur en proposer et s'ils étaient trop fiers pour le faire, alors ils se condamneraient eux-même à une mort certaine. Leur territoire dévasté, plus aucun rongeur ou volatile ne devait être resté. Affamés, amaigris et sans forces, nous verrons s'ils seront satisfait de n'avoir que l'orgueil dans l'estomac. Cependant, malgré mon animosité envers ce clan, je ne puis m'empêcher d'imaginer les miaulements sinistres et pitoyables des chatons mourants de faim. Les plus faibles ne tiendraient pas quelques jours. Mes griffes s'enfoncèrent dans le sol meuble, quelque peu vaseux même. Si Étoile d'Épines osait sauvegarder son amour-propre au détriment de la vie de chatons innocents, je l'écorcherai vive de mes propres griffes.
Je décidai d'oublier le visage de la femelle, qui pour moi, n'en valait pas la peine. Je me demandais même qui entre Chant des Mers et elle je supportais le moins.

« Dans tous les cas, lorsqu'Étoile du Tyran mettra au courant tout le clan ce serait une solution à lui soumettre. »

Je commençais à voir Serre du Corbeau d'une autre façon, comme un guerrier capable de laisser son inimitié pour moi de côté pour s'investir pour le clan. C'était un comportement de meneur, tout comme moi j'avais dû apprendre à le faire. J'avais évidemment remarqué son antipathie envers moi et je n'étais pas le genre de personnalité qui arrivait à passer outre du ressentiment des autres. Si je remarquais que quelqu'un ne m'aimait pas je ne pouvais pas faire semblant de ne pas le voir et me comporter avec bienveillance avec lui, surtout quand il n'y avait aucune raison à cela. Ce n'était pas la première fois que ma tête ne revenait pas à certains, qu'est-ce que ça pouvait me faire ? Même si j'essayais de me dire que ce n'était pas grave, cette fois-ci je trouvais vraiment dommage de ne pas être en bonne relation avec un guerrier comme Serre du Corbeau, qui représentait un vrai atout pour le clan et qui me rendais de plus en plus curieuse. Tous les deux avions une forte personnalité, aucun de nous deux ne se laissait marcher sur les pattes et une puissante aura se dégageait de chacun de nous. Si nous rentrions un jour en conflit, cela pourrait être intense.
Je posai mes yeux sur Serre du Corbeau, attendant une réponse de ce-dernier. Il faudrait bientôt repartir pour le marquage des frontières et rentrer au camps. J'espérais qu'Étoile du Tyran rentrerait rapidement pour en savoir plus.

__________________________________



✨ Vote ou j'te bouffe.



« Mon existence n'a rien d'extraordinaire et ma mort ne changera pas la face du monde... »
AC3

« On dit que sans lumière, l'ombre n'existe pas. »
Does


Dernière édition par Écho Céleste le Jeu 25 Avr - 14:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Étoile du Corbeau
Chef du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 414
● Je suis arrivé(e) ici le : 06/01/2013
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Nuage de Lumière & Nuage Sanglant

MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Jeu 9 Mai - 13:45



Intervention n°3

Mon intervention semblait avoir atterré notre chère lieutenante. Je ne voyais pas pourquoi. Cette solution que je venais d’énoncé semblait la plus juste pour tous. Après tout, on ne pouvait pas laisser mourir tout un Clan pour rien. Même si nous ne combattons pas tous les mêmes personnes et si nous ne partageons pas tous les mêmes opinions. Après tout, le Clan des Etoiles avait fait en sorte qu’il y ait trois clans dans la forêt. Pourquoi faudrait-il que cela change ? Tout le monde me traite d’égoïste, mais pourtant je semble le seul à vouloir aider un Clan en danger. Moi ça ne m’importait pas plus que cela. Et pourquoi donc je défendais le Clan du Tigre ? Je n’avais aucun lien de parenté avec celui-ci. Et puis d’ailleurs, je ne devais rien à personne. Même pas à mon propre Clan. Les seules personnes en qui je devais être redevable furent ma mère, mon mentor et Etoile du Temps. Qui contrairement à Etoile du Tyran était un vrai chef, juste et bon pour le Clan. C’était un chat sain d’esprit et non un barbare sanguinaire se croyant supérieur à quiconque le contredit. Si un jour, je n’étais pas d’accord avec une de ses idées, je lui dirais clairement. Et sans peur, tenir tête à quelqu’un s’est dans mes cordes. Et je suis plutôt doué pour cela. Et si jamais une lutte s’annonçait, je perdrais peut-être ma seule et unique vie. Mais je ne lui laisserais pas ses neuves vies. Mes yeux finirent pas se voiler. Je ne vis alors plus que ma colère. Ma colère et ma rage naturelle qui me suivait de jour comme de nuit. Celle qui m’avait permis d’achever ce blaireau assassin, celle qui m’avait permis de tenir tête à mon père. J’entendis soudain les paroles d’Echo Céleste. Je relevai la tête, mes yeux encore voiler et l’écoutai :

« Mon intention n’a jamais été d’intervenir maintenant. Comme je viens de vous le dire, Etoile du Tyran doit sûrement être en ce moment même en train de parler avec Etoile d’Epines. Et tu penses réellement que le Clan du Léopard et les nôtres seront prêts à leur laisser une partie de leur gibier, surtout en ce moment où la saison des neiges vient tout juste de laisser place aux feuilles nouvelles ? Nous sommes à la limite de nos forces et maintenant que le gibier va peut-être refaire surface, on devrait en abandonner la moitié ? La forêt ne redeviendra abondante que dans une lune ou deux, pas avant. Ton idée est judicieuse mais cela ferait prendre un gros risque aux nôtres, et alors que nos reines vont mettre bas et que certains de nos anciens guérissent tout juste de leur mal, je ne suis pas sure que le Clan du Lion soit prêt à le prendre… »

