« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Plume du Soleil
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5813
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/03/2012
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : X

MessageSujet: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Dim 10 Aoû - 18:09

Plume du Soleil ouvrait doucement ses yeux. Il faisait sombre. Seul quelques rayons traversaient la tanière des guerriers. Elle regardait du coin de l’œil tout autour d'elle. Elle pouvait constater qu'il manquait quelques guerriers. Tendant légèrement ses deux oreilles, elle écoutait le bruit qu'il y avait en dehors de la tanière. A part le bruit du léger vent qui commençait à se faire sentir dans la tanière, la jeune femelle pouvait constater des guerriers discutaient, ils allaient en patrouilles. Plume du Soleil soupira. Elle pouvait en déduire que le soleil venait de se lever. Aujourd'hui elle n'était pas de patrouille. Elle aurait bien voulu les accompagner, mais ses pattes ne voulaient pas bouger. Et doucement, elle ferma ses yeux et se rendors.

Des bruits d'agitations réveilla Plume du Soleil. Elle bailla et pensa vivement : Je... Me suis rendormie ? La femelle secoua sa tête et se leva sur ses quatre pattes. Son devoir n'était pas de dormir toute la journée, mais d'aller chasser pour le Clan et le protéger. Plume du Soleil plissa les yeux quand elle fut sortir. Bien qu'il y avait quelques nuages moelleux qui flottaient dans le ciel, le soleil tapait. L'air était frais, ce qui équilibrait la journée. La rouquine soupira. Elle n'avait pas faim. Regardant autour d'elle, elle aperçut Mélancolie du Merle, un guerrier de son Clan. Il avait l'air de s'ennuyer. Plume du Soleil leva sa tête et soupira. Je suppose que je dois le faire.. Elle s'approcha vivement du mâle, et pencha légèrement sa tête vers lui, vu qu'il était couché, là-bas, dans un coin.

▬ Tu viens chasser... Avec moi ?

Dit-elle avec son ton froid et tact. Plume du Soleil n'avait point l'habitude de demander gentillement des choses. Elle était devenue solitaire après la mort de son mentor et évitait le mieux qu'elle peut de se rapprocher des autres, à part bien sûr si elle le doit vraiment. Elle espérait au moins ne pas se prendre un vent et qu'il n'allait pas se vexer.

__________________________________



Spoiler:
 


Dernière édition par Plume du Soleil le Sam 16 Aoû - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Dim 10 Aoû - 18:52


Ennui, oh terrible ennui... pensa Mélancolie du Merle. Tout était propice pour passer une bonne journée, pourtant. Le temps était acceptable, bon pas resplendissant non plus, mais acceptable. Quelques nuages se mélangeaient à la toison bleue , se déplaçant lentement sur un long trajet qui dépassait l'horizon visible. Il faisait chaud, si on mettait de côté le vent frais qui se promenait de temps en temps...assez agréable d'ailleurs...

Non, en réalité, cette journée était parfaite. Mais le jeune mâle ne s'était pas levé de bonne humeur. Un cauchemar avait hanté sa nuit, le réveillant avant même que le soleil fasse profiter les félins de ses rayons. Un cauchemar. Ça faisait des lunes, maintenant. Des lunes qu'il était intégré au clan, et des lunes que ses nuits étaient parsemées de mauvaises surprises. Non, pire que de simples cauchemars. Des souvenirs.

C'est ainsi qu'il se réveilla en sursaut au milieu de la nuit, et qu'il s'ennuyait depuis ce moment même. Il fit alors trois fois le tour du clan, croisant de temps à autre des congénères qui n'étaient pas encore tout à fait réveillés. Il alla se proposer pour une patrouille matinal, mais elle était déjà complète et des félins supplémentaires ne ferait que la ralentir.

Ennui, oh l'horrible ennui...Il se sentait invisible parmi les chats qui s’agitaient de plus en plus. Puis une rouquine attira son attention. C'était une jolie féline avec des yeux assez troublants par leurs ressemblance avec la toison bleue qu'il avait observé quelques instants plus tôt. Son esprit divagua, tentant de se souvenir où il avait déjà put l’apercevoir. Il fut coupé net par la rouquine elle-même. Il resta allongé, interdit d'avoir été stoppé dans ses idées, mais assez lucide tout de même pour tourner la tête vers elle. Il entendit alors:

▬ Tu viens chasser... Avec moi ?

Sa voix était froide, contrastant étrangement avec son pelage pourtant si chaleureux. Au moins, sa demande est claire. Bien que le ton de la femelle étonna Mélancolie du Merle, il fut satisfait de ne pas avoir a faire de long discours pour lui répondre. Question claire, réponse claire:

▬ Oui, d'accord.

Il se souvint que cette chatte, Plume du Soleil, était plutôt solitaire. C'est dommage, je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression qu'elle pourrait être très sympathique...Mais c'est sans doute parce que nous ne nous connaissons pas vraiment.Oui, c'était là le problème. Mélancolie du Merle ne connaissait presque personne dans son clan. Enfin, pas personnellement du moins. Il parle aux autres comme des congénères, non comme des amis. Pour l'instant...

Il se releva d'un bond puissant, histoire de réveiller ses muscles fatigués, et se dirigea vers la sortie du camp, la rouquine sur ses talons. Ils marchèrent tout les deux jusqu'aux pins sans dire grand chose. Le chat noir était un peu gêné. Plume du Soleil avait une prestance intimidante. Non pas que le chat avait peur, plutôt qu'il ne savait pas vraiment quoi lui dire...Mais il était enthousiaste d'avoir enfin trouvé une activité dans laquelle il est accompagné. Il hésita, puis dit finalement une fois arrivé dans un endroit tranquille:

▬ Celui qui attrape la plus grosse proie à gagné
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Plume du Soleil
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5813
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/03/2012
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : X

MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Dim 10 Aoû - 19:45

Plume du Soleil regardait le matou allongeait à ses pattes, avec une tête mélancolique, voir sans sentiment. Elle attendait patiemment la réponse du jeune mâle. Elle lui avait demander si il voulait venir chasser avec elle. Voudra t-il vraiment venir chasser avec la rouquine ? Si il refusait, cela ne gênerait pas la rouquine et ne lui en voudrait point.

▬ Oui, d'accord.

Finalement, Mélancolie du Merle avait accepté la demande de Plume du Soleil. Cette réponse l'étonna un peu. Mais finalement, c'est mieux ainsi. Je suppose... Que je suis contente. Un peu. Aujourd'hui, elle ne sera pas obligée de partir seule chasser. Et chasser en groupe sera peut-être amusant, qui c'est ? Elle n'a pas eu beaucoup l'occasion de faire ce genre de choses, alors pourquoi pas ? Le mâle se réveilla d'un bond et se dirigea vers la sortie du camp et la rouquine fit de même. Tous les deux marchèrent tranquillement vers le grands-pins, une destination de rêve si on veut attraper de grosses proies. Ils marchèrent, en écoutant que le silence et le vent de la forêt. C'était reposant. Plume du Soleil ne savait pas quoi dire, et c'était sans doute le cas aussi pour Mélancolie du Merle. La femelle ne le connaissait pas vraiment, elle n'avait pas eu d'occasion pour lui parler, donc elle ne savait pas comment l'aborder. Et pourquoi ce serait à moi de faire le premier pas. Soupira t-elle dans ses pensées. La voix de son camarade fit remuer les oreilles de la femelle aux pelages roux et s'arrêta pour l'écouter.

▬ Celui qui attrape la plus grosse proie a gagné.

La guerrière du Lion supposait que c'était une bonne idée. Un défi, hein.. Une pointe d'excitation monta dans tout le corps de Plume du Soleil. Après tout, un défi n'était pas de refus. De plus, cela va égayer un peu la conversation, et le jeune guerrier ne sera pas gêné de l'atmosphère qui se tramait entre les deux chats. Personnellement, cette atmosphère ne gênait pas Plume du Soleil, elle en avait l'habitude. D'ailleurs, elle ne sentait aucune gêne ou quoi que ce soit, elle était neutre. Et en parlant de neutre, elle lui répondit vivement sur ce ton :

▬ Un défi, hein... Plume du Soleil fit genre qu'elle réfléchit, mais elle savait déjà ce qu'elle voulait dire. Pourquoi pas, ça me parait être une bonne idée.

Voir une excellente, allait-elle dire, mais ne le dis pas, car elle trouvait cela quand même exagéré. Elle hocha légèrement la tête et une idée lui passa par la tête. Elle voulait un peu s'amuser avec ce matou, voir si il a du cran pour répondre à Plume du Soleil.

▬ Mais chasse loin de moi, je n'ai pas envie que les proies partent en t'entendant.

Mais bien sûr, Plume du Soleil ne le pensait pas. Elle voulait juste le "tester". Pour voir si c'est un courageux félin et non un tout ramolli qui ne tente pas de répondre à un félin comme Plume du Soleil.

__________________________________



Spoiler:
 


Dernière édition par Plume du Soleil le Sam 16 Aoû - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Dim 10 Aoû - 20:29


Le chat noir était maintenant excité. Bien que sa question pouvait paraitre dépassée pour une chatte qui le connaissait à peine, il fut finalement heureux de l'avoir lâchée. Un défi, ni plus, ni moins. C'était en faite une merveilleuse idée qu'avait eut Mélancolie du Merle sans le savoir. Cela pourrait peut-être décoincer un peu l'ambiance...Enfin, si la jeune chatte acceptait, du moins. Et cela, il n'en était pas sûr...

Il s'agissait en faite d'un bon test pour résoudre point par point l’énigme que représentait Plume du Soleil pour le mâle. Si elle refusait, cela signifiait qu'elle était complètement fermée et qu'elle lui avait demandé de chasser avec elle simplement parce qu'il lui faisait pitié. Il grimaça devant cette hypothèse. Non, peut-être refusera t-elle pour autre chose... Et si jamais elle acceptait? Dans ce cas, la journée sera sans doute très intéressante...De nouveau, il fut coupé dans sa réflexion:

▬ Un défi, hein...


Elle semblait peser le pour et le contre. Le guerrier s'amusa à imaginer une dispute dans la tête de la jeune rouquine, avec deux petites représentations d'elle-même qui se disputent, s'envoyant au visage leurs arguments, aussi solides d'un côté que de l'autre. Cette bataille se termina plus rapidement que le chat noir n'aurait put l'imaginer. La décision final, le fruit d'une lutte imaginaire sans merci ni pitié, se termina par:

▬ Pourquoi pas, ça me parait être une bonne idée.

Et la sentence fut prise. Le mâle sourit sans pouvoir s'en empêcher. Son cauchemar et ses malheurs furent comme oubliés, ou simplement enfouis profondément dans son esprit. Assez pour ne penser qu'à l'instant présent. Ainsi le défi allait avoir lieu. La puissante chatte semblait penser à quelques choses, elle aussi. Une idée germa dans l'esprit du matou. Peut-être n'avait-elle pas autant hésité qu'elle ne l'avait laissé paraître?... Cela n'a plus d'importance, à l'heure qu'il est. Plume du Soleil lui lança, d'un air qui lui parut moqueur:

▬ Mais chasse loin de moi, je n'ai pas envie que les proies partent en t'entendant.


Le visage du chat se figea. Comment osait-elle l'insulter de la sorte!? Durant le temps d'un battement d'aile de corbeau, il se vexa. Mais il était plus malin que cela. Se vexer ne mènerait à rien. Alors il se demanda pourquoi elle lui avait dit cela. Elle ne semble pas sadique au point d'inviter un chat à chasser avec elle simplement pour se déchainer sur lui. Non, sinon elle serait moins seule...alors, que cherche t-elle? ... Peut-être...peut-être qu'elle répond à un défi par un autre... songea t-il. Il répondit alors d'un ton ironique:

▬ Je suis bien d'accord, la couleur de ton pelage est tellement voyante que toutes les proies fuiront avant même que tu les ait vu, de toute façon...


Cette remarque, bien que venant de lui-même, le fit sourire. Le vent se faufilant entre les pins lui parvint. Il huma l'air en fermant les yeux. Il se fichait de comment la rouquine réagirait à son humour (ou insolence comme lui disait souvent sa mère), et il vida son esprit jusqu'à ce que même l'odeur de celle-ci lui parut lointaine. Il se concentra au point qu'il visualisa les éléments qui l'entourait dans la tête. La fraîcheur, les arbres, l'humus... Puis quelques choses. Quelques choses d’intéressant. Il rouvrit les yeux.
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Plume du Soleil
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5813
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/03/2012
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : X

MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Dim 10 Aoû - 21:31

Plume du Soleil regardait le félin en face de lui. Maintenant qu'elle y pense, elle ne s'était pas attardé sur son physique. Son pelage était d'un noir couleur braise. Ses yeux, s'étaient comme l'opposé des siens. Ils étaient d'une couleur vert émeraude. En le fixant bien, la rouquine se surprit en voyant son reflet dans ses yeux. Elle regardait le matou sourire. Il devait être content après que la guerrière est accepté son défi. Mais ne vous méprenez pas, à la remarque de la femelle, le visage du chat noir se figea. Ça devient intéressant.. Une personne normale aurait réagis en faisant un sourire moqueur non ? Au contraire, Plume du Soleil garda son air neutre, ne faisant ni sourire ni grimace. Elle observait, tout simplement..

