« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Étoile du Corbeau
Chef du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 414
● Je suis arrivé(e) ici le : 06/01/2013
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Nuage de Lumière & Nuage Sanglant

MessageSujet: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Mer 10 Juin - 14:27

Une nouvelle ère se lève.
PV → Le Clan du Lion

« Debout soldat ! »

Tu t'étais endormi la veille au soir. On t'avait simplement consigner dans la tanière, sans avoir plus le droit que cela à une explication. Tu devrais revenir demain matin pour connaître les tâches qui te seraient confiées. Comme tout bon Guerrier, tu t'es exécute et sans broncher, ce qui en a étonné plus d'un. Depuis quelque temps, tu as perdu le goût de l'arrogance. Tu n'as plus envie d'être celui que tu es. Tu n'as plus envie de semer une pareille terreur. Tu n'as plus envie de ta réputation. Tu es devenu un monstre par la faute de ton paternel et à cause du Clan entier. Tout le monde est responsable. Tous. Il n'y a aucune exception. Les paroles arrivent par une bouffé d'air. Elles pénètrent dans ta tête pour y résonner. De quoi parlent-t-elles et à qui ? Qui oserait venir te trouver et venir te parler ainsi ? Tu n'es pas un soldat. Tu ne réponds aux ordres de personne. Qui se prend donc pour ton supérieur ? Tu ouvres tes yeux un à un. Tes crocs se dévoilent lentement, dans un réflexe vieux de plus de vingt lunes. Une immense forêt se dresse devant toi. Tu découvres sans la moindre émotion une forêt tordue, aux pins grands et fins, rabougris, au feuillage déchiqueté et aux allures monstrueuses. Que faire maintenant ? Faire demi-tour ? Où étais-tu d'abord ? Et pourquoi ? Celui qui à oser te réveiller et te traîner ici va le payer cher. Très cher. Montre-toi qu'on en finisse !

« Il est temps mon ami. L'heure de la vengeance à sonner. Le sang doit couler, le pouvoir n'est pas pour les faibles. »

Une nouvelle fois, la voix semble apporter par le vent. « mon ami » et puis quoi encore ? Pourquoi serais-tu l'ami d'un parfait inconnu ? Et qui est-il pour te donner des ordres ? Tes crocs se dévoilent plus nettement et tu t'enfonces davantage dans la forêt, déterminé à trouver l'ordure qui t'avait amené ici. Il allait regretter ce qu'il venait de faire. Bientôt, tu te trouvas à ce qui ressemblait au cœur de la forêt. C'est là que la sensation désagréable d'être observée s'initia en toi. Cette sensation dura jusqu'à ce qu'une ombre se glisse derrière toi et t'attaquas, te planquant misérablement au sol. Tu eus beau te défouler, tu ne parvins qu'à le faire bouger d'un poil. Tu remuas les oreilles, agacé. Tu fis mine de relâcher tous tes muscles et l'agresseur ne se laissa pas avoir par la ruse. Son souffle fétide parvint à tes oreilles pour la dernière fois.

« Prend le pouvoir. Il t'appartient. Il appartient aux plus forts, pas aux faibles. »

Soudain tout devient sombre. Tes yeux s'ouvrent de nouveau sur un paysage des ténèbres, mais un paysage connu. Tu t'éveilles dans la tanière des Guerriers. Tes crocs se dévoilent et tes yeux, comme deux armes, fouillent le lieu à la recherche d'une âme éveillée. Tout le monde semble plonger dans un sommeil profond. Tant mieux, la tâche ne sera que plus simple. Silencieusement, tu te glisses jusqu'à la sortie. Puis, tu gagnes la tanière du Chef, d'Étoile du Tyran. Doucement, tu te glisses dans sa tanière jusqu'à atteindre sa litière. Tu es à présent penché sur le corps endormi de ton chef. En le voyant ainsi, les paroles du chat de la forêt sombre te revient. Le faible doit mourir. Le pouvoir est à toi. Venge-toi. C'est le moment. Il t'a fait souffrir comme les autres, c'est à toi de lui faire payer. Tu profites du silence de la nuit. Elle est ton alliée. Tu te saisis du corps du félin comme s'il eusse été un pantin et alors qu'il ouvre les yeux, tu laisses tes griffes arracher la chair de sa gorge et l'ouvrir si profondément que les neuf vies du félin ne lui permettent pas de survivre.
© Codage par Waize

__________________________________


Taa ♥

: . anciennement . :
 


Étoile du Corbeau grogne en #850606.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Nuage Embrumé
Apprenti du Clan du Lion



Masculin
● Nombre de messages : 71
● Je suis arrivé(e) ici le : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Sam 27 Juin - 1:10


Je soupirai. Qu'est-ce que je m'ennuie... D'accord, il est tôt, très tôt... Trop tôt normalement pour qu'un chaton comme moi soit déjà éveillée. Mais à défaut d'être extraordinaire, on peut tout de même dire que je ne suis pas assez paresseuse pour rester à dormir contre le ventre de notre mère jusqu'à l'heure du partage. Je regarde mon frère et ma soeur et ravale un grognement. Même dans leur sommeil ils ont l'air de jouer à leur jeu préféré du chat-héros et de la petite princesse. Ma petite soeur se tient bien roulée contre le ventre de mon grand-frère. Ce qu'ils peuvent m'énerver, et là, encore, ils ne parlent pas... Je vous assure que c'est une véritable calamité. On dirait qu'il n'y a qu'eux qui existent, bande d'hypocrites! Bref, je ne vais pas rester là à les observer calmement avec un sourire attendri, ce n'est pas mon genre.

Bref, je sors dehors. J'ai bien sûr évité l'affreuse maladresse de me prendre les pattes de quelqu'un, de frôler un pelage, en gros toutes les façons de réveiller quelqu'un et de se faire prendre. Enfin bon, me voilà à l'extérieur. J'inspire profondément l'air encore frais. J'aime beaucoup ce moment-là de la journée, où il n'y a que peu de félins de sortis. Mes yeux se posent sur l'une de mes pattes, salie par je ne sais quoi. Je ne suis pas une maniaque de la propreté, mais si je ne fais rien ça va être maman qui va le faire et je n'en ai aucune envie. Je sors ma langue et la pose doucement sur ma patte avant de la lécher consciencieusement. Et voilà, je suis propre!

Une soudaine odeur âcre me fait grimacer. Qu'est-ce que c'est encore que ça? Je hume l'air, entrouvrant la bouche avant de mieux sentir, m'aidant de ma langue. Étrange, ça semble venir de la Tanière du Chef. Que fait-il donc à cette  heure impie du jour? J'avance un peu avant d'hésiter... Je ne suis pas vraiment autorisée à entrer comme si de rien n'était dans l'antre de notre Meneur, surtout qu'il faut bien avouer qu'Etoile du Tyran n'est pas un chat commode et bienveillant. Et comme c'est mon Chef, je fais en sorte de bien me conduire devant lui, manquerait plus qu'il retarde mon baptême et que je me retrouve prisonnière de la Pouponnière, jamais!

Prenant mon courage à deux pattes, j'entre dans ce lieu qui ne devrait pas m'accueillir. Dès que j'en franchis le seuil, l'odeur de fer me prend à la gorge et je me retiens à grand peine de rejeter mon repas de la veille. Eurk, qu'est-ce que c'est que ça? Sous mes pattes, je sens un liquide chaud et poisseux, et ça, c'est quoi encore? Je soulève l'une de mes pattes, n'arrivant pas à voir, dans la pénombre de quoi il s'agit. Puis vient l'atroce réalité... Du sang!! C'est du sang! Et étant donné que je patauge dedans, je dirais que quelqu'un saigne ou a saigné, et en quantité. Une telle quantité n'est d'ailleurs pas normal. Non.. Ce n'est pas normal. Je m'avance vers la forme qui se tient devant moi. Je bredouille d'une voix que je ne reconnais pas. Depuis quand, moi, Patte Embrumée, je bredouille? Enfin, j'ai des circonstances atténuantes...

"Etoile du Tyran? Vous allez bien?"

Je n'ai pas de réponse... Je m'avance encore, n'arrivant pas à savoir que faire. Pourquoi ne répond-il pas? Pourquoi ne bouge-t-il pas? Je n'ai jamais eu l'impression qu'il soit du genre à faire pareilles plaisanteries, si? Soudain, je remarque une forme sombre dans un coin. La lumière absente ne m'a pas permis de voir la silhouette du félin sombre. Qui est-ce? Ah, Serre du Corbeau. Je ne l'ai jamais vu que de loin, mais certains chatons avaient peur de lui. A-t-il vu ce qu'il s'est passé? Sait-il ce que nous pouvons faire? D'une voix, exceptionnellement non sarcastique, je demande:

"Serre du Corbeau? Que se passe-t-il? Que s'est-il passé? Pourquoi tout ce sang?? Que devons-nous faire?"

__________________________________



Anciennement Instant Nuageux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Étoile du Corbeau
Chef du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 414
● Je suis arrivé(e) ici le : 06/01/2013
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Nuage de Lumière & Nuage Sanglant

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Lun 29 Juin - 0:15

Une nouvelle ère se lève.
PV → Le Clan du Lion

Tu observes le corps de ton ancien Chef et persécuteur remuer jusqu'à ce que le sang ait fini de couler. Satisfait, tu prends un sourire diabolique alors que les vies de ton Chef tentent de le sauver en vint. Elles arrivent trop tard et ne peuvent le protéger de cette blessure infâme que tu as causé. Tes crocs ont endommagés les chairs jusqu'à trop profond, la magie du Clan des Étoiles auquel tu ne crois plus réellement est inefficace et si elle l'eusse été, nul doute que tu aurais continué de lui retirer ses vies unes à unes. Devant tant d'horreur, tu commences à ressentir une sensation étrange. Un picotement semblant te provenir de ce cœur qui ne t'avait plus été utile que pour vivre depuis bien longtemps. Une lueur s'y alluma. Une lueur nouvelle, mais qui existait sous une autre forme auparavant. De la satisfaction. Satisfait. Voilà ce que tu étais. Satisfait de ton œuvre. En ce début de matinée, ta promotion prochaine était annoncée. Tu allais accéder au trône. Feindrais-tu de l'avoir tuer ? La question se posait. Qui te défendrait si quelques-uns décidaient de se rebeller ? Mais mentir était-ce vraiment une solution ? N'aurais-tu pas plus de mal à faire perdurer le mensonge ? D'autant plus qu'il était plus qu'improbable qu'un chat ait réussi à se faufiler jusqu'à la tanière d'Étoile du Tyran pour qu'il puisse lui soutirer toutes ses vies comme il était peu probable que ce dernier ait agi et fuit si vite. Tu devrais donc jouer carte sur table et espérer que la plupart se soumette. La voix pourrait-elle t'aider ? Qui sait, peut-être que tu en aurais besoin. Elle semblait vouloir que tu deviennes Chef et t'avais aidé à commencer le processus qui te mènerait vers cette promotion de rang. Non. Le mensonge n'était pas la meilleure solution.