Je secouai ma tête pour essayer de faire sortir les quelques mots qui aient été entrés. La colère se mit à grandir en moi quand les mots arrivèrent au plus profond de moi. Je détestais déjà Echo Céleste, et je crois que maintenant c’était pire. Elle ne comprenait rien à rien et semblait être obligé de sans cesse me rabaisser et me contredire. Elle avait peut-être plus d’expérience que moi, mais pour comprendre les choses de travers, elle était une maitresse. Dans quelle partie de ma phrase est-ce que j’avais énoncé le fait d’intervenir maintenant ? J’avais seulement dit qu’en dernier recoure, nous pourrions les aider. Et rien d’autre. Je n’avais jamais prétendu leur laisser une moitié de territoire comme ça. Des abeilles devaient lui bourdonner dans les oreilles. Essayant de me calmer pour ne pas lancer de paroles offensantes ou acerbes, je me mis à labourer le sol avec mes griffes. Mais rien à faire, je ne pouvais pas me retenir. C’était dans ma nature de dire ce que je pense. Et de quelques façons que ce soit. Même avec une pointe d’arrogance ou de défi. Ce sujet ne me tenait pas spécialement à cœur. Mais j’en prenais partit. Je fixais notre chère lieutenante, elle semblait penser à quelque chose. Quelque chose qui l’énervait à en voir son attitude. Je la voyais labourer elle aussi le sol de ses griffes. Mais après qui elle en avait ? Peut-être après moi. Si c’était le cas. Je m’en contre fichais de ce qu’elle pouvait bien penser. Pourquoi ? Tout simplement parce que à force d’être mépriser, on s’y fait. Et cela ne nous procure plus aucune douleur. A force, on devient plus fort, plus résistant à ce genre de chose. Et j’ai sus grandir avec, j’ai même trouvé un parfait équilibre entre ma colère, ma rage et ma douleur. Je détournai mon regard d’Echo Céleste pour observer ce que faisait Plume Rousse. Le guerrier n’avait pas bougé d’un poil. A croire qu’il se prenait encore pour un apprenti. C’était tout à fait normal qu’un apprenti se taise et laisse parler les guerriers avant lui. Mais si cela continuait, Nuage Balafré allait devoir prendre la parole avec Plume Rousse. Relevant la tête vers le haut, pour voir le ciel, je remarquai que je m’étais un peu apaisé. Mais pas autant que je l’aurais voulut. Ce qui me rassura était que je mettais calmé au point de ne pas provoquer Echo Céleste. Mais j’étais capable de pire. Celle-ci reprit une nouvelle fois la parole comme-ci de rien était :

« Dans tout les cas, lorsqu’Etoile du Tyran mettra au courant tout le clan, ce serait une solution à lui soumettre. »

Etoile du Tyran ? Qui a dit que je voulais parler à se demeurer qui me sert de chef ? Enfin je m’entends parler, ce n’est pas mon chef. Je reste libre de mes décisions. Oui, je ne suis pas de ses chats qui se laissent marcher dessus sans rien dire. Et je ne suis pas un chat à foncé dans le mur tête baissée parce que « mon chef » me l’a demandé. Non et puis, je n’adresserai la parole à cet individu que s’il le fallait vraiment. Bien que je ne veuille m’attirer aucuns ennuis. C’est comme ça, il y a certaines personnes qu’on ne peut pas aimer. Dans mon cas, plus de personne me haïssaient plutôt qu’ils ne m’aimaient. Echo Céleste posa son regard sur moi. Je savais qu’elle ne m’appréciait pas et que quoi que je dise, elle trouverait un moyen pour tourner mes phrases et que celle-ci prennent un sens tout autre à celui que je leur avais destiné. Certes je ne suis pas le plus gentil félin du monde. Mais moi, jamais je ne me permettrais de faire ça. Mais bon, on ne peut pas changer les autres s’ils n’en ont eux-mêmes pas l’envie. Et puis dans le cas d’Echo Céleste, ce serait une perte de temps. Que faire maintenant ? Lui dire m’a façon de penser ou bien me taire comme un chaton ? Non, je ne suis pas un chaton. Je ne me suis jamais terrer devant personne et ce n’est pas aujourd’hui que cela va commencer. Et puis, j’avais une réputation à entretenir. Je finis par me décider. J’allais finalement dire ce que je pensais à Echo Céleste et peut m’importais si Plume Rousse et Nuage Balafré assistait à cela. Plume Rousse est un guerrier et Nuage Balafré en sera un d’un jour à l’autre. Ils devraient pouvoir endurer cela. J’ouvris la bouche et lâcha avec une pointe d’arrogance habituelle :

« J’aurais une petite question à te poser. Je voulais te demander quand est-ce que j’ai dit que j’allais intervenir maintenant ? Je voudrais bien savoir parce que ce n’est pas sortit de ma bouche et ce n’était même pas dans mon esprit. Ensuite pour le faite que les nôtres et le Clan du Léopard ne veuille pas céder une infime partie de leur territoire, je le savais à l’avance que cela ne ce ferait pas en un claquement de dents. Et puis, je n’ai que faire de parler à Etoile du Tyran. C’est lui le chef, il n’a pas besoin qu’un jeune guerrier lui souffle la conduite à tenir. Après tout, il y a toujours eut trois clans. Je ne vois pas pourquoi cela changerait. Après si Etoile du Tyran souhaite laisser mourir tout un clan, c’est son problème. Et sache que je ne resterais pas à ma place à faire de ses désirs, une réalité. »