▬ Je suis bien d'accord, la couleur de ton pelage est tellement voyante que toutes les proies fuiront avant même que tu les ait vu, de toute façon...

Ohoh.. Plume du Soleil fut ravie de la réponse de son compère. Il avait fais face à la rouquine, pas comme certaines personnes, et ça, c'est ce qu'elle préférait chez un chat. Quelqu'un qui ne se laisse pas faire et qui ne se vexe pas facilement. La guerrière fut soulager d'être tombé sur un félin comme celui-ci. Ça risque de devenir intéressant. Elle le regardait sourire à sa remarque.

▬ Et tu sais pourquoi elles s'enfuiront ? Ce sera pour prévenir les autres proies de venir voir mon magnifique pelage qui brille au soleil.

Plume du Soleil ne voyait pas à quoi cela va servir de continuer à le tester. Elle avait eu sa réponse, ce chat ne se laissait pas marcher sur les pattes. Celui-ci avait fermé ses yeux, il devait sans doute réfléchir à quelque chose. La rouquine hocha vivement la tête et lâcha un minuscule "rire" comme les autres félins appelaient ça. Sauf que son rire à elle, ressemblait à un rire forçait, donc elle n'était pas du tout crédible.

▬ Évidemment, je blaguais. Décidément, j'ai bien fais de venir te demander de chasser avec moi. Tu es un chat fort intéressant..

Comme Plume du Soleil était intriguée parce que Mélancolie du Merle faisait, elle fermait elle aussi ses yeux à son tour. Elle sentait le vent soulevait son pelage roux. Autour d'eux, il y avait des arbres, et heureusement d'ailleurs. Mais il y avait aussi quelque chose d'autres. Elle ouvra doucement ses yeux et la forêt pu revoir ses yeux bleus clairs, comme ceux du ciel. Là-bas. Un espèce de corbeau. Enfin, elle ne sait même pas si c'était vraiment un corbeau. Peu importe, ce que c'est, tant que c'est mangeable.. Plume du Soleil retint sa respiration et fixa l’oiseau dans le coin entrain de manger quelque chose. Elle se vida complétement du monde et fixait fermement la proie. Elle sentait son cœur battre. Ne bouge pas petit.. Elle concentra la moitié de sa force dans ses deux pattes arrières et bondit rapidement sur la proie. Au moment où celle-ci leva le yeux vers le ciel, Plume du Soleil lui atterrit dessus violemment. Pas assez rapidement, tss. Pensa t-elle quand elle entendit le cri de la bête. Elle se retourna vers le guerrier.

▬ On commence ?

Elle enterra rapidement la proie dans le sol, elle ira la rechercher plus tard. Puis fixait Mélancolie du Merle pour avoir une réponse rapide. Elle avait bizarrement eu l'envie de faire son défi.

__________________________________



Spoiler:
 


Dernière édition par Plume du Soleil le Sam 16 Aoû - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Lun 11 Aoû - 10:24


Le silence. La forêt avait d'un coup perdue tout son brouhaha habituel, pour laisser place à la concentration de deux félins. Le jeune mâle avait repéré quelques proies intéressantes et pas très loin de lui, mais avait fait abstraction de tout bruit au alentour. Si la féline avait voulut lui parler, il n'aurait sans doute rien entendu. Quand il rouvrit les yeux, il observa sa congénère, perplexe. Elle était dans un tel état qu'elle semblait statufiée. Immobile, le souffle retenue: elle avait repéré quelques choses.

Mélancolie du Merle songea qu'elle devait avoir une bonne vue pour repéré quelques choses ici, parmi les arbres et leurs feuillages touffus. Le guerrier, qui n'avait pas une vue exceptionnel, préférait se fier à son odorat. C'était maintenant devenu une habitude, un étrange rituel de humer l'air, plus longtemps que la moyenne des autres félins. Pendant ce laps de temps, la forêt s'exprime mieux que si elle avait put utilisé des mots. Tout devenait clair, limpide, et le temps semblait comme suspendu autour du chat. Ah, si seulement j'avais une bonne vue, je perdrais peut-être un peu moins de temps...

La rouquine bondit soudainement sur ... sur une sorte de corbeau trop occuper à casser sa croûte pour ce rendre compte que bientôt, il allait casser sa pipe. Et la féline ne se fit pas prier. Un simple coup de patte puis un petit croassement impuissant plus tard, l'oiseau tomba, mort. Le chat noir s'était trompé. Ce n'était pas un corbeau...il reconnu un merle. Un merle. Elle voulait bien le défier, voir essayer de l'intimider. Raté, il en faut bien plus que ça pour m'inquiéter. Elle pointa à nouveau ses deux morceaux de toison bleue vers lui, et elle lança:

▬ On commence ?

Oh que oui. Elle chassait plutôt bien, ce défi allait être épique. La femelle enterra son pauvre merle au sol. Le guerrier le fixa des yeux. Peut-être était-ce le même qui lui avait indirectement donné son nom? ... Cela n'a plus d'importance...Il s'était juré d'oublier tout ce qui était possible de l'être, et d'enterrer ce qui y résistait. Ce fut tout un symbole pour lui que la rouquine enterre ce merle. Peut-être que sa joie reviendra par elle? Ou alors, il faut interpréter ça sous un sens plus large. Peut-être que c'est le fait d'être accompagné qui l'aidera? D'avoir...des amis?...Mettant tout cela de côté, il se hâta de répondre à la rouquine:

▬ Je n'attendais que toi.

Le félin sourit de nouveau. Ce n'était pas un sourire forcé comme il avait pris l'habitude d'en faire. C'était un vrai sourire, un sourire de plaisir. Rien de tel qu'une compétition pour raviver le cœur d'un guerrier. Il visualisa l'emplacement des proies qu'il avait put sentir, et s'éloigna en courant de la chasseuse, suivant le sens contraire du vent. Il vit défiler un dégradé de vert et de marron dans sa course, et heurta au passage quelques bourrasques de plein fouet.

Quelques instants plus tard, une fois qu'il fut assez éloigné de la féline, il commença à ralentir. Le seul bruit qu'il émettait était celui de sa respiration, un peu saccadée. Il tomba sur une souris. Ce n'était pas vraiment la meilleure proie pour le concours, mais c'était déjà mieux que rien. Courant toujours à moitié, il monta à un arbre pour étendre son champ de vision. La féline était hors de vue. Il s'avança alors dans l'arbre, à une hauteur assez basse, vérifiant qu'il n'y avait pas d'oiseau caché. Rien. Il se mis alors au même niveau que la souris et sauta, toute griffe dehors. Aucun échappatoire possible pour le rongeur. Une souris. Un bien maigre butin... Le félin s'empressa de l'enterrer et de retourner à la recherche d'une cible plus grosse. Non pas qu'il détestait perdre, cela arrive, mais simplement qu'il aimait gagner.
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Plume du Soleil
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5813
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/03/2012
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : X

MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Lun 11 Aoû - 20:52

La guerrière du Lion semblait dégoutée d'avoir entendu le cri de l'oiseau. Pourquoi ? Parce que pour elle, s'est une preuve qu'elle n'a pas été assez rapidement. Elle voulait juste l'achever sur le coup. Plume du Soleil venait tout juste de constater que l'espèce d'oiseau était en réalité une merle d'une couleur noire. La femelle levait la tête vers son camarade et réfléchit un court instant jusqu'à faire la comparaison entre son compère et sa proie. Mélancolie du Merle et un Merle.. Tous deux avaient un pelage noir profond. Quel drôle de coïncidence. La guerrière trouvait cela étrange. Était-ce un signe du Clan des Étoiles ? Non, la rouquine ne le pensait pas.

▬ Je n'attendais que toi.

Le félin au pelage couleur braise fit un grand sourire sincère à sa camarade avant de s'éloigner entre les grands-pins, dans le sens contraire du vent. Plume du Soleil fronça légèrement les sourcils. Elle se demandait comment les chats faisaient pour sourire ainsi ? Est-ce les gens normaux qu'ils sourient ? Ou est-ce elle même qui a un problème ? Elle secoua sa tête. Ce n'était pas le moment de réfléchir à différences questions. Maintenant qu'elle avait accepté de faire ce défi, elle ne pouvait pas l'abandonner. Du moins, elle a du cran pour faire cela, mais par respect, elle ne voulait pas lui faire subir cela. Et puis ce matou était intéressant. Elle avait encore envie de l'observer. Elle soupira et se mit en route, dans la direction opposée de Mélancolie du Merle.

La féline courait à un rythme moyen. Elle pouvait courir bien plus vite qu'actuellement, mais elle ne voulait pas économiser ses forces tout de suite. De plus, pourquoi se pressée ? Ce n'est sans doute pas tout de suite que son accompagnateur trouvera une grosse proie. Même si elle n'en a pas l'air, Plume du Soleil aimait observer des paysages comme les grands-pins. Ces arbres gigantesques sombres qui ne faisaient passés que quelques rayons de lumière était magnifique. Ces couleurs verts profonds et marrons foncés donnaient une impression de nostalgie à Plume du Soleil. Elle se rappelle de la fois où elle a déprimé et que sa sœur, Plume de Poussière était venue lui parler. La rouquine avait vraiment de la chance de l'avoir.

La guerrière avait baissé son rythme de course. Elle s'était assez avancée d'en la forêt, et trouvera sans doute quelques grosses proies. Elle huma fermement l'air. Des odeurs de nombreuses proies se mélangeaient, se qui donnaient faim à la rouquine. Elle secoua sa tête pour chasser cette idée. Elle ne devait pas penser à manger, mais à chasser pour son Clan. Le Clan passe avant, après tout. Des bruits de feuilles derrière elle l'a mit sur ses gardes. Fixant l'endroit où la touffe d'herbe bougeait, un écureuil sortit de cette touffe. Plume du Soleil fut étonnée que cet animal se montre inconsciemment devant une chasseuse. Peu importe.. Elle fixait fermement l'animal brun de ses yeux d'un bleu profond. Par sa plus grande surprise, lui aussi la regardait ! Plume du Soleil ne comprenait pas comment pouvait-il ne pas s'enfuir ? Il était bien plus qu’insouciant.

Plume du Soleil le fixait maintenant depuis une minute à peine. On pouvait croire que les deux faisaient une bataille de regard. Au moment où elle décidait de lui sauter dessus, l'écureuil se tourna et se mit à courir. Comme si... Il savait qu'elle allait l'attaquer. Pourtant la femelle n'avait point bougeait ses deux yeux, elle était là, immobile, attendant le bon moment pour sauter sur sa proie. Et si c'était... Et si l'écureuil avait ressentis une pointe d'excitation ? Peut importe, elle devait à tout pris le rattraper ! Pas question de laisser cette écureuil. C'était très sans doute cette proie qui lui fera gagner le défi.

▬ Tss, reviens là.

Cette fois ci, c'était nécessaire. Elle allait mettre toute sa force dans cette course. Dommage que Mélancolie du Merle n'était pas dans les parages. Il aurait pu voir la principale qualité de la rouquine : La vitesse. Plume du Soleil était connue pour sa rapidité ; Ce qu'elle fit. Le petit écureuil n'était pas bien malin. Au lieu de se cacher quelque part où la féline ne pourrait pas l'attraper, il continuait à courir en ligne droite ; Enfin, entre les grands pins. Il va encore courir jusqu'à quand.. On pouvait entendre des bruits de pattes sur le sol mais aussi la respiration de la guerrière qui gâchait le silence qui pesait sur la forêt. Plume du Soleil se demandait vraiment jusqu'à quand il allait courir. Il tenait tant que ça à la vie ? Peu importe. La féline était sur le point de le rattraper, quand soudainement, il s'écarta du chemin pour aller sur le côté droit. La guerrière, ne faisant que fixer sa proie, ne regardait pas devant elle. Et par conséquent, elle n'avait pas vu l'arbre qui était devant elle. Et il est fourbe en plus.. Plume du Soleil se mit rapidement sur le côté essayant en vain de ralentir. Ce n'était pas gagné, vu la vitesse qu'elle avait pris.

L'arbre était devant elle, là. Elle soupira. Elle savait tout de suite ce qu'il allait arriver. Elle avait commis une imprudence, et dans une bataille, elle y aurait passer. Une erreur qu'elle ne commettra plus. Enfin, qu'elle fera tout pour ne plus la commettre. Elle fit sa course, pas vraiment comme elle espérait, mais elle fut terminée. Elle avait donc bien atterrit sur l'arbre, mais ce n'était que sa patte arrière gauche qui avait pris le plus grand choc. Une chance allez-vous dire, ce n'est pas le corps. Ce n'est pas tellement faux, mais la rouquine avait eu des années plus tôt des douleurs sur cette patte. Ce qui fait qu'elle en ressentis une plus grande.

▬ Putain !

Avait-elle lâché en essayant de regarder sa patte. Ça devait lui arriver, juste pendant qu'elle réalisait un défi de chasse. C'est sûr que cette fois-ci, elle s'en voulu vraiment d'avoir faite une si grande erreur. Elle regardait les alentours, et essayait de percevoir sa proie. Pas question de la laisser s'échapper. Il fallait qu'elle continuait de courir pour la rattraper, ce satané écureuil ! Il va en voir de toutes les couleurs si elle le retrouve. Une légère brise passa et la guerrière regardait le ciel. Elle se demandait comment aller Mélancolie du Merle. Avait-il trouver une bonne proie ?

