« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dawn Dreamers | ft. Hana & Equinoxe d'Automne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Caresse de Lune ♥
Lieutenante du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 6667
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/12/2011
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : /

MessageSujet: Dawn Dreamers | ft. Hana & Equinoxe d'Automne   Dim 22 Nov - 0:36

Caresse de Lune est une rêveuse de l'aube.
Le soleil se dessine à peine dans le ciel, le teintant délicatement de teintes roses et orangées qui annoncent le matin. Il est encore tôt, mais je suis réveillée depuis déjà un petit moment. J'apprécie particulièrement cette heure de la journée où je me sens calme, indifférente dans le silence pesant qui recouvre le Camp endormi comme une couverture douillette. La sérénité qui émane de moi est si intense qu'elle en devient palpable et j'aime me recueillir ainsi au milieu de la clairière comme une guerrière après sa première veillée. Un frisson me parcourt l'échine en repensant à l'excitation et la peur ressentie ce jour là. J'avais tellement attendu de devenir une chasseuse digne de ce nom. Et voilà qu'aujourd'hui je suis lieutenante et future cheffe mon Clan. Ma vie d'apprentie me paraît si lointaine à présent. Elle se situe aux limites de ma mémoire, tout comme mes souvenirs de chatte domestique qui sont comme enveloppés dans une brume épaisse. J'ai du mal à croire que j'ai vécu cette vie un jour. Aujourd'hui, tout le monde à oublié d'où je viens, au moins tout le monde semble l'avoir accepté. Aujourd'hui plus que jamais je suis une puissante guerrière du Clan du Léopard. Et je dois tout faire pour jamais ralentir cette progression. A part Ombre Flamboyante je ne m'autoriserai aucun divertissement. Il est déjà une entorse immense à ce code tant respecté. Je ne peux décemment pas en commettre d'autres, bien que cette fois le jeu en vaut clairement la chandelle.

Du coin de l'oeil j'aperçois Equinoxe d'Automne qui s'extirpe de la douce chaleur de la tanière des guerriers. Le guerrier bègue semble bien matinal et je saute sur l'occasion. La saison des feuilles mortes touche à sa fin et le tas de gibier devient de plus en plus maigrichon. Une petite patrouille de chasse serait la bienvenue. Tranquillement je m'approche de lui et le salut d'un ample mouvement de queue et d'un chaleureux sourire. Hors de question de le considérer inférieur à moi et de lui adresser qu'un minuscule salut comme le fond habituellement les lieutenants. Il est mon égal, comme tous les guerriers de ce Clan. Je jette un rapide coup d'oeil à l'intérieur de la tanière à la recherche d'autres candidats potentiels mais tous semblent dormir. La patrouille de l'aube ne va pas tarder à rentrer, celle de midi est déjà programmée, tout semble concorder pour cette petite escapade à deux. D'une voix enjouée et pleine de douceur je m'exclame : « Salutation Equinoxe d'Automne. Comme tu es réveillé de bon heure, ça te tenterait une petite partie de chasse avec moi ? » Cette question n'en est en réalité pas vraiment une. Aucun guerrier digne de ce nom refuserait de nourrir son Clan. La faim me tenaille déjà le ventre. Je me suis privée de nourriture hier soir et mon estomac encore habitué à être bien rempli après la Saison des Feuilles Vertes crie au scandale. Mais je ne cèderai pas et ne mangerait que si la chasse est fructueuse. Il est clair que m'affamer n'est pas une bonne chose et que si je tombe malade, le Clan n'en serait pas aidé. Mais c'est plus fort que moi, je ne peux pas me nourrir si les anciens et les reines ne sont pas rassasiés. Leur vie me semble tellement plus importante que la mienne.
Je fais demi tour et trottine gracieusement vers la sortie du Camp. Je me faufile entre les fougères et remonte la petite pente qui mène à la forêt. Je me poste là, attendant qu'il me rejoigne. Je ferme les yeux et écoute paisiblement le vent qui souffle en rafale autour de moi, m'enroulant dans un tourbillon glacial. Mon pelage rendu duveteux par l'hiver qui approche ne me protège pas assez du froid pour que je retienne mes frissons. Je me demande où est Ombre Flamboyante en ce moment même. Nous avons décidés de vivre notre vie chacun de notre côté, lui solitaire et moi lieutenante et de nous voir quand je pourrai m'échapper à mes obligations. Chaque seconde passée loin de lui est un horrible supplice qu'il me faut endurer, une peine à expier. Je rouvre les yeux en entendant mon partenaire de chasse approcher. Il est temps de se ressaisir. Le devoir m'appelle.

