« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « L’histoire opère lentement. » || PV. Nuage Illusoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: « L’histoire opère lentement. » || PV. Nuage Illusoire.   Jeu 3 Mar - 0:28


« L'histoire opère lentement. »PV. Nuage Illusoire.
C'était un de ces beaux jours qui se levait. Sans la moindre once de peine, le soleil s'élevait plutôt rapidement. D'un simple capillaire à l'horizon, il devint bientôt une véritable sphère de lumière et de chaleur au centre du ciel sans nuage. C'est lorsque qu'il déversait encore toutes ses nuances de rouges, de orange et de jaunes que tu t'étais levée. Une lueur de joie et de bonne humeur jouait dans tes iris. Un large sourire habillait ton visage alors que tu te tortillais sur ta litière. Le sommeil venait de te quitter et avait été des plus réparateurs. Sentant aucune once de regret à te lever, ce fut un plaisir pour toi de te détendre une dernière fois les muscles et les articulations avant de t'élancer pour une folle journée. Tu étais alors sortie, tête et queue haute, comme à l'accoutumé, plus près de l'expression de la joie que de la domination. Par ailleurs, ce sentiment de vouloir se placer au-dessus de tous les autres ne figurait pas dans tes traits de caractère. Sans passer par la case tas de gibier, tu t'étais retirée dans un coin du camp désert, un instant, pour regarder le ciel. L'aube se levait et ce spectacle te plaisait énormément. Quel que soit les problèmes des Clans, des félins ou même des bipèdes, le soleil se levait tous les jours et tous les jours, le spectacle était inchangé. Tu attendis ainsi, à le museau planté vers le ciel, que les premiers Guerriers pointent le bout de leur museau. Lorsque l'agitation se fit sentir, tu reposas les pattes sur Terre et tu partis rejoindre, d'un bon pas, l'amas qui commençait à se former autour de la Lieutenante. Un large sourire aux lèvres, tu accueillis la répartition des tâches avec joie. Comme chaque journée, tu étais l'une des plus volontaires, du moins lorsque tu n'étais pas de mauvais poil, n'ayant pour objectif que d'aider les autres et plus que les autres, ton Clan.

Tu fus assignée à la chasse et comme d'habitude, pas de mentor qui t'accompagnerait. Simplement un groupe de Guerriers auxquels tu avais été ajouté comme cela, à la volée. Tu t'en contentas. Tu avais reçu quelques leçons de chasse qui te permettaient d'avoir la chance d'attraper un petit quelque chose. Les circonstances feront le reste. Tu attendis, avec une patience que peu te connaissais, pas même toi, les autres membres de la petite troupe qui partirait avec toi à la chasse. Lorsqu'il te fallut partir, c'est avec entrain que tu suivi le guide de la patrouille, Papillon de Nuit. Un large sourire égaillait ton visage, depuis ce matin, ce même sourire, qui semblait s'accrocher avec vigueur à tes lèvres. Tu partis de bon train, suivant le groupe, jusqu'à ce que le meneur de cette dernière vint à annoncer sa dissolution temporaire afin d'« avoir plus de chance d'attraper quelque chose ». Tu savais que les félins des Clans utilisaient souvent ces techniques de chasse, plutôt que de le faire à plusieurs. Pour les félins de la forêt qui chassait les petites proies, pas besoin d'être deux ou trois. Après en avoir reçu l'ordre, tu te détachas du groupe et parti de ton côté pour chasser. Une fois tes camarades hors de vue, tes sens de chasseresse se mirent en éveil. Tes yeux se mirent à fouiller les lieux, ton museau fureta à travers la multitude d'odeurs forestières, tes pattes firent en sortent que tes mouvements soient plus silencieux. Tu étais prête. Aux aguets, tu progressas dans la forêt.