Sur ces mots, je fis face à Echo Céleste. Ne sachant pas comment elle allait réagir, je me redressai au cas où elle aurait envie d’en débattre. Mais elle devait savoir qu’il ne valait mieux pas me chercher des tiques. Tous les guerriers pouvaient essayer de me tenir tête. Rare était ceux qui osaient. L’action commençait à me manquer. Depuis le combat avec le blaireau, je n’avais pas eu l’occasion de me défouler sur un adversaire gênant, nuisible. Je mettais juste contenté de finir mon entrainement et de continuer à m’entrainer régulièrement, griffes rentrées. Même si avec certains j’aurais voulut les laisser faire leur travail. Le sang chaud qui sort du corps lorsque l’on entaille une infime partie. Celui qui fait couler l’espoir avec lui. Seul le sang assoiffait ma colère. Mais cela pour une durée indéterminée. Tout le monde pense que je suis un chat sanguinaire qui ne pense qu’à tuer. Mais je n’ai jamais levé la patte sur un chat. Enfin que pour m’entrainer. Et je n’ai encore moins levé la patte sur un des membres de mon précieux clan. Car oui, je trouve mon clan précieux, malgré les gêneurs qui sont dans ses rangs. Je suis née dans ce Clan, j’y resterais. Et aussi pour faire honneur à ma famille, à ma mère qui à tout donné et tant perdu. Les autres ne sont que broutille et peu important à mes yeux. Même si je ferais n’importe quoi pour les aider ou les sauver dans certaines situations. Enfin bref, d’un signe de queue, je tentai de faire comprendre à Echo Céleste que je voulais repartir pour la patrouille au lieu de perdre mon temps à discuter avec elle. Je décrochai un bâillement d’impatience et étirai mes membres endoloris.

__________________________________


Taa ♥

: . anciennement . :
 


Étoile du Corbeau grogne en #850606.


Dernière édition par Serre du Corbeau le Mar 2 Juil - 18:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Écho Céleste
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 648
● Je suis arrivé(e) ici le : 05/04/2011
● Age : 20
● Mentor/Apprenti(e) : Mentor : Feuille de Lierre (DEAD) || Apprenti : Balafre du Destin (ex-Nuage Balafré )

MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Lun 1 Juil - 15:06

J'avais remarqué les coups de griffes nerveux de Serre de Corbeau sur la terre meuble. Je fonçais mon regard, un peu dubitative. J'avais sûrement dû être maladroite dans ce que j'avais dit. Peut être l'avais-je vexé ? Je m'apprêtais à ajouter quelque chose de peut être plus gentil mais finalement je me retins. Un guerrier doit être capable d'accepter un avis divergeant du sien, surtout quand celui-ci est justifié. Si Serre de Corbeau était trop buté pour y parvenir, c'était son problème.
J'allais me tourner vers Plume Rousse quand un grognement du chat noir se fit entendre.

« J’aurais une petite question à te poser. Je voulais te demander quand est-ce que j’ai dit que j’allais intervenir maintenant ? Je voudrais bien savoir parce que ce n’est pas sortit de ma bouche et ce n’était même pas dans mon esprit. Ensuite pour le faite que les nôtres et le Clan du Léopard ne veuille pas céder une infime partie de leur territoire, je le savais à l’avance que cela ne ce ferait pas en un claquement de dents. Et puis, je n’ai que faire de parler à Etoile du Tyran. C’est lui le chef, il n’a pas besoin qu’un jeune guerrier lui souffle la conduite à tenir. Après tout, il y a toujours eut trois clans. Je ne vois pas pourquoi cela changerait. Après si Etoile du Tyran souhaite laisser mourir tout un clan, c’est son problème. Et sache que je ne resterais pas à ma place à faire de ses désirs, une réalité. »

Plus intransigeant et belliqueux que lui, tu meurs. Alors Serre de Corbeau était du genre à jouer sur les mots ? Je ne l'aurais jamais cru. Mon pelage se hérissa sur mon échine. Le fait qu'un guerrier me réponde sur ce ton juste sous les yeux de mon apprenti ne me plaisait vraiment pas mais outre cela il y avait quelques chose de pire dans ce que Serre de Corbeau venait d'avouer et peut être malgré lui : sa déloyauté envers son propre chef. Il pouvait se lire un tel dégoût dans les yeux du chat noir quand il était question d'Étoile du Tyran, qu'il ne faisait aucun doute quant à son mépris le concernant. Celui-ci avait bandé tous ses muscles, me trouvant face à face avec le guerrier, visiblement prêt à en découdre. Je serrai les crocs et ne bougeais pas d'une queue de souris.

« Tu devrais faire plus attention à tes paroles et ravaler tes feulements. C'est d'Étoile du Tyran que tu parles et peu importent tes volontés tu dois lui être loyal, ce qu'il te dit tu le fais. Cela en va dans tous les clan et ce, depuis leur création. Trahir son chef, c'est trahir le clan des Étoiles et tu sais ce qui en encourt aux traîtres. »

Ma voix était glaciale et mon regard plus noir que noir. Qu'est-ce qu'il lui prenait de remettre en question l'autorité d'Étoile du Tyran, surtout devant un apprenti ? Quel exemple pour sa propre apprentie tiens. Il était hors de question que je me batte avec lui. Il fallait cependant que je lève tous les doutes concernant la loyauté de Serre du Corbeau qui pourraient se créer dans la tête de Plume Rousse et vite. Le guerrier noir avait peut être une cervelle de souris mais je tenais à croire en sa valeur.

