« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre au bord de l'eau (PV Fleur d'Ajoncs)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Rencontre au bord de l'eau (PV Fleur d'Ajoncs)   Lun 11 Aoû - 19:46

Nuage d’Érable sortit de son camp. L'air sentait les bourgeons et les rares fleurs déjà éclose. Ses coussinets savouraient la moelleuse couche de mousse qui tapissait le sol, à l'endroit où il y a à peine quelques jours, se trouvait une épaisseur de givre qui crissait sous les pattes. Les feuilles des arbres commençaient à prendre diverse teintes de verts, tandis que sur leurs branches poussaient des bourgeons. Le printemps venait enfin d'arriver. Elle entendit le bruit du bec d'un oiseau, qui fouillait la terre à la recherche de graines. En temps normal elle l'aurait chassé puis rapporté au camp. Mais le Clan mangeait à sa faim, elle n'en avait pas envie et surtout elle avait la flemme. Ce qui était une bien piètre excuse, et elle le savait. C'était pour cela qu'elle était sortie seule du camp.
La jeune apprentie avait une tout autre idée en tête : aller se prélasser. Et pour ce faire, elle avait choisit le bord de l'eau. Nuage d’Érable ne craignait pas de croiser des chats ennemis, le bord de l'eau était accessible à tout animal, il n'y avait ni frontière, ni territoire à respecter. Elle marcha lentement et profita du calme et de la sérénité. Entre les entraînements et les corvées qu'elle devait aux anciens, c'en était trop ! Elle avait bien le droit de se reposer dans un endroit qui lui plaisait, hors de l'agitation du camp. Elle dépassa la frontière du territoire du Clan du Léopard et continua sa marche, tout en restant à l’affût même si elle était déjà venue. En effet sa mère l'avait un jour emmenée à cet endroit, pour qu'elle rencontre son père. Feu Follet était un solitaire au mauvais caractère et elle se demandait toujours pourquoi sa mère n'avait pas eu l'intelligente pensée de faire des petits avec un respectable guerrier de son Clan. Encore eût-ce été un chat noble, sage et valeureux, elle aurait compris, mais sur ce coup là, elle n'avait pas été gâtée par le Clan des Etoiles.
Chassant ces pensées négatives de son esprit, elle arriva au bord de l'eau. Un bref reniflement lui apprit qu'aucun chat n'était dans les parages. Elle s'affala sur un gros galet, et exposa son ventre aux faibles rayons de soleil de ce début de saison. Elle ferma les yeux et écouta le doux clapotis des vagues. Le soleil arrivé à son zénith, elle partit en quête d'un autre coin de repos, le galet n'étant pas assez confortable à son goût. Elle remonta la rive les pattes dans l'eau, ce qui, étrangement, ne la gênait pas le moindre du monde. Et là, elle vit une chatte écaille qui fixait une abeille en train de voleter au dessus de l'eau. Son regard était légèrement sadique, comme si elle rêvait de déchiqueter l'insecte avant de le dévorer. La chatte était du Clan du Lion, elle en était certaine. Mais il y avait une autre odeur familière sur la guerrière qu'elle n'arrivait pas à identifier, ce qui l'intriguait au plus au point. Nuage d’Érable s'écarta de la pierre derrière laquelle elle s'était cachée. La chatte remarqua sa présence et leva ses yeux verts vers l'apprentie.
"-Salut ! dit-elle d'une voix enjouée. Je m'appelle Nuage d’Érable", continua t-elle en voyant qu'elle n'obtenait aucune réponse.
Revenir en haut Aller en bas

Mon identité.
Relationship :
Fleur d'Ajonc
Ancien membre



Féminin
● Nombre de messages : 2087
● Je suis arrivé(e) ici le : 11/10/2010
● Age : 19
● Mentor/Apprenti(e) : Ancienne mentor → Coeur d'Ebène Apprenti → Nuage d'Eclipse

MessageSujet: Re: Rencontre au bord de l'eau (PV Fleur d'Ajoncs)   Lun 11 Aoû - 21:26