Bientôt, ton museau parvint à trouver une piste. Un peu éventée, mais la seule que tu ais trouvé depuis le début. Tu la suivi, pensant que tu pouvais trouver quelque chose au bout de cette dernière. Reconnaissant le terrain sous tes pattes, tu fis attention de ne pas aller trop loin sur les Terres Libres de sorte à ne pas déboucher chez l'un de tes voisins claniques. En faisant bien attention, tu finis par trouver un nouvel effluve, plus fraîche et moins ancienne. Tu abandonnas alors la précédente pour la plus prometteuse et ce même si elle se dirigeait vers les Trois Chênes. Qu'importe. Les proies n'étaient à personne ici. Tout le monde était libre de venir chasser et manger les proies de ces terres alors tu n'allais pas te gêner pour le faire. Bientôt, tu pus entrevoir le poil brun sombre de ta proie. Une souris. Te concentrant à l'extrême sur ce que tu faisais, tu progressas lentement mais silencieusement. Plus tu te rapprochais et plus le sang tapait dans tes tempes. Tu te sentis pousser des ailes alors que tu décollais du sol. Tes pattes abandonnèrent le sol pour trouver le corps de la souris. Un craquement sordide laissa court net à la vie de la petite bête. Tu remercias indéfiniment le Clan des Etoiles pour la vie de ce petit animal et tu le pris dans ta gueule. Alors que tu t'apprêtais à repartir, une nouvelle odeur vint inonder tes narines. Le Clan du Tigre.

« Hum… »
© Codage par Waize.

__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Nuage Illusoire
Apprenti guérisseur du Clan du Tigre



Masculin
● Nombre de messages : 20
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/12/2015

MessageSujet: Re: « L’histoire opère lentement. » || PV. Nuage Illusoire.   Dim 6 Mar - 23:47

L'histoire opère lentement..
Luny x Nocty

Les yeux fermés, Nuage Illusoire tentait de retrouver le sommeil qui le quittait déjà. Si rapidement. Fugitif, le sommeil lui échappa, quitta toutes les parcelles de son corps engourdi pour laisser le novice sur sa faim. Le novice guérisseur s’assit sur son lit de mousse et parcourut l’espace de son regard jaune et bleu. La tanière était de plus en plus propre, il se reprenait, l’absence d’Étincelle de Lune l’ébranlait toutefois toujours autant. Il n’aurait pas dû se réveiller seul. Il n’aurait pas dû… Un soupir s’échappa de la gorge du mâle qui se releva. Ça ne servait à rien, strictement à rien, de se dire que les choses auraient dû être autrement. Même si elles auraient dû… Il devait.. oui, il devait se reprendre ! Comme si c’était facile. Le matou s’étira longuement, bâillant, avant de s’approcher de ses remèdes et de refaire le tri, comme quelques heures plus tôt. Certes, c’était ridicule, mais il devait occuper son esprit. Il devait occuper son esprit avant de friser l’hystérie qui manquait de s’emparer de son être depuis plusieurs jours, depuis que son mentor n’était plus là, tout précisément. Parce que Nuage Illusoire ne supportait pas cette solitude, étrangement. Il ne voulait pas s’attacher aux autres, mais il s’était attaché à son mentor. Maintenant, plus rien.
Rien que le vide. Rien que l’écho même du vide. Rien que l’absence, le manque, la torture. Rien que cela, plus rien qui n’aide à remonter la pente.
Il était seul.

Il prit dans sa gueule des remèdes qui n’avaient plus aucun effort et sans énergie, il s’éloigna du camp pour enterrer le tout, pour pouvoir par la suite chercher d’autres remèdes, d’autres plantes, dans les terres qui appartenaient à son Clan, le Clan du Tigre. Pourquoi faisait-il parti d’un Clan ? Les Clans étaient forts. Ils étaient honorables, souvent, ils en valaient la peine. Lui, il n’en valait pas la peine, il était faible, il n’était pas à aimer, il détruisait toujours tout ce qu’il pouvait construire, alors pourquoi ? Il n’était même pas capable de voir le bien dans la vie, pas capable de voir la joie dans son entourage, pas capable de manifester quelconque envie de faire quelque chose, ou quelconque intérêt pour les autres. Ses pattes foulaient le sol doucement, faiblement. Le novice finit par s’arrêter, son pelage noir tigré brun caressé par les rayons du soleil. Belle journée. Affreuse journée. Nuage Illusoire enterra les plantes profondément dans le sol qu’il parvint à creuser malgré son gel apparent, et soupira en remarquant que le soleil s’était rapidement élevé dans le ciel. Pourquoi ? Il ne voulait pas du soleil. Il ne voulait rien qui rappelait la joie. Le soleil n’avait pas le droit. Il n’avait pas le droit de se lever alors que le cœur du mâle était étreint par la souffrance émotionnelle, une souffrance pas toujours possible à comprendre, une souffrance venant de nulle part, une souffrance qui ne sera sans doute même jamais expliquée.

