« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrainement au combat. [Nuage Noir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Étoile du Tyran
Chef du Clan du Lion



Masculin
● Nombre de messages : 1084
● Je suis arrivé(e) ici le : 02/05/2011
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Ex → Cœur de Lion/ Nuage Noir.

MessageSujet: Entrainement au combat. [Nuage Noir]   Ven 7 Mar - 22:23


ENTRAINEMENT AU COMBAT.
Pv. Nuage Noir.

Faible était la lumière perçant à travers les feuillages des arbres alentours. Le bruissement des feuilles face au vent semblait tout emporter, même les secrets les plus profonds et enfouis dans un coin d’un cœur assombris par la tristesse et la vengeance. Cependant, le clan du lion ne sentait pas cette odeur de sang. Chacun des guerriers présents dans le camp faisaient comme moi, et prenaient quelques secondes de bon temps, sous les minces rayons de soleil réchauffant les pelages aussi noirs qu’immaculés. Je sentais le vent ébouriffer mes poils et bien qu’une sieste fût prévue, j’eus soudain un regain d’énergie qui me poussa à me lever. Mes griffes se rétractèrent et je m’étirai longuement, accompagné par un bâillement. Sautant du promontoire,  je me dirigeai vers le tas de gibier. Je pris une maigre souris, qui laissa son sang couler sur ma langue et ses os craquer sous mes dents. Aussi savoureux que cela fut-il, je m’empressai de trottiner vers la tanière des apprentis, un mulot dans la gueule. Une bourrasque faillit me faire perdre l’équilibre et je reçu quelque grain de sable dans les yeux. Malgré tout, devant l’entrée de la tanière, j’émis un grognement qui ne ressemblait pas à grand-chose, en tentant d’appeler Nuage Noir, une apprentie qui est devenu la sienne à cause des circonstances. Suite à des gémissements anodins, je pris la sage décision de poser la proie devant l’entrée et crier à Nuage Noir que je l’attendrai dans la combe sablonneuse pour un entrainement. Lentement je me dirigeai vers cette combe, si nostalgique fut-elle. Je me mis à marcher plus vite, sentant le souffle de la brise du matin sur mon museau. Je voulais sauter dans ce sable si important aux yeux d’un jeune !   Je me suis arrêté, au centre de la combe, haletant presque, mais heureux de pouvoir de nouveau courir sans aucun poids sur le cœur.

Des bruissements se firent entendre, et bien que son pelage soit aussi noir que le mien, ses yeux étaient différents. Ne disais-je pas que les yeux étaient le reflet de l’âme ? Que voyais-je dans son regard ? De l’envie ? De la passion ? De l’amour ? De la haine ? Non… rien de tout cela, ce n’était rien d’autre qu’un regard scintillant, brillant sur le monde et sur la fierté. Le futur réserve parfois bien des choses, mais chaque guerrier de cette forêt ne rêve que du meilleur. Je souris. Je lui fis signe d’approcher et de se mettre en position. Mon corps, souple et massif était plus tailler pour le combat que pour la chasse. Position instinctive. Réflexes à leurs plus hauts.

« Voyons voir ce que tu as appris, Nuage Noir. »

__________________________________


Petit Tyran ~ Nuage du Tyran ~ Crocs du Tyran ~ Étoile du Tyran



Merci beaucoup à vous tous :3:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: Re: Entrainement au combat. [Nuage Noir]   Mer 12 Mar - 18:51