« Serre du Corbeau ? Que se passe-t-il ? Que s'est-il passé ? Pourquoi tout ce sang ?? Que devons-nous faire ? »

Perdu dans ses pensées, tu n'avais pas été capable de t'apercevoir qu'une âme avait pénétré la tanière. Sortant de tes pensées à ses mots, tu la fusillas de tes yeux bleus. À la voix et au physique, tu reconnus Patte Embrumée, une jeune chatonne. Un simple chaton. Ton sourire de satisfaction se mua en un sourire terrifiant et montrant bien la cruauté. Serait-il capable de lire ses signes ? Tes yeux brillaient à présent d'une lueur ambitieuse et meurtrière. Le sang avait coulé. À présent, personne ne t'empêcherait d'accéder à la plus haute place. Commençons donc par le commencement. Pourquoi ne pas informer en premier lieu un chaton ? Ils sont si naïfs et si influençables qu'il ne devrait pas être difficile de la mettre de ton côté. Ou alors, elle serait tellement effrayé qu'elle n'oserait s'en prendre à toi. Et puis, quelle chance avait-elle de réussir à te battre ? Aucune. Elle était bien trop jeune. Bien trop frêle. Tu étais bien trop entraîné à tuer. Tu t'étais entraîné des années durant sans pour autant t'en être déjà servi sur un félin. Depuis que ton père t'avait renié et que le reste de ta famille n'était plus, tu n'avais plus aucune valeur, plus aucune figure d'autorité à laquelle te raccrocher, sinon celle de la terreur et de la mort. D'un ton étonnamment froid et sarcastique, tu finis par répondre à la chatonne.

« Le faible a péri ma petite. Une nouvelle ère se profile. Une ère d'apogée pour le Clan du Lion. Et tu es le premier au courant de la nouvelle. Répand le message de la mort d'Étoile du Tyran dans le camp tout entier. Répand le message que je prends les rennes du Clan du Lion et que quiconque ose contester mon pouvoir se verra réserver le même sort qu'Étoile du Tyran. »
© Codage par Waize

__________________________________


Taa ♥

: . anciennement . :
 


Étoile du Corbeau grogne en #850606.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Nuage Embrumé
Apprenti du Clan du Lion



Masculin
● Nombre de messages : 71
● Je suis arrivé(e) ici le : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Lun 29 Juin - 23:44

Je sursautai sous le regard furibond du Guerrier. Etais-je en tord? Devais-je sortir, pour le laisser seul? Je ne suis pas idiote, je ne peux rien faire, ni pour aider Etoile du Tyran, ni pour quoi que ce soit finalement. Je suis juste impuissante face aux événements. Je frissonnai sous le regard angoissant du sombre félin. Pourtant, je n'arrivai pas à me détacher de ce regard. Lui, il respirait la puissance que je ne possédai pas, du moins pas encore, il exhalait de lui une telle confiance de soi que je l'enviai. J'avais envie de lui ressembler, d'être ou du moins sembler aussi forte que lui, de m'approcher un tant soit peu de ce chat. Et c'est ce que je fis. Comme hypnotisée par ce regard, mes pattes avancèrent. Avec un léger clapotis de sang, je fis mon premier pas dans sa direction. Si seulement il avait été mon père, peut-être que j'aurais pu me rassurer en m'accrochant à l'idée qu'un jour je lui ressemblerai. Puis vint une réponse, en écho aux questions angoissées que j'avais posé précédemment.

« Le faible a péri ma petite. Une nouvelle ère se profile. Une ère d'apogée pour le Clan du Lion. Et tu es le premier au courant de la nouvelle. Répand le message de la mort d'Étoile du Tyran dans le camp tout entier. Répand le message que je prends les rennes du Clan du Lion et que quiconque ose contester mon pouvoir se verra réserver le même sort qu'Étoile du Tyran. »

Je le regardai encore, tentant de me décrocher de ses yeux captivants pour comprendre. Le faible avait péri? Parlait-il de notre Chef? Mais Étoile du Tyran n'était pas faible, si? Il avait toujours semblé fort et invincible. Pourtant, à cet instant, rien ne pouvait plus ressembler à un mensonge. Il était là, immobile, sans faire un geste pour prouver qu'il n'était pas parti à jamais. N'était-ce pas une leçon que l'on apprend très jeune? Les forts l'emportent. C'est ainsi que nous, les prédateurs pouvons prendre la vie de nos proies. Nous sommes plus forts qu'eux. À l'inverse nous fuyons les bipèdes qui peuvent nous faire beaucoup de mal. Cette loi, je la comprenais. Si Serre du Corbeau avait battu notre meneur, c'est juste qu'il était plus fort. Et plus fort serait notre tête alors plus fort serait le corps, non? Il en parlait. De force, de grandeur, de puissance, de quoi me faire rêver. Je ne suis pas gentille et inoffensive comme un bout de bois. Je rêve de tout ça, je ne me complais pas dans la protection d'un autre comme ma soeur, je ne me réjouis pas de protéger le faible. Je les hais, tous les deux avec leurs grands idéaux. Peut-être pas au point de les tuer, mais je veux les surpasser. Leur prouver qu'il ne faut pas être eux pour réussir. Être le premier était une chose étrangement réjouissante. Je hochai la tête et sortis, les pattes recouvertes de sang. la première personne qui vint me trouver fut ma mère, un peu inquiète de ne pas me voir, angoissée en voyant le liquide pourpre sur mes pattes. Je la repoussai un peu, agacée, j'avais une grande annonce à faire. Elle viendrai ce jour d'un jeune chaton, de moi. Je répétai donc le message:

"Etoile du Tyran est mort. Serre du Corbeau est notre Chef désormais. Et quiconque osera contester son pouvoir se verra réserver le même sort qu'Étoile du Tyran."

Je ne fis pas attention à l'air effaré de ma mère, aux larmes de ma soeur. On m'avait confié une mission. À moi et moi seule. Et je l'avais accomplie. Serait-on fier de moi?

__________________________________



Anciennement Instant Nuageux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Lueur d'Autrefois
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 2270
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/04/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Désolation de l'Agonie

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Mer 8 Juil - 19:27


Le Clan du Lion« Une nouvelle ère se lève. »

La jeune apprentie qui rêvait tranquillement dans son lit de mousse, entourée de ses camarades et de sa sœur ne pouvait aucunement se préparer à ce qui était en train de se passer dans le camp. Elle ne savait pas que Serre du Corbeau était dans la tanière de leur chef et encore moins qu'il venait de lui ôter la vie. Elle ne savait pas non plus qu'une nouvelle ère était en train de se lever sur le Clan du Lion.

Ce n'est que lorsqu'elle se réveilla enfin, qu'elle sentit que quelque chose clochait. Elle se demandait ce qu'il se passait, l’atmosphère était pesante, mais c'est l'odeur du sang qui finit par l'interpeller. Pourquoi cette odeur, et surtout pourquoi aussi proche ? Techniquement, il n'y avait aucune raison, mais comme je vous l'ai dit, elle ne pouvait pas se douter de ce qui était en train de se tramer sous son nez. La petite bicolore naïve qu'elle était, ne pouvait pas se douter que son meneur venait de périr. Elle sortit sans faire de bruit de la tanière des apprentis, peut-être qu'un indice était présent dans la clairière, ne sait-on jamais c'était ce qu'elle se disait. Nuage de Lueur ne comprenait pas. Elle observait, mais d'après elle rien ne clochait. C'est lorsqu'une voix s'éleva dans le camp, que les yeux de l'apprentie sortirent presque le leurs orbites qu'elle comprit certaines choses.

« - Etoile du Tyran est mort. Serre du Corbeau est notre Chef désormais. Et quiconque osera contester son pouvoir se verra réserver le même sort qu'Étoile du Tyran. »

Elle n'en revenait pas. Etoile du Tyran est mort. Il. Est. Mort. Elle ne voulait pas, elle ne pouvait pas y croire. Comment leur chef avait pu mourir, et pourquoi Serre du Corbeau était leur nouveau chef ? Il n'était pas lieutenant, alors pourquoi lui qui n'était qu'un guerrier parmi d'autres. Peut-être un message du Clan des Etoiles. Peut-être un soulèvement. Elle n'en savait rien. Tout ce qui lui passait par la tête à ce moment, c'était d'aller chercher celle qui saurait certainement la rassurer. C'est en se faufilant dans la tanière qu'elle alla s’installer tout contre Nuage Noir. Elle ne savait pas si elle avait entendu ou non la nouvelle, elle le lui répéterait si ce n'est pas le cas.

« - Tu sais toi, ce que le clan va devenir ? »
© Codage par Waize.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Chant de la Tourterelle
Lieutenante du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 111
● Je suis arrivé(e) ici le : 16/02/2015
● Age : 18

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Mer 8 Juil - 20:46


Le Clan du Lion« Une nouvelle ère se lève. »

Je n'ai pas beaucoup dormi cette nuit, j'ai comme un mauvais pressentiment. L'ambiance lourde du camp ne m'aide pas a apaiser mon esprit et à m'éloigner ne serais-ce que quelques heures du camp, des problèmes et de mes tâches de guerrière. Et je crois que j'aurais préféré dormir, plutôt que d'entendre la nouvelle qui résonne dans le camp en ce moment même.