| C'est vraiment de la daube. ;w; |

__________________________________

« Because, you see, the more things change, the more they stay the same. »

Merci ma Splendide pour ce si beau cadeau. ♥








Je n'oublierai jamais tout ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com

Mon identité.
Relationship :
Équinoxe d'Automne
Guerrier du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 44
● Je suis arrivé(e) ici le : 31/10/2015
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: Dawn Dreamers | ft. Hana & Equinoxe d'Automne   Dim 29 Nov - 12:06


Equnoxe d'Automne cligna des yeux dans l'obscurité de la tanière des Guerriers. Durant quelques instants, il resta confus. Il avait du mal à se souvenir où il était, et ce qui avait pu le réveiller. Finalement, quand un coup de patte atteint son flanc, il comprit. Le félin couché non loin de lui semblait rêver et ses pattes bougeaient nerveusement. Il devait avoir frappé, sans s'en rendre compte, le guerrier aux yeux ambrés. Ce dernier soupira longuement, un peu découragé de devoir sortir dans le froid matinal. Il ne pouvait plus continuer de dormir : certainement qu'on aurait besoin de lui pour patrouiller ou chasser ...

Le jeune chat s'extirpa avec agilité de sa tanière, faisant bien attention de n'écraser aucunes pattes ou queues sur son chemin. A peine la brise fraîche lui avait caresser les poils et fait frissonner que Caresse de Lune, la respectée Lieutenante du Clan du Léopard s'approchait de lui, un sourire chaleureux aux babines. La chatte le salua d'un grand mouvement de la queue. Le Guerrier en fit tout autant, d'un mouvement de tête et d'une inclinaison des oreilles. Au fil du temps, il avait appris à communiquer par les gestes.  

« Salutation Equinoxe d'Automne. Comme tu es réveillé de bon heure, ça te tenterait une petite partie de chasse avec moi ? »

Il regarda un instant la féline, un peu hésitant. Bien sûr qu'il allait venir! La question ne se posait pas. Mais en même temps, il avait un peu peur. Ne voulait pas spécialement discuter, il ne voulait pas que la Lieutenante pense qu'il lui manquait de respect ... Toutefois, Caresse de Lune semblait être quelqu'un de sympathique et relativement tolérante. Elle comprendrait sûrement. Il hocha vigoureusement la tête alors que son interlocutrice se penchait pour voir si d'autres guerriers les accompagneraient, très certainement. Mais rien ne bougea dans l'antre chaude.

Caresse de Lune s'élance en trottinant en direction de la sorite du Camp. Le félin au pelage coloré la regarde s'éloigner, réprime un frisson de froid et se lève à son tour pour la suivre. Il espérait que la chasse serait fructueuse : la mauvaise saison approchait et les chatons avaient besoin de manger pour grandir et survivre au froid. C'était le devoir de tous de chasser pour le Clan. Le jeune Guerrier retrouva sa partenaire du jour à la sortie du Camp. Cette dernière semblait l'attendre et il se dépêcha de la rejoindre. Toutefois, il voulait lui poser uen question. Il prit une profonde inspiration et fixa la féline dans les yeux.