Entraînement au combat
feat Étoile du Tyran

La sombre nuit et ses méandres les plus profonds finissaient de régner sur le vaste empire qu’était la Terre. Bientôt, il laisserait sa place au sultan du jour : le Soleil. Ces deux là, comme s’il avait passé un pacs échangeaient leurs places à chaque journée et chaque nuit. Comme si un seul astre ne pouvait pas régner et le jour et la nuit. Peut-être que comme les Guerriers, ils avaient tout simplement besoin de sommeil et qu’ils profitaient justement du court règne de l’autre pour somnoler. Avec eux, toute la nature avait changé. Les sombres oiseaux nocturnes et leurs hululements à vous glacez le sang avait laissé place aux oiseaux diurnes et à leurs chants mélodieux. Le silence lui pesait, de jour comme de nuit, dans la tanière des Apprentis du Clan du Lion. Une parole, presque un cri échappa d’un félin et résonna dans toute la tanière. Ce cri provenait d’un félin que tous les Guerriers et Apprentis du Clan respectaient et écoutaient. Ce félin était le plus grand pilier du Clan, c’était celui qui le menait, le dirigeait dans les bons moments comme dans les pires. Cette personne, ce félin, ce n’était d’autre qu’Étoile du Tyran, le Chef du Clan du Lion. Pourquoi est-ce que le Chef prenait-il la peine de scander le nom d’une Apprentie du Clan ? Et bien tout simplement parce qu’elle était sienne. Après la malheureuse chute de son ancien mentor, Mistral Glacé, Nuage Noir avait passé un long moment seul à vagabonder dans le camp, en attendant que son mentor sorte de la tanière du Guérisseur. Or, il n’était sortit qu’une seule fois et ce pour rejoindre la tanière des Anciens. Pourquoi ? Parce que sa blessure était bien plus grave que ce que tout le monde pensait, sa chute avait été fatale pour sa carrière de Guerrier. Étoile du Tyran avait dut en avoir plus qu’assez que la novice erre sans cesse dans le camp et dans la forêt car il avait pris l’initiative de la prendre sous son aile et ce malgré toutes ses responsabilités et le peu de temps à lui consacrer. Qu’est-ce que cela signifiait donc ? Est-ce qu’aujourd’hui, il allait prendre du temps pour entrainer son Apprentie ? C’est ce que crut la novice qui ne se fit pas prier pour se lever. D’un bond, elle se retrouva sur ses quatre pattes et se dirigea mi-courant mi-marchant et toujours en faisant attention de ne pas écraser une queue ou une patte d’un camarade de tanière qui traînait hors du nid. Elle voulait commencer sa journée sur une note positive et voilà qui était fait. Elle était sortit sans même dérangé personne, elle était de bonne humeur et enfin, elle allait s’entraîner avec son mentor. Après un long moment d’inactivité et de tribulation, voilà que la vie lui souriait. Enfin ! Dans la précipitation, la jeune chatte manqua de peu de chuter sur quelque chose qui traînait à l’entrée de la tanière. Lorsqu’elle fit demi-tour pour voir ce qu’était la dite chose, elle se rendit compte qu’inconsciemment, elle avait trébuché dans un mulot. Mais qui est-ce qui avait laissé traîner cette proie ici ? La jeune novice troublée se demanda alors s’il lui était destiné ou s’il était destiné à une tout autre personne. Elle prit un temps fou à se décider sur ce quel allait bien pouvoir faire. Elle ne pouvait pas laisser une proie comme cela, à demi écrasée sur le pas de l’entrée de l’antre et elle ne pouvait pas la manger si elle ne lui était pas destinée. Un cruel dilemme s’infiltra alors dans l’âme de la chatte. Elle devait choisir. C’est en fermant les yeux qu’elle prit sa décision. Elle ramassa la proie à demi-aplati et s’empressa de sortir de la tanière. Une fois dehors, elle chercha du regard son mentor qui devait sûrement l’attendre quelques parts. Pendant un moment, elle sentit toute sa bonne humeur et tout son bonheur s’effondrer. Étoile du Tyran, son mentor, n’était nulle part en vue. Du regard, elle fouilla le camp des yeux. Elle ne prit pas la peine de chercher plus. Elle le savait, s’il n’était pas dans la clairière, c’était que son mentor était partit et s’il était partit alors qu’est-ce que cela pouvait-il signifier ? La jeune chatte fut prise d’un élan de panique et surtout de déception. Est-ce qu’elle allait une fois de plus être déçue ? Est-ce qu’elle s’entraînerait un jour pour devenir Guerrière ? Est-ce qu’elle parviendrait à atteindre assez de maîtrise pour le devenir ? Peut-être un jour, mais dans combien de temps ? Depuis qu’elle était Apprentie, Nuage Noir n’avait jamais eut de vrais entraînements, seulement de petits entraînement faits avec d’autres Apprentis et d’autres mentors que le sien. A croire que personne ne voulait qu’elle devienne une Guerrière et réalise ainsi une partie de son rêve. Elle qui espérait sortir et pouvoir manger ce morceau de viande avec lui avant de partir s’entraîner, elle était déçue par le spectacle qui s’offrait à lui. Elle baissa la tête et s’exila dans un recoin sombre du Clan. Là, elle mangea sa proie sans en avoir réellement envie. Celle-ci dans sa bouche lui paraissait fade, sec et sans goût. Une fois sa proie terminée, elle poussa les os hors de sa vue et se mit à réfléchir. Au fond, pourquoi son mentor l’aurait réveillée si ce n’était pour aller l’entraîner ? Ce détail fit un tilt dans l’esprit de la jeune chatte. Elle reprit espoir et se redressa. Elle s’étira rapidement avant de plonger vers la forêt. Elle avait une idée en tête. Elle allait aller faire un tour à la combe sablonneuse, histoire de voir si son mentor ne s’y trouvait pas. S’il ne lui avait pas donné d’indications particulières, c’était forcément qu’il était partit là-bas. C’est à toute vitesse qu’elle quitta le camp et s’engouffra dans la forêt. Machinalement, elle prit la direction de la combe sablonneuse, celle où elle s’était rendue quelques fois pour s’entraîner avec un autre mentor que le sien. Un sourire s’afficha sur ses lèvres lorsqu’elle déboucha dans la grande vallée sablonneuse. Son sourire s’élargit lorsqu’elle vit une forme sombre au loin. Elle s’approcha à pleine allure et s’arrêta net devant son mentor. Elle était désormais prête pour s’entraîner. Elle s’en voulait toujours un peu d’avoir pensé que son mentor ne l’entraînerait pas. Elle s’en voulait de ne pas avoir réfléchit plus vite et plus loin avant. La jeune femelle redressa la tête et plongea son regard dans celui de son mentor en attendant une quelconque explication sur les exercices sur lesquels elle s’appliquerait aujourd’hui. Le Chef du Clan ne se fit pas prier pour exposer ses plans :