« - Etoile du Tyran est mort. Serre du Corbeau est notre Chef désormais. Et quiconque osera contester son pouvoir se verra réserver le même sort qu'Étoile du Tyran. »

Ta curiosité te perdra Chant de la Tourterelle. Voilà ce que ma conscience me disait, mais je faisait en sorte de la laisser de côté, et de ne pas l'écouter. Je sors doucement de la tannière et je m'avance doucement vers la tanière d'Etoile du Tyran, pour constater les dégâts de mes propres yeux. Je ne prend pas la peine d'annoncer mon arrivée, puisque j'ai très bien compris qu'Etoile du Tyran n'est plus et je ne prendrais certainement pas Serre du Corbeau avec des pincettes. Le corps de mon ancien chef gisait dans un coin, le guerrier noir était devant. On aurait presque pu les confondre, mais non. Je me racle la gorge avant de lancer un petit quelque chose, sans risquer de le brusquer et d'y passer moi aussi.

« - Que se passe-t-il Serre du Corbeau, pourquoi as-tu fais ça ? »
© Codage par Waize.

__________________________________

Chant de la Tourterelle


« Les mots sont plus dangereux que des coups de poignard. »
J'écris en #bee0f2

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Étoile du Corbeau
Chef du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 414
● Je suis arrivé(e) ici le : 06/01/2013
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Nuage de Lumière & Nuage Sanglant

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Lun 13 Juil - 14:53

Une nouvelle ère se lève.
PV → Le Clan du Lion

Tu laisses un sourire mi-sérieux, mi-sadique orné ton visage alors que l'annonce semble planer dans l'air. Va-t-elle obéir ? Peut-être. Elle n'aura même certainement pas le choix. Que pourrait-elle tenter de faire alors que le grand Étoile du Tyran se trouvait sans vie, sous tes pattes maculées de sang. Tu laisses ton regard se pencher sur la petite. Elle est immobile devant toi, hébétée, certainement à cause de ce que tu viens de prôner. Elle semble te regarder. Elle a un je ne sais quoi dans les yeux que tu ne parviens pas à analyser. Tant pis. Cette pensée te venait à peine en tête que la petite chatte tigré fit demi-tour avec la grâce d'un chaton pour finalement filer comme une flèche à travers le camp. Tu la vois s'échapper de la tanière comme une vulgaire proie. Va-t-elle te trahir elle aussi ? Tu as ta réponse lorsque tu l'entends faire passer le message que tu lui avais confié.

« Étoile du Tyran est mort. Serre du Corbeau est notre Chef désormais. Et quiconque osera contester son pouvoir se verra réserver le même sort qu'Étoile du Tyran. »

Ton sourire s'élargit et prends alors toute sa tournure sadique. Quel plaisir de se sentir fort. Quel plaisir de sentir qu'on nous obéit. Oui, cela doit bien être la première fois. La première fois que quelqu'un écoute tes ordres. Ce n'est qu'un chaton ? Et alors, il y a un début à tout. Après cette annonce funèbre, tu étais certains que de nombreux autres viendraient rien que pour recevoir des ordres de ta part. Tu les avais débarrassés du faible chef qu'ils avaient tous et à qui ils obéissaient tous aveuglément, ignorant sa faiblesse. Tu les avais aidés. Ils te devaient bien obéissance. Celui ou celle qui se montrerait ingrat quitterait le Camp, en vie ou non, qu'importe. Est-ce qu'après cette annonce l'animation gagne le Camp ? Dans un premier temps, tu n'en as pas l'impression. Ton annonce fait-elle donc si peu d'effet que cela ? Ou bien peut-être que le messager ne semble pas suffisamment sérieux ? Tu avais prit ce que tu avais sous la patte, rien de plus.  

Tu n'avais pas choisi. Alors que tu t'attendais à ce que foule se précipite pour voir le résultat de tes actes, tu es déçu de constater qu'une seule chatte à daigner approcher. Te craignent-ils ? Avaient-ils déjà lu des signes précurseurs qui les auraient guidés à connaître le futur, ce qui allait advenir ? Un grognement sourd que tu étouffes monte dans ta gorge. Tu espères qu'ils ne sont pas en train de préparer un je ne sais quoi pour te faire payer la mort de leur Chef. Il était faible. Il devait mourir. Il n'y avait pas d'autre issue pour sa misérable vie. Les faibles meurent toujours sous les coups des plus forts. Le monde va ainsi. Les faibles ne peuvent pas gouverner. Le félin dans ton rêve te l'avait soufflé. Il ne pouvait avoir tort. D'ailleur qui était cet esprit qui était venu te voir ? Le Clan des Étoiles ? Non. Tu n'y croyais même plus, comment pourrait-il venir te rendre visite alors que tu ne crois plus en eux ? Non. Ce n'était pas un tour du Clan des Étoiles. Mais qui alors ? Ton esprit ? Peut-être même ton subconscient. Peu importe les circonstances, seul le résultat compte. Étoile du Tyran était mort. Tu étais celui qui avait mit fin à cette misérable vie. Tu ne te sentais pas le moins du monde coupable de quoi que ce soit. Au contraire, tu te sentais un nouveau chat. Un chat prometteur. Un chat qui deviendrait certainement un grand meneur et dont les trois Clans se souviendraient longtemps. Tu étais à présent le dirigeant de ce Clan. Le lieutenant ? Écho Céleste occupait ce rôle depuis bien longtemps. Tu n'avais jamais été capable de sentir cette chatte. Elle était comme toutes les autres. Une faible. Une grande gueule, mais rien derrière. Toi tu étais plus fort. Toi, tu avais agi.

« Que se passe-t-il Serre du Corbeau, pourquoi as-tu fais ça ? »

Ces paroles te sortent de ta torpeur. Tu envois un regard assassin en direction de ses mots. Tes yeux croisent ceux d'une Guerrière que tu connais suffisamment pour avoir déjà partagé de nombreuses patrouilles en sa compagnie : Chant de la Tourterelle. C'était une Guerrière très simple et une de ses chattes qui ne jurent que par le Code du Guerrier. Comment osait-elle venir te demander des comptes ? Tu laisses tes crocs se découvrir alors que tu délaisses le corps de l'ancien Chef. Il n'est plus. Quelqu'un viendrait débarrasser la tanière pour que tu puisses y élire domicile. Avant ça, tu devais répondre aux interrogations de tes futurs sujets. Ils allaient tous le devenir. Tous ceux qui seraient assez intelligents pour voir le bon côté de ce macabre processus. Le Clan du Lion n'en ressortira que plus fort. Plus de sentiments positifs envers les autres Clans. Plus ces sentiments distingués envers Étoile d'Épines. Tu n'étais pas le même sentimental qu'Étoile du Tyran. Tous ceux qui le pensaient réellement tyrannique se trompait lourdement sur son sort. Il n'était qu'un être faible. Il aura fallu du temps pour que toi-même tu t'en rends comptes. Mais à présent, tu les avais tous sauvés. Ils te devaient tous quelque chose. Sans aucune émotion dans la voix, sinon de la froideur, tu répondis à la Guerrière :

« J'ai fait ce qui devait être fait depuis bien longtemps déjà. Je vous ai débarrassé du faible qui menait auparavant le Clan pour le remplacer par un félin qui en vaut réellement la peine : moi. Soit la première à me jurer fidélité et tu auras la chance de servir d'exemple aux autres. »
© Codage par Waize

__________________________________


Taa ♥

: . anciennement . :
 


Étoile du Corbeau grogne en #850606.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Lun 13 Juil - 23:49


Une nouvelle ère se lève.Clan du Lion.
Le rêve dans lequel tu étais plongé était loin, très loin, d'être aussi cauchemardesque que la réalité. Tu te voyais courir librement et sereinement après un petit rongeur que tu savais être une souris. Une jolie petite souris toute grassouillette qui semblait plus jouer que s'échapper. Comme il était bon de se sentir si légère, si libre, si frivole. Il t'en avait pas fallu plus pour sentir un bien-être certains se propager dans ton corps. Tout allait pour le mieux dans ce monde. Le monde des rêves avait réellement un pouvoir immense sur ton esprit. Il parvenait à t'apaiser et à te rendre assez différente. Cela venait certainement du fait que dans les rêves, il n'y avait pas de responsabilité, pas non plus de Clans, pas de bouches à nourrir, pas de petites boules de poils à protéger et pas de dispute. Tu ne croisais jamais personne dans tes songes. Tu chassais, tu jouais ou bien tu profitais du temps pour prendre du bon temps, rien de plus. Pas de soucis, pas d'ennuis, la vie dont tout le monde rêve.