« Où? »

Il posa ensuite rapidement son regard sur la forêt qui s'allongeait devant leurs pattes. Il se sentait un peu soulagé : il avait réussi à poser sa question sans que son problème d'élocution ne le gêne. Il espérait s'être fait comprendre de la féline : il voulait juste savoir où ils allaient chasser.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana
Chat Solitaire



Féminin
● Nombre de messages : 238
● Je suis arrivé(e) ici le : 31/10/2015
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: Dawn Dreamers | ft. Hana & Equinoxe d'Automne   Dim 13 Déc - 11:26

C'était le matin, il faisait un froid glacial. Hana, qui était roulée en boule contre le tronc d'un arbre, se déplia, laissant tomber la fine couche de givre qui l'a recouvrait. La féline tremblait de froid, il était de plus en plus difficile de se trouver un lieu à l'abris du vent glacial et du froid. Cette nuit-là, la minette n'en avait pas trouvé un et avait dû dormir à la belle étoile. Elle n'avait pas chaud, tremblait, était fatigué et avait surtout très faim. Car évidemment, l'hiver étant rude, elle n'avait rien mangé depuis plusieurs jours. Elle n'avait mangé que quelques souris qui passaient par là, rien de plus, et cela ne lui suffisait pas, elle voulait plus gros.

La jeune solitaire s'étira, se secoua puis se mit en route à la recherche d'une proie qui, elle espérait, serait plus grosse qu'une simple souris. Etant énervé par la faim qui l'a tenaillait depuis un petit moment, elle ne respectait plus rien et elle se dirigea vers les terres du Clan du Léopard, sans la moindre hésitation. Hana n'avait jamais apprécié les Clans, et encore moins le fait qu'elle ne pouvait pas s'y promener pour chasser. C'est pourquoi cela ne l'a gênait aucunement de s'aventuré sur le territoire des autres. Elle s'était souvent fait réprimander, parfois chassé par la force mais cela ne lui avait jamais servit de leçon.

La minette marchait, les frêles herbes lui chatouillaient les pattes, mais les mouillaient également. La rosée et le givre n'avait pas fondu, et il faisait toujours aussi froid. Mais cela ne dérangeait pas Hana qui continuait malgré tout sa route. Le ciel devenait de plus en plus brumeux et il était difficile de ne pas se heurter à un quelconque obstacle. La jeune solitaire avait manqué à plusieurs reprises de s'étaler au sol, mais elle avait réussit à se rattraper. Alors qu'elle humait l'air, essayant de sentir la moindre odeur, elle se stoppa net et plaqua l'intégralité de son corps au sol. Elle avait repérer une proie. Celle-ci n'était qu'à quelques mètres d'elle, et la chatte, pour ne pas se faire repérer, avait cessé de respirer. Elle s'avançait avec une discrétion phénoménale, toujours plaqué au sol. Elle rampait avec difficulté, mais ne cessait d'avancer. Elle avait tellement faim qu'elle ne quittait pas la bête des yeux, elle ne voulait surtout pas la laissé s'échapper. Elle avait repérer quel genre d'animal c'était : un mulot, plutôt dodu, qui semblait bien calme. Alors que Hana s'apprêtait à sauter sur l'animal, un bruit retentit :


- Où ?

C'était la fin, le mulot avait entendu le bruit et filait à toute vitesse. Mais la solitaire ne voulait pas se laisser abattre et s'élança à la poursuite du rongeur. Elle courrait à une vitesse extraordinaire, tellement que l'énervement et la faim la tenaillait. Elle n'était plus qu'à quelques centimètres de lui, elle tendit le coup vers la pauvre bête, sauta sur lui, l'attrapa dans sa gueule et, sans s'en rendre compte, percuta un obstacle, laissant le mulot à moitié mort voler, puis retomber avec violence sur le sol qui était désormais teinté de sang. La solitaire, sonné à cause du choc, mit un petit moment avant de comprendre que le mulot n'était plus entre ses dents. Elle remuait nerveusement la tête à la recherche du cadavre et, lorsqu'elle l'aperçut, se précipita sur lui pour le prendre de nouveau dans sa gueule. Elle était essoufflé par sa course et, lorsqu'elle voulut voir contre quoi elle s'était cogné, elle aperçut deux chats. L'un était plutôt jeune, il avait certainement son âge et avait le pelage écaille de tortue. Il avait l'air sonné, était-il l'obstacle contre lequel Hana s'était cogné ? Très certainement. L'autre était une magnifique femelle au pelage blanc et gris. Elle n'avait jamais vu un chat avec une aussi belle couleur bien que l'autre chat avait également une robe très spécial.