__________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Lun 11 Aoû - 22:13


Le grand mâle errait maintenant dans la forêt à l'affut de la moindre odeur perceptible. Il était dans un état semi-conscient, avait les yeux ouvert mais ne voyait pas... Son cerveau avait néanmoins pris le bon réflexe de le faire changer de direction quand un obstacle était proche. Mélancolie du Merle dirigeait toutes son attention sur son odorat. Il y avait tellement d'odeur à présent qu'il était difficile d'en percevoir une séparément de l'ensemble. Il faisait plus chaud qu'auparavant. Les bonnes proies allaient se multiplier. Le guerrier repéra quelques cibles potentiellement grosses (des lapins et des écureuils principalement), et reprit pleine possession de son esprit.

Il n'aimait pas particulièrement avoir recours à cette technique. En réalité, il détestait ça. Non pas qu'elle ait des lacunes sur son efficacité (au contraire, c'est la seule raison pour laquelle il ne l'a pas supprimer de sa tête), mais plutôt parce qu'il n'aime pas se remémorer l'époque où on lui avait apprit. Où elle lui avait apprit. Sa mère n'avait pas non plus une bonne vue... Une chose parmi les autres choses néfastes qu'elle lui avait transmis...Le chat couleur de jais soupira. Il faut que je me concentre sur le concours, pensa t-il seulement.

La forêt était plus lumineuse maintenant. Il semblait à l'ex solitaire que l'astre du jour était haut dans le ciel. Il fallait qu'il se dépêche un peu, le temps s'écoulait trop vite durant la chasse et il ne souhaitait pour rien au monde être prit au dépourvu. Il s'avança sur le mélange sec de terre et de pierre. Soudain, un corbeau. Un vrai, cette fois.

L'oiseau était niché sur une branche assez haute d'un arbre. De là où le matou était, il ne pouvait pas déterminer la taille de la proie. Mais cela valait le coup, à ses yeux. Il monta sur un arbre voisin. Les premières branches sont épaisses, le chasseur n'eut aucun problème pour les escalader. Mais plus il montait haut, plus les branches étaient fines et souples. Le chat, qui pour le moment était bien accroché à une branche d'une taille raisonnable, se risqua un regard au sol. Ce qu'il vit lui déplut... Il était haut, très haut. Il fut pris de vertige, tanguant sur son appuis. Courage, ce n'est pas le moment d'abandonner!En effet, le corbeau n'était plus qu'à un saut de lui. Un saut dans le vide, avec une très faible chance de réception. Mais il y avait une chance.

Le félin prépara son bond. Il savait que si il chutait, il risquait de ne plus pouvoir se lever. C'était stupide, complètement stupide de s'acharner sur cette proie quasi-inaccessible. Mais étrangement, le mâle y tenait, à ce corbeau. Il respira un bon coup, et pris son courage à deux pattes. Il bondit de toute sa force, toutes griffes dehors.

Tout se passa très vite. C'est étrange que, parfois, le temps semble se déformer...Le corbeau battit violemment des ailes. Le guerrier le toucha du bout des griffes. Il y eut un croassement de mécontentement. Les mouvements vifs de l'oiseau déconcentra le chat et il fut griffé au visage par des serres aiguisées. Il se sentit tomber. Mais, dans un espoir inespéré, ses griffes de sa seconde patte se plantèrent dans le bois. Mélancolie gémit de douleur. Tant bien que mal, il réussit à se hisser sur la branche, qui bougeait dangereusement. Le corbeau s'était envolé.

Le félin redescendit avec difficulté, déçu d'avoir raté une occasion aussi belle. Peut être n'était-il pas un bon guerrier. Il ne manquait pas de courage (ni de chance, il faut l'admettre), mais sans doute n'était-il pas à la hauteur. Du moins c'est ce que sa mère lui aurait dit. Mais elle n'est plus là. Le chasseur partit vers d'autres odeurs, essayant d'oublier son échec.

Sur le chemin, il resta totalement silencieux. Il avançait d'un pas maussade, mais ne voulait pas laisser tomber la victoire qui, au fond, n'était pas si loin de lui. Son visage le piquait, il sentit de petites gouttelettes de sang couler entre ses poils. Il mit tout ses sens à l’œuvre pour rattraper son retard. Soudain, il lui semblait entendre une voix. Un miaulement. C'était sans doute Plume du Soleil. Le matou soupira à nouveau, essayant d'imaginer où la jeune chatte pouvait en être dans sa chasse. Elle avait probablement déjà gagné. Le chat entendit des mouvements, pas très loin de lui. Il s'immobilisa.

La rouquine était à sa droite, au loin. Elle poursuivait un écureuil, qui s'approchait de plus en plus de Mélancolie du Merle, mais étant encore assez éloigner pour ne pas être dans son champ de vision. Voyons comment elle s'en sort. Ils couraient tout les deux en ligne droite. Pas à pas, la chasseuse prenait du terrain sur sa cible. C'est inévitable: elle allait bientôt lui sauter dessus, et l'achever d'un coup sec. Cela allait être jolie à voir.

Mais le hasard avait le sens de l'ironie, il fallait bien le reconnaitre: l'écureuil changea de direction. Plume du Soleil fonçait sur un arbre avec une vitesse impressionnante. Le chat eut une envie de hurler à sa congénère de s'arrêter, où de changer de direction. Mais à une telle vitesse...Il savait que s'était impossible. Il détourna le regard pour ne pas voir l'action se dérouler, il avait déjà assister à une scène assez embarrassante si jamais elle le voyait. Il sentit quelque chose lui chatouiller la patte. D'un réflexe involontaire, il donna un coup de griffe dans le vide.

▬ Putain !

Un fracassement retentit un peu avait ses paroles. Le chat noir allait être vu, c'est sûr, bien qu'à cette instant précis il aurait voulut être à mille lieux de là. Si il avait été à la place de la rouquine, il se serait profondément énervé, malgré sa réputation d'avoir un sang froid quasi-imperturbable (en apparence, du moins). Il fixa la féline. Il ne pouvait pas fuir, de toute façon. Il pria juste pour qu'elle réagisse mieux que lui ne l'aurait fait. Elle tourna la tête, sans doute pour chercher l'écureuil, et ne vit pas le guerrier. Pas encore... Il resta immobile, dans un espoir de laisser ce qu'il avait vu dans cette forêt. Puis, il sentit quelques chose couler dans sa patte. Il jeta un coup d’œil. Il se figea. L'écureuil... C'était dont ça qui le chatouillait... Il était honteux d'avoir, encore une fois, eut de la chance. Surtout que cette fois-ci, s'était au dépourvu d'un membre de son clan. Il sortit de l'ombre et s'avança vers la chatte, l'écureuil entre les crocs.

Il la regarda dans les yeux, en se forçant de rester le plus impassible possible. Il essaya également de ne pas faire attention à l'expression de la guerrière, pas tout de suite. Il s'approcha d'elle et posa la petite boule de fourrure brune à ses pattes. Il lança d'un air neutre:

- Elle compte pour toi, celle là.

Il se doutait que ça réaction ne serait pas forcément sympathique. Il, à sa place, l'aurait bien pris. Mais elle n'est pas comme lui. Il détourna son regard des yeux bleues, fixant maintenant la patte de la rouquine. Elle semblait mal en point.
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Plume du Soleil
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5813
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/03/2012
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : X

MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Mar 12 Aoû - 16:13

Plume du Soleil soupira et essaya de bouger sa patte arrière ; Celle-ci n'était pas bien casser, et aurait très sans doute un bleu demain. N'empêche, la rouquine pouvait ressentir une grande douleur mais fit tout pour ne plus y penser et ne pas le faire paraitre sur son visage. "Ce n'est qu'une douleur, ça va passer" se répéta t-elle plusieurs dans sa tête. Elle respira un grand coup avant se secouait sa tête pour chasser ses idées. Elle devait maintenant penser à rechercher sa proie. Que sa patte le veuille ou non, elle le fera. Elle ne pouvait pas abandonner.. Elle en avait marre d'abandonner. Si elle n'avait pas abandonné ce jour-là, peut-être qu'il serait vivant..

Plume du Soleil s'en est toujours voulu, de la mort de son morte, Aile Gelée. Il était son mentor, et la rouquine l'admirait énormément, c'était son héros. Mais un jour, ce fameux jour, par imprudence, Plume du Soleil, appelait autre fois Nuage du Soleil était tombée dans une rivière et son mentor mourut en la sauvant. Et depuis, elle se hait. De ne pas avoir été plus forte, d'avoir abandonné aussi facilement. Si elle était plus courageuse à l'époque, elle n'aurait pas abandonné, et aurait tout fais pour s'en sortir de là... Seule. Et alors, Aile Gelée ne serait pas mort.

Bien que les autres chats lui disent que c'est du passé, que cela n'avait rien à avoir vers du courage ou pas, que ce n'était pas de sa faute.. Elle ne les écoutait pas, elle ne pouvait pas admettre ses explications. Plume du Soleil se demandait même parfois pourquoi elle n'a pas mis fin à ses jours... Pour le retrouver et/ou s'excuser.. Elle n'y a jamais pensé, à se suicider. Mais pourquoi ? Elle ne trouve plus rien d'important.. A moins que vivre est une sorte de courage ? Est-ce que continuer à vivre, malgré les erreurs, les échecs, les accidents est une sorte de force ?

Plume du Soleil prit une bouffée d'air. Ce n'était pas le moment de se remettre en questions, elle le fera bien plus tard ! N'oublions surtout pas le concours, c'est ce qui est plus important. Tournant la tête rapidement vers l'endroit où l'écureuil fut partis, une image l'a crispa. Une silhouette noire.. Mélancolie du Merle ? Mais que faisait-il la ? Avait-il tout vu ? La guerrière ne savait plus quoi dire ni quoi faire.. Que penser le matou ? La voyait-il comme une guerrière incompétente ? Se moquait-il d'elle pour son erreur ? Avait-il déjà trouver une proie ?

Avant qu'elle ne dise quoi que ce soit, elle vit le guerrier au pelage couleur braise s'approchait. Une image encore plus terrible se dessina devant la chasseuse. Là, entre ses crocs.. Il y avait une proie.. Non pas une proie que lui avait chasser... Dans sa gueule se tenait... Oui, un écureuil. C'était bien lui, sûr et certain. Mélancolie du Merle s'approchait petit à petit de sa camarade. Celle-ci ne savait plus comment réagir ni quoi dire, tant de sentiments se mélangeaient dans sa tête.

Elle ne savait pas quelles sentiments avaient pris le dessus.. La colère ? La colère de quoi donc.. Qu'il lui vole sa proie ? Qu'il l'a vu percuté un arbre comme une idiote ? La tristesse ? La tristesse de quoi donc... Qu'elle a raté sa proie ? Et qu'il l'a chasse et l'a prend avant ? Le choc ? Le choc de quoi donc... Qu'il soit là, a tout vu, et quand plus, il prend l'écureuil de la guerrière ? Tant de sentiments, et elle ne savait pas lesquelles avaient pris le dessus.

▬ Elle compte pour toi, celle là.

Avait-il prononcé avec un ton neutre en déposant la proie devant les pattes de la femelle. Celle-ci grimaça, et sentit son sang montait à sa tête. Décidément, bien qu'elle soit de nature calme et ne laisse rien paraitre, elle put sortir une grimace. Mais sa colère ne voulait pas sortir et pourtant... Est-ce une bonne chose ? Qu'est-ce qui pouvait aussi bien l'énerver ?

Entre le fait qu'il est vu sa grosse erreur, qu'il a pris la proie avant elle, et qui la posa à ces pattes comme si de rien n'était... Devrait-elle ne pas s'énerver ? Devrait-elle prendre la proie et faire elle aussi comme si rien ne s'était passé ? Non, ce serait bien trop simple... Et Plume du Soleil aime se compliquer la vie. Elle était là, entrain de fixer dans les yeux le jeune guerrier. Elle ne put s'empêcher de tourner rapidement la tête et montrait ses crocs et sa colère aux vides. Contractant légèrement ses muscles, et miaulement violemment toujours en direction du vide :

▬ C'est bon ! Tu peux la prendre ! Elle t'appartient. Après tout, c'est toi qui l'a achevé, non ?

Plume du Soleil se rendit compte qu'elle lui avait crié dessus. Pourquoi avait-elle fais cela.. Elle soupira discrètement et se retourna vers son camarade. Elle avait repris son air neutre et sans sentiment. Elle regarda de ses yeux bleus clairs dans ses yeux d'un vert émeraude. Et elle vit son reflet dans les siens. Je suis vraiment pitoyable.. D'une voix redevenue calme, elle lui demanda :

▬ Tu as tout vu, n'est-ce pas ?

Bien qu'elle savait déjà la réponse, elle voulait lui demander quand même. Imaginons qu'elle se fasse de mauvaises idées. Elle quitta son regard pour regarder l'écureuil. Elle n'en avait pas envie.. Elle n'allait pas le prendre. Elle plaça donc la petite boule de poils devant ses pieds et soupira encore une nouvelle fois. Plume du Soleil supposait que c'était une sage décision.