« Tu es très timide en fait. Bien, j'irais moi-même lui en parler. Après tout, c'est vrai qu'Étoile du Tyran peut paraître assez impressionnant même auprès de ses guerriers, aussi grands soient-ils, et ta compassion est tout à ton honneur. Étoile du Tyran ne laissera jamais un clan disparaître s'il est en son pouvoir de le sauver, rassure-toi. »

Sur ce, j'esquissais un petit sourire nerveux mais qui se voulait être le plus candide possible. Je pouvais très bien imaginer ce que pensait Serre de Corbeau en ce moment-même, n'ayant qu'une envie : m'arracher les moustaches et les oreilles avec. Je venais de le décrire comme un grand timide sensible, impressionné par un jeunot qui faisait à peine les trois-quart de sa taille. Il allait falloir que je vérifie mes arrières quelques temps, quoique certaine qu'il m'en veuille jusqu'à la fin de mes jours. Cependant, c'était le seul moyen que j'avais trouvé, là tout-de-suite, pour laver tous les doutes à son sujet. Un guerrier suspecté de traîtrise était un guerrier à l'honneur tâché à jamais. Hors je savais au moins une chose à propos de Serre de Corbeau : son envie de protéger le clan du Lion coûte que coûte. Je jetai un regard à Plume Rousse qui paraissait rassuré.
Crispée, je fis vite demi-tour sans un regard pour Serre de Corbeau. Évidemment qu'il ne remarquerait jamais que je venais de lui sauver la mise et qu'il me haïrait indéfiniment désormais. J'en était plus que sûre même. J'avais vraiment le don pour me mettre dans des situations délicates.

« Bon, terminons la patrouille et rentrons maintenant. »

D'un geste j'invitais les trois félins à me suivre. Cependant, je me laissais distancer par Nuage Balafré et Plume Rousse pour me placer près de Serre de Corbeau. Avant même qu'il n'ouvre la gueule pour me dire quoique ce soit, mieux valait peut être d'ailleurs, je lui dit à voix basse mais claire :

« J'aimerais te parler après la patrouille. Retrouve-moi dans la forêt des sycomores, au crépuscule. »

Sur ce, je ne perdis pas de temps à attendre sa réponse et fonça en tête de patrouille, bien décidée à la terminer pour ensuite rejoindre le camps qu'Étoile du Tyran ne devrait pas tarder à regagner et ainsi écouter ce qu'il aurait à dire au sujet du Clan du Tigre.

__________________________________



✨ Vote ou j'te bouffe.



« Mon existence n'a rien d'extraordinaire et ma mort ne changera pas la face du monde... »
AC3

« On dit que sans lumière, l'ombre n'existe pas. »
Does
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Lun 1 Juil - 20:08

La patrouille venait à peine de sortir du camp que déjà la lieutenante les menait vers la frontière du Clan du Tigre. Quelque chose semblait la préoccuper et Plume Rousse remua les moustaches. L'autre patrouille, dirigée par Neige des Pics, se dirigea quant à elle vers les frontière du Clan du Léopard. Il vit Ombre de Noël disparaître dans les fourrés avec un regard triste. Un instant, de mauvais souvenirs lui revinrent. Mais il se força à se concentrer sur le moment présent.
La forêt fit bientôt place à la lande. Ils étaient désormais à une grande distance de leur camp et Plume Rousse plissa les yeux. La rivière qui servait de frontière entre le Clan du Tigre et le Clan du Lion n'était qu'à une dizaine de mètres, pas plus. La patrouille passa au peigne fin tous les pourtours de la frontière. Une certaine tension régnait entre les félins réunis mais aucun signe d'intrusion ne leur parvint de la part de l'ennemi.
Puis Echo Céleste les emmena plus loin. Apparemment, elle avait quelque chose d'important à leur dire. Elle gratta la terre et commença :

« Il faut que je vous mette au courant concernant certains évènements qui se sont produits récemment chez le clan du Tigre.

Plume Rousse s'assit, intrigué. Ses moustaches frémirent, il se tut car il avait deviné qu'elle voulait poursuivre.

 « Ce-dernier a été attaqué par des monstres, gigantesques, bien plus gros que ceux qui traversent la chemin du Tonnerre. Nuage Balafré et moi les avons vus au loin avancer vers la forêt qui abrite leur camp. Des volutes de fumée noire s'échappaient régulièrement des arbres et on pouvait les entendre tomber, arrachés par les monstres. Aujourd'hui ils ont disparus, tout comme la fumée et les bruits mais nous n'avons aucune certitude que le clan du Tigre ait survécu.

Elle avait prit un ton posé, même si elle n'appréciait vraiment pas le Clan du Tigre. Son animosité rendait plus que souvent Plume Rousse perplexe mais elle le masquait à merveille.

« J'en avais parlé à Étoile du Temps mais il ne m'avait accordé aucune réponse à ce sujet. Le lendemain il était déjà parti comme vous le savez tous. J'en ai donc discuté avec Étoile du Tyran dès sa nomination et il a décidé qu'il irait parler avec Étoile d'Épines, enfin si elle est toujours vivante.
Maintenant qu'il est revenu des Hautes-Pierres il devrait y aller aujourd'hui ou demain, c'est ce qu'il m'a dit. S'il n'en a rien dit au clan c'est qu'il voulait d'abord savoir précisément les circonstances et en savoir plus sur leur situation actuelle. Je ne pense pas qu'Étoile du Tyran ait pour projet que le clan du Lion les attaque mais si le clan du Léopard venait à connaître l'état désespéré du clan du Tigre, peut être n'auront-ils aucun scrupule à tenter de conquérir leur territoire et ce serait l'anarchie la plus totale au sein de la forêt ainsi la disparition assurée du clan du Tigre. Ou alors dans le pire des cas on devra recueillir les membres d'une tribu entière qu'il faudra nourrir.  »