La solitaire recula de quelques pas, elle avait très vite comprit qu'elle était en face de deux chats de Clan et qui plus est, elle était elle-même sur leur territoire. Cela pouvait paraître comique, mais Hana était plus que sérieuse. Elle ne comptait pas s'en aller pour si peu, même si les félins qui se tenaient devant elle lui ordonneraient de partir. Elle avait toujours été têtu, depuis toute petite et elle n'avait jamais changé. Elle plongea alors son regard dans les yeux de ses interlocuteurs, le rongeur toujours dans la gueule.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Caresse de Lune ♥
Lieutenante du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 6667
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/12/2011
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : /

MessageSujet: Re: Dawn Dreamers | ft. Hana & Equinoxe d'Automne   Dim 27 Déc - 15:37

La question posée par le guerrier est simple mais efficace. En cette saison, la meilleure destination est évidemment les buissons épineux. Les rongeurs s'y retrouvent tous pour préparer leurs réserves de graines avant que la neige n'arrive et ils sont parfois si concentrés qu'on n'a qu'à attendre la gueule ouverte pour qu'ils nous tombent entre les pattes. Cette dernière période de satiété, qui n'est malheureusement pas aussi grande que la Saison des Feuilles Vertes, annonce bel et bien la famine de la saison froide. Je grimace à cette idée et me lève répondant simplement à mon compagnon d'une journée : « Les Buissons Epineux sont sans doute le meilleur choix. » Il faudra simplement que nous fassions attention à notre fourrure. Je hume l'air pour m'informer d'ores et déjà de la direction du vent et remarque une odeur étrange. Un chat de toute évidence mais il ne vient d'aucun clan. Mes muscles se tendent immédiatement et je me rapproche du sol. Avant que je ne puisse exécuter un quelconque autre geste une silhouette souple bondit hors des buissons devant nous à la poursuite d'un mulot. Son pelage blanc et roux évoque presque un tas de neige et celui-ci se dirige dangereusement vers nous. Elle percute Equinoxe d'Automne de plein fouet si vite que je ne peux rien faire. Celui-ci tombe à la renverse. La solitaire quant à elle, sans doute poussée par la faim, cherche de la tête à sa proie, les yeux emplis d'une avidité animale. Elle saute sur le cadavre et s'éloigne ensuite de quelque pas, nous regardant méfiante et étonnée comme si elle venait de découvrir notre présence. Dans mon esprit les pensées s'enchainent en un dixième de seconde. Une solitaire inconnue se trouve à l'entrée de notre Clan alors que tous les guerriers sont endormis. Si elle est dangereuse ou non je n'en sais rien. Il est de mon devoir de protéger les miens. Un grondement montant dans ma gorge je bondis entre elle et le guerrier et la percute violemment, la faisant valdinguer d'un coup d'épaule puissant. Elle ne semble pas entraînée au combat, contrairement à moi qui ne cesse encore aujourd'hui de travailler mes techniques quand je suis seule comme lorsque j'expiais mes péchés il y a longtemps de cela. Je la regarde rouler quelques queues de renard plus loin, et me détends un peu alors qu'elle s'éloigne de notre entrée. Je me retourne brièvement et note qu'Equinoxe d'Automne a l'air d'aller bien, chose que je vérifie cependant « Tout va bien ? » Je guette une réponse sur son visage, puis dès que je l'ai, repose mon attention sur la jeune femelle, le pelage hérissé.