__________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Mar 12 Aoû - 17:39


Le félin avait du mal à garder son visage inexpressif. C'était plutôt étrange d'ailleurs, car généralement c'était ce même visage qu'il arborait en permanence, parsemé parfois d'un léger sourire pour paraitre joyeux. Cette fois, ce ne fut pas si simple. Il serrait les crocs pour bloquer sa mâchoire, ne faisait pas attention au sang qui perlait son museau. Ses yeux le piquait, il se força a un pas les fermer. Son regard était toujours fixé sur la patte de la rouquine.

Celle-ci semblait souffrir un peu, ce qui fut tout à fait normal, compte tenu de la puissance avec laquelle elle avait percuté l'arbre. La féline grimaçait. Ce n'était peut-être pas qu'à cause de la douleur... La manière dont il lui avait parlé ne lui avait sans doute pas plut, et il pouvait le comprendre. Il y avait maintenant deux choix qui s'offrait à lui: soit il s'éloignait un peu et il détournait son regard de a rouquine, soit il restait là, tout en la fixant. Les deux choix pouvaient être mal interprétés par la guerrière, alors il jugea plus prudent de choisir la seconde solution.

Ils se regardèrent dans les yeux. C'était vraiment impressionnant. Magnifique. Elle avait vraiment de très beaux yeux. Mais la manière dont elle le fixait ne garantissait rien de bon. Soudainement, il tourna violemment la tête dans la direction opposé. Le mâle pesait d'abord qu'elle avait entendu quelque chose, puis il compris. Il n'avait peut-être pas agit pour le mieux...Les muscles de Plume du Soleil se contractèrent d'un coup. Elle hurla dans le vide:

▬ C'est bon ! Tu peux la prendre ! Elle t'appartient. Après tout, c'est toi qui l'a achevé, non ?

Ce puissant miaulement déchira le silence de la forêt, puis retomba aussitôt. Il avait mal agit. Il commença à culpabiliser. Elle n'était pas comme lui, pourquoi faut-il toujours qu'il pense comme si il agissait avec lui-même? C'était idiot, il le savait. Personne n'est parfait, mais il était plutôt bas dans le classement. C'est ma faute, j'aurais dû rester tapis dans l'ombre et disparaitre dans j'en aurais eut l'occasion. Mais pour quel résultat? Il se serait éclipsé en faisant ensuite comme si il n'avait rien vu?... Cela n'aurait mené à rien, mais est ce que "rien" était mieux que la situation actuelle?

La rouquine soupira silencieusement et se retourna. Son visage était maintenant redevenu comme il l'avait toujours été plus tôt, figé sur une expression neutre. Une in-expression, plutôt. Ses yeux se plongèrent à nouveau dans les siens. Il resta de marbre. Elle dit alors :

▬ Tu as tout vu, n'est-ce pas ?

Son timbre de voix était redevenu normal. Elle devait déjà connaitre la réponse. Le chat noir ne bougeait plus. Si elle savait, pourquoi lui avait-elle demandé?...Elle doutait peut-être. Oui, cela devait être ça. Elle n'aurait pas pris la peine de se remémorer ça pour rien. Oui mais, elle n'était pas comme lui. Le chasseur doutait de son jugement, et de son interprétation de ce que fait la féline. Il laissa tomber ses analyses compliquer pour agir en improvisant. Peut-être que ce sera plus efficace...

Le regard de Plume du Soleil se détacha de celui du mâle, se posant sur le petit corps inerte de l'écureuil. Mélancolie du Merle comprit qu'elle ne le voulait pas. Mais lui non plus ne put le prendre. Il sentait qu'il ne méritait pas une telle proie par rapport aux efforts qu'il a fait pour l'avoir, contrairement à la féline. Celle ci prit le gibier et le posa devant lui. Il était mal à l'aise. Il ne le méritait pas. Il dit alors d'un ton autoritaire:

▬ Non, ce n'est pas moi qui l'ai chassé.


Il se surprit d'avoir eut l'air aussi sûr de lui. Ce n'était pas son genre, cette assurance et cette détermination dans sa voix. Mais il était plutôt fier de lui. Il ne l'avait pas prévu. Il ne s'était même pas forcé. C'était venu naturellement, et s'était assez rare. Le chat sourit. Il s'approcha un peu de la guerrière aux yeux bleus. Il lança alors:

▬ Et de quoi tu parles? Je t'ai juste vu pourchasser cette écureuil. Je me suis éloigner pour te laisser le champ libre mais il m'a littéralement sauté dessus. Je ne comptais pas le tuer... Alors il est à toi.

♦ "Un petit mensonge vaut mieux qu'une vérité douloureuse". C'était sa mère qui lui avait dit ça, le jour où il avait voulut savoir plus de chose sur son père. Bizarrement, elle était restée à jamais gravée dans sa mémoire. Dans son contexte, cette phrase était horrible de lâcheté et d'hypocrisie. Mais elle collait plutôt bien dans la situation présente. Peut-être que c'est ce que sa mère avait pensé, elle aussi...

Le félin leva la tête vers le ciel. Le soleil avait progressé durant toutes ces péripéties. Le temps se rafraichissait un peu. Le vent était plus fort. Il regarda alors la chatte avec un regard étonné, comme si il se demandait ce qu'elle avait voulut dire par "tu as tout vu". Peut-être qu'elle le croirait. Dans ce cas là, s'est une idiote... Mais il était persuadé qu'au fond, elle savait. Mais avec de la chance, elle conservera un doute. Juste assez pour oublier cette histoire. Le concours s'était-il arrêté? Cela dépendra de sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Plume du Soleil
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5813
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/03/2012
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : X

MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Mer 13 Aoû - 11:11

Si il avait tout vu... Qu'est-ce que cela changerait ? Rien, absolument rien... Cela ne changerait rien, ce qui venait de se passer était réellement arriver.. Et même si il l'avait vu ou il ne l'avait pas vu, la scène ne serait pas partie. Elle serait rester bien présente. Son erreur aurait toujours été là, dans un coin du passé. La seule différence aurait été que sa bêtise serait rester dans la forêt, et seule celle-ci aurait pu garder ce secret. Parce que, qui s'est ce qu'il pouvait bien raconter au sujet de la guerrière aux autres guerriers. Bien qu'elle doute qu'il le ferait, la rouquine préférait rester sur ses gardes.

▬ Non, ce n'est pas moi qui l'ai chassé.

Mélancolie avait lâcher cette phrase d'un ton autoritaire. Plume du Soleil était assez surpris. Un autre chat du Clan aurait sans doute pris l'écureuil, mais lui, il l'avait catégoriquement refusé, de plus, on entendait bien dans sa voix qu'il était sûr de lui. Ce n'est peut-être pas toi qui l'a chassé, mais tu l'as achevé.. Aurait-elle voulu lui lâcher en pleine figure. Mais elle ne le fit pas. Elle n'allait pas le forcer tout de même, si il ne le voulait pas, il ne l'aura pas, point barre. Ce qu'elle attendait maintenant était la réponse à sa question. Ça l'intéressait assez de savoir son opinion de ce qu'il avait vu.

▬ Et de quoi tu parles? Voilà, c'était ce qu'elle craignait le plus, qu'il mente. Plume du Soleil savait qu'il avait vu tout, c'était sûr et certains. Mais pourquoi cherchait-il à mentir ? La vérité n'aurait en rien blesser la rouquine, il en fallait beaucoup pour arriver à la blesser. Elle ne se serait pas fâchée non plus, elle préférait qu'il dise la vérité au lieu de mentir. ▬ Je t'ai juste vu pourchasser cette écureuil. Je me suis éloigner pour te laisser le champ libre mais il m'a littéralement sauté dessus. Je ne comptais pas le tuer... Alors il est à toi.

Plume du Soleil soupira. Elle pouvait très bien le croire pour l'écureuil, le scénario de celui-ci tenait. Mais elle savait très bien qu'il l'avait vu rentrer dans un arbre. De plus, l'écureuil n'était pas aller bien loin quand elle avait percuté l'arbre. Elle savait, que dans les buissons, derrière l'arbre, se trouvait le guerrier. Elle le savait. Et c'est tout simplement à ce moment là, que la petite boule de poils a foncé sur le guerrier au pelage couleur braise.

Plume du Soleil se demandait qu'est-ce qu'elle allait faire et comment réagir. Est-ce qu'elle continue à l'interroger pour en savoir beaucoup plus ? Ce n'était pas la bonne option. Ça ne servirait à rien, et le chasseur continuera très sans doute de nier et de mentir. La rouquine décida donc de lâcher l'affaire. Ce n'était que du passé. Puis c'était de ses erreurs qu'elle apprenait. Elle lâchait vivement avec une pointe d’amusement qui l'étonna :

▬ Tu mens mal, tu sais.

Plus ils discutaient, plus le temps devenait frais. La rouquine sentait le vent devenir de plus en plus fort, bien que le soleil continuait de rayonner fièrement, haut d'en le ciel. D'après quelques calculs, Plume du Soleil pouvait dire que cela faisait quelques heures qu'ils étaient partis chasser. Midi était sans doute déjà passé, et les deux guerriers devaient être en plein après-midi.

Elle reporta son regard sur celui de Mélancolie du Merle. Elle fut surprise quand elle vit du sang sur son museau. La rouquine baissa la tête. Comment n'avait-elle pas pu remarquer cela ? Pourquoi s'acharnait-elle temps juste pour une simple erreur et une simple proie, alors que son camarade saigne ? Elle était vraiment égoïste. Elle voulut rire de sa propre pensée. J'ai toujours été égoïste et pensant qu'à ma gueule, normal que je ne l'ai pas remarqué plus tôt. Elle se redressait, et d'une voix calme, lui demanda ce qu'il s'était passé :

▬ Dis moi, qu'est-ce qui t'es arrivé ? Est-ce que ça va ?

Elle se rapprocha doucement du guerrier aux yeux couleurs émeraudes et inspecter sa blessure. Heureusement, elle n'était pas si grave que cela. Quand elle réfléchit bien, Plume du Soleil ne savait rien de lui. Elle avait entendu dire qu'il était un ancien solitaire, mais est-ce vrai ? Mais de toute évidence, pour elle, ce n'est qu'un détail. Qu'il soit ancien solitaire ou pas, elle s'en fiche.

__________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Mer 13 Aoû - 12:29


Après tout, qu'est ce que cela change, que je l'ai vu ou pas? se dit le chasseur. Il voulait juste oublier tout ça. Il sait qu'il y a certaine chose qu'il vaut mieux emporter dans la mort plutôt que de les révéler. Sa mère avait sans doute penser comme ça. Il eut un frisson de dégout en comprenant cela. Mais il n'avait jamais eut aucun regret. Il avait comprit avec le temps qu'il valait mieux assumer ses actions que de les laisser nous hanter. Du moins, c'est ce qu'il croyait, au début. L'un n'empêche pas l'autre...

Après ses paroles, qu'il pensait pourtant convaincante, la guerrière soupira. Elle était intelligente, probablement trop pour le croire sur parole. Tant pis, moi j'ai dis ce que j'avais à dire, c'est tout. Il savait que, puisse qu'il avait nié la vérité, elle aurait toujours un doute. Après tout, peut-être n'avait-il pas mentit?... La situation du félin fut assez paradoxale: il détestait les mensonges, il ne comprenait pas pourquoi les autres mentaient, mais il mentait lui-même. Peut-être qu'être gentil et honnête ne collait pas forcément ensemble...Plume du Soleil dit alors d'un ton amusé:

▬ Tu mens mal, tu sais.


Grillé. Elle l'avait sentit, s'était plus que normal. Même si le chat noir avait mentit, il savait que le manque d'expérience devait se ressentir. Il ne mentait tout simplement pas bien. Mais... était-ce vraiment un mensonge? Le matou se consola en se disant que non. Après tout, tout était vrai. Il avait tourné la tête au moment de l'impact, il ne l'avait donc pas vu (seulement entendu). Il ne se trouva lui-même pas très crédible, mais il s'en tenu à cette fausse vérité.

La féline porta son regard sur le visage du chat noir. Il mit un certain temps à comprendre ce qui l’intriguait. A oui, je les avaient oubliés... La douleur de ses griffures s'était évaporer. Elles ne devaient pas être très profondes...Une blessure ridicule pour quiconque était un "guerrier". La rouquine n'y avait probablement pas prêté attention jusqu'à maintenant. Il ne la blâmait pas, lui-même les ayant oubliées. D'une voix posée, il entendit:


▬ Dis moi, qu'est-ce qui t'es arrivé ? Est-ce que ça va ?

Ce soudain changement de sujet ravit le chat, bien qu'il aurait préféré ne pas en être le protagoniste. Mais bon si c'était le seul moyen d'améliorer un peu les choses... A cette question, il rit intérieurement. "Bin j'ai voulus chassé un corbeau qui était en haut d'un arbre. Je suis monté au sommet, et je pense qu'il s'est un peu foutu de ma gueule. Je lui ait sauté dessus et je l'ai loupé, il en a profité pour enfoncer le clou jusqu'au bout et me griffant. J'ai faillis faire une chute qui aurait sans aucun doute été mortel, mais sinon ça va. Mes griffes et mon amour propre en ont juste pris un coup."

