« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nos destins nous guident et parfois s'entrecroisent... [PV Dolce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Nuage d'Ouragan
Apprenti du Clan du Tigre



Masculin
● Nombre de messages : 287
● Je suis arrivé(e) ici le : 22/06/2012
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : Aucun

MessageSujet: Nos destins nous guident et parfois s'entrecroisent... [PV Dolce]   Sam 13 Avr - 19:29

NUAGE D'OURAGAN
1er Passage

Nos destins nous guident et parfois s'entrecroisent
PV Dolce

Le vent soufflait fort sur la lande, annoncant dans doute une tempete. Alors que le soleil etait a son zenith, il disparraissait a present derriere les nuages qui affluaient. La journee avait pourtant commence par un magnifique soleil de printemps et un air frais mais doux. Mais le ciel en avait decide autrement et c'etait des trombes de pluie qui s'annonçaient pour l'après-midi.

Nuage d'Ouragan marchait d'un pas ferme et decide en direction des anciens territoires du Clan du Tigre. Il voulait aller le plus loin possible de son camp de fortune, de ses guerriers moqueurs et surtout de ses anciens aigres et grincheux. Il ne voulait plus les voir, ces cervelles de souris leme pas capable d'accepter un chat qui avait tout perdu pour venir jusqu'a leur camp. Bien sur, il y avait des exceptions. Il y avait toujours des exceptions, des personnes qui pensaient comme lui et etaient plus tolerants. D'ailleurs, il se demandait bien comment ces chats avaient pu resister a s'enerver contre ces cervelles de souris. A moins qu'ils n'aient passé leur colère sur un caillou ou un morceau de bois comme il le faisait maintenant. Mais après avoir accumulé tant de rancœur et de tristesse, il doutait que cela suffirait. Non, même une forêt entière ne suffirait pas pour faire exploser toute sa colère.

Le novice n'en revenait pas. Dire que son père était mort et qu'il avait perdu la seule chose qui comptait pour lui, sa famille, tout ca pour aller dans un clan qui ne cessait de le railler à longueur de journée. Si seulement il avait su... Mais on ne savait jamais rien en avance. Griffe d'Orage lui avait tellement parlé de ces valeureux guerriers, de ce code juste et équitable, de ces sorties en forêt où l'on se sentait libre, de ces batailles où l'on défendait coûte que coûte son territoire qu'il s'était fait trop d'illusions sur cette réalité pourtant si dure. Il avait oublié de lui parler des bouleversements récents, de ces injustices et de ces nuits passées dans le froid de la tanière. Et par dessus tout, le matou avait omis de les prévenir qu'ils seraient bien souvent seuls contre tous sans doute parce qu'il n'avait pas pu prédire ce que le Clan des Étoiles savait depuis le début.

Le mâle aux prunelles d'émeraudes pesta. Qu'avaient fait les guerriers de jadis pour lui venir en aide et le réconforter ? Rien ! Le seul réconfort qu'il ait eu était d'avoir trouvé une amie qui possédait le même caractère difficile que lui. Et ce n'était pas les chats célestes qui l'avait amenée à lui pas plus qu'ils ne lui avaient apporté de réponses aux questions qu'il leur posait à chaque prière. Parfois, il lui arrivait de se demander s'ils existaient vraiment ces chasseurs défunts qui voyaient tout. Étaient-ils vraiment si puissants ou bien était-ce seulement une histoire inventée de toutes pièces pour émerveiller les chatons, faire peur aux apprentis irrespectueux et donner aux guerriers un espoir, une croyance pour se donner du courage ? Dire que tous ces félins sans cervelle se pliaient à la moindre règle, au moindre signe orchestré par leurs ancêtres... Ils avaient l'air stupides à regarder les étoiles comme si elles pouvaient les amener vers un monde où la vie serait plus belle. Ce n'était après tout que des petits soleils immobiles et impuissants.

Nuage d'Ouragan donna un coup de patte dans un caillou qui traînait sur son chemin. S'il était si en colère pour remettre en cause sa confiance envers le Clan des Étoiles, c'était à cause de Voile de Nuit, l'ancien de son clan qu'il avait rencontré ce matin même. Il était si grincheux et désagréable que le matou cendré s'était emporté contre lui. Mais après tout, avait-il raison de lui en vouloir ? Il était presque aussi ronchon que ce vieux bouc et son caractère ne risquait pas de s'arranger avec l'âge. Mais moi, je ne serais pas comme lui. J'encouragerai les apprentis respectueux et tolérants et je tirerai les oreilles à ceux qui oseront se moquer d'un camarade qui n'est pas né dans le clan. Et encore... S'il était ancien et pas chef ou même guerrier des étoiles. Le peu de vieux chats dans le clan prouvait que celui-ci avait dû endurer maintes et maintes morts dans des combats ou lors de la catastrophe causée par les Bipèdes. Mais quand finirait ce calvaire ?