Ce jour-là, Fleur d'Ajonc se sentait gagnée par une félicitée dont elle ne comprenait pas la cause. Que lui arrivait-il ? Elle, ordinairement d'humeur ténébreuse, aimait à se sentir le cœur lourd d'un chagrin qu'elle était seule à comprendre. Elle imaginait sans mal la beauté de ses prunelles plongées d'obscurité, et la peine ombrant son regard qui lui conférait un air des plus mystérieux. Elle errait ainsi, chat aux allures fantomatiques, triste sans raison de l'être mais non pas sans raison d'être triste ; n'y-a-t-il pas une indéniable supériorité des larmes sur le rire ? Dans ses poses dramatiques et ses soupirs tragiques, Ajonc trouvait une excuse pour mépriser ses camarades aux sentiments inférieurs.
Cependant, n'ayant pas d'objet de souffrance, elle était contrainte de ressasser les vieilles afflictions du passé, qui commençaient à croupir comme une souris oubliée au fond de la fosse à gibier. Elle en venait presque à espérer qu'un de ses amis rejoigne le Clan des Etoiles, avant de se souvenir qu'elle n'en avait pas. D'ailleurs, même les chagrins d'antan n'étreignaient plus son cœur de leurs griffes glacées, et le lointain souvenir des êtres qu'elle avait chéris ne suscitait en elle plus qu'un vague ennui.
Ainsi, s'apercevant que la liesse de la forêt renaissante, pétillante d'oisillons gazouilleurs et fleurie de bourgeons odorants, commençait à influer sur son état d'esprit, elle l'avait fuie. Quel endroit, s'était-elle demandé, ne regorge pas de ces insupportables miasmes d'allégresse ? Décidément, elle exécrait la saison des feuilles nouvelles. Même celle des feuilles vertes valait mieux, quand les herbes flétrissaient de soif et les chats engourdis geignaient d'avoir trop chaud. Que dire de celle des feuilles mortes, qui chatoyait de mélancolie quand le vent apportait l'orage ? Et quand venait la neige, lourd carcan sur les carcasses décharnées des arbres noirs, son âme se repaissait d'ombre.
Mais où donc la nature ne criait pas sa joie à qui ne voulait pas l'entendre ? Mue par le désespoir d'être atteinte d'euphorie, elle s'était rendue au bord de l'eau, territoire neutre et dénué d'intérêt, où les chats sans volonté cuisaient leur paresse au soleil. Nul oiseau piaillant sur les rochers, quelques insectes bourdonnant, et une créature vivante là où elle avait espéré la présence minérale des rochers. La solitude était-elle devenue une chose si rare qu'elle ne puisse désormais plus l'atteindre ?
Le chat qui surgit d'un rocher émettait les remugles répugnants du Léopard, et sa taille médiocre ne pouvait être que celle d'un petit échappé de la pouponnière. Un peu de fourrure rousse sur le corps, des yeux verts au-dessus de moustaches frémissantes, bref, un simple chaton. Et pourtant.
« Salut ! Je m'appelle Nuage d'Erable. »
Salut ! Quelle outrecuidance ! Salutations eût été plus correct. Ajonc l'aurait relevé si elle avait eu affaire à un autre chat, mais elle se remémora soudainement de la dernière fois qu'elle avait croisé son frère, Feu Follet. Le solitaire lui avait parlé en termes élogieux de sa fille, qu'il avait engendrée — comble de l'horreur ! — avec une guerrière du Léopard, et qui se trouvait avoir le même nom que cette apprentie discourtoise. C'était donc sa nièce, cette boule de poils cramoisie. Pas grand chose à voir avec le pelage gris de son frère ; il se fiait donc aux assertions douteuses de sa compagne ?
Ajonc était assurément déçue de l'aspect dérisoire de ce chat de son sang, mais qu'espérer d'autre de la progéniture de son imbécile de frère ? Il s'agissait néanmoins d'un être auquel elle était liée, et sous cette physionomie miteuse se dissimulait peut-être avec brio un grand chat en devenir. Un atout de choix dans un autre clan, un allié, un lieutenant pour conquérir la forêt ? Elle ne risquait rien à s'en assurer — ou plus probablement à s'en désillusionner.
« Bien le bonjour, apprentie du Léopard. Je reconnais en toi la fille de mon frère, Feu Follet. »
Ajonc avait pris la voix la plus douce et maternelle que sa gorge pouvait produire. Néanmoins une crainte interrompit toute velléité de gentillesse.
« Mais avant toute chose, ne t'avise pas de m'appeler tata ! feula-t-elle. »

__________________________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warriorslgdc.forumactif.fr/
 

Rencontre au bord de l'eau (PV Fleur d'Ajoncs)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Terres Libres & Etoiles-