C'était stupide. Bien plus stupide que de se prendre un arbre. Elle, au moins, n'a pas faillit y passer...Il aurait été accueillit comme un idiot au clan des Étoiles. Un bouffon qui s'amusait à faire des acrobaties aériennes. Même les corbeaux se seraient moquer de lui, et traiteraient l'auteur de ses griffures comme un héro de leur race, ayant vengé des centaines, que dis-je, des milliers de leurs morts à travers les lunes. Il répondit à la féline:

▬ Oh, ce n'est rien. Disons simplement qu'un corbeau vient de venger toute sa race, et que mon amour propre n'a pas trop aimé cela...

Simple, concis, clair mais pas trop. Lui aussi tenait un minimum à sa fierté et à sa réputation. Il aurait bien ajouté il avait aussi touché le corbeau, mais il s'en abstint. Cela était inutile, car au final le résultat était le même. Il se demandait si ses quelques mots allait amuser la féline, ou au contraire l'ennuyer. Au fond, il s'en fichait un peu. Il pensait surtout qu'aujourd'hui, il n'y aurait pas beaucoup de proies pour le dîner...Si il ne faisait rien. Une souris et un écureuil, c'est un bien maigre butin, même si on y ajoute le merle.

Il passa sa patte près de son visage et grimaça. Il tenta de nettoyer sa blessure rapidement et du mieux qu'il le put. Il n'avait pas envie de croupir dans la caverne du guérisseur pour si peu. Il trouvait cela pratique d'avoir un guérisseur au clan. Quand il était arrivé, tout était nouveau pour lui. C'est grâce à ça qu'il se rendit compte que la hiérarchie des clans était bien faite. Chacun à un rôle précis, une tâche à accomplir... Il ajouta alors :

▬ Tu as put attraper d'autre proies, toi? Moi j'ai seulement eut une souris...
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Plume du Soleil
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5813
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/03/2012
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : X

MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Sam 16 Aoû - 12:44

Ce soudain changement de sujet devait soulager Mélancolie du Merle. Il devait être mal à l'aise dans cette situation. De plus, on avait l'impression que la rouquine avait voulu lui mettre la pression pour qu'il lui dise la vérité. A quoi bon mentir ? A quoi bon continuer à savoir la vérité, il ne crachera pas le morceau si facilement. Il avait une grande chance que la guerrière soit de "bonne humeur", même si ce n'était pas exactement ça. Si elle était de mauvais poils, il serait déjà mort à l'heure actuel.. Quoi que non, c'est abusé. La guerrière ne tuera personne ne sont Clan. A part si il trahit le Clan du Lion bien sûr.

La guerrière rousse était intriguée par la sorte de griffure qui se trouvait sur le museau du félin aux pelages de braises. A quoi cela pouvait-il bien ressembler.. Peut-être une griffure de chat ? Avait-il rencontrer un autre chat sur le chemin ? Non, Plume du Soleil doutait fortement que ce soit cela. Pourquoi ce chat, comme elle le pense, l'aurait griffer ? Ça n'a pas de sens. En tout cas, ça avait l'air d'être fais par un petit animal. Ou du moins, un animal pas trop gros. Mais comme quoi ? Difficile à dire.

▬ Oh, ce n'est rien. Disons simplement qu'un corbeau vient de venger toute sa race, et que mon amour propre n'a pas trop aimé cela...

C'était donc un corbeau, -un vrai pour cette fois-, qui lui avait fais cela. Donc en quelques sortes, il a raté sa proie. Comme la féline, du moins presque. Plume du Soleil réfléchit des proies que les deux guerriers venaient de récolter. La merle du début et l'écureuil... C'est très peu, même si ça servira sans doute de nourrir quelques chatons. Mais c'est tout... Ca étonnait la rouquine qui n'ont pas pu en chasser plus. Ou peut-être que le mâle avait d'autres proies en réserve ? C'est vraie ça, elle n'avait pas pensé à lui demander. Mélancolie du Merle tenta de nettoyer sa blessure, il ne voulait probablement pas que le guérisseur du Clan la remarque. Avant que la guerrière lui demande quoi que ce soit, il rajoute :

▬ Tu as put attraper d'autre proies, toi? Moi j'ai seulement eut une souris...

Il avait donc bien capturé d'autres proies. Enfin, une autre proie. Plume du Soleil se demandait de quelle grosseur pouvait bien être la souris. La rouquine, elle, n'avait eu que deux proies, si on comptait l'écureuil comme une de ses proies. Lui en avait eu une au final.. La guerrière regardait une nouvelle fois le ciel. La nuit était encore bien loin. Il avait sans doute encore le temps de continuer à chercher d'autres proies.. Et de continuer leur concours aussi.

▬ A part le merle et l'écureuil, je n'ai eu rien d'autres. La guerrière fit une légère pose le temps d'enterrer l'écureuil dans un coin. Elle redressa la tête vers le félin et lui demande : Au final, on continu le concours ?

__________________________________



Spoiler:
 


Dernière édition par Plume du Soleil le Jeu 21 Aoû - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Lun 18 Aoû - 15:30


Le félin leva la tête. Il faisait encore chaud, pour la saison. Il fallait en profiter pour attraper le plus de proies possibles, car quand la saison des feuilles mortes viendra...La neige. Le froid. La faim. Il en avait beaucoup souffert quand il vivait loin du clan. Maintenant, bien qu'il y ait beaucoup de chasseurs, il y a aussi beaucoup de bouche à nourrir. Il priait le clan des étoiles pour que tout ce passerait bien et que le temps serait doux...et que la nourriture ne manque pas trop.

▬ A part le merle et l'écureuil, je n'ai eu rien d'autres... Au final, on continu le concours ?

La guerrière avait enterré l'écureuil dans un coin. Le chat noir s'interrogea sur ses chances de gagner. Plume du Soleil n'avait pas attrapé tant de chose. Lui non plus, d'ailleurs. Cela allait se jouer dans les heures à venir...car la journée n'était pas encore terminée. Et le plus important, c'était le clan. Après tout, il lui avait donné une seconde chance. Une chance de faire de sa vie quelques choses de bien. Il répondit alors en souriant:

▬ Bien sûr qu'on continu! Je te préviens, je ne compte pas perdre facilement...

Le chat s'amusait à observer les réactions de la guerrière. Elle avait l'air d'une personne très intéressante, mais plutôt renfermée et difficile à cerner... Mais Mélancolie du Merle aimait les défis. Il savait que s'était risqué de jouer avec les pensés d'un membre de son clan, surtout qu'elle était la première à lui accorder un peu d'attention... Mis sa curiosité était trop grande. Il ferma les yeux et huma l'air. Quelques instants plus tard, il sût quelle direction prendre. Il rouvrit les yeux et les pointa sur la rouquine. Il hucha la tête pour lui dire qu'il se retirait, et il partit.

Marchant silencieusement sur le sol frais, Il se fia à son intuition et monta de nouveau à un arbre. Il eut quelques difficultés avec ses griffes, mais il essaya tant bien que mal de ne pas y prêter attention. Il ne monta pas très haut, comme ça il pouvait sauter à terre en cas de danger. Il surveilla le sol avec précaution. Il n'était pas assez élevé pour avoir le vertige, mais parfois, cela venait comme une bourrasque dans le feuillage d'un buisson.

Soudain, il aperçu un forme en mouvement. Il se rapprocha du mieux qu'il pût et vit que s'était du gibier. Lapin? Souris? Mulot? Il ne pouvait pas le savoir. La cible était occupée au pied d'un arbre voisin. Le matou n'hésita pas une seconde. Il se mit en position de bond, concentré là où il devait atterrir. Puis, quand il jugea que c'était le bon moment, il sauta.

En général, très peu de chat chassait comme Mélancolie du Merle le faisait. Ils préféraient rester à terre, et jouaient tout sur leur discrétion et leur vue. Comme le chat noir n'était pas un as dans les deux cas, il avait finit par apprendre cette technique. Au début, il se blessait souvent les pattes dans l'impact de sa chute. Mais petit à petit, elles ont acquis une résistance aux chocs. Une chance, car le félin retomba en plein sur sa proie.

Elle avait été assommée, ou morte sur le coup...C'était un lapin, plutôt maigre mais c'était déjà ça. Le guerrier se félicita d'avoir trouvé plus gros que sa souris. Il inspecta la proie et vit qu'elle ne saignait plus. Morte, donc. Le chat se nettoya les griffes à grand coup de langue. Ce fut qu'après un long moment qu'il se rendit compte qu'on le fixait. Ils étaient deux. Deux petits lapereaux emmitouflés dans le creux des racines de l'arbre. J'ai découvert leur terrier...qu'est ce que vais faire d'eux, maintenant?...

Il y avait deux choix qui s'offraient à lui. Soit tuer les lapereaux. Ils n'étaient pas très grand, mais plutôt bien nourrit. Ils pourraient nourrir des membres du clan...Ou alors les laisser là. Ils allaient sans doute mourir de faim maintenant qu'il n'ont plus leur mère. Mais il connais l'emplacement de leur terrier, donc si il attendait quelques lunes pour qu'ils grandissent...Non, c'était idiot. Le guerrier savait ce qu'il devait faire, mais... au fond de lui, il ne voulait pas. Des bébés...Ils ne serviraient à rien pour le concours, trop petits. Mais pour le clan...

Après une longue hésitation, le chasseur noir acheva les petits lapins. Des proies en plus pour le clan... Et puis, pourquoi les laisser lentement souffrir en mourant de faim?... Il avait prit la bonne décision. Il enterra son butin au pied de l'arbre, puis repartit. Il se demandait où était la rouquine, et où elle en était.
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Plume du Soleil
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5813
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/03/2012
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : X

MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Jeu 21 Aoû - 15:54

▬ Bien sûr qu'on continu! Je te préviens, je ne compte pas perdre facilement...

Évidemment, le félin au pelage noir n'est pas prêt d'abandonner aussitôt, il avait l'air d'avoir vraiment envie de gagner. Plume du Soleil non plus, d'ailleurs. Elle allait très bien lui montrer de quoi elle est capable. Notre petite boule de poil rousse est quelqu'un d’arrogant, fière et têtue comme une mule. Elle le sait, qu'un jour, ces parties de son caractère pourrait être très désavantageux. La rouquine savait qu'elle pourrait le vaincre après tout... Non. Elle secoua légèrement la tête. Mais qu'est-ce qu'elle est encore entrain de penser ? Voyons, il ne faut le sous-estimer. Elle regarda doucement Mélancolie du Merle. Il hocha la tête en souriant et se mit en route. La guerrière fronça les sourcils. Pourquoi état-il si heureux ? Pourquoi souriait-il ? Ce n'est qu'un concours. Un simple concours, pour le Clan. Il n'y avait pas de quoi en être très content. Ce chat pouvait être étrange parfois. Peut importe. Plume du Soleil fermait les yeux et lève la tête vers le ciel. Elle sentait le vent soufflait entre son pelage. Il était doux et frais.. C'était très agréable. Elle baissait doucement la tête et ouvrit les yeux pour regarder en face d'elle. Il était parti, elle aussi devait le faire. Finit de rêvasser. Elle se mit un petit coup de patte sur le visage pour se motiver.

Plume du Soleil marchait tranquillement sur le sol, qui lui était frais, et heureusement ! La rouquine n'aurait pas aimé marcher sur un sol chaud, tellement chaud à ne plus pouvoir y marcher. La féline supposait que c'était sans doute grâce au vent, mais aussi aux arbres, qui eux sont imposants. (Donc gros et grands). Grâce à eux, il y a une immense ombre et ne laissent passé que quelques rayons de soleils, suffisant pour éclairer le champs de vision des félins qui s'aventurent la matinée et la journée. Plume du Soleil n'était jamais venue à cette endroit, la nuit. Elle pensa que la nuit, et bien, elle ne devrait pas voir grand chose, dans cette forêt, malgré la lune. C'était une raison pour se dépêcher de trouver une ou deux grosses proies et de finir ce concours, même si les deux chats avaient tout de même encore quelques heures devant eux.

La rouquine se demandait qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir chasser.. La forêt est si grande, et pourtant, aucun gibiers c'est montré à la guerrière. Est-ce à cause de son pelage roux ? Est-il trop clair ? C'est pour cela que les proies fuient ? Plume du Soleil se stoppa net et secouaient rapidement la tête. Bon dieu, mais qu'est-ce qu'elle était entrain de penser ? Bien sûr que non que ce n'est pas à cause de son pelage ! C'est juste qu'elle n'est pas assez discrète, donc le gibier fuit. P-Punaise. Cet idiot me fait dire que des conneries. Elle sentit la colère montait dans ses vaines. Non, il faut que je me calme... Les proies peuvent le sentir, et donc se cachait. Je n'ai pas envie que cela arrive. Plume du Soleil se remit à marcher, même cette fois-ci, avec un rythme plus lentement.

La guerrière aux yeux bleus se faufilait discrètement entre les arbres, toujours à la recherche d'une proie. Elle s'arrêta derrière un des arbres de cette immense forêt et huma doucement l'air. Ça y est ! Elle avait enfin sentit une légère odeur de proie ! La chasseuse se léchait les babines, bien qu'elle savait que la proie ne lui revenait pas. Du moins, ce ne sera pas elle qui la mangera ! Elle s'approchait, encore plus doucement de l'odeur qu'elle venait de sentir. Et discrètement, derrière un arbre, avança légèrement la tête pour pouvoir apercevoir l'odeur qu'elle venait de sentir. Par sa plus grande surprise, il n'y avait pas qu'une odeur, mais deux ! De son œil droit, elle pouvait voir une silhouette assez grosse, de couleur noir. Elle avait l'air légèrement blessé. Et si... C'était la proie que Mélancolie avait essayé d'attraper ? Ce... C'était un corbeau ! Mais alors, l'autre proie, qu'est-elle... ? Oh, un lapin. Apparemment, il se faisait attaquer par le corbeau.