C'est une odeur âcre et nauséeuse qui finit par te sortir de tes songes. Morphée te délaisse et t'abandonnes dans le monde cruel qu'est la réalité. Tu retombes sur terre, tes membres sont soudainement beaucoup plus lourd. Tu sens revenir en toi toutes tes responsabilités, toute la lourdeur de tes courbatures et de tes douleurs. Lentement, alors que ton museau identifie peu à peu le fumet qui te parvient, tu ouvres une paupière puis l'autre. L'obscurité envahit tes pupilles et tu les laisses grandir. Tu lances un long soupir alors que tu finis par redresser la tête afin de mieux percevoir l'odeur qui flotte dans l'air. Tu restes un petit moment qui semble durer une éternité dans un état de transe, pendant ce temps, tu te réveilles complètement et tu finis même par identifier l'odeur qui te prend soudainement à la gorge. Un relent de dégoût envahit alors ton esprit et une peur sans nom s'y infiltre. Tes yeux alors réduit à deux fentes trouvent une rondeur anormale et ton cœur tambourine dans ta poitrine comme jamais. Cette odeur, c'est celle du sang. Tu ne t'y tromperais pas. Et elle inonde littéralement l'endroit. Tu te retiens de te lever d'un bond. Même si tu tentes de te retenir, tu trembles. Tu trembles de peur. Qu'est-ce qui a bien pu se passer ? Tu laisses la peur t'envahir au point que tu n'as qu'une envie, te lever et filer droit dans le Camp. Tu jettes un regard à l'entour et tu te rends compte que la plupart des Apprentis sont dans un état de sommeil profond. Est-ce bon signe ? Aussi rapidement qu'elle est apparue et qu'elle t'a attaquée, tu reprends du poil de la bête et commence à vaincre la peur qui t'anime. Elle ne doit en aucun gagné. Tu le sais. Tu l'as toujours su. Alors que tu sembles la maîtriser, tu entends une voix aiguë provenir du Camp. La voix est tellement faible que tu as l'impression qu'elle provient d'un combattant sur le point de rendre l'âme. En te concentrant davantage, tu vois qu'il n'en est rien. Au vue de la tonalité, cela ressemble plus à un cri de chaton. Qu'est-ce qu'un chaton fait debout à cette heure ? Soudain, tu te tournes sur ta gauche et rends rapidement compte que Nuage de Lueur a disparu. Tu te mets alors à penser à l’inimaginable. Où est-elle ? La peur reprend le dessus à cet instant. Tu sens ton cœur partir au quart de tour et alors que tu t'apprêtes à bondir vers la sortie, une chatte que tu connais bien s'y engouffre et vient se placer à tes côtés. De soulagement, tu lâches un soupir qui ne reste pas inaudible.

« Tu sais toi, ce que le clan va devenir ? »

Trop d'émotions contradictoires te submergent alors que tu te frottes fortement contre ta sœur d'adoption. Tu es si soulagée qu'elle soit seine et sauve. Tu n'as qu'une envie, là garder-là, près de toi. Tu ne veux que jamais vous soyez séparé. Même la mort ne vous séparerait pas. Tu lui lances un regard emplit de douceur alors que tu passes ta langue sur son front avec une douceur incroyable. Malgré la peur qui t'anime, tu tentes de te remémorer les paroles scandées par le chaton. À en croire ce que tu avais pu entendre, Étoile du Tyran n'était plus et c'était Serre du Corbeau le seul responsable. En comprenant réellement le poids des paroles, tu déglutis de dégoût. Qu'avait-il fait ? Pourquoi est-ce que Serre du Corbeau avait fait cela ? Pourquoi avait-il tué Étoile du Tyran ? Ton mentor… Voilà qu'on te donnait la chance de devenir Guerrière une deuxième fois et voilà que le destin empêche cela une deuxième fois. Qu'est-ce qui lui est passé par la tête ? Est-il réellement le monstre que tous décrivent ? Tu commences à le croire. Toi qui avais confiance en lui… Il te déçoit. Il a trahi cette confiance que tu avais placée en lui. À tes yeux, il vient de commettre l'impardonnable. Le pire des péchés. Il mériterait la mort. Néanmoins, tu sens qu'il n'est pas judicieux de choisir la force dans cette circonstance. Il a réussi à venir à bout d'Étoile du Tyran alors une simple Apprentie n'ayant reçue presque aucun entraînement serait certainement une proie facile. Tu ne peux retenir des larmes qui roulent sur ton visage. Il te le payera. Tu lui ôterais toi-même sa misérable vie. Tu pouvais en être certaine. Malgré la rage qui t'anime, tu retrouves un peu de lucidité pour répondre à ta sœur. D'une voix que tu veux douce, tu articules :

« Je… Je ne sais pas Nuage de Lueur. À en croire les nouvelles, nous allons entrer dans un nouveau règne, de quel genre ? Je l'ignore. J'espère simplement que cela ne durera. Je ferai en sorte que cela ne dure pas, tu peux compter sur moi. Il va payer pour son crime. Quoi qu'il advienne, je serais là pour toi, pour te protéger et personne ne touchera à toi tant que je serais en vie. »
© Codage par Waize.

__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Papillon de Nuit
Guerrier du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 115
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/02/2015
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : EN RECHERCHE

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Ven 31 Juil - 15:13



Une nouvelle ère se lève.


«« N'accepte jamais la défaite, tu es peut-être à un pas de la réussite. »»



Papillon de Nuit dormait profondément quand le meurtre se produisit. Plongé dans le monde de Morphée, le matou ne pensait pas une seule seconde à ce qui venait de se passer. Serre du Corbeau, leur lieutenant, avait tué Etoile du Tyran il y a quelques instants à peine, sans qu'aucun chat ne s'en rende compte ou ne doute de quelque chose. Papillon de Nuit avait toujours détesté Serre du Corbeau. Le chat noir n'était qu'un avide du pouvoir, voulant tuer tous ceux qui se trouvaient sur son passage. Les deux matous s'étaient toujours battus pour prouver leur valeur et devenir chef en premier. Papillon de Nuit avait perdu. Serre du Corbeau était à présent le meneur du Clan du Lion, même si personne n'était encore au courant.

Papillon de Nuit s'éveilla tranquillement dans la tanière des guerriers. Il était presque le seul dans la tanière, ce qui l'étonna. Le matou noir se leva et fit une toilette pour enlever les quelques brins de mousses collés à son pelage. Après cela, il s’étira les pattes puis cambra son dos. A présent, il était prêt pour commencer une nouvelle journée. D'un pas assuré, le guerrier sortit de la tanière et une fois à l'extérieur, il remarqua l'air apeuré des membres du Clan. Le matou ne comprit pas tout de suite ce qui se passait, jusqu'à entendre deux apprenties discuter entre elles. L'une était rousse et blanche, l'autre noire. Elles semblaient inquiètes. Papillon de Nuit écouta la femelle au pelage ébène miauler à sa camarade :

« Je… Je ne sais pas Nuage de Lueur. À en croire les nouvelles, nous allons entrer dans un nouveau règne, de quel genre ? Je l'ignore. J'espère simplement que cela ne durera. Je ferai en sorte que cela ne dure pas, tu peux compter sur moi. Il va payer pour son crime. Quoi qu'il advienne, je serais là pour toi, pour te protéger et personne ne touchera à toi tant que je serais en vie. »

Papillon de Nuit fixa alors la tanière du chef. Il comprit alors ce qui s'était passé. « Nous allons entrer dans un nouveau règne... » Les paroles de la novice noire restèrent bloquées dans l'esprit de Papillon de Nuit. Qui disait nouveau règne disait nouveau chef. Etoile du Tyran était mort. Le meilleur ami de Papillon de Nuit avait rejoint le Clan des Étoiles. Il avait été tué par Serre du Corbeau. Papillon de Nuit sentit en lui une haine monstrueuse envers le futur meneur. Comment avait-il pu tuer son propre chef ? Le vieux chat se dirigea alors d'un pas décidé vers l'antre d'Etoile du Tyran. Il entra violemment, montrant les crocs à Serre du Corbeau. Chant de la Tourterelle était là elle aussi. Il lui lança un regard malheureux puis aperçut son meneur. Etoile du Tyran était allongé, son corps sans vie, plein de sang. Papillon de Nuit sentit les larmes monter à ses yeux. Il avait partagé tant avec lui... Etoile du Tyran et lui avait toujours été dans la même tanière. C'était son meilleur ami, son seul ami. Il fallait le venger, Papillon de Nuit devait le venger. Serre de Corbeau avait lui aussi les pattes pleines de sang, ce qui fit frissonner Papillon de Nuit. Le grand matou noir sentit son pelage s'ébouriffer alors qu'il miaulait :

« Espèce d'ordure ! Qu'as-tu fais ?! Tu ne mérites pas d'être parmi nous, tu n'es qu'un meurtrier ! Jamais je ne te servirai, tu m'entends, jamais ! »

Papillon de Nuit sentit une rage inconnue montait en lui. Il pouvait changer les choses, il pouvait sauver son Clan, mais d'une seule et même façon : devenir le chef du Clan du Lion.



© Code by Ed'

__________________________________

~




Petite Papillon, Nuage de Papillon, Papillon de Nuit, Etoile de Papillon

~


Dernière édition par Papillon de Nuit le Lun 28 Déc - 13:33, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Chant de la Tourterelle
Lieutenante du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 111
● Je suis arrivé(e) ici le : 16/02/2015
● Age : 18

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Ven 31 Juil - 22:31


Le Clan du Lion« Une nouvelle ère se lève. »

Serre du Corbeau me lance un regard, vous savez celui qui pourrait vous tuer sur place s'il pouvait ? C'est exactement celui-ci. Malheureusement pour lui, il n'est pas doté de ce pouvoir, et ça ne marche absolument pas sur moi pour m'intimider. Il découvre ses crocs, franchement, s'il croit me faire peur, il se met la patte dans l’œil. On dit souvent que les plus grognons sont ceux qui mordent le moins. Bon, je ne sais pas si ça s'applique véritablement au chat qui est devant moi, parce que tuer son chef de sang froid.. Je ne connais pas grand monde qui l'aurait fait. Mes crocs étaient découverts également, au cas où. Je ne voudrais tout de même pas servir de chair à corbeau parce que j'ai joué à ma petite apprentie imprudente. Sa réponse ne tarda cependant pas à sortir de ses babines.

« - J'ai fait ce qui devait être fait depuis bien longtemps déjà. Je vous ai débarrassé du faible qui menait auparavant le Clan pour le remplacer par un félin qui en vaut réellement la peine : moi. Soit la première à me jurer fidélité et tu auras la chance de servir d'exemple aux autres. »

Je vous garantis que ce chat mal léché va encore apprendre à connaître Chant de la Tourterelle comme il se doit. Je ne sais pas ce qui me retiens de lui sauter dessus et de lui remettre les idées en place. Mais je me dis également que je devrais peut-être écouter ce qu'il me dit, bien que je ne lui serais jamais fidèle rien qu'avec une stupide promesse le jour de l'assassinat de notre chef. Ça serait certainement un gros plus, si j'étais dans ses bonnes grâces. Je m'approche de lui, en papillonnant des yeux. Peut-être une manière de lui montrer que je suis intéressée par sa proposition, je ne sais pas moi même pour tout vous dire.