Il s’ébroua et erra. Comme toujours, il erra. Même sa force, il ne pouvait que faire ça, sans force, le sommeil dans les membres, il ne trouvait que ça à force. Errer. Marcher sans but. Comme vous voulez, Nuage Illusoire ne se sentait pas de rentrer au camp, dans cette tanière bien trop rangée, et rien à réarranger. Il n’avait toujours pas cueilli de plantes, non, il s’était plutôt éloigné et retrouvé ailleurs, sans le réaliser sur le coup. Il s’était perdu dans ses pensées, complètement enfoncé dans son esprit, il n’avait pas remarqué que le paysage avait changé. Maintenant, il le voyait. Il se trouvait dans une terre libre, c’était déjà préférable que d’avoir franchi une frontière sans le réaliser. Une odeur était présente, plus forte que les autres. L’odeur d’un autre Clan. Et tu savais quel Clan, bien évidemment. Le Clan du Lion. Étincelle de Lune te l’avait appris, après tout. Le félin au tempérament sombre s’approcha curieusement de l’autre. Parce que oui, parfois, Nuage Illusoire se questionnait sur ceux l’entourant, rarement, certes, mais ça lui arrivait. Et c’était le cas actuellement. Ses yeux vairons aperçurent alors l’étranger, le rival selon beaucoup, et sa queue fouetta doucement le sol avant de s’immobiliser. Le novice guérisseur s’arrêta de marcher également.

Son regard était posé sur l’autre, qui semblait être un novice aussi, mais n’ayant que huit et ayant participé à aucune assemblée encore, Nuage Illusoire ne pouvait pas connaître celui qui n’était plus trop loin de lui. Il inclina la tête, son regard froid. Le vide était présent encore une fois, peut-être même plus. Le novice tigré se sentait toujours plus sol, toujours plus vide, quand quelqu’un se trouvait près de lui, quand il n’était pas seul, parce que la présence d’autres chats lui faisait se souvenir qu’il n’avait jamais su garder qui que ce soit près de lui, qu’il n’avait même pas la force d’essayer de garder qui que ce soit et que la perte de quelqu’un à qui il tient le blessait toujours horriblement.
Et que le vide prenait chaque fois un peu plus de place.
Chaque fois encore plus de terrain.

« Qui es-tu ? »

Une simple question.
Une trop simple question.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'




Dernière édition par Nuage Illusoire le Lun 7 Mar - 23:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Rêve Noir
Guerrière du Clan du Lion



Féminin
● Nombre de messages : 5355
● Je suis arrivé(e) ici le : 03/09/2012
● Age : 18
● Mentor/Apprenti(e) : Mistral Glacé (ex) ; Étoile du Tyran (ex) || AUCUN

MessageSujet: Re: « L’histoire opère lentement. » || PV. Nuage Illusoire.   Lun 7 Mar - 23:09