Plume du Soleil sentait la pression montait en elle.. Quelle proie... Devait-elle chasser ? Le corbeau ? Le lapin ? Mais si elle chassait le corbeau en premier... Le lapin risque de s'enfuir, et ce serait bien dommage.. Bien que le corbeau soit gros, ce serait fort dommage. Mais si elle chassait le lapin en premier... Elle pourrait faire fuir le corbeau, qui lui était dodu et ce serait dommage.. Ou alors, elle laisse le corbeau tuait le lapin, puis elle tuera le volatile ensuite.. A cette idée, Plume du Soleil eut mal à la tête. Mais pourquoi hésitait-elle autant à choisir la troisième solution alors que c'est la meilleure de tous ? Elle gagnerait plus de temps et plus de proies ! Est-ce que... J'ai de la sympathie pour ce lapin ? Mais c'est complétement fou ! Plume du Soleil ne savait que faire.. Et à ce rythme là... Qu'est-ce qu'elle devait faire ? De plus... Le corbeau... Mélancolie du Merle avait essayer de le chasser.. Si elle le tuait à sa place, il... Il...

Le souffle de Plume du Soleil se coupa un instant. Là, elle venait de penser à Mélancolie... Mais pourquoi ? Depuis quand elle s’inquiétait de l'avis des autres ? Pourquoi ne pas l'ignorer et chasser les deux proies ? Mais pourquoi ? Cela ne rime à rien. Elle se mordait violemment la gencive jusqu'à la faire saigner. Bon sang, Plume du Soleil ! Il fallait qu'elle se reprenne ! Elle souffla un bon coup. Elle savait ce qu'elle allait faire. Elle monta discrètement à l'arbre et se percha sur une haute branche. Elle visualisa ses deux proies. Le corbeau était sur le point d'achever le lapin au pelage blanc. La guerrière fronça délicatement les sourcils et sauta.

Les deux proies ne s'y attendaient pas. Le corbeau et le lapin ne s'attendait pas qu'un chat leur saute dessus, griffes bien aiguisés, l'eau à la bouche. Ils n'eut pas le temps de souffler et de crier. Plume du Soleil fit un petit sourire. Ça, s'était du rapide, c'est ce qu'elle aimait. Faire tout bien et rapide. Les deux victimes n'ont même du rien comprendre. C'est mieux ainsi... Sans doute. Plume du Soleil souffla. C'était peut-être la meilleure solution. Mais elle avait mal au cœur, à l'idée d'avoir tuer ce corbeau. Elle soupira. Après tout, ce n'est qu'une proie. On va pas chialer parce qu'on a chassé la proie qu'un autre à essayer de chasser. Et après tout, il l'a bien fais, lui aussi. En réalité, la rouquine avait eu l'idée d'enterrer le corbeau loin et de venir le déterrer plus tard dans la nuit, mais... Ce serait lâche, non ?

▬ Qu... Qu'est-ce que je fais ?

Plume du Soleil soupira et commença à rire. Et oui, rire. Tss, franchement Plume du Soleil. Tu t'inquiètes pour les autres maintenant, hein ? Franchement, qu'elle idiote tu fais. Tu as toujours été égoïste, et ce n'est pas maintenant que cela changera. Tu vas lui montrer, ce corbeau, que c'est toi qui l'a finalement eu à sa place. Tu t'en fous, après tout, de ce qu'il pensera, non ? Elle s'arrêta de rire après ces pensées. Elle rassembla les deux proies et les regardaient d'un regard bleu profond, avec de soupirer : "Je ne suis qu'un monstre, n'est-ce pas, Aile Gelée ?" Elle secoua légèrement la queue et prit les deux victimes dans sa gueule et se mit en route pour rechercher Mélancolie du Merle. Après tout, lui aussi devait avoir terminé. Avançant peu à peu, elle lâchait le corbeau et le lapin et miaule vivement ses quelques mots.

▬ Mélancolie du Merle ! Tu es dans les parages ?

__________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Ven 22 Aoû - 19:27


Le chat noir était toujours à l'affut d'une autre proie. Il n'était vraiment satisfait de lui-même. Pourquoi faut-il toujours que, lorsqu'il y a une compétition, rien ne se passe comme d'habitude? En général, Mélancolie du Merle se promenait dans les bois, attendant simplement de sentir ou d'entendre d'autres signes de vies. Parfois, c'était d'autres membres de son clan (qui ne prêtaient rarement attention à lui). Parfois c'était des proies. C'est étrange, mais il redoutait ardemment de tomber sur un solitaire, c'est pour cela qu'il passait l'intégralité de son temps de chasse sur les territoires du clan du Lion...Et puis, pourquoi aller ailleurs? Il connaissait par cœur les territoires libres. Pour le gibier, il y en avait largement assez sur son clan. C'était SON nouveau territoire désormais, bien qu'il avait du mal à s'y faire.

Il se demandait ce qu'il l'avait poussé à entrer dans le clan. La solitude? Non, il était toujours aussi seul dans le clan. Il avait certes quelques "connaissances", des chats qu'il aimait bien croiser. Des chats qu'il admirait pour leur présence dans le clan, leur bonté, leur compassion. Peut-être que le fait qu'il était un ancien solitaire était mal vu, cela expliquerait beaucoup de choses. Mais peu de félins étaient au courant, et une majorité semblaient s'en ficher. Semblaient, du moins. Pourquoi alors était-il entrer? Il avait du mal à s'en souvenir. Sans doute voulait-il se rendre utile, lui qui n'avait plus aucun avenir... Les divagations de ses pensées furent stopper par un miaulement lointain:

▬ Mélancolie du Merle ! Tu es dans les parages ?


C'était la voix de Plume du Soleil. Le félin au pelage de jais se demandait pourquoi elle l'avait appelé. Avait-elle un problème? Non, sa voix ne paraissait pas paniquée...Peut-être qu'elle avait trouvé une grosse proie? Elle devait être très grosse pour qu'elle prenne la peine de l'appeler. Mélancolie du Merle avait eut de la chance aussi, niveau proies. Le félin leva ses yeux vers le ciel. Il n'aperçut pas beaucoup de lumière. Serait-ce à cause de l'épais feuillage des arbres, ou le temps se serait accéléré? Le chat noir n'avait pas du tout la notion du temps qui passe. Normalement, l'astre de feu se chargeait de lui dire où en était la journée, mais là...Il se rapprocha de là où la voix avait émanée. Il dit alors:

▬ Oui je suis là.

La féline avait du sang autour de ses babines. La chasse avait-dût être bonne. Ce fût qu'un instant plus tard qu'il détacha son regard de la fourrure enflammée de la femelle pour le porter sur ce qui gisait à ses pattes. Il y avait deux proies. L'une d'elle était un lapin, de taille assez moyenne. Il se demanda un instant si le sien était plus gros, sans arriver à le déterminer. Puis, pas très loin, il y avait... Un corbeau. Un corbeau?... Il ressemblait à celui qu'il avait chassé un peu plus tôt. Puis il aperçu des griffures entre ses plumes. Tiens, c'est bien toi. La crotte de souris qui m'a fait tomber.

Le chat eut un ricanement amusé. Les deux chats sont quittent maintenant. L'avait-elle elle aussi chassé par hasard; ou sans s'en rendre compte, ou avait-elle délibérément choisit cette proie? Le chasser ne sût quoi répondre à cette question. Plume du Soleil semblait être le genre de chatte à l'avoir fait exprès... Mais les apparences sont très souvent trompeuses... Le chat jugea qu'elle aussi avait dû être victime du hasard. Le destin aime l'ironie tout autant que lui, apparemment. Il ne se sentait ni trahit ni en colère. Ce genre de chose ne faisait pas partit ce celle qui pouvait l'énerver. Il dit alors d'un ton fière:

▬ Félicitation, tu viens de me venger de cette abomination et de rétablir la place du chat envers ces volatiles. Pour mon amour propre, c'est pas encore ça mais c'est un bon début...


Le naturel du chat ne plaisait pas à tout le monde. Ses sarcasmes étaient souvent prit pour des vérités, et vis-versa, il passait souvent pour un chat macabre ou avec un humour lourd...Mais il n'y pouvait rien, c'était sa façon d'être. Même sa mère, qui n'aimait pas ce trait de caractère, à dû s'y faire car elle ne pouvait rien y changer...C'est pas faute d'avoir essayé, pourtant...Il demanda à la rouquine:

▬ Donc voici ton butin? Moi j'ai eus une famille de lapin. Suis-moi, on va voir qui a le plus gros.


Il s'approcha un instant des proies de Plume du Soleil pour en porter une. Il voulait juste se rendre utile, mais il savait qu'elle ne le prendrait sans doute pas bien. Il s'éloigna sans n'avoir rien prit vers là où il avait enterré ses lapins. Ce n'était pas très loin, et heureusement car un silence lourd pesait entre les deux chats. Était-ce de la tension, de la pudeur, ou tout simplement de l'ignorance mutuelle? Il ne le savait pas. Lorsqu'il arriva vers l'arbre dont il reconnu les racines (où les lapereaux s'était cachés), il déterra ses proies sans faire attention à la rouquine. Il les scruta du regard. Ils n'était pas très grand, mais plutôt grassouillets. Il ne savait pas si ses proies étaient les plus grosses pour autant. Il en doutait même un peu... Son regard se tourna vers les proies de la chasseuse. Il ne savait pas qui avait gagné. Il ne voulait pas dire quelques choses en sachant qu'il se tromperait peut-être, il se tourna vers son homologue féminin et demanda:

▬ C'est très serré. Je ne peux pas dire qui a gagné alors... Je vais me fier à ton jugement. Qu'en penses-tu?
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Plume du Soleil
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5813
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/03/2012
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : X

MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Ven 22 Aoû - 21:13

Plume du Soleil scrutait les deux proies qu'elle venait de chassait. Il n'y en avait seulement deux, un corbeau qui lui était déjà légèrement amoché, et un lapin au pelage blanc qui était pris en chasse par le corbeau. Il peut pas se magner un peu ? Pensa t-elle violemment dans sa tête. Pour aucune raison précise, elle était sur les nerfs. Comme tout le temps, allez-vous me dire. Elle leva la tête et écarquilla légèrement les yeux. La rouquine se demandait qu'est-ce que le Clan des Étoiles pouvait bien penser d'elle... Etait-il fière d'elle ? Probablement pas.. Bien qu'elle fait tout pour son Clan, mais elle ne fait aucun effort pour être sociable, pour se faire.. Des amis. Elle lâchait soudainement un soupir. Des amis ? Tss, la solitude me suffit largement. C'est ce qu'elle se disait. Sa mère lui répétait qu'un de ces jours, la solitude, elle ne la supportera plus. Peut-être, mais ce n'est pas pour tout de suite pensa t-elle furieusement. Plume du Soleil entendit soudainement des bruits de feuillages derrière elle qui lui fit tourner légèrement la tête : Rien de bien d'étonnant, ce n'était seulement que Mélancolie du Merle. Finalement, il n'était pas bien loin, ce chat. Plume du Soleil attendait maintenant de voir qu'est-ce que ce chat allait dire à la vu du corbeau. Bah, je m'en fiche un peu comment il réagit. Quand il eut vu, il ricana, amusé. La guerrière se demandait qu'est-ce qui lui passait dans la tête ? C'était si drôle ? Le chat au pelage noir la félicita l'avoir venger, lui et son amour propre. Bah, j'ai pas chassé ce corbeau pour te venger. Plume du Soleil soupira. Pour son amour propre, hein. Pff, je suppose qu'il aurait aimé que ce soit lui qui aurait voulu achever le volatile. Il demande ensuite à la féline si c'était cela son butin. En parlant de butin, elle ne s'était pas concentrée sur ce qu'il avait rapporté. Une famille de lapin, hein. C'était une belle prise, il fallait l'avouer. Il l'invita à le suivre pour comparer leurs proies.

Enfin, passons au vif du sujet, pensa t-elle lourdement. Ils allaient enfin pouvoir savoir qui des deux avaient chasser la plus grosse proie. Et il était temps, d'ailleurs. La forêt devait de plus en plus sombre au fil du temps, valait mieux ne pas trop s'attarder, qui c'est ce qu'il pouvait bien arriver, dans cette forêt obscure. Alors qu'elle allait se baisser pour attraper ces deux proies mais soudainement, Mélancolie du Merle s'approchait lui aussi du gibier et prit le lapin entre ses crocs. La rouquine en resta bouche bée. Mais qu'est-ce qu'il faisait ? Bon sang ! Elle n'avait pas besoin de son aide ! Elle n'était pas si faible que ça ! Bordel.. Elle regardait le félin s'éloignait et murmurait calmement : ▬ Je ne lui ai rien demandé, pourquoi il fait cela.. Pour moi. La chasseuse prit le corbeau et le serra un peu trop fort et du sang en sortit encore. Elle secoua la tête et se mit à suivre le chat. Un long silence plana. Plume du Soleil grimaça, du moins essaya de grimacer. Elle se demandait quand est-ce que ça va durait. Ces proies étaient encore loin ? Il est toujours aussi coincé, ce chat ? Les proies posaient, il commença à les inspecter calmement. Il avait l'air concentré. Prenait-il cela vraiment très au sérieux ? Et comme il avait l'air de douter, il se tourna vers la femelle au pelage de feu et lui demanda d'un ton hésitant :

▬ C'est très serré. Je ne peux pas dire qui a gagné alors... Je vais me fier à ton jugement. Qu'en penses-tu?