« - Serre du Corbeau, je te... »

Je n'ai pas pu terminer ma phrase, puisqu'un nouveau matou venait de faire irruption dans cette fichue tanière. Il s'agit de Papillon de Nuit, le frère de notre cher guérisseur. Ça fait d'ailleurs un moment que je ne suis plus aller lui dire bonjour, il faudrait que j'y pense à l'occasion. Mais l'heure n'est pas savoir quand j'irais rendre visite a tel matou, loin de là. Le regard du nouvel arrivant était comme embrasé, si on peut dire ça. Les crocs découverts lui aussi, mais bon sang. C'est une caractéristique des mâles noirs dont je n'étais pas au courant, c'est ça ? Ou bien c'est une farce. Voilà, rien qu'une petite farce. Etoile du Tyran n'est pas vraiment mort, ils l'ont juste mit en scène et tous jouent un rôle. Ressaisie toi Chant de la Tourterelle. Je secoue la tête. Nous sommes bien malheureusement dans une sombre réalité où Serre du Corbeau à retiré la vie a notre bien aimé chef, et où Papillon de Nuit vient de débouler sans prévenir. D'ailleurs ce dernier me lance un regard .. Que je ne saurais décrire, mais que je n'apprécie pas forcement. Le nouvel arrivé s'est alors ébouriffé le pelage, pour paraître plus imposant au lieu de notre bel oiseau de nuit.

« - Espèce d'ordure ! Qu'a tu fais ?! Tu ne mérites pas d'être parmi nous, tu n'es qu'un meurtrier ! Jamais je ne te servirai, tu m'entends, jamais ! »

Et là, c'est le drame. Sauf qu'il avait eu tors de venir ici même, et quelques instants à peine après la mort d'Etoile du Tyran. Pas lorsque j'essayais de calmer un peu le jeu. Je m'approche doucement de notre nouveau chef, enfin, d'après ce que j'ai compris, afin de lui murmurer quelques paroles à l'oreille.

« - Essaies de ne pas trop l'amocher quand même, ce serait dommage de perdre un élément. »
© Codage par Waize.

__________________________________

Chant de la Tourterelle


« Les mots sont plus dangereux que des coups de poignard. »
J'écris en #bee0f2

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Étoile du Corbeau
Chef du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 414
● Je suis arrivé(e) ici le : 06/01/2013
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Nuage de Lumière & Nuage Sanglant

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Dim 27 Déc - 22:31

Une nouvelle ère se lève.
PV → Le Clan du Lion

Allait-elle broncher ? Te sauter à la gorge ? Ou bien est-ce qu'elle allait se plier. Tu ne connaissais pas suffisamment la Guerrière pour le savoir. C'est vrai que tu ne connaissais pas grand monde et pour cause, tu ne tentais en aucun cas de lier des liens avec quiconque. Tu préfères rester seul. Avoir des amis, des proches, cela reviens à souffrir à un moment ou à un autre. Être trahi ou trahir. À choisir, tu préfères la seconde possibilité. Dorénavant, rien ni personne ne se mettra au travers de ton chemin. Dorénavant, tu ne te laisseras plus jamais marché dessus. Plus personne ne t'humilierait ou il le payerait le prix fort. Plus personne n'aurait le droit de te dire quoi faire. Même pas ce pseudo Clan des Étoiles qui t'avait délibérément tourné le dos depuis que ta mère les avait rejoint. À croire qu'elle ne tenait pas tant que ça à toi celle-là. Au fond, elle ne valait pas mieux que les autres, pas mieux que ton traître de père, ta couarde de sœur. Aucun de ces félins ne méritaient de vivre. Et aucun d'eux ne méritait ton respect. Alors que ton regard froid restait posée sur la femelle, cette dernière s'approcha de toi. Tu te retins de reculer, ne sachant pas ce qu'elle allait faire. Tu restas stoïquement prostré devant le corps de l'ancien Chef, tes yeux envoyant des éclairs à la femelle. Cette dernière s'approcha davantage et se mit à papillonner de ses yeux, chose insignifiante à tes yeux. Que cherchait-elle donc à faire ? Est-ce que cela signifiait qu'elle acceptait de me jurer allégeance ?  

« Serre du Corbeau, je te... »

La femelle se stoppa nette dans son élan et tu détectas tout de suite la cause de cet arrêt soudain. Tu sentis cette présence apparaître, celle qu'elle devait avoir elle aussi sentie. Et en moins de temps qu'il en faut pour le dire, la première vague de résistance fut son apparition dans le corps d'un Guerrier. Délaissant les beaux yeux de Chant de la Tourterelle, tu posas tes prunelles bleues sur le nouveau venu. Ce dernier se présentait sous la forme d'un corps noir, semblable au tien, mais dont la carrure même permettait de faire la différence entre vous deux. Ses prunelles l trahissaient également. Un malin sourire se dessina sur ton visage alors que tu reconnus le plus vite possible la personne qui venait de débarquer, crocs découverts et bave plein les babines. Le visiteur lança un subtil regard à la femelle présente, néanmoins, tu ne craignais pas l'effet de ce dernier, ton regard imposant était bien plus puissant que son regard de faible. Ton rictus se transforma en un sourire des plus sadique lorsque le regard du guerrier sombre se posa alternativement sur le corps du faible et sur tes pattes ensanglantées. Tu souris de plus bel en voyant son pelage s'ébouriffer et en le voyant aboyer tel un chien atteint de la rage :

« Espèce d'ordure ! Qu'as-tu fais ?! Tu ne mérites pas d'être parmi nous, tu n'es qu'un meurtrier ! Jamais je ne te servirai, tu m'entends, jamais ! »

Tu ne pus contenir ta joie. Le rictus s'élargit au maximum, laissant paraître tes longs crocs blancs. Voir la rage du félin noir montée était si plaisant. Pauvre petit. Le vieux Papillon de Nuit venait de perdre son seul ami. La première vague de résistance te semblas bien frêle, bien en dessous de tes espérances. Il n'avait même pas eu l'intelligence de trouver d'autre Guerrier pour l'épauler dans sa tentative de libérer le Camp du monstre que tu étais devenu. Dommage pour lui. Il allait payer le prix de son imbécillité. Il allait payer ses injures. Il allait payer le fait de ne pas comprendre qu'au-delà du meurtre, il y avait une libération du Clan. Il allait aussi payer le prix juste pour ne pas t'avoir prêté allégeance. Qu'il approche un peu. Qu'il lance le premier coup. Tu n'attends que ça. Que le sang puisse encore couler. Les faibles de ce Clan disparaîtraient et le Clan ne sera que plus fort. Alors que tu compris qu'il n'allait pas porter le premier coup, tu positionnas définitivement ce félin de dernière catégorie comme faisant partie intégrante de celle des faibles. Les faibles attendaient de recevoir les premiers coups, les plus forts l'assenait. Malgré l'excitation que cela te procurait de pouvoir enfin planter tes griffes dans cette boule de poils insignifiantes, tu restas encore un instant à observer le lieu et ce qu'il pourrait faire pour te mettre en déroute dans ton attaque. Sa position était mauvaise, elle ressemblait à celle d'un assaillant et pourtant, une position de défense dans ce cas-là ce serait révélé bien plus utile pour lui. Parce qu'il ne portait pas le premier coup ! Alors que tu sentis tes muscles se raidirent, un souffle chaud te parvint dans les oreilles et tu te rendis compte que c'était Chant de la Tourterelle qui s'était encore rapprochée de toi et te soufflais quelque chose.

« Essaies de ne pas trop l'amocher quand même, ce serait dommage de perdre un élément. »

Mais qu'est-ce qu'elle avait dans le crâne celle-là ? Est-ce qu'elle me prenait pour son nouvel ami ? Si s'était pour me signifier qu'elle me jurait fidélité, ce n'était pas vraiment l'effet ressenti. À force de t'isoler, tu avais fini par oublier ce que c'était que d'être si prêt d'un félin. La proximité entre la femelle et toi te perturbas. Pourtant, sa présence, sa proximité et sa réplique te donnèrent une force supplémentaire. Tes crocs se recouvrirent comme si tu abandonnais la lutte avec cet énergumène et que tu te livrais au Clan et au jugement qu'il te ferait. La pression sur tes épaules se relâcha et tu tournas ta tête vers Chant de la Tourterelle, lui affichant un sourire sincère et un clin d'œil. Puis, la queue et la tête basse, tu te rapprochas de Papillon de Nuit, comme si tu abandonnais la lutte et que tu t'apprêtais à être châtier. Au moment où tu passas à ses côtés, le sourire sadique qui t'avait quitté se raccrocha à tes lèvres et sans crier gare, tu plantas tes longs crocs dans le cou du félin après l'avoir percuté violemment. Papillon de Nuit bascula sur le flanc et alors que tes crocs avaient trouvé son cou, tu te promis de ne plus le lâcher. Marmonnant entre tes mâchoires, tu lâchas, alors que tu accentuais la pression de ta mâchoire :

« Regrettable choix, maudite erreur mon vieil ami. »
© Codage par Waize

__________________________________


Taa ♥

: . anciennement . :
 


Étoile du Corbeau grogne en #850606.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Plume du Soleil
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5813
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/03/2012
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : X

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Lun 28 Déc - 7:37

Chaque matin, je me marmonnais que la journée qui m'attendait aller être toujours la même ; tout le Clan se lève, et on part chasser pour le Clan. J'espérais parfois qu'un événement pourrait détruire cette routine. Seulement... Si je me doutais que cet "événement" était la mort de mon Chef... Je n'aurais...Jamais espérer une nouvelle routine.

Je ne dormais pas, comme à mon habitude. Je m'ennuyais. Je pourrais bien me lever et partir chasser... Mais je pensais qu'il était encore beaucoup trop tôt. Cependant, une voix résonnait dans tout le camp, qui me força finalement à me lever...

