« Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude, mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le sang et l'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Le sang et l'amour   Jeu 18 Fév - 20:11

Le Sang et l'Amour
"Tout m'appartient, même ton corps hideuse chatte blanche." Braise



Musique



Le soleil jouait avec son ombre, comme elle jouait avec le lièvre. Tapit sous un rocher, il était terrorrisé. Braise entendait déjà son coeur accélérer, ses artères se détendre un peu plus à chaque passage du liquide vital. Sa fourure tremblait par moment. Il savait ce qui l'attendait et Braise en souriait de joie. Encore un animal à faire souffrir. Ce stupide lièvre mourrait évantré et lentement pour que la souffrance l'emprisonne. Pour qu'elle puisse entendre ses plaintes et voir ses yeux grossirent et encore grossirent face à la souffrance qu'elle lui infligerait. La chatte bicolore grogna de s'attisfaction et s'approcha à petit pas de la proie coincé. Un mouvement furtif lui indiqua qu'elle avait bougée de quelques centimètres. La chatte adorait ces moments. C'était l'extase complet, le bien être comme personne ne pouvait l'imaginer. Tuer, faire souffrir et tuer. Voilà ce qu'était la vie !
Ricannant de plus belle, la chatte s'approcha du lièvre. Et bondit. La proie aussi. Rapide comme l'éclair elle bondit hors de sa cachette et sauta sur la neige. Braise ricana de plus belle et le suivit ventre à terre. Elle était souple et rapide. Et malgré les feintes expertes du lapin, la chatte était toujours proche d'elle. Encore quelques pas, un coup de patte, un coup de crocs et le lièvre serait à elle. A elle seule !
Un roronnement sourd monta du plus profond de ses entrailles faisant accélérer encore un peu plus le lièvre. Soudainement, il bifurqua, Braise suiffit son mouvement, avança une patte griffu et lui prit les pattes. Déséquilibré, la proie s'étala de tout son long sur la neige, le souffle coupé. Avec son élan, la chatte ne put s'arrêter qu'au dessus du lièvre. Lui plaquant une patte sur le coup, elle plongea ses yeux ternes dans ceux, globuleux, de sa proie. Elle était à elle.
Soudain, le vent changea de sens, lui apportant une nouvelle odeur. Une odeur de jeune chatte pleine de vie. Braise ronronna de satisfaction et s'empêcha de miauler de joie. Se désintéressant de sa proie encore vivante, elle la quitta pour suivre la nouvelle odeur. Ce dernier ne manqua pas de détaler sans demander son reste.

Ventre à terre, la chatte suivit l'odeur tout en se léchant les babines. Aussi silencieuse que la nuit, elle s'approcha du félin et monta dans un arbre aussi facilement que l'aurait fait un écureuil. La chatte était hideuse. Blanche et aussi étincelante que la pureté. Braise avait envie de vomir tellement c'était horrible. Au moins, elle tuerait quelque chose qui n'avait rien à faire ici. La chatte passa bientôt sous la branche sans se douter de rien. Braise, excitée au plus haut point, était instable. Elle n'en pouvait plus ! Ce moment propice, pourquoi n'arrivait-il pas plus vite ?! Enfin, la chatte s'arrêta juste en dessous d'elle, tournant les oreilles comme si elle se doutait de quelque chose.
Braise n'attendit pas plus longtemps, sortant les griffes et retroussant les babines, elle bondit sur sa proie qui n'eut pas le temps de réagir. Les deux femelles roulèrent sur la neige fraîche. Des coups de crocs et de griffes tentaient de l'atteindre, mais Braise était trop bien accrochée au dos de la femelle pour qu'elle ne puisse faire quelque chose. Leur pelage se mélangère. L'horreur de la beauté, avec la grâce de la mocheté. Très vite, la blancheur disparaîtrait sous un corps rouge et humide. Poisseux et mort.
Soudain, le couple rencontra un rocher et Braise lâcha prise. La chatte blanche en profita pour se redresse et se mettre en position d'attaque. Comparé à Braise, elle n'avait rien d'impressionnant avec ses poils courts. Braise en rigola de plus belle. L'inconnue saignait déjà sur les hanches et aux épaules. Et sur le flanc droit, elle gardait déjà une trace des crocs de la solitaire. Tout commençait bien. Et la blanche attaqua.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Jeu 18 Fév - 20:21