Plume du Soleil se lécha rapidement les babines pour essuyer le sang qui se trouvait autour de sa bouche -parce que oui, sinon ça fait assez bizarre- et s'approcha des butins. Elle les scruta de ses yeux bleus. Elle avait du mal à l'avouer, mais il avait raison, c'était très serré. Franchement... Il ne manquait plus que ça ! La rouquine hocha la tête. Elle va tacher d'être objective et sérieuse sur ce coup ci. Elle lâcha alors à l'attention du guerrier : ▬ Quelle question. C'est moi bien sûr ! Elle jeta un coup d’œil aux yeux émeraudes du chat au pelage noir. Et... Un ange passa. Elle reprit donc avec un ton mielleux : ▬ Tu penses vraiment que j'allais dire ça ? Je ne suis pas aussi hypocrite. Elle lâcha un soupir. Elle a probablement du tendre encore plus l'ambiance, bah, peu importe. Il fallait qu'on se concentre sur les proies. Mais franchement, elle ne savait pas. Elle ne savait que dire. Si elle lui disait que c'était elle qui avait gagné, que dirait-il ? Et si elle lui disait que c'était lui ? Plume du Soleil a sa petite fierté, et saurait sans doute vexé et sans voudrait de ne pas avoir pu capturer une proie plus grosse. Elle en fera qu'à sa tête, et comme comme elle était une vraie tête de mule, qui c'est qu'elle bêtise elle pourrait bien faire. Elle montra de sa patte droite le lapin (enfin, le lapin qu'avait capturé Mélancolie du Merle) et le corbeau aux plumes noirs d'elle même. Et releva la tête et lui demande alors :

▬ Je n'arrive point à me décider. Ce lapin et ce corbeau sont tous deux grassouillets. Je veux savoir ton avis. Quelles, des deux proies, est la plus grosse ? Soit honnête.

Elle a été honnête, sur ce coup-ci. Elle lui avait avouer qu'elle ne savait pas quelle était la proie la plus grosse. Finalement, c'était au mâle de conclure ce concours. Alors, qui sera le gagnant. Plume du Soleil.. Ou bien toi, Mélancolie du Merle ? Tache d'être honnête, sinon, elle t'en voudra.

__________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Sam 23 Aoû - 10:28


Mélancolie du Merle observait la rouquine. Elle était occupée à enlever le sang qui recouvrait son museau. Par un réflexe idiot, le mâle l'imita pour s'assurer qu'il n'en avait pas non plus. La guerrière s'approcha alors des proies. Il se demandait quel serait le choix de Plume du Soleil. Soit elle allait profité d'avoir le dernier mots et s'auto-déclamerait la gagnante. C'est un choix que le chat noir pouvait comprendre, sans pour autant le cautionner. Sinon, elle pouvait être impartial, et alors le mâle aurait une chance d'être vainqueur. Il avait toujours eut le goût de la compétition, à condition bien sûr qu'il gagnait. Et cette fois-ci, tout ne reposait pas entre ses pattes. Il l'avait choisit.

La chasseuse semblait hésiter. C'est vrai que le choix n'était pas évident. Loin de là. Le félin noir avait remit la décision finale à la rouquine. Pourquoi avait-il fait cela? Peut-être qu'il sentait que son goût pour la compétition pouvait obstruer son jugement. Ou alors...N'avait-il tout simplement pas le craint de faire une décision qui pouvait lui déplaire? Ou déplaire à Plume du Soleil? Etait-il si lâche au point de douter de son propre jugement!? Finalement, la chasseuse au pelage solaire déclara vivement:

▬ Quelle question. C'est moi bien sûr !

Le mâle resta de marbre. Pourquoi l'enfoncer comme ça? Peut-être avait-elle aussi un goût prononcé pour la victoire (qui ne l'a pas?). Ou alors, elle avait quelques choses contre lui. Mais à quoi bon? Elle aurait pût dire "Je crois que j'ai gagné" et il n'aurait pas été vexé... Mais le fait qu'elle ait mit du temps à répondre prouvait bien qu'elle avait hésité, non? Alors pourquoi avait-elle répondu comme si la réponse avait été évidente? Ou alors le matou se trompait sur toute la ligne, et s'était une option très probable...La rouquine ajouta:

▬ Tu penses vraiment que j'allais dire ça ? Je ne suis pas aussi hypocrite.

Le félin comprenait enfin. La femelle pensait-elle qu'il lui avait laissé le choix pour pouvoir être gentil avec lui? Pensait-elle qu'il l'avait fait exprès dans le but de gagner? Foutaises. Il était juste trop lâche pour assumer les conséquences de son choix. Si il était trop faible pour faire un choix si simple, que deviendrait-il devant un choix important, où des vies seraient en jeu?...Il n'osait pas l'imaginer. Il se sentait comme sa mère l'avait toujours décrit: faible, bon à rien, indigne de confiance. Sa fierté en prit un nouveau coup. Son regard se fixa sur la rouquine qui désignait alors les deux proies les plus grosses, le corbeau et la mère lapin, puis dit:

▬ Je n'arrive point à me décider. Ce lapin et ce corbeau sont tous deux grassouillets. Je veux savoir ton avis. Quelles, des deux proies, est la plus grosse ? Soit honnête.

Elle était donc revenu sur son jugement. Peut-être pesait-elle qu'elle avait été trop dure, ou trop directe? Le chat commençait à s'y habituer, mais qu'importe. Il avait là l'occasion de se racheter auprès de sa conscience. De pouvoir passer d'un petit lâche incapable de faire un choix à un chat qui assume ses actes. Il remercia intérieurement la guerrière de lui avoir, sans le vouloir, laisser une seconde chance. Le mâle avait la fâcheuse tendance à agir d'abord et de réfléchir après. Et cette réflexion avait été bénéfique.

Le mâle voulait être le plus honnête et impartial possible. Il s'approcha des deux grosses proies. Le corbeau et le lapin. Son lapin avait un poil assez fin, on voyait donc bien son épaisseur. Quant au corbeau, bien que ses plumes étaient épaisses, on voyait plus ses ailes qu'autre chose. Mélancolie du Merle les écarta avec ses pattes. Le doute n'était plus possible. C'était infime, mais il y avait bien une différence d'épaisseur entre les deux proies. Le mâle soupira, puis il se tourna vers Plume du Soleil. Il dit:

▬ Le corbeau est le plus gros, à mon avis. Tu as raison.

Il se demandait si la féline voyait ce qu'il avait vu. Après tout peu importe. Il avait fait son choix objectivement. C'est encore une ironie bien salée pour le mâle: la proie qu'il avait manqué il aurait donné la victoire. Mais cela, le mâle s'en fichait. Il avait bien tué l'écureuil de Plume du Soleil...Alors d'un côté, elle méritait cette victoire. Et puis, l'essentiel, c'est qu'il y avait maintenant beaucoup de gibier à ramener au clan. Tout le monde mangera à sa faim ce soir. Le mâle à la fourrure noir sentait que le temps s'était bien rafraichit, c'était le moment de rentrer au camp. Il déclara:

▬ Allons chercher nos autres proies et rentrons. Je... J'ai bien aimé ce concours, merci.


Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Plume du Soleil
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5813
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/03/2012
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : X

MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Sam 23 Aoû - 12:39

La femelle aux pelages roux fixait Mélancolie du Merle, qui lui, inspectait les deux proies que lui avait présentés la féline. C'est à dire, le corbeau et la mère lapin. Plume du Soleil n'arrivait pas à se décider. Quelle proie était la plus grosse ? Elle se ressemblait tellement.. Du moins, par la grosseur. La rouquine se demandait si il ne fut pas vexé par la mauvaise plaisanterie qu'elle avait lâcher tout à l'heure. Peu importe. Et puis, si il n'est pas trop idiot, il aurait compris que je blaguais. Le mâle au pelage noir soupira en bougeant les fines plumes du corbeau. Tu soupires ? J'ai donc... Gagné ? Quoi que il peut faire semblant. Le guerrier se tourna vers la guerrière, et il lui annonça -en quelque sorte- que c'était bien le corbeau qui était le plus gros. Plume du Soleil clignait les yeux, elle sentait son cœur battre. Elle se demandait pourquoi. Est-ce de la fierté, de la satisfaction ? Aucune idée, mais ce n'était pas important. Elle se demandait si la fierté du guerrier n'avait pas pris un grand coup. Si lui avait eu le corbeau, il aurait pu gagner. Mais c'était finalement la rouquine qui l'avait eu, et c'est ce qu'il lui a permis de remporter ce concours. Et puis, ce n'est qu'un concours. De toute manière, le principal, c'est qu'on est eu suffisamment de proies pour le Clan, afin de nourriture tout le monde. Oui, c'est ce qu'il y a de mieux.. Plume du Soleil sentit une légère brise caressait sa joue. Elle levait la tête. Le soleil allait commencer à se coucher.. Et fera place à la lune. C'était l'heure de rentrer. ▬ Allons chercher nos autres proies et rentrons. Je... J'ai bien aimé ce concours, merci. Plume du Soleil, baissait pour rattraper son corbeau se mit à regarder le mâle. Voilà qu'il la remercie. Il me remercie, hein. Plume du Soleil n'avait pas l'habitude d'être remercié. Au contraire, elle avait l'habitude d'être ignoré. Ça lui fit si bizarre. Elle soupira et lui lança : ▬ Comment peux-tu remercier quelqu'un comme moi.. Tu... Tu n'as pas besoin de me remercier. J'ai accepté ce concours juste.. Juste parce que je m'ennuyais c'est tout. Elle tourna la tête et murmura quelques mots : ▬ J'ai bien aimé aussi. Elle fut étonné par ses propres paroles. Elle prit son corbeau, son lapin et aussi un des bébés lapins du mâle et se mit en direction de là où était enterrés les autres proies. Qu'est-ce qui m'a pris de dire ça ? Vraiment je suis... Qu'est-ce qu'il me fait dire bon sang.. Elle déposa le gibier et compta de tête combien ils avaient capturés de proies. Le merle, le corbeau, l'écureuil, deux lapins et deux bébés lapins.. Sept au total, c'était pas mal du tout. Le Clan serait sans doute fière de leur capture.

▬ C'est une très belle chasse. Dit-elle regardant le butin. Toutes ses proies à l'air succulentes. Attends, mais qu'est-ce que je suis entrain de penser. Ce n'est pas pour moi tout ça, voyons. Elle se tournait vers le guerrier est le scrutait de ses yeux bleus. D'ailleurs, il lui semblait qu'il était d'origine solitaire. Plume du Soleil se demandait donc si il s'était bien intégré. Après tout, il n'était arrivé que depuis quelques lunes seulement. C'est pas comme si ça... M'intéressait..▬ Dis, il me semble que tu es rentré au camp il y a quelques lunes, non ? Tu t'es bien intégré ? La guerrière se demandait si il voulait bien lui répondre. Ça ne devait pas être ses affaires.. Plume du Soleil, elle, est d'origine du Clan du Lion. Elle n'a jamais connu son père, il a été capturé par des bipèdes peu de temps avant la naissance d'elle même et de sa sœur Plume de Poussière. C'est pour cette raison que la rouquine n'aime pas les bipèdes. Quel intérêt d'avoir à capturer les chats sauvages ? Comme si les chats de Clan capturent des bipèdes... Ils ne se gênent surtout pas ! Plume du Colombe, -la mère de la jeune femelle- lui avait raconté que son père était un guerrier admirable. Depuis qu'elle lui a dis cela, Plume du Soleil eut envie de retrouver son père. Mais est-ce possible ? Et il encore vivant ? Ou est-ce qu'elle pourrait bien le chercher ? Elle secouait doucement sa tête. Ce n'était pas le moment de penser à ce genre de chose, vaut mieux se concentrer sur le guerrier aux yeux émeraudes.

__________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Sam 23 Aoû - 15:58


Une bien belle journée était sur le point de se terminer. Bientôt commencera la nuit, et le Soleil disparaitra pour laisser place à la Lune et aux étoiles. Le guerrier aimait bien les chasses nocturnes, mais il se rendit compte que les chasses accompagnées étaient les meilleures. Certes, tout ne s'était pas passés parfaitement, et sa compagne de chasse avait un sacré caractère mais...il n'oublierait sans doute jamais cette journée. Il commença à récupérer ses proies, quand la jeune rouquine lui dit:

▬ Comment peux-tu remercier quelqu'un comme moi.. Tu... Tu n'as pas besoin de me remercier. J'ai accepté ce concours juste.. Juste parce que je m'ennuyais c'est tout.