« Voyons voir ce que tu as appris, Nuage Noir. »

Quittant ses yeux pour son ensemble, la jeune novice se rendit compte que son mentor était passé d’une position neutre à une position plutôt offensive. Avec les paroles qu’il avait prononcées et la position qu’il avait abordée, Nuage Noir devinait parfaitement où est-ce qu’il voulait en venir. Le Chef voulait que son Apprentie l’attaque. Il l’invitait clairement. Elle ne voulait pas le décevoir mais ne connaissait pas grand-chose à l’art du combat. Elle se mordit les lèvres et essaya de se concentrer sur ce qu’elle avait apprit plus tôt dans sa vie. Elle n’en retrouva rien du tout. Qu’allait-elle pouvoir faire ? Est-ce qu’elle devait tout de même l’attaquer et ce en risquant de se ridiculiser ou bien est-ce qu’elle devait lui dire qu’elle ne se rappelait de rien ? Un nouveau dilemme s’opposait à elle et une fois de plus, elle se devait de faire un choix. Elle choisit alors de prendre le risque de se ridiculiser mais en faisant quelque chose. Elle fléchit sur ses membres et fixa son mentor. Elle cherchait son point faible mais n’en voyait pas spécialement. Elle se risqua à fléchir d’avantage. Une fois qu’elle jugea le moment opportun, elle cibla la partie du corps sur laquelle elle voulait atterrir. Elle tenta de réguler sa force et sans plus attendre, elle bondit. Involontairement, elle rata sa cible et s’étala le nez dans le sable de la combe. Ne voulant rien laisser paraître de son incompétence, elle se remit sur ses pattes et percuta son mentor sur le flanc. Elle plongea ensuite sous son ventre et fit mine de le griffer. Après cette démonstration ridicule de sa nullité, la jeune chatte se retira et se remit face à son mentor, la tête basse. Elle n’osa même pas un regard envers lui. Il allait sûrement se dire qu’il avait choisit la mauvaise novice, la plus faible, la plus nulle. Nuage Noir commençait à peine son entraînement avec Étoile du Tyran et voilà qu’elle s’humiliait. Ne voulant pas se ratatiner sur le sol sablonneux, elle garda la tête basse et patienta sans piper mot.