Habituellement je ne suis pas aussi hostile envers les rares solitaires que je croise. J'ai plutôt tendance à les traiter avec respect. J'admire le courage qu'ils ont de vivre seul, la liberté dont ils jouissent. Ils n'ont de comptes à rendre à personne et cela m'émerveille. Ombre Flamboyante en est la preuve vivante. Cependant en ce moment même le risque est trop grand pour que je l'éconduise poliment. J'ai trop souvent entendus des histoires de chats cruels venant tuer les chatons pendant la nuit. Les prunelles bleu nuit aussi dures que de la glace je m'exclame d'une voix glaciale : « Je ne sais pas qui tu es, d'où tu viens ou ce que tu veux mais si tu fais le moindre pas en avant je t'arrache la fourrure. » Mes griffes sorties s'enfoncent dans l'humus meuble pour appuyer mes propos. Je suis inquiète même si je ne le montre bien. Nous avons l'avantage du nombre et sans doute de la force aussi, nous sommes tous deux des guerriers bien entraînés face à une chatte semblant frêle. Mais il ne faut pas se fier aux apparences et alors que les êtres les plus vulnérables de notre Clan se trouvent à quelque pas derrière nous ne pouvons nous permettre la moindre négligence.

| Flemme de faire un truc plus long. |

__________________________________

« Because, you see, the more things change, the more they stay the same. »

Merci ma Splendide pour ce si beau cadeau. ♥








Je n'oublierai jamais tout ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com

Mon identité.
Relationship :
Équinoxe d'Automne
Guerrier du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 44
● Je suis arrivé(e) ici le : 31/10/2015
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: Dawn Dreamers | ft. Hana & Equinoxe d'Automne   Mer 30 Déc - 12:32

« Les Buissons Epineux sont sans doute le meilleur choix. »

Equinoxe d'Automne grimaça légèrement. Ce n'est pas qu'il s'opposait au choix de sa Lieutenante, jamais de la vie, mais les Buissons Epineux portaient vraiment bien leur nom ... Il lui fallait toujours au moins trois jours avant de se débarrasser de toutes les épines emmêlées dans son pelage. Il n'aimait guère la sensation de tiraillements qui le suivait de partout pendant une demie-semaine. Tant pis. Pour ramener du gibier et satisfaire les estomacs du Clan, il fallait faire des sacrifices.

Il remarqua que Caresse de Lune humait l'air avec insistance et il remarque un léger fumet étranger, qu'il ne reconnaissait pas. Mais il n'eut pas le temps de développer d'avantage sa réflexion : quelque chose venait de lui bondir dessus et il était désormais plaqué au sol, déboussolé, ne comprenant pas vraiment ce qui lui arrivait. Il vit une boule de poils rousse et blanche traverser son champ de vision. Puis sa vision redevint stable et il aperçut un chat, peut-être une chatte?, qui tenait dans sa gueule un mulot mort. Encore une fois, les événements s'enchaînèrent trop vite pour son esprit un peu embrumé : Caresse de Lune venait de faire reculer violemment la féline, car maintenant, il était sûr que c'était une femelle.

Après cela, la féline du Léopard lui demanda s'il allait bien. Il hocha distraitement la tête et se releva correctement, léchant son poitrail nerveusement. Il reposa son regard sur l'étrangère, qui semblait être une solitaire. Elle ne pouvait être domestique puisqu'elle savait chasser. De plus, son regard nerveux mais pourtant curieux n'indiquait pas vraiment de peur mais plutôt une grande détermination, ce qui était relativement rare pour un chat de compagnie.

« Je ne sais pas qui tu es, d'où tu viens ou ce que tu veux mais si tu fais le moindre pas en avant je t'arrache la fourrure. »

Surpris, Equinoxe d'Automne posa son regard ambré sur la Lieutenante qui semblait vraiment hostile, à ce moment là. Il ne se souvenait pas l'avoir déjà vu comme ça, et il éprouva un peu de compassion pour la solitaire qui subissait les foudres d'une féline au tempérament, semblait-il au guerrier, beaucoup plus calme à l'accoutumé. Il décida ensuite d'observer un peu mieux la féline. Cela pouvait en apprendre d'avantage sur elle, et peut-être qu'il pourrait en déduire si elle était dangereuse, ou non. Dans ce dernier cas, rien ne servait de lui crier dessus. C'était son côté pacifique qui revenait avec fracas.