Le chat noir ne répondit rien. Il semblait avoir touché la féline, en bien ou en mal. Pourquoi était-elle choquée de ce qu'il lui avait dit? Elle s'en ficherais, si elle était aussi dure qu'elle le laissait paraitre. Alors... Elle n'est pas comme elle le montre? Pourquoi être si désagréable si ce n'est pas sa nature profonde?... Mélancolie du Merle devait sans doute se tromper. Cela lui arrivait souvent de divaguer au point où des idées fausses hantent son esprit. Mais tout de même, cette chatte est bien mystérieuse... Elle s'ennuyait, disait-elle? Et bien, son ennuie leur avait permis de se rencontrer. Lui-même avait accepter de chasser avec elle car il s'ennuyait, il ne voyait pas en quoi cela pouvait être négatif. Au final, il était content de l'avoir remercier et ne retirerait ses mots pour rien au monde. Un murmure suivit:

▬ J'ai bien aimé aussi.

C'était idiot, mais pendant un instant il s'était demandé qui lui avait parlé. Il avait douté qu'elle pût lui dire quelques choses dans ce genre là, une pensée gentille ou positive. Peut-être s'était-elle elle-même surprise? Ou alors, s'était juste pour clore la journée en étant en bon terme...Qu'importe. La première personne qu'il commençait à connaitre dans son clan était sans doute l'une des plus intéressante. Le destin est ironique, mais plutôt juste, finalement.

Il  suivit la chasseuse qui se dirigeait là où elle avait enterré ses autres proies. Ils avaient eut une chasse fructueuse aujourd'hui. Le mâle avait rarement vu autant de proies en une seule journée de chasse. A l'époque où il était solitaire, cela n'arrivait jamais. Quand ils avaient plus de trois proies en une journée, s'était déjà miraculeux. Mais s'était aussi parce que sa mère chassait seule, le plus souvent. La rouquine déclara qu'ils avaient bien chassé, le guerrier approuva d'un hochement de tête. Le guerrier commençait à s'éloigner pour aller chercher ses propres proies qu'il avait laissé dans la terre, quand il entendit Plume du Soleil, d'une voix songeuse:

▬ Dis, il me semble que tu es rentré au camp il y a quelques lunes, non ? Tu t'es bien intégré ?

Il grimaça. Il n'aimait pas parler de son passé. Rien que d'y penser, il s'en rendait malade...Mais il savait que c'était son passé qui l'avait transformer en ce qu'il est maintenant. Le passé crée le présent, qui lui crée l'avenir. Il n'avait jamais parlé à quelqu'un de tout ce qu'il avait vécu, et encore moins de son intégration, plutôt ratée, dans le clan. Tout n'est pas trop tard bien sûr, mais il se sentait comme un petit chaton esseulé. Il était confronté à lui-même. Le chasseur s'arrêta devant un trou où était sa misérable souris, puis l'écureuil. Il répondit à la femelle d'un ton dédaigneux:

▬ Oui, ça fait quelques lunes que je suis au clan, et je m'intègre plus ou moins bien...


Le félin rougit. Il avait honte de mentir sur ce point. Bien sur que non il ne s'était pas bien intégré, et les seuls personnes qui osent lui parler se débrouillent pour que cela dure le moins de temps possible. Après tout, il était et demeurait un solitaire, et les solitaires n'avaient pas leur placent dans les clans. Pourtant il nourrissaient les membres, croyait au clan des Étoiles et obéissait à ses supérieurs. Bien qu'il avait du mal à se faire accepter de tous, il se plaisait, au clan. Il aimait bien l'atmosphère de convivialité, de partage et d’entraide. Il ne finit pas la phrase qu'il avait commencer pour Plume du Soleil. Elle n'avait pas besoin d'en avoir plus, de toute façon. Et puis, si c'est pour se lamenter, autant se taire.

Maintenant que les deux chats avaient toutes leurs proies, ils commencèrent à rebrousser chemin vers leur camp. Le jeune mâle se demandait si la rouquine était née au clan. Sans doute que oui, comme la majorité des chats ici. Mais...son passé devait être bien obscur. Elle se comporte comme une solitaire: fière, seule et autonome. Peut-être qu'elle était comme lui, avant? Il savait qu'il ne devrait pas lui demander, mais il s'y risqua:

▬ Et toi, tu es née au Clan du Lion?
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Plume du Soleil
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5813
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/03/2012
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : X

MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Dim 24 Aoû - 15:05

Cette journée mouvementée d'événement se terminera bientôt. Le Soleil descendait peu à peu, et bientôt, tous les chats pourront voir l'astre lunaire brillait de sa couleur blanche et les faibles lumières des millions d'étoiles qui s'entassaient dans le ciel. Le crépuscule arrivait à grand pas.. Plume du Soleil apprécie beaucoup cette lueur atmosphérique, bien qu'elle préfère la nuit, regardait la lueur du crépuscule la rend si.. Nostalgique, oui, on peut dire cela comme ça. En voyant cela, elle se rappelle de ses bons souvenirs, bien que les mauvais la hantent sans cesse. Plume du Soleil venait de demander à Mélancolie du Merle si c'était bien intégré. C'était pas vraiment comme si ça l'intéressait, c'était juste pour savoir, tout simplement. Bien que les chats solitaires devenant des chats de Clans n'était pas tellement rare à cette époque, certains chats continuent à les mépriser et à dire du mal sur eux. Ce n'est pas le cas de la rouquine, bien entendu. Pour elle, tant qu'il ne trahisse pas le Clan, ils font ce qu'ils veulent, point barre. La guerrière vit Mélancolie du Merle grimaçait. J'ai du touché un point sensible, je doute qu'il soit coopérative. Bah, tant pis, ça ne change rien après tout. Je dois au moins lui dire qu'il n'a pas besoin de se forcer. Bien avant qu'elle ouvre la bouche pour parler, Mélancolie lui fit d'un ton dédaigneux : ▬ Oui, ça fait quelques lunes que je suis au clan, et je m'intègre plus ou moins bien... Plume du Soleil fermait les yeux, comme un chat sage qui réfléchit. Sentant un malaise entre les deux chats, elle comprit très vite que ce n'était qu'un mensonge. "Plus ou moins" était même un indice. Comme elle se disait tout à l'heure, certains chats de Clans n’appréciaient pas vraiment les chats solitaires, même si ils obéissent et sont au service des supérieurs. Plume du Soleil décida de ne pas en rajouter. Même si elle avait un sale caractère, elle reste à la fois polie. Les deux guerriers du Lion prirent leurs proies et rebroussèrent chemin. La bonne odeur du gibier fit légèrement bavé la rouquine. Bien sûr, elle n'avait toujours pas oublié que la priorité était les chatons et les reines, mais elle pouvait très bien imaginer qu'elle les mangeait. Soudainement, le chat au pelage noir lui demanda si la chasseuse était née au Clan du Lion. Sa question n'étonnait pas vraiment la guerrière, elle ne pouvait pas lui en vouloir de lui retourner la question. Bon, je suppose qui faut que je lui répondre. Sans trop donner de détails bien sûr. Je n'ai pas envie de l'embêter avec mon passé.

▬ Oui, c'est bien cela, je suis née au Clan du Lion. Je ne sais pas si tu as eu le temps de rencontrer une ancienne du nom Plume de Colombe, mais c'est celle qui m'a mis au monde. Et mon père.. Elle fit une pose en regardant ses pattes et continua en relevant la tête : ▬ Mon père a disparu peu de temps avant ma naissance, capturée par des bipèdes. Sa voix était devenue plus faible en repensant à cela. Elle n'a jamais rencontré son père, des bipèdes.. Elle secoua la tête et regardait son reflet dans les yeux émeraudes du chat noir. ▬ Et j'ai aussi une... Une sœur. Mais elle se tut. Elle avait pourtant bien penser à ne pas en dire trop sur son passé, elle ne voulait surtout pas l'ennuyer avec ses histoires. ▬ Désolée, je dois t'ennuyais avec mon passé. La rouquine regarda ses proies, et fronça les sourcils, en pensant à lui... A Aile Gelée. Son ancien mentor, mort noyé. De ma faute... Elle se mordit la gencive. Ce n'était pas le moment de penser à tout cela, voyons ! Elle relevait une nouvelle fois la tête, et attendit une réponse de la part du félin.



HRP ▬ Je préviens que je ne pourrais répondre que le mercredi après midi ou le week-end parce que demain je reprends les cours, et donc je ne pourrais pas vraiment me connecter la semaine. ^^ Merci de ta compréhension !

__________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?   Lun 25 Aoû - 11:23


Plume du Soleil ferma les yeux, comme pour se plonger dans une intense réflexion. Peut-être qu'elle pensait qu'il mentait, et elle n'avait pas tout à fait tord. Elle avait même raison, mais le chat noir ne voulait pas vraiment parler de son passé, même avec une chatte qu'il trouvait de plus en plus intéressante. Elle ne semblait pas du genre à blâmer les solitaires qui avaient changer de parcours, et cela le ravit. Cela aura mit son temps, mais peut-être qu'il commence à s'intégrer, finalement.

Dès que sa question parut aux oreilles de la rouquine, elle ne semblait pas surprise de cette franchise, ce qui peut paraitre logique car elle lui avait posé presque la même question quelques secondes plus tôt. Il s'attendait à une histoire des plus banals, avec peut-être des parents ou des frères pas très sympathique avec elle, ce qui donnerait un sens à son caractère. Certes, il y a des chats qui naissant comme ça sans raison particulière, mais au fond de lui il espérait que ce n'était pas le cas chez la femelle. Cela devrait dire qu'elle avait choisit d'être comme elle est, alors que sa première supposition (moins crédible, certes), sous entendrait qu'elle y avait été contrainte...

Le mâle au pelage de jais secoua la tête. Ses idées étaient, une fois de plus, allez trop loin. Il avait une telle facilité pour passer du réel à l'imaginaire, du réaliste à l'improbable, bref, du possible au fantastique...Parfois, il aimerais bien que la vie ne soit qu'un longue histoire écrite par le Clan des Étoiles, mais il avait compris avec le temps que tout n'est pas aussi simple... La guerrière répondit alors:

▬ Oui, c'est bien cela, je suis née au Clan du Lion. Je ne sais pas si tu as eu le temps de rencontrer une ancienne du nom Plume de Colombe, mais c'est celle qui m'a mis au monde. Et mon père...

Elle marqua une pause
▬ Mon père a disparu peu de temps avant ma naissance, capturée par des bipèdes.  
Cette fois-ci, elle plongea son regard dans celui de Mélancolie du Merle
▬ Et j'ai aussi une... Désolée, je dois t'ennuyer avec mon passé.

Le jeune chat aurait voulut répondre que non, qu'il était fasciné. Elle semblait caché un lourd passé derrière elle, tout comme le mâle. Il avait appris pas mal de chose sur elle: elle est bien née au clan et sa mère y loge toujours. Son père avait été capturé par des bipèdes. Et elle avait une...une quoi? La seule réponse qui lui parut logique était une sœur, mais pourquoi diable n'avait-elle pas finit sa phrase? Peut-être s'est-elle rendu compte qu'elle en disait trop. Le mâle comprenait bien cela, il aussi ne voulait pas que son histoire soit révélé à tout le monde dans le clan. Cela ne lui apporterait que de la pitié, et il détestait ça...

La féline avait sans doute vécu des choses très difficiles qu'elle ne voulait pas dévoiler, mais le mâle ne la blâmait pas. Et puis, la perte de son père...Il avait à peu près vécu la même chose. Mais une bonne chose découla de cette tragédie, pour lui: son arrivé au clan. Et puis, il savait qu'il était mort, et n'en doutait jamais. Cela ne devait pas être le cas pour la femelle. Rien que d'imaginer ce qu'elle doit vivre au quotidien avec ce poids sur les épaules, le guerrier frémit. Lui aussi avait une mère, peut-être encore en vie, mais il s'en fichait comme de la première proie qu'il avait chasser. Il répondit d'un ton solennel:

▬ Non, je...


A peine avait-il commencé sa phrase qu'il se rendit compte qu'ils étaient arrivés au camp. Il ne prit pas la peine de la finir, il ne savait pas quoi lui dire de toute façon. Si il devait parler avec toute sa franchise, il lui aurait dit qu'il comprenait ce qu'elle avait vécu, dans un certain sens. Mais au fond de lui, une voix lui disait que non, il ne pouvait pas comprendre. Chaque histoire est différente, et les réactions engendrées le sont aussi. Il alla vers un tas de proie plutôt bien garnie et posa celle qu'il tenait. Il se tourna alors vers Plume du Soleil et les seuls mots qui parvinrent à sa bouche furent:

▬ A une prochaine fois, peut-être.


C'était peut-être bête de sa part, mais au fond de lui il voulait la revoir. Il avait l'impression qu'il y avait encore des choses à faire, à savoir ou à accomplir avec cette rouquine. Qui sait, peut-être qu'ils finiront amis? Ou...pas? Le grand félin ce coucha cette nuit là avec le souvenir de cette étrange journée en tête, mais aussi de l'espérance quant à son futur dans le clan mais...L'idée qui dominait ses pensées fut celle d'une nouvelle rencontre avec cette étrange rouquine que l'ont nommait Plume du Soleil.

♦ Fin ♦

HRP ♦ Satisfaisant comme fin? :) ♦
Revenir en haut Aller en bas
 

[Mélancolie du Merle] Tu viens chasser ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Clan du Lion-