© Codage par Waize rien que pour sa Patoune ♥


__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010


Dernière édition par Nuage Noir le Dim 21 Sep - 22:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Étoile du Tyran
Chef du Clan du Lion



Masculin
● Nombre de messages : 1084
● Je suis arrivé(e) ici le : 02/05/2011
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Ex → Cœur de Lion/ Nuage Noir.

MessageSujet: Re: Entrainement au combat. [Nuage Noir]   Sam 15 Mar - 18:29

L’ombre colossale d’un vieux chêne de la forêt, surplombant la combe, semblait la protéger de toute la violence de cette vie. La forme sombre se déplaçait au gré du vent, et le soleil était là avec parcimonie, ne laissant que quelques traces de son passage au travers de ce manteau de cendres. A l’écoute de son bruissement, on pouvait dire avec certitude que la forêt est maitresse et que le guerrier n’est qu’un hôte parmi tant d’autres. L’esprit porté par le son de la liberté, la jeune novice n’avait pas eu de chance et je le regrettais énormément. Cela faisait déjà quelques demi-lunes que Nuage Noir était devenue apprentie et elle n’avait gouté qu’à un semblant d’entrainement. Normalement, il aurait été normal qu’elle ne sache rien, simplement une vague vision de ce qu’était la position de chasse. Mais j’étais heureux de pouvoir me libérer afin de m’occuper d’elle, de pouvoir en faire une guerrière loyale, bien que d’après mon regard porté sur son caractère, elle me paraissait déjà mure, attentive et travailleuse. Heureux d’apprendre à la connaître mieux et de passer d’agréables moments en sa compagnie, l’’énergie montait en moi. « Prisonniers du cycle de la vie, deux bêtes noires errent dans la sombre et accueillante forêt enchanteresse. ». Cette phrase n’a-t-elle aucune ressemblance avec la simple et pure vérité ? Il fut un temps, où, malheureusement, je l’aurais cru, j’en aurais même été persuadé. Cependant, aujourd’hui je parle et pense autrement que lorsque je n’étais qu’un point noir dans l’immensité des terres parcourables. Je dirais plutôt « Assoiffés de connaissances, deux guerriers sombres arpentent le lieu qui les a vus naître. ». Cela peut sembler peu différent, mais en les comparants, il se peut que quelqu’un puisse voir leur dissimilitude.