Dire que cette journée avait si bien commencé... Un paysage que le novice n'avait encore jamais vu lui apparut soudain. C'était de grandes tanières pointues avec des ouvertures. La plupart étaient blanches et rouges. Il s'approcha de l'une d'entre elles et vit soudain un Bipède en sortir. Des nids de Bipèdes ! Il courut se cacher derrière une forme immobile et sombre. Le Bipède disparut alors. Les yeux de la bête luisirent soudain. Ils étaient jaunes et fixaient le félin d'un air menaçant. Un monstre ! Il prit ses pattes à son coup et alla aussitôt se cacher dans les taillis à la lisière de la forêt. Il détestait être à découvert et attendit patiemment que le Bipède s'en aille dans le ventre du monstre pour sortir prudemment de sa cachette. Ainsi, c'était eux les fameux monstres de Bipèdes dont on lui avait tant parlé et qui étaient la cause de leur souffrance. Mais que leur voulaient-ils donc ? Il se jura que, plus tard, il deviendrait un grand guerrier et forcerait tous ces coeurs de renard à partir.

Les bourrasques de vent redoublèrent de plus belle comme en écho à sa colère. Il.projeta un bout de bois en l'air et celui-ci atterrit à quelques longueurs de queue de souris plus loin dans un fourré. Un gémissement ténu lui parvint. Était-ce une souris ou bien un chat ? La tempête continua et il se demanda un instant s'il n'avait pas halluciné. Pour en avoir le coeur net, il s'approcha plus près et lança à nouveau un caillou. Le couinement se refit entendre, plus net cette fois. L'apprenti gronda :

Qui est là ?

__________________________________





Merci Dodo, ma n'apprentie-grapheuse preferee <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendair-alysia-rpg.lebonforum.com/

Mon identité.
Relationship :
Dolce
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 204
● Je suis arrivé(e) ici le : 25/10/2012
● Mentor/Apprenti(e) : Connait pas...

MessageSujet: Re: Nos destins nous guident et parfois s'entrecroisent... [PV Dolce]   Dim 6 Oct - 18:53

Aussi vive que le vent, Dolce fila ventre à terre, et traversa le long jardin vert de plantes et de buissons de toutes sortes, que sa maîtresse chouchoutait. Elle entendit un feulement de rage et accéléra l'allure, mais ses petites pattes avaient du mal à tenir le rythme, le souffle lui manquait et elle savait que si elle ne s'échappait pas rapidement, son agresseur la rattraperai et dieu sait ce qu'il lui fera! La seule chose dont elle était sûre était qu'elle n'en ressortirai pas sans blessures douloureuses.
A présent dans la rue vide, elle cherchait désespérément un endroit où se cacher, mais de toute façon, dans les rues, il n'y avait que sous les voitures qu'elle pouvait se dissimuler, or, il n'y en avait aucune. Au loin, elle remarqua qu'elle s'approchait de la forêt, et, même si elle avait horreur de s'y aventurer, elle ne put que se ruer vers celle-ci.
Arrivée près des bois, elle s'enfonça un peu plus loin afin que le matou ne la suive pas : lui aussi, plus que tout, détestait s'approcher de là. Il s'arrêta net lorsqu'il remarqua la petite chatte disparaître derrière une barrière de feuille : tant pis! Avec un peu de chance, elle sera avalée par des renards. Et il fit demi tour.
Pelotonnée dans un buisson de ronce, Dolce ne bougeait plus, son cœur battait à toute allure, elle avait peur que Mostro l'aie suivie malgré tout. Mais elle n'entendait plus que le doux chant des oiseaux : le danger était écarté! Doucement, avec prudence, elle sortit de sa cachette et huma l'air : rien.
Ces temps si, Mostro était plus irritable que d'habitude, elle avait comme l'impression que plus elle grandissait, plus il était dur avec elle.. Un jour, elle avait essayé de se rebeller.. un peu.. elle n'avait fait que gonfler son poil et gronder après lui. Bien sûr, très vite, il lui avait fait rappeler que c'était lui le chef. Seulement, sur ce le coup, elle avait entraperçue une petite lumière de peur dans son regard, bien vite changée par de la colère. Avait-il peur qu'elle ne se rebelle complètement un jour? Que son esprit de chat sauvage ne se réveille d'un seul coup? Car, après tout, elle venait de la forêt, elle était née là-bas.