Tempête de Neige se promenai dans la forêt enneigé,quel magnifique paysage.LA chatte commença à entendre ds petit bruit elle s'arreta sous un arbre mais avant de pouvoir lever la tête une autre chatte inconnu se jetta sur elle .Les deux chattes roulèrent sur le sol le pelage blanc de Tempête de Neige disparaissaient peut à peut sous le sang rouge vif qui en coulait.Les deux chattes se cognairent contre un rocher et la chatte inconnu lacha Prise Tempête de Neige se mits en position d'attaque et rattaqua de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Jeu 18 Fév - 20:55

Ecorce de Chêne était parti tôt en chasse se matin pour pouvoir entraîner Nuage de Pollen l'après midi. Le temps était beau, c'était une belle journée pour un cours de combat. Ecorce de Chêne n'était pas simplement venu chasser, mais aussi inspecter le territoire car il avait peur pour son apprentie. Il avait peur que l'histoire se répète et que la rouquine meurt. Comme Nuage de Soleil avant elle.
Son ventre lui faisait mal quand il se rappelait la mort de la novice. Lui, un bon guerrier qui ne savait pas s'occuper des apprentis. Et Etoile de Fumée lui avait redonné un apprenti. Pourquoi ? Il l'ignorait. Le chef avait confiance en lui, mais Ecorce de Chêne n'avait plus confiance en lui. Et pourtant, il le fallait si il voulait que Nuage de Pollen devienne une bonne guerrière digne de ce nom.

Soudain, un bruit sourd lui percuta de plein fouet les oreilles ainsi qu'un rire rauque et gras qui le faisait déjà trembler. Inquiet, le guerrier s'approcha furtivement du bruit. Il devait d'abord savoir ce qui se passait avant de foncer tête baissée dans le tas au risque de se faire avoir et de ne servir à rien.
Ce qu'il vit lui retourna l'estomac et le pétrifia. Le sol normalement blanc était teinté de rouge comme jamais Ecorce de Chêne ne l'avait vu lors d'un combat singulier. Deux chattes se battaient sauvagement. L'une, noire et blanche était bien plus imposante que la seconde, tachée de sang. Elle était tellement rouge que le mâle n'était pas sûr que son pelage fut blanc à l'origine. De sa courte vie, Ecorce de Chêne ne vit jamais de combat plus violent et plus horrible. Son estomac se retournait dans son abdomen et il avait envie de vomir.
Roulant en boule, se redressant puis se bondissant dessus, les deux chattes se battaient du mieux qu'elle le pouvait. Et sans doute, comme elles ne l'avaient jamais fait auparavant. Ecorce de Chêne en était sûr, le combat se terminerait par la mort de l'un des deux. Et celle qui semblait être mal en point était celle qui portait sur elle, une infime odeur du Clan du Léopard. Les crocs déchiqueté la chair avec une sauvagerie rare. Par endroit, ou voyait des morceau de chair rouge avec du pelage dessus, couvert de sang.
Les deux chattes se firent à nouveau face à face, se défiant du regard. Des miaulement rauque et glaçant se firent entendre. La victime était plus que mal en point. Une épaule déchiqueté, elle ne marchait que sur trois patte tandis que son flanc était entaillé par divers griffures. Son crâne portait une égratinure, et comme le sang coule abondamment en cette partie du corps, la face gauche était rouge sang. Un oeil restait ouvert. Il était d'un bleu étincelant. Magnifique. Et malgré son état pitoyable, la chatte se tenait debout avec noblesse et force. Et c'est là qu'Ecorce de Chêne la reconnut. Tempête de Neige, la fidèle guerrière du Clan du Léopard. Noble dans tous les domaines, belles à tomber jaloux de sa beauté, vive et joyeuse comme un chaton. Et aujourd'hui elle était en train de défendre sa vie et allait mourir, car l'autre chatte avait le dessus.
Puissante et épaisse, la chatte bicolore faisait peur. Ses crocs sales étaient immenses. Elle ressemblait presque à un lion à dent de sabre. Elle était effrayante et le mâle trembla. Ses yeux sans vie et terne fixait sa proie avec insistance tandis qu'un sourire sadique se dessina sur sa bouche. Elle était blessée, mais peu comparé à Tempête de Neige. Une épaule âbimée, une queue labourée par les crocs, une patte boitillante. Mais c'était tout. Et elle avait encore de la force. C'était le démon incarné.