« L'histoire opère lentement. »PV. Nuage Illusoire.
Sans même que tu n’y prêtes attention, ton museau continuait de fureter à la recherche d’un indice plus précis pour identifier le félin. Une fois de plus, sans que tu le remarques, tu te mis à examiner, fouiller, le paysage de tes yeux, à la recherche d’une silhouette féline. Tu t’attendais à ce que ce soit un chaton égaré ou encore un Guerrier venu chercher, comme toi, des proies en ce lieu, peut-être même qu’il avait senti la proie que tu venais d’abattre ? De manière naturelle, tu posas ta patte sur la souris que tu avais lâchée au sol. Tu finis par entrevoir cette silhouette, puis par distinguer ce chat qui s’avançait vers toi. Il semblait plus jeune que toi, mais son pelage était semblable en tout point au tien. Il n’avait pas l’air spécialement d’en vouloir à quiconque, ni à toi, ni à ta proie. Tu restas néanmoins sur tes gardes, les yeux rivés sur ce corps qui se déplaçait sans l’once d’une conviction dans ta direction. Le félin semblait un peu dans la lune, jusqu’à ce qu’il ne se retrouve qu’à quelques pas de toi. Il changea alors du tout au tout, ses yeux vairons, te fixèrent d’une manière étrange, presque froide et après s’être arrêté en un rien de temps, il inclina la tête, comme pour te saluer. Pleine d’interrogation, tu tentas de masquer ta surprise, mais tu n’y réussis que de moitié. Tu lui répondis tout de même, inclinant la tête d’une manière plus chaleureuse qu’il ne l’avait fait. Être dans des clans différents n’impliquait pas forcément de devoir être désagréables avec l’autre. Au contraire. Tu acceptais parfaitement la situation et tu avais déjà eu plusieurs discussions avec des félins de Clans rivaux. Tu avais rencontré Nuage sans Couleur, une mauvaise rencontre, mais pas une généralité, Caresse de Lune, Étoile de Fumée… Eux, ils s’étaient montrés plus que sympathique et chaleureux avec toi. Tu ne regrettais en rien de t’être monté droite et franche avec eux, sans la moindre once de méchanceté ou de mépris.

« Qui es-tu ? »

La voix du félin était sans émotion et la question bien rituelle. Les félins avaient ce don pour fonctionner ainsi. Les rencontres étaient, au final, toujours les mêmes. On se rencontrait, peu importe les circonstances, on finissait toujours par tomber museau à museau et venait cette question fatidique. Simple question, utile ? Pas forcément. Qu'importe le nom ou l'attribut qu'on donne à un félin, cela ne le formate pas dans son rang. Chaque félin portait un nom, qui ne le définissait pas forcément. Toi, tu portais un nom simple, ne révélant qu'une information déjà connue, la couleur de ton pelage. Une aide pour l'autre ? Bien évidemment que non, à moins que ce dernier ne souffre de cécité. Sinon, rien de bien intéressant. Qu'importe. La patte avant droite toujours posée sur ta proie fraîchement abattu, tu laissas un léger sourire éclairer ton visage et ta voix ne fut pas le moins du monde agressive, plutôt douce pour le coup :

« Bonjour. Je m'appelle Nuage Noir, Apprentie Guerrière du Clan du Lion. Et à qui ai-je l'honneur ? »
© Codage par Waize.

__________________________________



: . anciennement . :
 

Nuage Noir parle en #000010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon identité.
Relationship :
Nuage Illusoire
Apprenti guérisseur du Clan du Tigre



Masculin
● Nombre de messages : 20
● Je suis arrivé(e) ici le : 23/12/2015

MessageSujet: Re: « L’histoire opère lentement. » || PV. Nuage Illusoire.   Mar 15 Mar - 1:53

