« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Two Escapes at Morning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mon identité.
Relationship :
Valse du Requin
Guerrier du Clan du Léopard



Féminin
● Nombre de messages : 29
● Je suis arrivé(e) ici le : 04/07/2016
● Age : 17

MessageSujet: Two Escapes at Morning   Jeu 18 Aoû - 11:39


Two Escapes at Morning

ft: Boule des Songes

Le soleil était déjà haut dans le ciel, et moi au plus bat de ma forme. Cela faisait des jours que je n'avais pas dormi une nuit entière, et les rayons puissants ne m'aideraient pas à trouver le sommeil. De plus, la claque sonore que m'avait infligé le réveil du camp ne fit qu'échauffer davantage mes nerfs habituellement déjà à vif. C'est avec empressement que je sortis de la tanière, prenant un maigre mulot sur la pile de nourriture de la veille et quittant le camp à la hâte. Mes camarades le savaient depuis longtemps; je ne restais que rarement au camp après mon éveil.
Je marchais lentement, déjà épuisé par mon manque de sommeil, et je ne prêtais pas attention aux bruissements des feuilles autour de moi, dans lesquels se cachaient surement des rongeurs qui auraient - j'en suis sûr - fait plaisir à n'importe qui au camp, même si la proie venait de moi. Quoique après réflexion... Personne ne s'est jamais plaint.
Une brise légère m'apportait l'odeur fade du Chemin du Tonnerre, que j'aperçus entre deux troncs d'arbres, au loin. Je risqua mon regard au soleil, et d'après sa position, j'en conclus qu'il était aux alentours de midi. Continuant mon chemin, je tourna prudemment la tête des deux cotés pour m'assurer que je ne finirais pas en lambeaux sur cette surface dure, à griller au soleil pour le bon plaisir des rats et des corbeaux. Une fois la cavalerie des trois monstres passés, je traversa le Chemin rapidement, et en quelques bonds je fus de l'autre coté. J'entendis un autre monstre derrière moi. Tsss... Je crachais sur son passage.

J'avais fais attention à ma piste, histoire de ne pas traverser le Chemin pour terminer sur les terres du Clan du Tigre. Toutefois, je tournais la tête dans la direction de leur territoire, pour faire revenir mon regard sur la surface grise derrière moi. Le souvenir de ma rencontre mouvementée avec Sombre Murmure me revenait comme une claque tellement la colère et la tristesse de ce chat m'avaient marqué. Je secouais la tête. Depuis quand je m'inquiète du sort des autres moi ? Oui, mais quelque chose me rattachait au matou noir : la fraternité, que j'avais, contrairement à lui, eu la chance de garder. Je soupirais. Puis je me remis en route, vers les Trois Chênes. C'était un des seuls endroits où je me sentais en paix, peut-être à cause de cette idée de trêve ? En vérité, j'en savais rien.
Je me mis à courir dans les quelques fleurs aux couleurs vives qui poussaient par-ci par-là, apercevant la cime des arbres en question. Une fois arrivé à destination, j'entrepris d'escalader les troncs en faisant des griffes, car ma sérénité recherché se nichait sur les branches. Et on ne va pas se mentir; j'adore avoir une vue globale de la zone dans laquelle je suis, et encore plus si celle-ci est en hauteur. Fouillant les recoins, je retrouve ma place habituelle, quelque peu cachée par les feuillages épais, et je m'y installe sans attendre.

Je sens le zéphyr courir la forêt, et le chant des oiseaux bercer les cœurs. La douce symphonie me ferait presque oublier que j'ai un travail de chasseur à effectuer, mais rien n'efface l'appel du Clan, qui est d'une routine assommante à mes yeux. J'ouvre ces derniers, en sentant l'odeur du Clan du Lion venir par là. Je me lève, et parcours du regard les environs, sans rien voir. J'ai à peine le temps de me rendre compte que le chat m'est inconnu que j'aperçois une boule de poils se mouvoir jusqu'ici, aux pieds des chênes. Me penchant pour mieux l'observer, je vois qu'il s'agit d'un petit chaton blanc avec les extrémités et la tête d'un brun bien plus sombre que le bois d'un sapin.  Je commence à descendre les branches une par une, restant tout de même en hauteur et en l'épiant. Même si je suis bien dans son champ de vision, il ne pense pas à lever la tête, ce qui m'octroie l'effet de surprise.
"- Eh !"
Je l'interpèle, et le vois tourner la tête dans tous les sens, essayant de trouver la source du bruit, non sans avoir sursauté au préalable, surpris d'entendre autre chose que l'orchestre de la nature. Je fronce un sourcil. C'est comme si je pouvais voir l'énorme point d'interrogation au dessus de sa tête. Je râle.
"- Lève la tête !"
Il me voit enfin, et m'examine sous toutes mes coutures. J'attends quelques secondes pour sauter et venir à sa rencontre, en contre-bas. Une fois à sa hauteur, je plonge mes yeux glacés dans les siens.
"- Quel est ton nom, gamin ?"
Avec finesse et gentillesse bien sûr. Nan, il n'y a pas à dire, j'aime l'ironie.



Narja - Never Utopia

__________________________________

Carnet de Liens || Journal de RP

Valse du Requin achève verbalement les gens en #223536
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Two Escapes at Morning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: TERRES LIBRES :: Terres Libres de la Forêt :: Les Trois Chênes-