Le guerrier roux frémit à cette idée. Cela ne devait jamais arriver ! Il y avait toujours eu trois clans dans la forêt, et si l'un d'eux disparaissaient...
Une sombre pensée sembla traverser l’esprit de la lieutenante car ses crocs grincèrent. Cependant, son regard demeura doux.
« Si je vous ai tout raconté c'est pour que vous ne vous alarmiez pas de sentir les effluves du Tigre très éventées ou quasi inexistantes et de ne surtout pas en dire un mot à qui que ce soit. »
Plume Rousse hocha lentement la tête, éberlué. Le Clan du Tigre était-il en si mauvais état ? Se remettrait-il ? Si la réponse était négative…alors…qu’adviendrait-il de lui ? Des guerriers ? Des reines et des chatons ? Et puis, ce n’était pas du genre d’Etoile du Tyran de laisser un Clan entier sur ses terres. D’autant plus qu’il n’y avait pas que lui à prendre une telle décision. Le Clan du Tigre avait lui aussi le droit de s’exprimer, et le guerrier doutait qu’il voudrait vraiment accepter une telle chose. Non, ce serait l’humiliation totale. Jamais ils n’accepteraient l’aide d’un Clan ennemi. Encore moins pour les héberger. De toute façon, le Clan du Lion n’accepterait jamais non plus. Sur ce point, Plume Rousse pouvait en être sûr.
Puis Serre du Corbeau répondit à Echo Céleste d’une voix étrangement calme :
« Sans vouloir me mêler de ce qui ne me regarde pas, je pense que nous devrions poursuivre cette patrouille comme ci de rien n’était. Après tout, cela n’est pas notre problème si le Clan du Tigre souffre à cause des bipèdes. Et que pouvons nous y faire ? Je laissai ma question en suspense quelques secondes avant de reprendre. La réponse est simple. Rien. Après ce n’est que mon avis. Dans le pire des cas, on pourrait revoir la division des territoires pour permettre à chacun de pouvoir nourrir son Clan. »

Même si cela paraissait convaincant, Plume Rousse n’était guère de son avis malgré lui. Mais, qu’était-ce son avis, au juste ? Laisser le Clan du Tigre souffrir ou bien l’aider ? Que pensait-il vraiment de tout cela ? Et est-ce que Serre du Corbeau avait raison de proposer à reformer les frontières ? Elles étaient établies depuis la nuit des temps…les changer occasionneraient de graves représailles. On ne pouvait les changer. Personne ne le pouvait. Cependant, personne ne pouvait ignorer les souffrances du Clan du Tigre et demeurer impassible. Non, il fallait agir. Mais comment ? Serre du Corbeau ne pensait pas à mal. Il pensait à son Clan. Et Plume Rousse pouvait le comprendre. Lui-même avait toujours fait passer son Clan en premier. Et d’ailleurs, qui ne le ferait pas ?
Le guerrier roux guetta la réaction d’Echo Céleste. Celle-ci ne semblait guère surprise ni impressionnée. Comme si elle se doutait de cette réponse. Comme s’il ne pouvait dire que cela ; et elle, que pensait-elle de cette histoire ? Elle fixa Serre du Corbeau et répondit en secouant la tête :
«  Mon intention n'a jamais été d'intervenir maintenant. Comme je viens de vous le dire Étoile du T«  Mon intention n'a jamais été d'intervenir maintenant. Comme je viens de vous le dire Étoile du s « Mon intention n'a jamais été d'intervenir maintenant. Comme je viens de vous le dire Étoile du Tyran doit sûrement être en ce moment même en train de parler avec Étoile d'Épines. Et tu penses réellement que le clan du Léopard et les nôtres seront prêts à leur laisser une partie de leur gibier, surtout en ce moment où la saison des neiges vient tout juste de laisser place aux feuilles nouvelles ? Nous sommes à la limite de nos forces et maintenant que le gibier va peu à peu refaire surface on devrait en abandonner la moitié ? La forêt ne redeviendra abondante que dans une lune ou deux, pas avant. Ton idée est judicieuse mais cela ferait prendre un gros risque aux nôtres, et alors que nos reines vont mettre bas et que certains de nos anciens guérissent tout juste de leur mal, je ne suis pas sûre que le clan du Lion soit prêt à le prendre... »
Elle avait raison. Ils ne pouvaient pas prendre ce risque. C’était bien trop risqué et cela attirerait sans aucun doute les foudres du Clan du Léopard. La fougue d’Echo Céleste l’impressionnait. Elle parlait très ouvertement et sans gêne. Mais après tout, elle avait bien raison de le faire plutôt que de passer par un millier de mots pour exprimer une seule et même pensée. Le Clan du Tigre avait toujours voulu se mettre en avant et leur proposer de l’aide ne servirait à rien. Mais, s’il n’en demandait pas, il se condamnerait lui-même. Il ne fallait pas que cela arrive. Depuis très longtemps, les trois Clans avaient vécu des épreuves ensemble. Toujours ensemble. S’ils n’étaient plus que deux, cela engendrerait un chaos sans nom. Il fallait agir. Et vite.
« Dans tous les cas, lorsqu'Étoile du Tyran mettra au courant tout le clan ce serait une solution à lui soumettre. »
Plume Rousse serra les dents. Il espérait qu’Etoile du Tyran prendrait une bonne décision et ne laisserait pas le Clan du Tigre courir à sa perte lui-même. Ce serait trop bête. Trop irréfléchi et irraisonnable.  Puis Serre du Corbeau reprit la parole, la voix empreinte d’animosité :
« J’aurais une petite question à te poser. Je voulais te demander quand est-ce que j’ai dit que j’allais intervenir maintenant ? Je voudrais bien savoir parce que ce n’est pas sortit de ma bouche et ce n’était même pas dans mon esprit. Ensuite pour le faite que les nôtres et le Clan du Léopard ne veuille pas céder une infime partie de leur territoire, je le savais à l’avance que cela ne ce ferait pas en un claquement de dents. Et puis, je n’ai que faire de parler à Etoile du Tyran. C’est lui le chef, il n’a pas besoin qu’un jeune guerrier lui souffle la conduite à tenir. Après tout, il y a toujours eut trois clans. Je ne vois pas pourquoi cela changerait. Après si Etoile du Tyran souhaite laisser mourir tout un clan, c’est son problème. Et sache que je ne resterais pas à ma place à faire de ses désirs, une réalité. »
Ces paroles suffirent à couper le souffle de Plume Rousse. Il parlait plus ouvertement encore que quiconque et n’hésitait pas à exprimer ses pensées. C’était un guerrier bien étrange. D’un geste, il montra son impatience à reprendre la patrouille tout en attendant la réaction de la lieutenante, qui ne fut pas longue : son poil se dressa sur son échine et les deux félins se défièrent du regard. Outrée, Echo Céleste cracha d’un ton glacial :
Tu devrais faire plus attention à tes paroles et ravaler tes feulements. C'est d'Étoile du Tyran que tu parles et peu importent tes volontés tu dois lui être loyal, ce qu'il te dit tu le fais. Cela en va dans tous les clan et ce, depuis leur création. Trahir son chef, c'est trahir le clan des Étoiles et tu sais ce qui en encourt aux traîtres. »