« Étoile du Tyran est mort. Serre du Corbeau est notre Chef désormais. Et quiconque osera contester son pouvoir se verra réserver le même sort qu'Étoile du Tyran. »

Je sursautais et me levais brusquement, comme certains guerriers d'ailleurs. (Bien que d'autres étaient encore dans un profond sommeil....Comment vous faites les gars ?) Mon chef que je connaissais depuis un bon moment... Celui qui m'avait vu devenir apprentie et m'avoir fait guerrière... I-Il était mort... C-Comment... Comment s'était possible !? Je compris immédiatement pourquoi et comment il était mort en entendant le nom de.. "Serre du Corbeau". Je ne savais pas tellement la raison qui ne m'étonnait guère d'avoir entendu que c'était lui qui avait tué son chef... Son.. Propre chef.. Je fermais doucement les yeux. J'espérais énormément que ce n'était qu'un rêve... Ce qui était impossible, je ne rêvais plus, après tout.

« Je… Je ne sais pas Nuage de Lueur. À en croire les nouvelles, nous allons entrer dans un nouveau règne, de quel genre ? Je l'ignore. J'espère simplement que cela ne durera. Je ferai en sorte que cela ne dure pas, tu peux compter sur moi. Il va payer pour son crime. Quoi qu'il advienne, je serais là pour toi, pour te protéger et personne ne touchera à toi tant que je serais en vie. »

Je reconnus cette voix, c'était celle de Nuage Noir. Elle avait emprunter une voix douce.. Surement pour rassurer sa sœur. Elle était courageuse pour son âge. Je méditais cependant sur certains de ces mots. Je n'avais pas non plus envie que Serre de Corbeau nous commande.. Je ne... Je ne veux absolument pas ce nouveau règne, qui ne présage rien de bon. "Il va payer pour son crime." Elle a raison. J'aime mon Clan.. Je me suis jurée que je ferais tout pour lui.. Je vengerai mon chef. Je... Par ma plus grande surprise, je commençais à trembler. P-Pourquoi ? J'avais peur de.. Serre du Corbeau ? Non... Impossible. Moi avoir peur ? Je suis sûre que c'était pour autre chose.. Pas par peur.

« Espèce d'ordure ! Qu'as tu fais ?! Tu ne mérites pas d'être parmi nous, tu n'es qu'un meurtrier ! Jamais je ne te servirai, tu m'entends, jamais ! »

Cette voix que j'ai entendu venait de la tanière du chef. Quelqu'un l'avait fait.. Un chat avait osé se montrer devant Serre de Corbeau. A en croire la voix, c'était celle de Papillon de Nuit. Il ne manquait plus que lui... Quasiment tout le monde se doutait de leur rivalité. Mais le problème s'est que je doutais de la force de Papillon de Nuit. Il était, certes, un excellent guerrier, d'ailleurs je pense plus fort que moi (même si je déteste l'admettre). Mais je pense que Serre de Corbeau était plus fort, oui. Après tout, il ne jurait que par la violence, donc cela m'étonnerait si il était faible au combat.

Je m'approchais doucement de la tanière de mon ancien chef, et plus je m'avançais, plus je sentis cette odeur de sang. ...L'odeur du sang. Elle me rappela mon père, et je vous passe ses détails. J'eus du mal à jeter un œil dans la tanière.. Tellement de mal qui j'y suis pas parvenue. C'était dure, trop dure.. Je détestais voir des cadavres, et encore moins celui de mon chef. Je reculais lentement de la tanière, les yeux rivés sur le sol. J'étais consciente que Papillon de Nuit et Serre de Corbeau devaient en ce moment se battre, que je devais... Peut-être, faire quelque chose.. Mais je m'y résignais.

« Pourquoi je n'interviens pas... ? Je suis si faible... »

Murmurais-je. Mon cœur me jouait violemment des tours. Je décidais donc de rebrousser chemin et de m'asseoir non loin de la tanière, juste histoire de me calmer. Que va devenir notre Clan... ? Est-ce que.. Est-ce que je dois me plier à ses ordres ? Et si cela se trouve, ce ne serait pas si mal... Attend, Plume du Soleil, qu'est-ce que tu es entrain de penser ? Pensais-je bruyamment dans ma petite cervelle. Je le savais.. que..Seule.. Je ne pouvais rien faire contre lui. Le défiait, c'était comme signer ma Mort. Et le Clan des Étoiles sait que je n'ai guère envie de mourir maintenant. ...Que faire ? Je savais seulement que je devais pas intervenir entre le combat des deux matous (et je ne le pourrai pas, de toute manière). C'était LEUR combat, LEUR rivalité. Pour moi, cette bataille ne devait pas être contesté. Ils allaient peut-être enfin régler leurs comptes, et se dire enfin ce qu'ils pensent de chacun. C'était peut-être une manière égoïste de penser.. Mais j'assume mon impuissance.

__________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Papillon de Nuit
Guerrier du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 115
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/02/2015
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : EN RECHERCHE

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Lun 28 Déc - 14:23



Une nouvelle ère se lève.


«« N'accepte jamais la défaite, tu es peut-être à un pas de la réussite. »»



Papillon de Nuit fixait Serre du Corbeau avec une haine profonde. Jamais il n’aurait pensé que l’autre matou aurait pu agir comme cela. Tuer son propre chef pour devenir meneur plus vite…. Il n’avait décidemment rien dans la cervelle. De plus, Etoile du Tyran était et avait toujours été le meilleur ami de Papillon de Nuit. Les deux félins avaient toujours été proches. Ils s’étaient entrainés ensemble, avaient joué ensemble, combattu ensemble… Ils avaient tout fait ensemble. Pourtant, Etoile du Tyran n’avait pas nommé son ami lieutenant. Pourquoi ? Papillon de Nuit n’en avait pas la moindre idée. C’était lui qui aurait dû succéder à leur chef.  Et lui, il n’aurait pas tué son camarade, il aurait même tout essayé pour qu’il vive le plus longtemps possible. Etoile du Tyran ne méritait pas de vivre de cette manière. Toutes ses vies perdues de cette manière…

Papillon de Nuit devait faire quelque chose. Il en avait les capacités. Il était fort, grand et musclé. Peut-être pas autant que Serre du Corbeau… Mais il devait protéger son Clan.

Papillon de Nuit prit une grande bouffée d’air frais. Il savait que le nouveau chef voudrait se battre. Mais oserait-il  le faire devant tous ses camarades ? A ce moment précis, tous les membres du Clan du Lion avaient peur… Comment pouvait-on avoir peur de son propre chef ? Il fallait exiler Serre du Corbeau, pour toujours. Et pour cela, il fallait gagner ce futur combat. C’était la seule manière de sauver le Clan des griffes d’un meurtrier. Alors que Chant de la Tourterelle venait de murmurer quelque chose à l’oreille du nouveau chef, Papillon de Nuit dressa les oreilles. Il n’avait pas réussi à entendre ce qu’avait dit la jolie femelle. Allait-elle aussi dire quelque chose à l’autre matou ? Certainement pas. Papillon de Nuit ne quittait plus la guerrière des yeux lorsqu’il sentit un énorme coup sur son épaule.

Le chasseur s’écroula lourdement au sol, soudain conscient que Serre du Corbeau s’était jeté sur lui. Le vétéran n’eut pas le temps de se défendre : le nouveau chef venait de planter ses crocs dans la gorge de son camarade. Papillon de Nuit lâcha un cri aigu, voyant sa mort prochaine arrivée à grands pas.

« Regrettable choix, maudite erreur mon vieil ami. »

Papillon de Nuit grogna, balançant ses pattes dans le vide, jusqu’à toucher Serre du Corbeau dans le ventre. Celui-ci n’eut pas de réaction. Pourtant, le guerrier noir ne perdit pas confiance. Il concentra tous ses muscles puis cracha violemment en secouant la tête, se décrochant de l’emprise de Serre du Corbeau. Papillon de Nuit avait mal. Il avait la gorge en sang. Le matou déguerpit pour se réfugier au centre du camp. Il se retourna alors, fixant le nouveau chef avant de clamer de toutes ses forces :

« Serre du Corbeau…  Que cherches-tu en faisant ça ? Tu veux tous nous tuer ? Un par un ? Tu veux détruire le Clan du Lion ? Et bien d’abord, il faudra m’achever…  Et méfie-toi, je ne suis pas aussi faible que tu ne le penses !»

Papillon de Nuit ne savait pas s’il allait mourir aujourd’hui, mais il savait une chose : son courage resterait gravé dans les mémoires. Il aurait tout tenté pour sauver son Clan, il était libre de mourir en paix.


© Code by Ed'

__________________________________

~




Petite Papillon, Nuage de Papillon, Papillon de Nuit, Etoile de Papillon

~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Étoile du Corbeau
Chef du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 414
● Je suis arrivé(e) ici le : 06/01/2013
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Nuage de Lumière & Nuage Sanglant

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Mar 29 Déc - 20:55

Une nouvelle ère se lève.
PV → Le Clan du Lion

Tu en aurais eu le courage et surtout la réelle envie, tes mâchoires se serraient refermées totalement sur la gorge de cet impertinent de chat. Néanmoins, il te semblait qu'il devait rester en vie. Tu n'allais tout de même pas écouter cette femelle, non. Ce n'était pas un élément que tu allais perdre en le tuant instantanément. C'est la joie de jouer, de faire souffrir, de te venger dignement de ces lunes entières de douleur, d'accusation, de souffrance mentale, de mise à l'écart. Tu avais dû frapper vite et fort en tuant Étoile du Tyran, parce que lui avait neufs vies et toi qu'une misérable. Tu n'aurais aucune chance si tu t'étais dressé en face de lui en voulant faire durer le plaisir. Le seul plaisir qui serait ressorti de cette expérience aurait été celle de nombreux félins d'éjecter à jamais un traître de leur Clan. Erreur pour eux. Ils auraient dû agir quand ils l'avaient plus. Maintenant, tu n'allais plus faire machine arrière, tu ne comptais plus le faire et tu ne le ferais pour rien au monde. À quoi bon ? Tu n'as plus rien. Plus personne. Tous t'ont déjà tourné le dos, t'ont déjà craché dessus ou t'ont simplement rejeté. Tu n'as plus rien que le peu de dignité qui te reste et ton agilité et ta force au combat.  