Ecorce de Chêne n'hésita pas. Bondissant de sa cachette, il arriva sur la lieu du combat menaçant. Feulant, griffe sortit et le pelage gonflant, ses yeux exprimait haine et colère. Nul part sur son corps on ne vit de la peur. Rapidement, ses pattes s'imbibèrent du sang des deux chattes. C'était liquide, chaud. Claquant des crocs dans le vide, il tenta d'intimider la chatte, mais elle ne bougea pas d'un pouce tandis qu'un rictus se forma sur son visage de diable. Elle rigolait. Ecorce de Chêne ne la connaissait pas. Poussant la chatte blanche du combat sans trop la brusquer, il fondit sur l'ennemie avec un râle rageur.
La chatte ronronna un instant avant de bondir sur le mâle. Le combat s'engageait. C'était trop rapide pour être décrit. Ecorce de Chêne usait de toute sa souplesse, rapidité et force. De loin, on aurait dit une boule dont on ne distinguait pas les chats. Coups de crocs, coups de griffes, cris stridents. C'étaient les seules choses qui ressortaient du combat. Le sang tacha vite la fourrure rayé du mâle. Mais la femelle, déjà fatiguée par l'ancien combat voyait son pelage se teinter de plus en plus de rouge. Son souffle devenait rude et rageur. Elle ne ronronnait plus. Elle luttait vraiment pour sa vie cette fois. Mais Ecorce de Chêne n'était pas dans une situation beaucoup mieux. Chaque coup que la chatte lui infligeait était atrocement douloureux. Et il se fatiguait vite. Soudain, la chatte laissa une ouverture et le mâle en profita. Plongeant ses crocs dans le poitrail de la bicolore, il sentit le sang gicler et emplir sa gueule alors que l'ennemie criait de rage et de douleur. La douleur l'empêchait de se défendre. Elle ne cherchait que la pitié de son adversaire. S'apercevant qu'il ne la lui donnerait pas, elle se défendit et propulsa un grand coup de griffe sur la nuque du matou qui rugit de douleur, lâchant la femelle. Les deux corps se séparèrent pour la première fois. Tous les deux couchés sur le flanc reprenaient leur souffle. La forêt était rouge sang à en faire peur. Les trois chats étaient presque complètement rouge.
Le mâle se redressa alors que la femelle resta couché sur le flanc. Reprenant son allure de combat, et son regard impitoyable, il s'approcha de l'intruse en grondant, feulant et crâchant. La chatte se releva, s'accroupit sur le sol et feula tout en couchant les oreilles. Le mâle avait le dessus. Leur tête se séparait de quelques centimètres. Lui était haut, élevé sur ses pattes, tandis qu'elle était accroupis au sol presque impuissante. Pourtant, il suffisait qu'elle bondisse pour qu'Ecorce de Chêne ne puisse plus la dominer.
Bizarrement, elle n'en fit rien. Feulant une dernière fois, elle lança un regard noir aux deux chats et s'enfuit la queue entre les pattes, le plus rapidement possible.