Deux ombres, surplombées par une sombre forme, étrange et bienveillante à la fois, se faisaient face. Devant moi se trouvait Nuage Noir, indécise suite au choix qu’elle devait faire. Comment savoir ce à quoi elle pensait ? Impossible de le deviner réellement, mais un jeune apprenti est toujours et excité et inhabile lors des premières séances d’entrainements. Que dire ? Elle hésita encore un instant puis s’accroupit et se plia, préparant un saut. Plutôt utile pour la chasse, sa position manquait de légèreté mais elle détenait la base d’un excellent chasseur. Face à un guerrier immobile tel que je l’étais, il n’avait pas lieu de se replier autant sur soit même, ce qui est également difficile à contrôlé, d’autant plus si c’est la première fois que l’on saute de cette manière. J’émis un petit hoquet surpris quand je la vis en seulement quelques instants la truffe dans le sable, me rappelant alors mon premier entrainement avec Cœur de Lion. Certes, son saut m’avait manqué, mais après un tout petit peu de pratique, elle arriverait facilement à agripper un guerrier sur le dos, qu’il soit mobile ou immobile. Très vite elle se plaça sous moi en laissant derrière elle cela, alors que j’étais inactif lors de mon analyse et fit mine de ma griffer le poitrail. Elle se retira ensuite, mais ne me paraissait très satisfaite, au contraire de moi, qui était parfaitement impressionné par une novice et aurait pu perdre espoir après tant de temps d’inactivité. Sa tête était basse ce qui me fit rire, comme un petit chaton. Je cernais de mieux en mieux sa personnalité, et, d’une façon ou d’une autre, elle me rappelait Etoile du Temps. Je ne voulais pas la froisser, de peur qu’elle prenne mal ce petit rire m’échappant, je m’expliquai donc.

« Ne fais pas cette tête voyons ! Lui souris-je. Je vois que même si cela t’a sembler instinctif, c’est ce que tu as déjà vu il y a longtemps. C’était très bien pour une toute première tentative. Cependant, mélanger position de combat et de chasse est normal pour un apprenti. Aujourd’hui je vais donc t’apprendre la différence et les deux et demain nous irons en forêt et apprendre l’approche d’une proie. Maintenant, nous ne sortirons pas de cette combe sans que tu ais bien compris que la position du chasseur est faite pour traquer et non pour attaquer, ors, tu as essayé de me prendre pour une proie. Je marquai une pause puis repris. Il faudra apprendre au fil du temps à contrôler ce mouvement, et dans peu de lunes, il deviendra tout à fait naturel pour toi. Une dernière chose, sache qu’un guerrier, comme une proie, n’est jamais immobile. »

Je me levai et me retournai, posant ma queue sur son museau et me dirigeant vers le fond de la combe. Comme elle avait effectué une position similaire à la pratique de la chasse, je me suis dit que j’allais commencer avec celle-ci. Me mettant en place, me plaquant sur le sol, les membres fluides, loin d’être crispés, et me déplaçant sans que le sol ne tremble ou ne bouge ne serait-ce que de quelques grains de sables. Une lueur d’excitation luisait dans mon regard, je le sentais, et cela était d’autant plus exaltant. Je me relevais et le dis :

« Fluidité, agilité et légèreté sont les maitres mots de cette technique. Réfléchissant à l’aider, je fis mine de chercher quelque chose mais je ne trouvais rien de concluant. Hum… dis-toi que tu es une plume, que tu es légère au point d’effleurer le sol et non le toucher. »

Que dire une fois encore ? Je gloussais comme un vieux malade, et je me demandais si je n’allais pas être vu comme un comique qui ne fait que rire à longueur de journée, mais il faut dire… la joie était présente dans cette combe en ce jour ensoleillé.

__________________________________


Petit Tyran ~ Nuage du Tyran ~ Crocs du Tyran ~ Étoile du Tyran



Merci beaucoup à vous tous :3:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: Re: Entrainement au combat. [Nuage Noir]   Mer 14 Mai - 13:23