Un grognement monte dans la gorge que tu tiens entre les crocs. Un peu trop plongé dans tes pensées morbides d'un passé désastreux, tu ne fais guère plus attention à ce que tu fais, si bien qu'il réussit à te labourer le ventre de coup de griffes. Sans broncher, tu encaisses le coup. Au lieu de montrer un quelconque signe de douleur, qui est pourtant présente du fait des griffes affûtées de ce maudit chat, tu laisses apparaître un sourire amusé. Ton rire amusé détendit un peu plus tes mâchoires ce qui permit au félin de s'en arracher en balançant violemment sa tête dans tous les sens et en crachant sa salive répugnante. Ton rire ne te quittas pas pour autant. Toujours avec autant de sarcasme, tu réévaluas la situation. Tu aimais réellement ce moment que tu partageais avec ce pseudo rival de toujours. Il avait toujours voulu jouer au plus malin, aujourd'hui, il ne le serait pas. Du sang perlait de la gorge du félin noir que tu toisais déjà de ta hauteur et de ton sourire narquois. Puis, alors que tu t'attendais à une offensive de sa part, il prit ses pattes à son cou, fit demi-tour et sorti de la tanière.

« Serre du Corbeau…  Que cherches-tu en faisant ça ? Tu veux tous nous tuer ? Un par un ? Tu veux détruire le Clan du Lion ? Et bien d'abord, il faudra m'achever…  Et méfie-toi, je ne suis pas aussi faible que tu ne le penses ! »

Le large sourire qui trônait en roi incontesté sur le royaume de ton visage, ne faiblit pas. Alors que tu buvais les paroles de ton camarade félin. Tu pris la peine de sortir de la tanière, tête et queue haute. Après tout, tu étais le nouveau meneur de ce Clan. Tu devais te montrer fort pour lui. Tu devais même le protéger. Le protéger de ces éléments indésirables que l'on nomme faibles. Ce que tu cherches ? Une forme de reconnaissance, une certaine renaissance, une nouvelle utilité. Tu n'étais plus le faible que tout le monde l'arisait. Tu n'étais plus ce félin sur lequel tout le monde pouvait cracher, sans que tu n'ais un quelconque légitimité. Tous vous tuer ? Non. Tu ne vas pas exterminer un à un tous les membres de ton Clan. Tu ne retiras que les mauvaises herbes, les détritus, les faibles éléments, ceux qui ne servent à rien ni à personne. Souriant comme jamais, tu t'approchas de lui.

« J'ai une grande ambition pour le Clan du Lion. Il sera plus fort qu'il ne l'a jamais été, mais bien évidemment, si l'on veut le mieux, il faut détruire les éléments les plus faibles, faire un tri. Ce que je commence à faire. »

Tournant autour du félin noir de jais, tu prononças chacun de tes mots en appuyant sur les syllabes essentielles. Totalement détendu, tu poursuivais ton manège. Une fois bien en face de Papillon de Nuit, tu montras les crocs et une nouvelle fois, tu te jetas sur lui. Ta gueule s'ouvrit et se referma sur l'épaule droite du félin. Profitant de cette prise et de tes appuis au sol, tu entraînas d'abord l'épaule puis tout le corps du Guerrier au sol. Tu te positionnas juste au-dessus de lui, les griffes de chacun de tes membres enfoncées dans ceux de ton adversaire.
© Codage par Waize

__________________________________


Taa ♥

: . anciennement . :
 


Étoile du Corbeau grogne en #850606.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Papillon de Nuit
Guerrier du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 115
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/02/2015
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : EN RECHERCHE

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Dim 3 Jan - 19:12



Une nouvelle ère se lève.


«« N'accepte jamais la défaite, tu es peut-être à un pas de la réussite. »»



Papillon de Nuit était conscient que tous les regards étaient maintenant posés sur lui. Il lança un coup d’œil vers Plume du Soleil, espérant qu’elle le trouve courageux et pas seulement idiot. Après tout,  c’était vrai, faire cela ne servirait peut-être à rien, mais on ne pouvait pas laisser un évènement comme celui-ci se dérouler sans rien faire.

Papillon de Nuit était furieux et il avait hâte de combattre. On verrait une bonne fois pour toutes qui était le plus fort entre les deux rivaux. De plus, Serre du Corbeau n’était même pas le lieutenant d’Etoile du Tyran. Mais tous l’avait bien compris, il comptait prendre la place de chef et martyriser tous ceux qui ne faisaient pas comme lui. Le vétéran ne laisserait pas son Clan se faire diriger par un chat comme lui. D’ailleurs, comment le Clan des Lumières pouvait-il élire quelqu’un comme Serre du Corbeau chef ? Son baptême n’était pas fait… Peut-être qu’il inventerait son nouveau nom ? On ne se sait pas ce que peux faire un meurtrier comme ça… Papillon de Nuit allait donc essayer de lui barrer le chemin. Il ne savait pas si ça marcherait mais au moins il aurait essayé ! Le matou couleur de jais ébouriffa son pelage pour tenter de paraitre plus féroce qu’il ne l’était. Il sentait le combat approcher à grands pas et il savait qu’il se préparait au pire. Face à lui, Serre du Corbeau souriait méchamment. On aurait dit qu’il avait été transpercé par le diable. Papillon de Nuit s’en voulait d’attaquer un chat de son Clan, mais c’était pour la bonne cause.  Il ne trahissait pas le Code du Guerrier, justement, il essayait de le sauver.

Il était prêt, il se sentait fort et se préparait personnellement pour ce qui allait suivre. Il fallait qu’il impressionne les membres de son Clan et que Chant de la Tourterelle, celle qui aurait dû succéder à Etoile du Tyran, prenne la place de meneuse. Papillon de Nuit ne pouvait pas faire revenir son meilleur ami à la vie, mais il pourrait le venger et rétablir la paix et l’assurance dans son Clan, comme faisait si bien Etoile du Tyran.

« J'ai une grande ambition pour le Clan du Lion. Il sera plus fort qu'il ne l'a jamais été, mais bien évidemment, si l'on veut le mieux, il faut détruire les éléments les plus faibles, faire un tri. Ce que je commence à faire... »

Le chat noir montra les crocs à son adversaire. Le Clan du Lion était très bien comme ça. Il était fort et ne possédait pas d’éléments faibles. Ce que voulait faire Serre du Corbeau, c’était entrainer les chats à tuer et à aimer tuer. Ce n’était pas ça être un guerrier, il fallait empêcher ça au plus vite. Soit ça passe soit ça casse… L’autre chat tournait à présent autour de Papillon de Nuit. Mais ce dernier n’avait pas peur, il savait que Serre du Corbeau finirait pas lui sauter à la gorge. Mais-là, il serait prêt à combattre.

C’est d’ailleurs ce qui arriva : le nouveau chef se précipita vers son adversaire puis lui mordit l’épaule avec force. Papillon de Nuit serra les crocs, puis tenta de s’échapper. Malheureusement, ce fut un échec car son rival le plaqua au sol, n’attendant plus qu’à le tuer. Le guerrier noir prit une grande inspiration, lâcha un cri de guerre puis envoya bouler Serre du Corbeau en dépliant les pattes arrière, donnant un coup sec dans la potrine. Pour ne pas perdre de temps, il s’élança vers lui et le plaqua aussi au sol, les pattes avant appuyées sur son poitrail afin qu’il ne puisse pas s’échapper. Papillon de Nuit lança un petit rire assassin puis approcha lentement ses de la gorge de son camarade, pensant que le combat était fini.


© Code by Ed'

__________________________________

~




Petite Papillon, Nuage de Papillon, Papillon de Nuit, Etoile de Papillon

~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Étoile du Corbeau
Chef du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 414
● Je suis arrivé(e) ici le : 06/01/2013
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Nuage de Lumière & Nuage Sanglant

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Mer 2 Mar - 0:39

Une nouvelle ère se lève.
PV → Le Clan du Lion

Sourit. Sourit mon petit tant que tu le peux encore. Moque-toi de lui. Moque-toi d'eux. Ils le méritent tous. Tous méritent ce qui leur arrive. Comme tu avais mérité de te voir accuser des meurtres respectifs de ta mère et de ta sœur. La vie allait ainsi. Les injustices devenaient justice. Maintenant, à toi de jouer avec ces drôles de contrastes qui se ressemblaient tellement au final. Que croire ? Est-ce que tuer était vraiment mal ? Qui avait établi cette règle ? N'était-ce pas un personnage faible qui aurait cherché à tout prix à sauver sa peau ? Ce ne serait pas si stupide. Mais d'une attitude tellement lâche. Tes yeux envoyaient des éclairs à Papillon de Nuit. Oui. C'était certain. Un faible du genre de ce chat-là. Un matou se prétendant courageux, prétendant essayer de sauver les siens, mais cachant au final une faiblesse incommensurable. Oui. Vous. Vous qui n'avez jamais ôté la vie à quiconque. Vous n'êtes que des faibles. Vous buvez les paroles des faibles qui vous ont précédé et vous continuerez à l'être tant que vous ne vous sortirez pas tout ce que l'on vous a appris de la tête. On naît neutre, on devient faible, mais il est possible pour tout le monde de laisser sa vraie nature ressortir de tout cela et de gagner ainsi en force. Tu avais réussi cette épreuve et à tes yeux, la place de meneur était la possibilité de guider tes camarades vers une autre forme de vérité. Une vérité qui serait dictée seulement par les plus forts. Il n'y aurait plus de place pour les faibles. Plus aucune.