Plume Rousse hésitait à intervenir. Il ne voulait pas que tout ceci se termine à coup de crocs et de griffes, surtout lorsqu’il s’agissait de loyauté envers Etoile du Tyran. Serre du Corbeau avait le droit de ne pas l’aimer. Mais le dire en public était autre chose.

« Tu es très timide en fait. Bien, j'irais moi-même lui en parler. Après tout, c'est vrai qu'Étoile du Tyran peut paraître assez impressionnant même auprès de ses guerriers, aussi grands soient-ils, et ta compassion est tout à ton honneur. Étoile du Tyran ne laissera jamais un clan disparaître s'il est en son pouvoir de le sauver, rassure-toi. »

Le guerrier roux retint son souffle. Echo Céleste sourit nerveusement mais soutint le regard du guerrier noir qu’elle regardait avec dédain. Heureusement, il ne se passa rien. Plume Rousse retint un soupir de soulagement et croisa le regard de la lieutenante, qui était mêlé de nervosité et d’agacement. Elle fit ensuite demi-tour et lança :

« Bon, terminons la patrouille et rentrons maintenant. »

Elle laissa Plume Rousse et Nuage Balafré lui passer devant et resta en retrait avec Serre du Corbeau. Elle lui murmura quelque chose à l’oreille que le guerrier roux ne put entendre et fonça reprendre la tête de la patrouille. Ils rentrèrent au camp, Echo Céleste d’un air plus motivé que les autres.
Qu’allait dire Etoile du Tyran ?
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Étoile du Corbeau
Chef du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 414
● Je suis arrivé(e) ici le : 06/01/2013
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Nuage de Lumière & Nuage Sanglant

MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Mar 2 Juil - 18:04



Intervention n°4

Je me préparai à recevoir un coup de griffe où au mieux une réplique bien acide. J’étais sur qu’Echo Céleste comprendrait une fois de plus mon intervention de travers. Elle ne devait pas être douée pour comprendre les autres. Et comment une lieutenante peut ne pas savoir comprendre un guerrier. Je venais d’engager les hostilités entre ma lieutenante et moi-même. Et si cela finissait en combat, je pourrais bien avoir l’avantage. Mais je ne le souhaitais pas. Au fond, je n’étais pas méchant. Non, j’étais juste souffrant. Souffrant de mon abandon par ma sœur, de mon père m’accusant de tous les crimes de la forêt. Tout cela à altérer ma réputation ce qui ne fait que plus personne n’ose me faire confiance. Y compris ce vantard d’Etoile du Tyran. Je n’ai pas grand-chose contre ce chef et je suis prêt à lui obéir, seulement, je n’aime pas son caractère et comment il se comporte à mon égard. Si seulement, je partageais ma vie avec quelqu’un, quelqu’un à qui je pourrais parler sans que je le dégoute. Ou même juste quelqu’un qui m’apprécie en tant qu’ami. Bien sur j’ai Ombre du Fantôme, mais ce n’est pas la même chose. Lui c’est mon meilleur ami de réputation et au fond quand on le connait et que l’on ne lui cherche pas des puces, il est bien plus gentil et chaleureux que moi. Son passé est différent. Peut-être est-ce la raison de mon agressivité. Faisant toujours face à Echo Céleste, je vis que son pelage s’était dressé sur son échine. Je ne savais pas ce qu’elle pensait de moi et je préférais ne pas le savoir. A quoi cela me servirait ? A part savoir que j’ai une personne de plus à dos. Echo Céleste semblait réfléchir à mon sujet et se poser des tas de questions. Peut-être essayait-elle enfin de me comprendre. Quand je dis comprendre, je parle ne pas inventer des choses dont je n’ai jamais pensé, même dans mes rêves. Enfin, si elle pouvait me comprendre, ce serait bien. Parce qu’en attendant, Plume Rousse et Nuage Balafré doivent encore plus me haïr. Echo Céleste lâcha dans ses crocs :

« Tu devrais faire plus attention à tes paroles et ravaler tes feulements. C’est d’Etoile du Tyran que tu parles et peu importe tes volontés tu dois lui être loyal, ce qu’il te dit, tu le fais. Cela en va dans tous les Clans et ce depuis leur création. Trahir son chef, c’est trahir le Clan des Etoiles et tu sais ce qui en encourt aux traites. »