La chatte semblait affamée. Elle avait franchi les frontières du Clan du Léopard, pourtant revendiquées tous les jours par les chats qui y marquaient leur territoire. Elle ne semblait pas stupide, elle connaissait le danger : il pouvait le deviner dans ses gestes nerveux et plein d'anticipations. Donc elle n'avait pas fait ça inconsciemment. C'était très certainement la faim qui l'avait poussé à franchir les lignes invisibles, et pourtant si importantes lorsqu'on voulait conserver sa vie. Et rester en un seul morceau. Bien qu'Equinoxe d'Automne n'avait jamais été affamé, il avait connu la faim, le tiraillement du ventre et parfois le désespoir lié à cette sensation désagréable. Mais la vie en communauté rendait les chats moins égocentriques et les rendait presque heureux d'avoir faim pour le bien d'un autre. Toutefois, il pouvait imaginer que pour un Solitaire, qui ne vivait que pour lui, ce devait être beaucoup plus dur.

Soupirant, il prit son courage à deux pattes et se retourna légèrement vers Caresse de Lune. En signe de soumission, quand même, l avait légèrement rabattu ses oreilles sur sa tête : il ne voulait pas lui désobéir, après tout. Maintenant, le plus dur restait à faire. Formuler une phrase compréhensible.

- J-Je pense pppas qu'elle s-soit d-dangereuse. Elle a j-juste faimm. N'est-ce p-pas? demanda-t-il nerveusement à la solitaire.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana
Chat Solitaire



Féminin
● Nombre de messages : 238
● Je suis arrivé(e) ici le : 31/10/2015
● Age : 15
● Mentor/Apprenti(e) : //

MessageSujet: Re: Dawn Dreamers | ft. Hana & Equinoxe d'Automne   Mer 30 Déc - 18:33

Hana fixait toujours les deux chats qui se tenaient devant elle quand soudain, l'un d'eux se décida à bouger. C'était la femelle au regard sévère qui avait bondit vivement entre le guerrier et la solitaire. Elle en avait aussi profité pour percuter violemment la jeune femelle qui se mit à rouler sur le sol tellement que le choc était violent. Hana n'avait pas totalement comprit la situation, mais elle comprit rapidement que la guerrière n'avait pas l'air très contente. La minette se releva lentement, tout en foudroyant du regard la chatte qui avait osé l'attaquer. La solitaire bouillonnait de rage, elle ne comptait pas se laisser faire.

Quelques minutes passèrent et Hana fixait toujours autant la guerrière. Elle avait complètement oublié qu'il y avait un deuxième guerrier qui accompagnait la femelle. Elle le regarda tout de même. Il n'avait pas l'air bien dangereux, il avait même presque l'air effrayé. Peut-être réfléchissait-il ? La solitaire ne savait pas et ne chercha pas a en savoir plus sur lui, il ne l'intéressait pas. Elle était bien plus absorbé par la guerrière. Celle-ci déclara :


« Je ne sais pas qui tu es, d'où tu viens ou ce que tu veux mais si tu fais le moindre pas en avant je t'arrache la fourrure. »