Le sourire qui ne te quittait plus s'élargit encore un peu lorsque la tentative pitoyable de Papillon de nuit de serrer les crocs ne donna aucun résultat. Un looser restait un looser. Les chiens ne faisaient pas des chats comme on disait. La médiocrité se détaillait peu à peu sous tes yeux. Tu souriais de plus belle. Ce sourire à la limite du pervers qui ne te quittait plus depuis que tu avais posé tes griffes sur la gorge d'Étoile du Tyran. Tu te remémoras ce moment. Comme cela avait été si simple de le tuer et ainsi de prendre le pouvoir de ce Clan. Un seul avait osé se soulever. Un seul. Et qui plus est un être faible. Alors, quelle barrière restait-il entre toi et la place de Chef ? Aucune. Il te fallait abattre la dernière, celle qui se trouvait et se tortillait sous tes pattes puissantes. Alors que le tour semblait jouer d'avance, tu fus projeter dans les airs un bref instant avant de retomber nonchalament sur le sol. Un morceau de ton rictus disparu comme emporté par le cri Guerrier que Papillon de Nuit venait de pousser. Une douleur percuta un instant ta poitrine, mais le plaisir de pouvoir te relever et recommencer à le remettre à sa place une bonne fois pour toute prit le dessus et bientôt, tu ne sentis même plus ce coup qui te semblait avoir été plus proche d'une caresse que d'une grande violence. Tu ne pris pas la peine de te secouer le pelage. Sans un mot, tu jetas un regard aussi froid que le marbre à ce Guerrier de pacotille qui ne perdait rien pour attendre. C'est avec un large sourire retrouvé que tu le laissas charger vers toi et qu'il te plaqua au sol, pattes appuyées sur ton poitrail, pensant peut-être qu'ainsi, tu étais fait comme un rat. Alors que le félin d'un sourire appuyé d'un rire se voulant sanglant approcha ses crocs de ta gorge, tu ne pus t'empêcher de lâcher un rire glacial, emplit de mépris et de dégoût.

Alors, c'était tout ? Comme cela que tout allait se finir ? Tu allais mourir sous les crocs de ce Guerrier « héros » ? C'est ce que tu pensais réellement ? Bien sûr que non. Comment un Guerrier du rang de Papillon de Nuit pouvait tuer un autre félin ? Il était aussi faible que son meilleur ami, celui qui avait perdu la vie quelques instants plus tôt. Ton corps se relâcha comme si tu lui signalais que tu abandonnais, que tu te rendais. Pourtant, la lueur de folie, de colère et d'ambition qui brillait dans tes pupilles ne pouvaient tromper personne. En un quart de seconde à peine, tes muscles se raidirent de nouveau. Tes griffes sorties de leurs fourreaux, vinrent lacérer la peau du ventre du Guerrier noir. Le sourire qui devenait maintenant ta signature ne te quittas plus. D'un coup de hanche, porté au niveau de la hanche de Papillon de Nuit, tu l'envoyas boulé comme il l'avait fait avec toi précédemment, mais la rage que tu avais mise dans ton mouvement le fit reculé davantage que toi auparavant. Queue et tête haute, tu te dirigeas vers le félin et sans ménagement, tu le pris à la gorge. Nonchalament, tu le traînas sur le sol, tant pis s'il se débattait, tant pis si tu prenais des coups. Irradié d'une énergie nouvelle, tu le portas au niveau du promontoire. Tous les félins étaient en contrebas. La plupart avaient assisté à ce petit duel. Les autres étaient simplement trop bouleversés pour réaliser quoi que ce soit. Sans une once de douceur, tes crocs se décrochèrent de la gorge de Papillon de Nuit, le sang de ton adversaire se retrouva sur les crocs qui l'avaient saisi sans pour autant le tuer. Comme un chef l'aurait fait, tu te redressas, fier comme un paon et d'une voix claire, tu déclaras au Clan du Lion entier.

« Mes chers amis. Mes chers compagnons de galères. Aujourd'hui est un jour nouveau. Le Clan du Lion trouve en la mort de son ancien Chef, une renaissance, une nouvelle chance de briller dans la forêt. Dès aujourd'hui, je mènerais ce Clan. Quiconque osera contestée cette nouvelle autorité se verra immédiatement tué. Tes yeux divaguèrent en direction de Chant de la Tourterelle. En ce qui concerne cette nouveauté, j'exige de toi Chant de la Tourterelle, que tu me signale toute sorte de trahison ou de manquement à ces nouveautés. Félicitations, tu es promu Lieutenante du nouveau Clan du Lion. Tes yeux s'accrochèrent un instant à la femelle avant de se poser de nouveau sur Papillon de Nuit. Voici l'exemple type du félin faible. Je veux que vous ancriez toutes et tous cette image dans vos esprits, pour que plus jamais je n'en revois un agir dans de pareilles circonstances.  Les faibles de ce genre seront éliminés. Toute désobéissance à ma volonté se verra sévit de la mort elle-même. Les forts ne font pas d'erreurs, les faibles oui. Papillon de Nuit, je te gracie de la peine de mort. En revanche, tu devins à ce jour mon plus dévoué serviteur. Merci à toi d'avoir servi d'exemple à tes camarades. Retournez maintenant dans vos tanières respectives. Dormez et soyez prêt, car demain sera un nouveau jour. Vous allez oublier tout ce que vous connaissez. Vous allez devenir plus fort que jamais. Bonne nuit mes valeureux sujets. »
© Codage par Waize

__________________________________


Taa ♥

: . anciennement . :
 


Étoile du Corbeau grogne en #850606.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Flèche d'Argent
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 984
● Je suis arrivé(e) ici le : 20/03/2012
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : Anciennes mentors : Ombre de Noel & Fleur de Cristal

MessageSujet: Re: Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]   Dim 27 Mar - 6:07

Nuage d'Argent s'était réveillée avec le pressentiment qu'elle n'aurait pas dû. Et elle avait raison. Mais c'était trop tard. Elle ne pouvait plus ignorer l'agitation qui régnait dans le camp et sa curiosité insatiable la poussait à aller voir ce qu'il se passait. La situation se résumait à un seul mot.
Horreur.
D'abord, il y avait eu l'odeur du sang, âcre et désagréable, exactement comme dans les souvenirs de l'apprentie. Elle avait dû se faire violence pour ne pas fuir très loin, le plus loin possible de cette clairière qui sentait le sang et la peur, pour ne pas courir à la cascade et plonger tête la première dedans et se débarrasser des odeurs, des souvenirs. Après réflexion, peut-être aurait-elle dû.
Où suis-je ?
Comment était-il possible de ne pas reconnaître l'endroit dans lequel on avait grandi ? Rien n'avait changé, pourtant. Les tanières, le tas de gibier, l'entrée, tout était à sa place, comme toujours. Mais Nuage d'Argent avait l'impression que son camp avait été dévasté par des Bipèdes. Pour la première fois, elle comprit ce qu'avait dû ressentir le Clan du Tigre en voyant leur territoire souillé, qui quelque part ne leur appartenait plus.
Même ses camarades lui étaient étrangers. Ceux avec qui elle avait chassé, aux côtés de qui elle avait combattu, ceux-là même qui encore la veille bavardaient gaiement au repas avec elle, tous ceux-là lui paraissaient à présent éloignés d'elle, comme un souvenir dont elle n'était plus sûre qu'il ait existé. Elle avait vaguement conscience de la présence de Nuage Noir et Nuage de Lueur à côté d'elle mais elles semblaient si lointaines... Et cette odeur de peur qui occupait tout l'atmosphère, cette odeur étouffante, ce n'était pas son clan. Le Clan du Lion était fort, il l'avait toujours été. Même à l'aube d'une bataille, comme elle l'avait vu lorsqu'elle était chaton, même lorsqu'un chef mourait bien trop prématurément, même quand les autres clans pesaient comme une ombre menaçante, même quand la maladie emportait une portée entière de chatons, et même des reines et des apprentis, le Clan avait toujours fait face. Chacun soutenait l'autre et ensemble ils surmontaient leur peine, leur douleur, leur peur. Aujourd'hui, la novice découvrait la faiblesse de son clan. Chacun faisant face à l'horreur sans oser l'affronter, incapable de s'aider mutuellement comme ils le faisaient habituellement dans des situations de crise. Parce que cette situation ne ressemblait à aucune autre. Parce que tous les codes qui pouvaient exister étaient maintenant remis en question.
Et du haut de ses douze lunes, Nuage d'Argent faisait face à la faiblesse de son clan. Elle faisait face à sa propre faiblesse.
Elle avait toujours cru être une guerrière courageuse, une justicière bravant les obstacles et combattant les tyrans sans coeur pour protéger les faibles. Mais la réalité lui tombait dessus alors que, tétanisée, elle contemplait le combat qui se déroulait devant elle. Elle aurait pu intervenir. Elle resta immobile. Et elle pria. Elle n'était pas une héroïne. Si défendre des idéaux passait par la mort, elle préférait encore vivre tête baissée. Elle qui deux lunes auparavant était prête à une ultime plongée prenait peu à peu conscience qu'elle n'était qu'un tas de fourrure parmi d'autres, tôt ou tard dominée par ses instincts de survie primaire, peu importait toutes les valeurs qu'elle prétendait défendre.
Papillon de Nuit, lui était sans doute un héros. Les héros meurent plus vite que les autres. Cette vérité ne s'appliquait apparemment pas à lui. Selon Serre du Corbeau, il était l'exemple type du félin faible. C'était aussi le seul à avoir osé faire la chose la plus stupide mais aussi la plus courageuse qui soit. Si elle n'était pas terrorisé, si elle était encore elle-même, si elle avait la trempe et l'insolence de Papillon de Nuit, Nuage d'Argent aurait sans doute ri. Il aurait fallu être suicidaire pour oser le faire. Elle, du haut de sa petite taille, elle pouvait simplement contempler avec effroi celui qui avait assassiné de sang-froid un chat aux neuf vies et envoyé dans la poussière un vétéran. Son nouveau chef se dressait avec fierté sur le promontoire.

__________________________________

Patte d'Argent - Nuage d'Argent - Flèche d'Argent - Etoile Argentee


Merci ma blacky que j'aime



Merci Lweg ♥ Ce cadeau date... je viens seulement de le découvrir et je vais bientôt devoir le remplacer...

Cadeaux:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une nouvelle ère se lève. [PV → Le Clan du Lion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Clan du Lion-