Avec lenteur, elle essaya de se rappeler de quel côté elle venait. Elle paniqua soudain en ce demandant si cela n'allait pas recommencer comme la dernière fois, lorsqu'elle s'était perdue en cherchant Petit Laurier. Elle soupira de soulagement en remarquant des endroits familiers ainsi que des touffes de poils noires et blanches laissées sur son passage. Elle se mit en route quand soudain, un bout de bois, sortit de nulle part, atterrit en plein sur sa tête. Elle couina de douleur et chercha le coupable : rien, que du vide. Tout de suite après, un caillou, venant du même endroit apparu et tapa son front, elle gémit un peu. Les feuilles bougèrent et une voix se fit entendre :

-Qui est là ?

Elle sursauta : "Oh, non! Je suis encore tombée sur un chat de Clan..." pensa-t-elle. Penaude, elle s'enfonça dans les feuilles et se retrouva nez à nez avec un chat d'à peu près du même âge qu'elle, mais qu'elle n'avait jamais vu. "Combien sont-ils donc dans cette satanée forêt?!" . Elle se racla la gorge et se força à regarder l'inconnu dans les yeux :

-Mon nom est Dolce, je suis une .. chatte domestique et je me suis perdue en essayant d'échapper à.. quelque chose, ou plutôt quelqu'un.


[J'ai mis beaucoup de temps à répondre, vraiment désolée !]

__________________________________





Prochainement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Nuage d'Ouragan
Apprenti du Clan du Tigre



Masculin
● Nombre de messages : 287
● Je suis arrivé(e) ici le : 22/06/2012
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : Aucun

MessageSujet: Re: Nos destins nous guident et parfois s'entrecroisent... [PV Dolce]   Sam 2 Nov - 20:53

Nuage d'Ouragan se mefiait des buissons. Quelques lunes plus tot, son pere avait ete tue par un sanglier sorti d'un de ces taillis. Mais c'etait aussi de l'un d'eux qu'avait surgi Nuage Noir, la jeune apprentie du Clan du Lion qui l'avait attaque. Ah, cette Nuage Noir ! Decidement, il ne pouvait pas penser a elle sans que son poil ne se herisse sur son echine.

Pourtant, la creature qui sortit du buisson devant lui n'avait rien en commun avec les deux autres si ce n'etait que c'etait un chat. C'etait une petite chatte noire et blanche aux courtes pattes et aux grands yeux. Elle devait avoir le meme age que lui vu sa petite taille et son pelage semblait tres doux malgre quelques blessures dues au roncier dans lequel elle s'etait abritee. Le novice se sentit soudain coupable qu'une aussi jolie femelle l'ait vu apeure face a un Bipede. Avec un peu de chance, elle ne m'a pas vu songea-t-il sans trop y croire.

Mon nom est Dolce, declara-t-elle, je suis une .. chatte domestique et je me suis perdue en essayant d'échapper à.. quelque chose, ou plutôt quelqu'un.

Le matou gris eut pitie de ce jeune felin. Mais il se posait tout de meme des questions. Qui la poursuivait ? Un Bipede ? C'etait possible. Nuage d'Ouragan avait entendu dire que certains Bipedes enfermaient leur chat et qu'ils le poursuivaient quand il s'echappait. Un chat ? Certains chats errants attaquaient des chats domestiques sans raison apparente parfois. A moins que ce ne soit un chat des Clans qui l'ait attaquee. Sans doute cette insupportable Nuage Noir qui ne tolerait pas que l'on pose une patte sur son territoire et serait bien capable de poursuivre un intrus jusqu'aux nids de Bipedes. Pourtant, la fugitive semblait rassuree, comme si elle etait protegee en ces lieux. Et elle n'avait pas eu peur en apercevant Nuage d'Ouragan qui portait pourtant sur lui l'odeur de la foret. Et il savait que la novice du Clan du Lion respectait le code du guerrier sans pour autant s'enerver jusqu'a poursuivre un chat si loin. Alors qui etait-ce ?

Qui ca ? s'enquit le matou cendre, curieux.

[c'est vraiment pourri mais bon...]

__________________________________





Merci Dodo, ma n'apprentie-grapheuse preferee <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendair-alysia-rpg.lebonforum.com/

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: Re: Nos destins nous guident et parfois s'entrecroisent... [PV Dolce]   Lun 27 Oct - 22:47


[Je lock et déplace par manque d'activité. Si vous voulez récupérer ce post, envoyez simplement un MP à un administrateur ou à un modérateur.]

__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nos destins nous guident et parfois s'entrecroisent... [PV Dolce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Terres Libres & Etoiles-