L'histoire opère lentement..
Luny x Nocty

La question du novice résonnait dans les airs et dans ses oreilles, se répercutant même dans son esprit tandis qu’il se demandait pourquoi il l’avait simplement posé. Trop simple question qu’il aurait pu tourné autrement, mais il ne réfléchissait pas, lui. Il ne réfléchissait pas avant de parler, il disait les choses comme il les pensait, comme elles sortaient, sans chercher à les atténuer ou les modifier. Et il voulait connaître l’identité de la novice qui se trouvait face à lui, novice appartenant au Clan du Lion, alors il avait juste demandé son identité. Il ne fallait pas chercher plus loin, il n’était pas méfiant. Non. Il n’était pas méfiant.
Juste froid.
Juste désagréablement froid.
Il regardait toujours la féline devant lui, novice sans doute, après avoir posé sa question. Il attendait une réponse, et bien qu’impatient de l’obtenir, il ne le démontrerait jamais. En apparence, il était toujours patient et bien que ce soit en général vrai, parfois il ne l’était point. Parfois il était trop curieux pour pouvoir demeurer patient. Elle avait sa patte sur sa proie. Proie qui n’était rien de plus qu’une vulgaire souris. Pour le novice, les proies étaient rien d’essentiel, il mangeait à peine, et sa silhouette en témoignait même. Il était mince, maigre, trop alors qu’il n’aurait pas dû avoir cette masse. Sauf qu’il ne mangeait pas, sauf lorsqu’il avait véritablement faim, ce qui était bien rarement le cas. En ce moment même il n’avait pas faim. Pourquoi aurait-il faim ? Puis en une telle saison, et dans de telles conditions, la faim n’était que poussière, peu importante, il fallait que les chatons mangent avant qu’il ne mange. Quoi que, ça ne lui importait pas tant que ça tout compte fait.

La femelle inclina la tête d’une façon plus chaleureuse, bien plus chaleureuse, que le regard vairon de Nuage Illusoire. Nuage Illusoire n’était pas chaleureux et ne le serait jamais. Son ton était froid et égal, et il ne laissait jamais une once de chaleur venir réchauffer ses paroles, que ce soit avec un “rival” ou avec un membre de son Clan, le Clan du Tigre. Il ne voulait point se montrer gentil avec qui que ce soit, parce qu’en se montrant ainsi, les autres s’attendaient à ce qu’il le soit encore plus, et il n’était pas gentil. Il n’était pas agréable, il n’était pas celui qu’on voulait avoir. Non. Nuage Illusoire n’était pas ce félin avait qui on aimait discuter. Alors il ne faisait pas en sorte de donner l’illusion qu’il pouvait être celui-là, celui qu’on cherchait lorsque les choses n’allaient pas.
Il était l’illusion d’une vie.
Celle d’une mort.
Mais pas l’illusion de ressentiments gentils, positifs.
Il se donna un coup de langue sur la patte et lissa son poils, tout en gardant un œil sur la novice. Confiance ? Non. Nuage Illusoire n’avait pas confiance en elle, tout comme il n’avait pas confiance en quiconque, donc ce n’était pas contre cette étrangère qui venait de troubler, ou était-ce lui ?, la tranquillité du novice guérisseur si l’on pouvait dire cela. Plutôt sa déchéance psychologique qui se poursuivait, sa torture psychologique à laquelle il s’adonnait d’instinct.

Nuage Noir. Il ne fallait pas chercher plus loin pour comprendre d’où venait ce nom. Il venait de son pelage. Un félin aurait pu porter ce nom en faisant référence à son cœur ou à son âme, parce que le cœur et l’âme d’un chat pouvaient facilement être noirs comme la nuit, et terriblement froids. Mais ce n’était pas le cas, pour Nuage Illusoire qui l’avait vu incliner la tête avec une légère chaleur. Une âme noir ne donnait aucun signe de chaleur, alors son nom devait lui provenir de son pelage uniquement. Peu importe, n’est-ce pas ? Ça n’importait pas après tout. Un nom, c’était quoi dans une vie ? Quelques mots, deux mots, des poussières, rien d’important. Souvent, le nom ne correspondait même pas à ce qu’était celui qui le portait, alors pourquoi se soucier des noms ? Enfin, c’était tout de même lui qui lui avait demandé de décliner son identité. Seulement pour savoir à qui il avait affaire et pouvoir nommer la chatte devant lui.

« Nuage Illusoire, novice guérisseur du Clan du Tigre. »

Avait-il quelque chose d’autre à ajouter ? Non. Il ne voyait pas quoi dire d’autre, alors il ne fit qu’hocher la tête respectueusement. Parce qu’il était respectueux, même s’il était froid et sans doute désagréable.

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« L’histoire opère lentement. » || PV. Nuage Illusoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: TERRES LIBRES :: Terres Libres de la Forêt :: Les Trois Chênes-