Hana ne voulait pas contre-attaquer, elle tenait à sa peau. De plus, elle était en face de deux guerriers expérimentés, ce qui était normal car ils appartenaient tous les deux à un clan, et plus précisément celui du Léopard. En effet, la solitaire avait reconnu leur odeur. Elle n'en savait que très peu sur les clans. Pour elle, il n'y avait ni de gentils, ni de méchants et elle ne voulait pas se mêler des affaires de chacun et encore moins participer à une guerre. Elle voulait simplement vivre en paix et pouvoir se promener où elle voulait, ce qui n'était hélas pas le cas car elle devait respecter les frontières. C'est pourquoi elle n'aimait pas vraiment les chats de clans, car ils l'empêchaient de pénétrer sur leur territoire. De plus, les chats de clans manquaient rarement de nourritures comme ils possédaient de nombreux guerriers. Le seul inconvénient, c'était les anciens. Ils ne pouvaient plus chasser et étaient les premiers à être nourris. Si Hana était à la tête d'un clan, elle les nourrirait très certainement en dernier. Les chatons étaient les plus important car ce serait l'avenir du clan. Mais peut-être que les clans d'aujourd'hui ne réfléchissait pas comme la jeune solitaire.

Soudain, Hana remarqua que le jeune guerrier s'était tourné vers la femelle qui l'accompagnait. Il était légèrement soumis et avait même rabattu ses oreilles sur sa tête. Cela voulait-il dire que la guerrière avait un rang supérieur à celui du mâle ? Très certainement...
Puis le chat couleur écaille de tortu prit la parole :


- J-Je pense pppas qu'elle s-soit d-dangereuse. Elle a j-juste faimm. N'est-ce p-pas?

Hana regarda avec des yeux ronds l'animal si étrange qui se tenait devant elle. Il était bègue, cela avait énormément surpris la solitaire qui le fixa d'un air curieux. C'était la première fois qu'elle voyait un animal qui avait autant de mal à s'exprimer. Elle avait presque pitié de lui. Comment faisait-il pour vivre dans un clan sachant qu'il faut avant tout savoir parler pour interagir avec les autres ? S'il avait été solitaire, cela aurait été plus simple pour lui, il y a peu de chance que l'on croise des chats dans la forêt, à part s'il avait eu une compagne mais celle-ci se serait habituer au problème du chat. Les chats de son clans doivent forcément se moquer de lui, c'est sûr ! Mais après tout, c'est son choix d'être entré dans un clan. Il pourrait certainement le quitter assez facilement, mais là n'était pas le sujet. En effet, le bègue lui avait posé une question et Hana n'y avait toujours pas répondu. Elle s'approcha un peu plus des deux guerriers alors qu'elle avait eu ordre de ne pas bouger. Mais elle ne voulait pas hurler pour répondre au chat. Puis, elle répondit :

- C'est vrai, j'ai faim, le mulot que je pourchassait est rentré dans votre territoire et j'ai continué à lui courir après. Ce n'est pas comme si j'étais un guerrier d'un autre clan, je ne vais pas vous faire du mal.

Hana fixa de nouveau les deux chats qui se tenaient devant elle. Elle ne voulait pas leur faire du mal, elle savait de toute façon qu'elle n'aurait aucune chance de les vaincre. Elle espérait ne pas avoir de nouveau offensé la guerrière, elle ne voulait pas se recevoir un nouveau coup de patte.

__________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Caresse de Lune ♥
Lieutenante du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 6667
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/12/2011
● Age : 17
● Mentor/Apprenti(e) : /

MessageSujet: Re: Dawn Dreamers | ft. Hana & Equinoxe d'Automne   Lun 25 Jan - 21:49