Ecorce de Chêne la regarda courir un instant, avant de se retourner vers Tempête de Neige, couchée sur le flanc et qui saignait abondamment. Parviendrait-elle à marcher jusqu'à la tanière du guérisseur ?
S'accroupissant à ses côtés, il lui lécha l'une de ses plaies en réfléchissant à la meilleure solution. Miraculeusement, le vent lui apporta la meilleure des odeurs. Celle de Sanglante Violette qui s'approchait rapidement. L'odeur du sang l'avait sûrement attirée jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 10:08

Sanglante violette s'était lever tôt, maintenant qu'elle était guérisseuse, elle avait plus de responsabilité. Elle était allais dans son antre et elle vit que son ancienne mentor était, Petite feuille se faisait vielle mais elle avait l'air en forme.
Sanglante violette regarda les réserves, elles étaient très basse, sanglante violette décida d'aller en chercher dans la forêt.

Elle marcha longtemps, mais elle fini par trouver tous ceux dont elle avait besoin,
*Du cerfeuil, de la feuille de souci, de la feuille de bourrache, des graine de pavot, mais je ne vois pas, a si des toiles d’araignée toute fraîche, la haut il y a des feuilles de Prêle et voila la dernière de l’onguent de mille feuille, très bien j’ai tous* se dit elle contente, elle décida de marcher un peu, elle n’avait pas vraiment le temps pour sa maintenant et puis il faisait bon et en même temps elle pourrait réfléchir a pourquoi le clan des étoiles lui a donner se nom.

Pendant qu’elle marcha en réfléchissant, elle sentit une odeur, une odeur qu’elle ne voulait pas sentir, celle du sang !
Elle se précipita vers la direction de l’odeur et vit Ecorce de chêne assis près de Tempête de neige, elle s’approcha et posa ses herbes, elle dit essoufflé a Ecorce de chêne sans quitter des yeux La jeune chatte blanche :

-Mais que c’est il passait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 12:52

La chatte blanche s'approchait à pas feutrée des deux félins ensanglantés. Une simple question, qui n'était pas à l'heure. Ne pouvait-elle pas ralentir les blessures et poser ses question après ? Secouant la tête, le chat tourna ses yeux verts vers la guérisseuse.

- Un combat, répondit-il simplement. Je t'expliquerais tout après, mais si tu pouvais la soigner avant qu'il ne soit trop tard, ce serait pas mal.

La chat remua la queue. Comment une guérisseuse pouvait-elle laisser passer sa curiosité avant son devoir ? Le matou laissa la place à la chatte qui le fixa de ses yeux rouges avant de reporter son attention sur Tempête de Neige. Ecorce de Chêne s'installa devant la chatte et lui murmura de faibles mots qu'elle seule entendit.

- Ne t'inquiète pas, tu vas t'en sortir

|dsl, c'estnul]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 13:38

(J'ai les yeux violet !!!! xD)

Sanglante violette était perdu c'était la première fois qu'elle allait sauver quelqu'un, enfin si elle y arriver...elle reprit son courage a deux mains et s'approcha de la chatte.
Elle prit du Cerfeuil, pour aider à désinfecter mais la chatte blanche avait mal vu que sa piquer elle y ajouta Feuille de Souci puis elle prit les toiles d'araignées qu'elle avait récolté et les mit sur ses blessures, elle en eu juste assez pour en mettre sur les blessures, il n'y en avait pas beaucoup mais sa saigner énormément !
Elle lui donna des graine de pavot pour faire passer la douleur, elle continuer a appuyé sur les plaies pour arrêter l'hémorragie, ses pattes était plaine de sang.
Au bout d'un moment, le sang s'arrêta de couler, et tempête de neige avait l'air plus calme, Sanglante violette s'approche, son ventre se soulevai normalement, elle était sauver !
Elle s'approche d’Ecorce de chêne et lui dit:

-C'est bon elle s'en est tirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 13:45

Apres l'intervention de Sanglante Violette ,Tempête de Neige se sentait beaucoup mieux .Elle regardait les deux chats,les yeux etincelants,il étaient arriver tout les deux au bon moment pour elle c'était un miracle ! Très reconnaissente mais encore faible elle dit d'une voie fatigué:

-......Mer..ci

(dsl j'ai pas d'imagination)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 17:09

Ecorce de Chêne fut rassuré par les propos de Sanglante Violette. Tempête de Neige était sauvée. Elle aurait besoin de beaucoup de repos à la tanière des guerrier, ou dans celle des guérisseur. Pourtant, qui disait que la solitaire n'allait pas revenir ? Aujourd'hui, elle s'était attaquée à une excellente guerrière. Mais lorsqu'elle rencontrerais un apprenti comme Nuage de Pollen, la mort serait forcément présente.
Les clans n'étaient plus en sécurité. Il fallait tous les prévenir. Ecorce de Chêne regarda la chatte dans les yeux. Elle était belle. Il ne voulait plus la quitter. Mais il fallait prévenir les clans. Pourtant, son attirance était bien trop puissante pour qu'il puisse se séparer de la belle féline. Et Sanglante Violette devait rester avec la blessée au cas ou il arriverait quelque chose.

Une goutte perla sur sa patte et Ecorce de Chêne se rappela qu'il était lui aussi blessé. S'assurant que Tempête de Neige pouvait se passer de soin pour un petit moment, il se retourna vers la guérisseuse de son clan.

- Peux-tu me soigner s'il te plaît ? Ensuite il faudra prévenir les clans. Un grand danger nous attend tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 17:19

Tempête de Neige regardait Ecorce de chêne ,Quel brave guerrier et de plus qu'aurait t-elle fait sans lui .Elle se surprit à penser qu'il etait le plus beau et brave des guerriers qu'elle aie rencontré. Elle aurait aimer dire à Ecorce de chêne que lui aussi etait blessé et qu'il fallait qu'il s'occupe de lui,que tout allait bien se passer mais elle remarqua qu'il etait deja entrain de se faire soigner. Elle fut heureuse même dans la situation qu'elle n'aurai pu imaginer

(dsl pas d'imagination)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 18:57

Sanglante violette sourit, tempete de neige allait déjà mieux mais Ecorce de chene était aussi blesser, elle lui mit un toile d'araigner sur sa blessure et lui demanda:

-Maintenant vous voulez bizn m'expliquer se qui ses passer ?

Sanglante violette attendit que l'un des deux repondes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 19:02

Braise avait dû battre en retraite. La colère aux yeux, elle avait beau être démoniaque, elle n'était pas stupide. Ce chat l'aurait égorgée si elle n'était pas partie. Honteuse, elle fuit la queue entre les pattes en émettant un râle sournois. Sa première défaite. Jamais elle n'oublierait les deux chats. Ils le lui payeront, et de leur vie !

Au bout de plusieurs minutes, boitillant un peu, la chatte s'arrêta à l'abris d'un rocher. Il fallait qu'elle se soigne car le froid arrivait vite. Et elle ne voulait pas tomber malade. Léchant ses plaies avec soin, elle savait à peu près ce qu'il fallait faire. Toile d'araignée pour les saignements, graine de pavot pour la douleur. Pour le moment, elle ne souffrait pas trop, mais plus tard sûrement. Se relevant de nouveau, elle alla cherche ce dont elle avait besoin puis termina de s'occuper de ses blessures. Cela fait, elle grogna une dernière fois en crachant sur la neige tachée de son sang et boitilla jusqu'à une tanière de lièvre abandonnée. Elle passerait la nuit au chaud.

Le lieu était infect. Il puait le renfermé. Un blaireau était passé par la plus tôt. Mais Braise ne fit pas la difficile. Allant au plus profond de son abris, elle se roula en boule, enfouit sa tête sous sa queue et ferma les yeux. Qu'il était bon de dormir ! Rêver de vengeance. Elle se voyait déjà étriper les deux félins. Ronronnant dans son rêve, la chatte sourit. Le plus beau rêve qu'elle eut jamais connu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 19:04