Echo Céleste venait de me faire la morale. Comme si elle la faisait aux apprentis. Hors je n’en étais plus un depuis déjà quelques lunes. Et en aucun cas elle ne devait me parler comme ça. Comme si parce qu’elle était lieutenante, elle se croyait tout permis. Au fond, un lieutenant c’est un guerrier comme les autres qui choisit juste les compositions des patrouilles et des équipes de chasse. Rien de plus, rien de moins. Et puis en quoi j’avais dit que je n’étais pas loyal envers mon chef ? Ne pas apprécier quelqu’un signifie lui être déloyal ? Elle ne m’appréciait pas et pourtant, je suis sure qu’en temps de guerre, elle aurait plus confiance en moi qu’en un guerrier d’un Clan ennemi. Et que même si je n’aimais pas plus notre chef que ça, je resterais à jamais loyal à mon Clan. Je l’avais juré au moment de devenir un guerrier et je n’ai qu’une parole. De plus que l’honneur de ma famille est déjà assez bafoué. Cela ne servirait à rien d’en rajouter une couche. Je me retins de lui lancer une réponse aussi acerbe que la sienne pour la simple et bonne raison que Plume Rousse, mais surtout Nuage Balafré ne devait pas être spectateur de cette scène. Echo Céleste me lançai un regard qu’elle voulait noir et plein de méchanceté. Seulement, cela ne m’atteignit même pas.  Echo Céleste se désintéressa de moi pendant un instant. Ce qui me permit de pouvoir un peu respirer et de ne plus avoir son regard posé sur moi. Elle le savait très bien que je n’étais pas un traitre. Alors pourquoi m’humilier en public ? Je me remis en question le temps qu’elle parla à Plume Rousse d’une voix qu’elle voulait gentille :

« Tu es très timide en fait. Bien, j’irais moi-même lui en parler. Après tout, c’est vrai qu’Etoile du Tyran peut paraitre assez impressionnant même auprès de ses guerriers, aussi grands soient-ils, et ta compassion est tout à ton honneur. Etoile du Tyran ne laissera jamais un clan disparaitre s’il est en pouvoir de le sauver, rassure-toi »

Je faillis m’étouffer en entendant les paroles d’Echo Céleste. J’étais sur qu’Etoile du Tyran essayerai de sauver un Clan, mais pas de la même manière que si c’était le sien. Je continuai de me remettre en question. Je ne voyais pas ce que j’avais dit de mal et si avec Echo Céleste nous en étions arrivés là, c’était uniquement de sa faute parce qu’elle n’avait pas compris ce que je voulais lui dire. Après tout, ce n’était pas ma faute si notre lieutenante était une petite cervelle de souris dans le corps d’un matou. Echo Céleste depuis le début de la patrouille sourit, mais ce sourire n’était pas pour moi, mais pour ce guerrier roux, Plume Rousse. J’avais finis par me calmer. La morale qu’Echo Céleste m’avait fait ne m’avait pas fait changer d’avis quand à mon affection pour Etoile du Tyran, seulement, je voulais en parler seul à seul avec elle et ne pas embarquer tout le monde dans cette histoire. Je baillai, impatient de me remettre en route et de parler avec Echo Céleste à la fin de cette patrouille que je trouvai de plus en plus ennuyeuse et longue. Echo Céleste lança un dernier regard à Plume Rousse avant de faire demi-tour. Elle n’eut même pas le courage de croiser mon regard, elle semblait vraiment me prendre en traitre alors que ma place était pour toujours dans le Clan du Lion, peu importe qui le commanderais. Je me mis à repenser avec nostalgie au temps où Etoile du Temps était encore dans le Clan du Lion. Echo Céleste me sortit de mes pensées lorsqu’elle annonça qu’on rentrait au Camp :

« Bon, terminons la patrouille et rentrons maintenant. »

Enfin, me dis-je en mon fort intérieur. Je n’attendais que cela depuis que la discussion en était arrivée à la morale. Repartir pour le Camp, profiter du reste de la journée pour aller chasser ou pour me reposer. Ou peut-être même aller entrainer un de mes deux novices. Qui sait, tout dépendrait du temps qu’il me resterait avant le coucher du soleil. Echo Céleste fit un signe de la queue et je partis à sa suite. Je restai à la fin de la patrouille afin d’être prêt à défendre la patrouille si jamais elle se faisait attaquer par derrière. Echo Céleste se laissa distancer par Nuage Balafré et Plume Rousse pour venir se mettre à mes côtés. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien encore me vouloir celle-là ? Elle voulait recommencer avec sa morale ? Si c’était pour cela, elle pouvait retourner vite à la tête de la patrouille, je n’en avais plus rien à faire de ce qu’elle pouvait dire et penser sur moi. Elle se rapprocha encore plus de moi et me dit d’une voix basse pour que personne d’autre n’entende :

« J’aimerais te parler après la patrouille. Retrouve-moi dans la forêt des sycomores, au crépuscule. »

Et voilà qu’elle me donnait rendez-vous maintenant. Qu’est-ce qu’elle voulait de moi ? S’assurer que je suis bien loyal ? Elle devrait le savoir pourtant. Je n’ai plus rien aujourd’hui, j’ai juste mon Clan. Et elle voudrait encore que je lui sois déloyal ? Je voulus lui sortir une remarque acerbe pour que ce rendez-vous n’ait pas lieu. Mais le temps que je trouve mes mots, Echo Céleste avait déjà repris la tête de la patrouille qui se terminait. Plus que quelques longueurs et nous serions de retour au Camp où nous attendrait surement Etoile du Tyran. Echo Céleste ira surement tout lui rapporter et je me ferais sévir en public ou encore humilier.