Entraînement au combat
feat Étoile du Tyran

Toujours sans ouvrir la bouche ou ne serait-ce que relever la tête, la jeune novice patientait. Elle attendait le verdict de son mentor. Elle attendait le verdict de celui qu’elle respectait le plus de la forêt, du moins celui qu’elle pensait le plus respecté. Elle aurait tant voulut ne pas le décevoir et pourtant. Elle venait de le faire et ce en beauté. Elle se sentait faible et vidé de toutes connaissances. A son âge, tous les Apprentis auraient été capables de faire mieux et mieux encore, ils auraient put exécuter de nombreux mouvements et de nombreuses techniques et enchaînements dont Nuage Noir ignorait tout simplement l’existence. Tout cela pour dire que notre jeune chatte était une ignorante face à ses camarades. Elle n’était rien de plus qu’un esprit et un cerveau de chaton dans un corps de novice. Mais qui pouvait-elle ? Avait-elle choisit son mentor ? Ou plutôt avait-elle choisit que son mentor ait un accident et ne puisse rien lui apprendre ? Le fait est que cet accident était la chose qu’elle avait le moins aimé de toute son existence. Jamais elle n’avait vu une telle chose. Jamais elle n’avait vu quelqu’un mourir ou tout simplement ce blesser aussi gravement. Peu de temps après son enchaînement miséreux, Nuage Noir entendit un petit rire émanant de celui qui était son mentor. Mécontente de son rire qui annonçait pour elle une sorte de moquerie, elle dut se retenir pour ne pas relever la tête et cracher au visage de son mentor qu’elle n’y pouvait rien et qu’il n’avait qu’à lui apprendre au lieu de se fiche d’elle. Malgré cela, elle resta calme et ne bougea pas d’un poil et n’eut même pas le courage de ciller des yeux. Elle ne voulait pas passer pour une effrontée ou une chatte mal élevée. Sa mère ne l’avait pas élevé comme cela. Elle avait toujours fait le maximum pour sa fille et elle devait bien lui rendre la pareil. Elle devait se comporter comme sa mère le lui avait appris et non pas comme sa conscience le lui dictait. Elle était maintenant en âge de comprendre qu’à chaque jour qui passe, on joue sa place, on joue son rang, son honneur, en quelque sorte sa vie et qu’à chaque faux pas, on peut chuter et ne jamais se relever. Et pour ainsi dire, Nuage Noir ne voulait pas tomber, elle ne voulait pas trépasser. Elle voulait devenir une grande Guerrière, la meilleure que son Clan eut connut et pour cela, elle devrait travailler dur et apprendre à garder son sang-froid dans toutes les situations. Et pour cela, elle devait commencer dès aujourd’hui, en ne réagissant pas à ce qu’elle croyait être une moquerie. Au fond, il pouvait rire pour une toute autre raison. Une raison qui ne concernait pas Nuage Noir. Comme pour justifier son rire, Étoile du Tyran parla, sans que quiconque ne lui ait rien demandé :

« Ne fais pas cette tête voyons ! Je vois que même si cela t’à sembler instinctif, c’est ce que tu as déjà vu il y a longtemps. C’était très bien pour une toute première tentative. Cependant, mélanger position de combat et de chasse est normal pour un apprenti. Aujourd’hui je vais donc t’apprendre la différence et les deux et demain nous irons en forêt et apprendre l’approche d’une proie. Maintenant, nous ne sortirons pas de cette combe sans que tu aies bien compris que la position du chasseur est faite pour traquer et non pour attaquer, or, tu as essayé de me prendre pour une proie. Il marqua une courte pause et reprit presque aussitôt. Il faudra apprendre au fil du temps à contrôler ce mouvement, et dans peu de lunes, il deviendra tout à fait naturel pour toi. Une dernière chose, sache qu’un guerrier, comme une proie, n’est jamais immobile. »