Tempête de Neige prit la parole
-En fait par ce beau matin je me promenai dans la forêt j'ai commencé à entendre des petits bruits et je me suis arreté sous un arbre mais avant d'avoir pu lever la tête une chatte etrangère me sauta dessus.
Ecorce de chêne et Sanglante violette ecoutais .
-Nous roulames à terre jusqu'à se cogner contre un rocher . La chatte etrangère lacha prise et je reattaqua .J'etait en mauvaise posture et c'est la que Ecorce de chêne arriva il la fais fuire et tu es arrivé.En tout cas elle est parti mais je pense qu'elle reviendra il faut absolument prevenir Etoile de Fumée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 19:08

Ecorce de Chêne remercia la guérisseuse d'un clignement de paupière. Les graines de pavot lui firent du bien. Nettoyant son pelage ensanglantée, il se rappela soudain de la première question de la chatte. Bien trop curieuse à son goût, mais après tout, dans de tels circonstances cela était bien normal, la chatte lui reposa la question.
Le mâle leva les yeux et étudia le champ de bataille. Rouge sang comme si on avait égorgée des lièvres pour un sacrifice. C'était à en faire peur tout ce sang.

"Je chassais quand j'ais entendu du bruit. Je suis venu et j'ais vu Tempête de Neige se battre férocement avec une solitaire que je ne connaissais pas. Tempête de Neige était déjà en mauvais état. Je n'ais pas hésité une seconde et me suis lancé dans la bagarre. J'ai réussit à prendre le dessus et la chatte à fuit."

Ecorce de Chêne reporta son attention sur Tempête de Neige et lui lécha le flanc avec soin, afin que son pelage redeviennent aussi blanc que la pureté des étoiles. Il sentit le regard de la femelle peser sur ses épaules, et soudain gêné, il remua les oreilles avant de retirer sa langue du doux pelage. Qu'est-ce qui lui avait pris ! Honteux, le matou se lécha le poitrail avant de regarder dans la direction ou était aller la solitaire. Il espérait qu'elle partirait pour toujours. Ors, il était sûr que ce n'était pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 19:09

Sanglante violette l'écouta elle avait raison il fallait prévenir tous les chefs même,elle se leva et leurs dit:

-Tempete de neige je pense que tu as assez de force pour marcher sinon nous t'aideron, arriver au clan vous irez dans la taniere de petite feuille et moi j'irai voir Etoile de fumée, vous irez la voir quand vous irez mieux.

Sanglante violette attendit qu'ils approuvent pour commencer a marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 19:26

Ecorce de Chêne approuva de la tête. Se retournant vers la chatte blanche, il y plongea son regard vert pour se noyer dans son océan. Elle était tellement belle ! Comment un félin pouvait autant l'attirer ? Etait-il tomber amoureux ? Le matou secoua la tête pour se remettre les idée en place et demanda simplement, bien évidement d'une douce voix qui le mis mal à l'aise :

- Te sens-tu assez forte pour marcher Tempête de Neige ?



nul mais je l'ais écris 2 fois. l'ordi a pas enregistré avant. dsl
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 19:38

-oui

Ses yeux etincelaient elle ne pouvait hoter son regard d'Ecorce de Chêne ,mais que lui arrivait elle ? Elle ne pouvait pas avoir un faible pour lui quand même .

j'y reflechirai se dit elle.

Elle se leva mais encore un peu faible elle s'apuyait sur Ecorce de chêne pour marcher avec un regard et un batement d'oreille elle lui demanda si celà ne le genait pas ....

PS:J'espere que tes cours m'aideront parce que c'est pas terrible
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 19:45

[on continue dans le campement ou quelqu'un veut encore poster ?]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Ven 19 Fév - 19:59

comme vous voulez
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Sam 20 Fév - 10:31

[on va continuer dans le camp]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Sam 20 Fév - 11:25

ok, je le commence, dac ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le sang et l'amour   Dim 21 Fév - 18:37

ok
Revenir en haut Aller en bas
 

Le sang et l'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ La Guerre des Clans ~ :: LES ARCHIVES :: BACK TO THE PAST :: Clan du Léopard-