__________________________________


Taa ♥

: . anciennement . :
 


Étoile du Corbeau grogne en #850606.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.   Mer 24 Juil - 21:01

« Sans vouloir me mêler de ce qui ne me regarde pas, je pense que nous devrions poursuivre cette patrouille comme ci de rien n’était. Après tout, cela n’est pas notre problème si le Clan du Tigre souffre à cause des bipèdes. Et que pouvons nous y faire ? Je laissai ma question en suspense quelques secondes avant de reprendre. La réponse est simple. Rien. Après ce n’est que mon avis. Dans le pire des cas, on pourrait revoir la division des territoires pour permettre à chacun de pouvoir nourrir son Clan. »
La première pensée qui traversa la tête de Nuage Balafré fut "Égoiste!", puis comprit que Serre du Corbeau voulait aidé. Mais qui était-il pour dire ça de quelqu'un? En fait il n'avait jamais vraiment parlé a Serre du Corbeau, peut être car celui-ci était disons, distant et froid, mais les apparences sont trompeuses et tout le monde le sait. Le jeune guerrier semblait content de sa réponse, mais l'apprenti lui avait envie de passé a autre chose, se sujet le gênait et le dérangeait, il n'aimait pas débattre de l'histoire des clans, surtout quand Echo Céleste lui avait dit qu'il fallait resté poli et pour cela il faillait laissé les supérieur parlé et demandé l'autorisation pour exprimé son avis. Il n'était pas du genre a écouté les règles a la lettre mais le fait de devenir guerrier le préoccupait tellement qu'il ne pouvait pas s'empêché d'obéir. Il avait envie que Lueur d'Espoir, sa mère soit fier de lui et pour cela il fallait qu'il se taise même s'il avait très envie de balancer une réplique pas sympa a tout le monde et donné l'ordre de continué, mais s'il faisait ça on allait lui arraché les oreilles et il aimait ses oreilles. Le matou regarda son mentor, elle ne paraissait pas impressionné, et ben tant mieux, il ne fallait pas qu'elle le soit, il aimait bien Echo Céleste et n'avait pas envie qu'on la tourmente il faillit envoyé quelque chose a Serre du Corbeau mais sa gueule resta close, alors pour ne rien dire il gratta le sol avec sa patte regardant toujours les guerriers autour de lui. Il n'aimait pas être le plus petit, il était le seul apprenti et se sentait comme un intrus ici, mais bref, il fallait qu'il continue a écouté:
« Mon intention n'a jamais été d'intervenir maintenant. Comme je viens de vous le dire Étoile du Tyran doit sûrement être en ce moment même en train de parler avec Étoile d'Épines. Et tu penses réellement que le clan du Léopard et les nôtres seront prêts à leur laisser une partie de leur gibier, surtout en ce moment où la saison des neiges vient tout juste de laisser place aux feuilles nouvelles ? Nous sommes à la limite de nos forces et maintenant que le gibier va peu à peu refaire surface on devrait en abandonner la moitié ? La forêt ne redeviendra abondante que dans une lune ou deux, pas avant. Ton idée est judicieuse mais cela ferait prendre un gros risque aux nôtres, et alors que nos reines vont mettre bas et que certains de nos anciens guérissent tout juste de leur mal, je ne suis pas sûre que le clan du Lion soit prêt à le prendre... »
Nuage Balafré décida d'écouté seulement, sans même pensé a une solution dans sa tête, il voulait rentré, voila, mais la discussion continua:
« Dans tous les cas, lorsqu'Étoile du Tyran mettra au courant tout le clan ce serait une solution à lui soumettre. »
« J’aurais une petite question à te poser. Je voulais te demander quand est-ce que j’ai dit que j’allais intervenir maintenant ? Je voudrais bien savoir parce que ce n’est pas sortit de ma bouche et ce n’était même pas dans mon esprit. Ensuite pour le faite que les nôtres et le Clan du Léopard ne veuille pas céder une infime partie de leur territoire, je le savais à l’avance que cela ne ce ferait pas en un claquement de dents. Et puis, je n’ai que faire de parler à Etoile du Tyran. C’est lui le chef, il n’a pas besoin qu’un jeune guerrier lui souffle la conduite à tenir. Après tout, il y a toujours eut trois clans. Je ne vois pas pourquoi cela changerait. Après si Etoile du Tyran souhaite laisser mourir tout un clan, c’est son problème. Et sache que je ne resterais pas à ma place à faire de ses désirs, une réalité. »
Tu devrais faire plus attention à tes paroles et ravaler tes feulements. C'est d'Étoile du Tyran que tu parles et peu importent tes volontés tu dois lui être loyal, ce qu'il te dit tu le fais. Cela en va dans tous les clan et ce, depuis leur création. Trahir son chef, c'est trahir le clan des Étoiles et tu sais ce qui en encourt aux traîtres. »
« Tu es très timide en fait. Bien, j'irais moi-même lui en parler. Après tout, c'est vrai qu'Étoile du Tyran peut paraître assez impressionnant même auprès de ses guerriers, aussi grands soient-ils, et ta compassion est tout à ton honneur. Étoile du Tyran ne laissera jamais un clan disparaître s'il est en son pouvoir de le sauver, rassure-toi. »
« Bon, terminons la patrouille et rentrons maintenant. »
Enfin! Enfin il pouvait rentré et bientôt Nuage Balafré serait guerrier, il lança un coup d'oeil a Plume Rousse, lui non plus n'avait pas parlé, tant mieux l'apprenti n'était pas seul, il bondit en avant heureux de terminé cette patrouille, mais Echo Céleste se laissa distancé par le jeune chat et le guerrier roux pour se tenir a la hauteur de Serre du Corbeau. Le félin n'entendit pas se qu'elle voulait lui dire de secret, mais bon tant pis, il ne se retourna pas et garda la tête droite.
Revenir en haut Aller en bas
 

Patrouille des frontières (Tigre). PV : S.du Corbeau; P.Rousse; N.Balafré.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Clan du Lion-