Lors que la solitaire se releva, elle me jeta un regard courroucé et plein de sous-entendu. Du genre : si je pouvais je t'arracherais la fourrure. Cependant aucune folie ne brille dans ses yeux et j'en déduis qu'elle ne compte pas riposter ce qui fait que mes muscles se détendent d'un poil. Cependant ma posture est toujours menaçante. Je suis partagée entre ma nature pacifique et la peur que cette femelle s'en prenne à mon Clan, à ma famille. Est-ce ça d'être lieutenant ? Ce besoin encore plus fort de protéger un groupe qui représente notre raison de vivre ? Je n'imagine pas ce que ça doit être d'être chef alors. Du coin de l'oeil je vois Equinoxe d'Automne qui se tourne vers moi et prend la parole. Il baisse les yeux et rabat les oreilles en arrière en signe de soumission, un comportement qui me fait grimacer. Enfin je suis comme lui, comme les autres, il n'y a que mes tâches qui diffèrent ! « J-Je pense pppas qu'elle s-soit d-dangereuse. Elle a j-juste faimm. N'est-ce p-pas? » Je suis étonnée qu'il prenne sa défense, un peu déçue aussi. Ne comprend-t-il pas l'enjeu qui se joue devant nous. Dissimulant soigneusement ces émotions je jette un rapide coup d'oeil à la jeune femelle qui semble bien étonnée d'entendre un chat bègue. C'est vrai que ça peut surprendre au début mais je m'y suis faite depuis un moment et j'apprécie le silence du guerrier tricolore. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi il cherche une justification à cette solitaire qui se trouve sur notre territoire alors que nous avons à peine de quoi nous nourrir nous-mêmes. En pleine saison des feuilles vertes j'aurais peut-être été plus indulgente mais en cette période de l'année, non, définitivement non. La roussinette fait quelques pas en avant et aussitôt je grogne et m'avance à son tour. Elle s'arrête rapidement, sans trace d'agressivité apparente sur le visage. Cependant je ne peux pas m'empêcher d'avoir peur, une peur panique que je ne contrôle pas. Lorsqu'elle parle, sa justification paraît louable : « C'est vrai, j'ai faim, le mulot que je pourchassait est rentré dans votre territoire et j'ai continué à lui courir après. Ce n'est pas comme si j'étais un guerrier d'un autre clan, je ne vais pas vous faire du mal. »

Je pivote légèrement afin de pouvoir voir en même temps mon compagnon et la menace. Je lui jette un regard lui montrant clairement que je ne suis pas dupe et que, même si ce qu'elle dit tient la route, je ne vais pas la laisser faire ce qu'elle veut sur notre territoire. « Là n'est pas la problème. Le problème c'est que tu es une solitaire, étrangère à notre Clan et que tu te trouves à deux pattes de notre Camp. Je peux comprendre que tu aies faim mais je n'ai plus 6 lunes et je sais de quoi son capable certains solitaires pendant cette saison. Je ferme les yeux un moment pour chasser ces histoires horribles que m'ont raconté les anciens il y a longtemps. Je ne t'accuse pas d'être un assassin, mais mieux vaut prévenir que guérir. J'espère au moins qu'elle comprendra cela, que je n'ai au fond rien contre elle mais c'est que j'ai un Clan à protéger. Et puis vois-tu, nous aussi nous avons besoin de nous nourrir et nos terres surviennent à peine à nos besoin alors je te serai gré de ne plus chasser dans le coin à l'avenir. Les terres libres sont vastes et pleines de gibier. » Ce sermon se dirige autant aux deux chats. Il est louable qu'Equinoxe d'Automne tente d'apaiser les tensions mais s'il avait été seul, qu'aurait-il fait ? Il l'aurait laissé se carapater avec ce mulot droit vers notre Camp sans broncher ? Je force ma respiration à se calmer pour que le sang qui bat à mes tempes baisse d'intensité. Je tente de me convaincre que tout va bien, que de toute façon à deux nous n'aurons aucun mal à défendre notre Clan contre elle. « Ceci dit, je m'excuse de t'avoir sauté dessus, soupire-je. Bien que c'était justifié à mes yeux, ce n'est pas très poli. » Je baisse rapidement la tête pour lui témoigner de la sincérité de mon geste. C'est plus fort que moi, mon côté doux reprend toujours le dessus mais c'est au final, sans doute mieux comme ça. Je recule de quelques pas, les griffes pourtant toujours sorties. Juste au cas où.

__________________________________

« Because, you see, the more things change, the more they stay the same. »

Merci ma Splendide pour ce si beau cadeau. ♥








Je n'oublierai jamais tout ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
 

Dawn Dreamers | ft. Hana & Equinoxe d'Automne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: TERRITOIRES DU LEOPARD :: Territoires :: Les Buissons Epineux-