Étonnée parce ce qu’il venait de dire, Nuage Noir, dans un haut le cœur, reprit un semblant de confiance en elle. Alors comme cela, c’était tout naturel de confondre les deux. Cela, elle devrait bien le comprendre et l’imprimer dans son esprit afin de ne plus l’oublier. Elle devait comprendre qu’il y avait une position pour la chasse, pour les proies en somme et une autre pour le combat, à utiliser contre les félins. Au fond, elle savait qu’elle avait déjà vu cette position quelque part, cela, elle ne pouvait pas l’avoir inventé. Elle n’était pas une chatte très créative et très inventive. Elle préférait suivre les conseils et les techniques déjà vus et déjà utilisés plutôt que d’innover en inventant quoi que ce soit. Nuage Noir se retint de sursauter lorsqu’elle vit la queue de son mentor arriver droit sur son museau. Elle se retint de reculer, de peur d’être prise pour un couard qu’elle n’était pas. Elle releva timidement la tête et vit que son mentor s’éclipsait déjà. Il semblait se diriger vers le fond de la combe. N’en étant pas certaine, Nuage Noir le suivit du regard. Elle le vit s’arrêter. Il semblait clairement l’invitée à le rejoindre. Seulement, Nuage Noir ne bougea pas, de peur que ce ne soit pas ce qu’il veuille. A vrai dire, elle le rejoint que lorsqu’il commença à se mettre en position de chasse. La position que Nuage Noir avait adoptée pour l’attaquer. Elle semblait la retrouver dans celle qu’exécutait le matou. Elle le vis se déplacer silencieusement sur le sol, tel un serpent. Stupéfaite, elle en resta bouche bée pendant un moment. Elle qui observait toujours son mentor, vit qu’une lueur nouvelle apparut dans son regard. Qu’était-ce donc cette lueur ? Un sentiment qu’éprouvait le matou et qu’il transmettait par le biais de ses yeux ? Nuage Noir l’ignorait. Elle ne pouvait pas le savoir, personne ne lui avait jamais rien dit à ce sujet. La jeune apprentie ne referma sa gueule que lorsqu’elle vit son mentor se redresser. De peur de passer pour une idiote attendant que de la nourriture lui tombe dans la bouche, elle posa sur lui un regard plein de bons sentiments. Elle écouta attentivement son Chef lorsque celui-ci ouvrit la gueule :

« Fluidité, agilité et légèreté sont les maitres mots de cette technique. Hum… dis-toi que tu es une plume, que tu es légère au point d’effleurer le sol et non le toucher. »

Après avoir parlé avec beaucoup d’hésitation, le matou pouffa de rire. Que lui arrivait-il ? Comment un Chef de Clan pouvait être aussi enfantin, aussi peu sérieux ? Nuage Noir se retint de lever les yeux au ciel pour implorer le Clan des Étoiles de lui donner un autre mentor. Au moins, celui qu’elle avait maintenant pouvait assurer pleinement son rôle de mentor, même si ses fous rires n’étaient pas des plus agréables. La novice se décida enfin à s’approcher de son mentor. Elle prit son courage à deux pattes et leva son arrière-train pour longer la combe afin de rejoindre le matou qui lui servait de professeur. Lorsqu’elle fut à côté de lui, elle se sentit soudainement ridiculement petite. A côté de ce chat tout en muscle et d’une taille impressionnante, elle n’avait pas une allure menaçante du tout. Puis sentant que son mentor attendait d’elle quelque chose, elle essaya d’imiter la position qu’il avait adopté quelques instants auparavant. Elle fléchit sur ses membres, pris soin de mettre sa queue en hauteur de sorte qu’elle ne touche pas le sol, en évitant de la redresser pour ne pas être repéré. Disgracieusement, elle se déplaça sur le sol. Au début, elle n’avançait que par saccade, par petits pas imprécis et bruyants. Et au fur et à mesure, elle prenait de l’assurance et bientôt, elle crût qu’elle avait compris comme cela fonctionnait. Un peu plus fière d’elle que lors de sa démonstration technique de combat, elle se redressa et demande à son mentor d’une voix aussi douce que possible :

« Est-ce que… Est-ce que c’était bien ? »

Nuage Noir se mit sagement assise en attendant la réponse de son mentor. Non pas qu’elle était fainéante, mais marcher comme elle l’avait fait engourdissait ses membres peu entrainés et très peu musclé. Enroulant sa queue autour de ses pattes, elle fixa de ses yeux d’ambre Étoile du Tyran en attendant ses commentaires.


© Codage par Waize rien que pour sa Patoune ♥


__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Entrainement au combat. [Nuage Noir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Clan du Lion-